1 1930, Revue de Belles-Lettres, articles (1926–1968). Les soirées du Brambilla-club (mai 1930)
1 a dans les marronniers noirs des lampions et des touffes de gamins qui regardent avec la bouche ce qui se passe à l’intérieur
2 1932, Le Paysan du Danube. II. La lenteur des choses — II.2. Petit journal de Souabe
2 a dans les marronniers noirs des lampions et des touffes de gamins qui regardent avec la bouche ce qui se passe à l’intérieur
3 1945, Le Figaro, articles (1939–1953). Le savant et le général (8 novembre 1945)
3lanelle passait les cheveux au vent — deux belles touffes blanches en désordre « génial » — et c’était l’un de mes voisins, Alb
4 1946, Lettres sur la bombe atomique. 6. Le savant et le général
4lanelle passait les cheveux au vent — deux belles touffes blanches en désordre « génial » — et c’était l’un de mes voisins, Alb
5 1961, Vingt-huit siècles d’Europe. I. Les Origines d’Hésiode à Charlemagne, (du ixe siècle av. J.-C. au xie siècle de notre ère) — I.2. Le mythe de l’enlèvement d’Europe
5 ensuite, luttant à qui en couperait le plus, les touffes parfumées du jaune safran ; mais la princesse, cueillant à pleines ma
6 1961, Bulletin du Centre européen de la culture, articles (1951–1977). Esquisse d’une biographie : J. H. Retinger (1960-1961)
6ui faut traverser d’abord une étendue couverte de touffes de cactées. Ses vêtements sont en lambeaux, ses jambes en sang quand