1 1934, Politique de la Personne (1946). V. À la fois libre et engagé — Le protestantisme créateur de personnes
1ais été signalé : c’est qu’il existe une forme de totalitarisme correspondant à la Russie orthodoxe, une autre correspondant à l’Alle
2 1938, Journal d’Allemagne. 1. Journal (1935-1936)
2s’emparer de la liberté même des jeunes, voilà le totalitarisme.   La Presse. — Il faut porter à l’actif du régime hitlérien le fait
3 1938, Journal d’Allemagne. 2. Conclusion 1938
3e cette manière libérale de « rendre justice » au totalitarisme. Comme si le mot totalitaire ne signifiait pas, justement, que tout s
4 1938, Les Cahiers protestants, articles (1938–1968). La vraie défense contre l’esprit totalitaire (juillet 1938)
4— que nous devons organiser nos résistances. ⁂ Le totalitarisme a triomphé surtout pour deux raisons, me semble-t-il : D’abord il a u
5disposés à tenir bon… » Rien n’est plus vrai : le totalitarisme ne saurait triompher « de gens disposés à tenir bon » selon l’express
6te l’existence d’une sorte de loi historique : le totalitarisme n’est fort que dans la mesure où le civisme est faible ; il est fort
7e espérance. Je rejoins ici ma seconde thèse : le totalitarisme a triomphé parce qu’il fut le premier à donner une réponse très gross
8ibertés actuelles. Je le répète : la puissance du totalitarisme ne sera jamais que la [p. 415] somme exacte de nos lâchetés individue
9 la tradition ancestrale sont la négation même du totalitarisme. Un État qui représente et qui incarne le seul avenir possible d’une
5 1939, Bulletin de la Guilde du Livre, articles (1937–1948). Billet d’aller et retour (décembre 1939)
10formité géométrique et militaire — fédéralisme ou totalitarisme. Je comprends et je vois le secret de la paix : c’est une victoire de
6 1940, Mission ou démission de la Suisse. 1. Le protestantisme créateur de personnes
11ais été signalé : c’est qu’il existe une forme de totalitarisme correspondant [p. 42] à la Russie orthodoxe, une autre correspondant
7 1940, Mission ou démission de la Suisse. 4. La Suisse que nous devons défendre
12alitaire. Devons-nous rester neutres ? Liberté, totalitarisme… Ceci nous amène à poser la question de notre troisième grand privilè
8 1940, Mission ou démission de la Suisse. 5. Esquisses d’une politique fédéraliste
13 véritable alternative politique de notre temps : totalitarisme ou fédéralisme (et non point gauche [p. 179] ou droite, capitalisme l
9 1940, Qu’est-ce que la Ligue du Gothard ? (1940). Qu’est-ce que la Ligue du Gothard ?
14oppositions politiques (telles que fédéralisme ou totalitarisme). 8. La jeunesse se tourne aujourd’hui de plus en plus vers les group
10 1940, Gazette de Lausanne, articles (1940–1984). Erreurs sur l’Allemagne (1er mai 1940)
15ien qu’à peu près désarmée, résiste ; qu’enfin le totalitarisme n’est pas l’apanage de la seule Allemagne, à demi luthérienne seuleme
16tion particulière que le luthéranisme a donnée au totalitarisme allemand, le catholicisme au totalitarisme italien, l’orthodoxie au t
17née au totalitarisme allemand, le catholicisme au totalitarisme italien, l’orthodoxie au totalitarisme russe, fort bien. Mais qu’on n
18licisme au totalitarisme italien, l’orthodoxie au totalitarisme russe, fort bien. Mais qu’on ne dise pas : Luther mène à Hitler. C’es
19nnie « de droite », détestée par les masses. « Le totalitarisme, écrit M. Muret, est profondément collectiviste. Les socialistes alle
11 1942, La Part du Diable (1982). IV. Le Diable dans nos Dieux et dans nos maladies
20n individu prend sa vie personnelle en dégoût, le totalitarisme trouve un candidat. Certes, il n’y aurait pas de masses possibles, au
12 1945, Le Figaro, articles (1939–1953). Le dernier des Mohicans (11 octobre 1945)
21rates de New York, qu’elle voudrait arracher au « totalitarisme », entendez aux idées communistes. Elle élève des milliers de poulets
13 1946, Journal des deux Mondes. 4. Puisque je suis un militaire…
22iformité géométrique et militaire. Fédéralisme ou totalitarisme. Je comprends et je vois le secret de la paix : c’est une victoire de
14 1946, Journal des deux Mondes. 7. La route de Lisbonne
23uniforme, dans une foule dépourvue d’élégance. Le totalitarisme ne sera jamais qu’une organisation de la misère. Mais je doute que le
15 1946, Journal des deux Mondes. 15. Le choc de la paix
24rates de New York, qu’elle voudrait arracher au « totalitarisme », entendez aux idées communistes. Elle élève des milliers de poulets
16 1946, Lettres sur la bombe atomique. 15. L’État-nation
25sera le même : à l’autre bout, vous obtiendrez du totalitarisme en bâtons et une grêle de coups. Je suis sérieux. Le socialisme, non
17 1946, Foi et Vie, articles (1928–1977). Fédéralisme et œcuménisme (octobre 1946)
26 y a de valable dans l’appel communautaire que le totalitarisme a diaboliquement utilisé et dévié. 4. Mission fédératrice de l’œcum
27nflit en cours est insoluble dans son plan. Si le totalitarisme triomphe définitivement des démocraties, ce sera la mort d’une cultur
28Europe des coups mortels, dans les deux camps. Le totalitarisme est un état de guerre, qui ne peut subsister normalement. Il ne reste
29ose à la fois au capitalisme individualiste et au totalitarisme qui en est né. Mais qui peut aujourd’hui proposer cette réponse ? Le
30remier. A-t-on remarqué qu’il existe une forme de totalitarisme correspondant à la Russie orthodoxe, une seconde, correspondant à l’A
18 1946, Le Semeur, articles (1933–1949). Chances d’action du christianisme (juin-juillet 1946)
31croyance sur quelques faits. C’est un fait que le totalitarisme a rompu la paix fausse qui semblait établie entre les sociétés laïque
19 1948, L’Europe en jeu. Trois discours suivis de Documents de La Haye. II
32s de problème des minorités. On objectera que le totalitarisme, lui aussi, supprime ce problème : mais c’est en supprimant les minor
33 supprimant les minorités qui le posaient. Il y a totalitarisme (au moins en germe) dans tout système quantitatif ; il y a fédéralism
34s ces anciens débats à l’arrière-plan — il y a le totalitarisme, et il y a le fédéralisme. Une menace et une espérance. Cette antithè
35sionnelle, politique, et finalement militaire. Le totalitarisme est simple et rigide, comme la guerre, comme la mort. Le fédéralisme
36e la vie. Et parce qu’il est simple et rigide, le totalitarisme est une tentation permanente pour notre fatigue, notre inquiétude, no
20 1949, La Revue de Paris, articles (1937–1969). Le Mouvement européen (avril 1949)
37déféré, le cas échéant, tout État qui céderait au totalitarisme ? Mesures économiques. — Le contradicteur moyen aime à nous dire que
21 1951, Preuves, articles (1951–1968). Neutralité et neutralisme (mai 1951)
38(mai 1951) b Nous sommes contre toute espèce de totalitarisme, pour une raison très simple, d’ordre intellectuel et moral : parce q
39 culture. Maintenant, il se trouve qu’en fait, le totalitarisme le plus dangereux de nos jours est le stalinisme, variété la plus pui
22 1951, La Nouvelle Revue française, articles (1931–1961). Un complot de protestants (novembre 1951)
40fusé totalement quelque chose, c’est justement le totalitarisme, qui est l’esprit de parti logiquement développé. Et d’abord dans la
23 1955, Bulletin du Centre européen de la culture, articles (1951–1977). Habeas Animam (été 1955)
411955) w Situation de l’homme au xxe siècle Le totalitarisme règne aujourd’hui sur un tiers de l’humanité. Il agit dans les deux a
24 1957, L’Aventure occidentale de l’homme. Deuxième partie. La Quête occidentale — 3. La spire et l’axe
42orme au xxe siècle, en pleine période d’essor du totalitarisme, parfois amenée à la conscience par ce défi — et alors elle se dit pe
25 1957, Preuves, articles (1951–1968). Sur deux écrivains politiques (juin 1957)
43rtant entre autres : une clause de répudiation du totalitarisme, une clause garantissant la liberté de critique et d’opposition inter
26 1959, Preuves, articles (1951–1968). Nouvelles métamorphoses de Tristan (février 1959)
44romanesques de Tristan et de l’amour-passion ? Le totalitarisme soviétique et le conformisme des mœurs dans les démocraties de l’Occi
27 1960, Bulletin du Centre européen de la culture, articles (1951–1977). Trois initiales, ou raison d’être et objectifs du CEC (1959-1960)
45re européenne en particulier, les chauvinismes et totalitarismes de toute couleur opposent la notion de « cultures nationales », qui e
28 1961, Comme toi-même. Essais sur les mythes de l’amour. I. Première partie — 1. Nouvelles métamorphoses de Tristan
46romanesques de Tristan et de l’amour-passion ? Le totalitarisme soviétique et le conformisme des mœurs dans les démocraties de l’Occi
29 1961, Comme toi-même. Essais sur les mythes de l’amour. I. Première partie — 4. Dialectique des mythes I. Méditation au carrefour fabuleux
47 de cette même dialectique à la vie politique. Le totalitarisme est caractérisé par sa prétention unitaire et son refus de composer a
48 la santé du corps politique, ou son bonheur ; le totalitarisme, sa maladie mortelle. Ayant vécu près d’une année en Allemagne hitlér
49ux que cela puisse vous paraître, je crois que le totalitarisme est un [p. 154] virus, et si vous l’attrapez, vous n’y pourrez plus r
30 1961, Comme toi-même. Essais sur les mythes de l’amour. I. Première partie — 5. Dialectique des mythes II. Les deux âmes d’André Gide
50fusé totalement quelque chose, c’est justement le totalitarisme, qui est l’esprit de parti logiquement développé. Et d’abord dans la
31 1961, Preuves, articles (1951–1968). Dialectique des mythes : Le carrefour fabuleux (II) (mai 1961)
51cette même dialectique à la « vie » politique. Le totalitarisme est caractérisé par sa prétention unitaire et son refus de composer a
52 la santé du corps politique, ou son bonheur ; le totalitarisme, sa maladie mortelle. Ayant vécu près d’une année en Allemagne hitlér
53ux que cela puisse vous paraître, je crois que le totalitarisme est un virus, et si vous l’attrapez, vous n’y pourrez plus rien. » Je
32 1968, Preuves, articles (1951–1968). Vingt ans après, ou la campagne des congrès (1947-1949) (octobre 1968)
54ises, notamment quand j’oppose point par point le totalitarisme et le fédéralisme, et à la fin, une “ovation” je crois bien. Un curie
33 1970, Le Cheminement des esprits. I. Historique — I.1. Le mouvement européen
55déféré, le cas échéant, tout État qui céderait au totalitarisme ? Mesures économiques. — Le contradicteur moyen aime à nous dire que
34 1970, Le Cheminement des esprits. I. Historique — I.2. Rapport général présenté à la Conférence européenne de la culture, Lausanne, du 8 au 12 décembre 1949
56a radio, on s’aperçoit que certains éléments de « totalitarisme » existent en puissance à l’Ouest aussi : le nationalisme et l’étatis
57 dans tous les pays de l’Est et l’Espagne, il y a totalitarisme caractérisé. En apparence, la situation ne paraît pas trop grave, à l
35 1970, Le Cheminement des esprits. I. Historique — I.4. Naissance d’une Fondation
58s animam Situation de l’homme au xxe siècle Le totalitarisme règne aujourd’hui sur un tiers de l’humanité. Il agit dans les deux a
36 1970, Le Cheminement des esprits. I. Historique — I.5. Trois initiales, ou raison d’être et objectifs du CEC
59re européenne en particulier, les chauvinismes et totalitarismes de toute couleur opposent la notion de « cultures nationales », qui e
37 1970, Le Cheminement des esprits. II. Diagnostics de la culture — II.1. L’Europe contestée par elle-même
60nt, le nationalisme étatisé, la guerre totale, le totalitarisme, ne sont encore que les symptômes d’une évolution morbide, non la cau
61orbides que je signalais. Nationalisme, guerre et totalitarisme sont autant de réactions mécaniques et collectives au vide social cré
62nous en tirons les conséquences extrêmes, guerre, totalitarisme, doctrines de l’absurde ; je vous sens au contraire tentés de noyer l
38 1970, Le Cheminement des esprits. III. Champs d’activité — III.11. L’Europe des régions
63ls que les a formés le xixe siècle et achevés le totalitarisme (plus ou moins déclaré selon les pays) au xxe siècle ; ils ont voulu
39 1970, Lettre ouverte aux Européens. IV. Vers une fédération des régions
64tions, tant que ceux-ci n’auront pas renoncé au « totalitarisme » de leurs pouvoirs et ne se seront pas dessaisis, en tant qu’entités
40 1971, Bulletin du Centre européen de la culture, articles (1951–1977). Dépolitiser la politique (printemps 1971)
65s ces anciens débats à l’arrière-plan — il y a le totalitarisme, et il y a le fédéralisme. Une menace et une espérance. Le totalitari
66a le fédéralisme. Une menace et une espérance. Le totalitarisme est simple et rigide, comme la guerre, comme la mort. Le fédéralisme
41 1972, Penser avec les mains (1972). Préface 1972
67spect le plus nocif et politiquement criminel des totalitarismes brun et noir, c’était pour n’avoir pas à reconnaître que Staline étai
42 1975, Bulletin du Centre européen de la culture, articles (1951–1977). Quand même il serait seul… (Sur un texte de George Orwell) (automne 1975)
68 libéralisme touche à sa fin et la littérature du totalitarisme n’est pas encore apparue et demeure à peine imaginable. Commentaire
43 1977, L’Avenir est notre affaire. III. Repartir de l’Homme — 9. Devenir soi-même
69Tout ce qui la fausse est donc morbide et mène au totalitarisme, ou bien à l’anarchie qui en est la préface. À vingt ans, je me répét
44 1977, L’Avenir est notre affaire. III. Repartir de l’Homme — 15. Stratégie
70s ces anciens débats à l’arrière-plan — il y a le totalitarisme, et il y a le fédéralisme. Une menace et une espérance. Le totalitari
71a le fédéralisme. Une menace et une espérance. Le totalitarisme est simple et rigide, comme la guerre, comme la mort. Le fédéralisme
45 1979, Cadmos, articles (1978–1986). L’Université par l’Europe et vice-versa (hiver 1979)
72alisme empirique pratiqué dans le Saint-Empire au totalitarisme obtus imposé par Napoléon ; le moteur de cette involution étant le be
46 1981, Cadmos, articles (1978–1986). Un falsificateur vu de près (été 1981)
73laré de Mao, a-t-il jamais expliqué son trajet du totalitarisme marxiste et du national-socialisme chinois au capitalisme libéral et
74puissances » de l’Ouest, en tant que fourrier des totalitarismes de l’Est. Raymond Aron peut-il croire que Vichy ait adopté un seul in