1 1925, Bibliothèque universelle et Revue de Genève, articles (1925–1930). Otto Flake, Der Gute Weg (septembre 1929)
1s problèmes sociaux et le luxe le moins apaisant, tournés vers la Russie, vers le passé, vers l’Orient, tentant des amours nouv
2 1926, Bibliothèque universelle et Revue de Genève, articles (1925–1930). Adieu, beau désordre… (mars 1926)
2truire. Et l’on y prend vite goût. [p. 316] Cela tourne alors en passion de détruire, en haine de toute stabilité, de toute f
3 1926, Bibliothèque universelle et Revue de Genève, articles (1925–1930). Alfred Colling, L’Iroquois (décembre 1926)
3ute la tendresse que ranime un soleil lointain va tourner en cruelle mélancolie. Pourquoi, Henri de Closain, quitter le domaine
4 1926, Articles divers (1924–1930). Les Bestiaires, de Henry de Montherlant (10 juillet 1926)
4s amants » 6 . Mais envers les taureaux cet amour tourne en adoration ou en une véritable horreur sacrée. Voici Alban devant u
5 1926, Articles divers (1924–1930). Soir de Florence (13 novembre 1926)
5. Nous marchions vers ces hauts arbres clairs, au tournant du fleuve, parmi les dissonances mélancoliques des lumières et des od
6 1927, Articles divers (1924–1930). Conférence d’Edmond Esmonin sur « La révocation de l’Édit de Nantes » (16 février 1927)
6cre. D’ailleurs, les jésuites ont déjà réussi à « tourner » l’Édit par mille arguties juridiques. Et les statistiques faussées
7 1927, Revue de Belles-Lettres, articles (1926–1968). Lettre du survivant (février 1927)
7 aurait fallu courir après celle-là qui venait de tourner à l’angle de cette rue et qui avait votre démarche. Mais, pendant ce
8 1927, Revue de Belles-Lettres, articles (1926–1968). Entr’acte de René Clair, ou L’éloge du Miracle (mars 1927)
8ette, pour moi qui chaque soir crée ma chambre en tournant un commutateur. Le vrai miracle du cinéma, c’est, par exemple, l’éclo
9 1927, Revue de Belles-Lettres, articles (1926–1968). Louis Aragon, le beau prétexte (avril 1927)
9ssi pourtant des histoires de copains qui ont mal tourné, on pensait bien, ah ! cette jeunesse, mais voyons des affaires plus
10 1927, Revue de Belles-Lettres, articles (1926–1968). Récit du pickpocket (fragment) (mai 1927)
10mbreuses glaces. Les fenêtres que j’ouvris firent tourner des soleils sur les parois claires. Du balcon, on voyait la mer, des
11-Julien, par pitié pour Isidore dont la sincérité tournait vite à l’agressif — effet d’une timidité naturelle dont il paraissait
11 1928, Bibliothèque universelle et Revue de Genève, articles (1925–1930). Pierre Naville, La Révolution et les intellectuels (novembre 1928)
12oint de vue, celui d’autrui sur eux-mêmes. Ils se tournent donc naturellement vers l’action, c’est-à-dire, — nous sommes en Fran
12 1929, Les Méfaits de l’instruction publique (1972). 7. L’instruction publique contre le progrès
13a fait. Respirons. Mais déjà vous m’attendez à ce tournant et vous me sommez de dire comment, maintenant, je vais m’y prendre po
13 1930, Bibliothèque universelle et Revue de Genève, articles (1925–1930). Voyage en Hongrie I (octobre 1930)
14ses cramoisies. On longe une galerie couverte, on tourne dans un escalier compliqué : c’est plein de colonnettes et de statues
15lles sont placées au hasard dans l’espace vide où tourne la fumée des cigares. Assis sur la banquette, quelques bougres isolés
14 1930, Bibliothèque universelle et Revue de Genève, articles (1925–1930). Voyage en Hongrie II (novembre 1930)
16t. (L’imprudence de penser dans l’insomnie ! Cela tourne tout de suite à la débauche. Notre liberté de penser est absurde au r
15 1930, Articles divers (1924–1930). Le prisonnier de la nuit (avril 1930)
17’accent de notre amour et mon visage est immobile tourné vers l’ombre où tu m’entends. [p. 11] III Fais rentrer dans leur
18leur peau d’ombre ces mots qui voudraient fleurir tourne le dos ferme les poings ne fais qu’un ou deux pas que les souvenirs
16 1931, Foi et Vie, articles (1928–1977). Conférences du Comte Keyserling (avril 1931)
19ore que l’idéal chrétien de l’amour du prochain a tourné pratiquement à la méfiance systématique du voisin inévitable. Mais ce
17 1931, Foi et Vie, articles (1928–1977). Littérature alpestre (juillet 1931)
20ues valeurs nouvelles, il se peut que certains se tournent vers ces derniers symboles physiques de la solitude et de la grandeur
18 1931, Foi et Vie, articles (1928–1977). André Gide ou le style exquis (à propos de Divers) (octobre 1931)
21andes. Car l’excès même de ces scrupules les fait tourner soudain, les fait cailler en coquetteries. Et voici que l’explication
22s. Et voici que l’explication de soi pareillement tourne en indiscrétion, et cette retenue trop consciente de ses effets n’est
23étique ou métaphysique. À cette heure où le monde tourne lentement et formidablement sur ses bases sociales et religieuses. Ah
19 1931, La Nouvelle Revue française, articles (1931–1961). Les Éléments de la grandeur humaine, par Rudolf Kassner (octobre 1931)
24le mais qui sans cesse frôle l’humour, et parfois tourne en sournoise malice. On ne peut dire précisément de Kassner qu’il réf
20 1932, Le Paysan du Danube. a. Le sentiment de l’Europe centrale
25vie. Né d’un retard dans l’actualisation, il peut tourner alors en un refus chronique. Et c’est en quoi le monde latin, monde d
26lus morose et plus débauchée) que la latine. Elle tourne en sentiments dans la mesure où elle refuse de s’accomplir pleinement
21 1932, Le Paysan du Danube. I. Le Paysan du Danube — I.2. Une « tasse de thé » au Palais C…
27auss. Il touche quelques accords, l’acteur Moïssi tourne les pages et secoue ses mèches, Elizabeth Schumann, adossée au piano,
28ons au miracle hostile. Elle se tait. Alors je me tourne vers ce visage très blanc où les yeux d’un bleu nocturne se refusent…
22 1932, Le Paysan du Danube. I. Le Paysan du Danube — I.3. Voyage en Hongrie
29 roses Crimson. On longe une galerie couverte, on tourne [p. 72] dans un escalier compliqué : c’est plein de colonnettes et de
30lles sont placées au hasard dans l’espace vide où tourne la fumée des cigares. [p. 78] Assis sur la banquette, quelques bougre
31L’imprudence que de penser dans l’insomnie ! Cela tourne tout de suite à la débauche. Notre liberté de penser est absurde au r
23 1932, Le Paysan du Danube. II. La lenteur des choses — II.2. Petit journal de Souabe
32sé comme entre ce que je vois et ce que je pense, tournant les choses, les vidant, allant pincer le nerf Réalité avec un sourd g
24 1932, Le Paysan du Danube. II. La lenteur des choses — II.3. Châteaux en Prusse
33terres. À l’horizon, des ailes de moulin [p. 175] tournent, ou scintille une mer dorée. Tout impose un silence heureux.   Les pl
25 1932, Foi et Vie, articles (1928–1977). Romanciers protestants (janvier 1932)
34plée, excessive, et qui, par la force des choses, tournerait bientôt en révolte, en insolence, en démence : Nietzsche. Ainsi l’atm
26 1932, Foi et Vie, articles (1928–1977). Goethe, chrétien, païen (avril 1932)
35sont pas très fréquents ici. Au début, je m’étais tourné passionnément vers eux ; mais il semble que ce ne doive pas être. Ils
27 1932, La Nouvelle Revue française, articles (1931–1961). Les Signes parmi nous, par C. F. Ramuz (janvier 1932)
36is originel et spirituel. (La révolution russe en tournant au marxisme, a provisoirement confondu ces notions.) Le communisme ra
28 1932, La Nouvelle Revue française, articles (1931–1961). À prendre ou à tuer (décembre 1932)
37 contre le capitalisme : mais cette révolte va se tourner contre eux. On va voir qu’ils font la même chose, c’est-à-dire qu’ils
29 1933, L’Ordre nouveau, articles (1933–1938). Spirituel d’abord (juillet 1933)
38où les servants d’une mécanique parlementaire qui tourne à vide, vaincus par les événements qu’ils subissent, passeront la mai
30 1934, Politique de la Personne (1946). Introduction — a. L’engagement politique
39leurs, par des interdictions qu’elle saurait bien tourner, plus rusée que les bureaucrates. La brimade étatique est beaucoup pl
31 1934, Politique de la Personne (1946). Introduction — b. Ridicule et impuissance du clerc qui s’engage
40r, une nouvelle direction d’activité. Vont-ils se tourner vers les sages, vers les clercs dont on pouvait croire que la mission
32 1934, Politique de la Personne (1946). Introduction — c. Le vrai pouvoir des intellectuels et son usage
41n ; et si la pensée « débrayée » ne fait plus que tourner sur elle-même ; si l’action devient impensable et la pensée inefficac
33 1934, Politique de la Personne (1946). III. Idoles — 10. Fascisme
42 la naissance du fascisme français. Où faut-il se tourner maintenant ? Où chercher la doctrine efficace qui permette de déceler
34 1934, Politique de la Personne (1946). IV. Problèmes de la révolution personnaliste — 11. D’un Cahier de revendications
43 contre le capitalisme ; mais cette révolte va se tourner contre eux. On va voir qu’ils font la même chose, c’est-à-dire qu’ils
35 1934, Foi et Vie, articles (1928–1977). Nécessité de Kierkegaard (août 1934)
44 dont Kierkegaard salua leur naissance. Nous nous tournons vers ce prophète de nos malheurs, nous retournons à l’origine où il s
45 ce temps ? C’est ici que l’ironie de Kierkegaard tourne son aiguillon contre le « monde chrétien », celui qui se réclame de l
36 1934, Esprit, articles (1932–1962). Préface à une littérature (octobre 1934)
46rée pas la vie en insultant la mort. Il faudra se tourner ailleurs. Il faudra remonter à ce qui juge nos faiblesses, non point
47d’autres influences. Nous voici parvenus au grand tournant. Les œuvres de l’esprit, dès que l’esprit cesse d’être autorité, tomb
37 1934, L’Ordre nouveau, articles (1933–1938). Plans de réforme (octobre 1934)
48 plan est la suivante : c’est un plan réformiste, tourné vers le passé, non vers l’avenir. C’est un plan ingénieux, ce n’est p
38 1935, Hic et Nunc, articles (1932–1936). Soirée chez Nicodème (mai 1935)
49énéreusement, chaque semaine, en son logis. Il se tourna vers moi en souriant, et le dialogue s’engagea sans aucune gêne. Nic
50e sublime expérience ! Et combien édifiante ! (Se tournant vers un groupe de jeunes barthiens très excités qui échangent dans un
51r assez lâchement, lorsqu’un des étudiants lança, tourné vers moi : « Je retiens en tous cas votre définition de l’auteur du P
39 1935, L’Ordre nouveau, articles (1933–1938). L’Édit de Nantes et sa Révocation (mars-avril 1935)
52comme « perpétuel et irrévocable ». Il s’agira de tourner cet obstacle [p. 32] légal. En fait, l’Édit a été appliqué de telle s
40 1936, Penser avec les mains (1972). I. La commune mesure — I.7. Sur le déclin du Moyen Âge
53 » Or on les a choisis pour leur seule habileté à tourner le latin des actes ! C’est du moins le cas des plus illustres, les ca
41 1936, Penser avec les mains (1972). II. Penser avec les mains — II.1. La pensée prolétarisée
54 elle est exacte dans la mesure où elle provoque. Tournons sa pointe vers un adversaire qui va se désigner lui-même sans retard.
42 1936, Penser avec les mains (1972). II. Penser avec les mains — II.2. Éléments d’une morale de la pensée
55le contact avec les menaces quotidiennes. Elle se tourne alors vers « le peuple », et j’ai dit avec quelle maladresse. Surtout
56ication des mots. Mais pour qu’une telle œuvre ne tourne pas à l’avantage exclusif des clercs prolétarisés, et ne se perde pas
43 1936, Les Nouvelles littéraires, articles (1933–1972). Le Problème du bien (12 septembre 1936)
57étiens, mais plus encore aux autres. Mon cœur est tourné vers les agnostiques, les sceptiques, les incrédules, les athées, les
44 1936, Hic et Nunc, articles (1932–1936). Sur une page de Bossuet (ou Tradition et Révélation) (janvier 1936)
58dans n’importe quel Enchiridion. Le catholique se tourne alors vers nous et nous exprime une sorte de pitié : « À quoi s’appui
45 1936, L’Ordre nouveau, articles (1933–1938). Les Jacobins en chemise brune (décembre 1936)
59 5] nous en tenir à des critiques rétrospectives. Tournés vers l’avenir prochain, nous dirons donc : si l’Allemagne a commis l’
46 1937, Journal d’un intellectuel en chômage. I. N’habitez pas les villes !
60ique n’étant sans doute pas assez fort pour faire tourner l’appareil au rythme normal. Tout le monde a l’air très content, bien
61cidé de réagir. Quand une auto risque de rater le tournant, emportée par la force centrifuge, il ne faut pas freiner, mais peser
47 1937, Journal d’un intellectuel en chômage. II. Pauvre province
62ment l’air de vouloir dire quelque chose ! Il est tourné du côté de la plaine. Signe qu’il va nous arriver quelque chose par l
48 1937, Journal d’un intellectuel en chômage. III. L’été parisien
63 dansent sur les voûtes, et chacun s’y sent seul, tournant le dos au soleil toujours absent de l’imagerie des cauchemars. Pour b
49 1937, La Revue de Paris, articles (1937–1969). Paysans de l’Ouest (15 juin 1937)
64lectrique n’étant sans doute pas réglé pour faire tourner l’appareil au rythme normal. Tout le monde a l’air très content, bien
50 1937, Les Nouvelles littéraires, articles (1933–1972). Selma Lagerlöf, conteur de légende (3 juillet 1937)
65ne homme s’y résigne… À quelques pas de lui, elle tourne à droite. Il poursuit son chemin dans une exaltation croissante, pria
51 1937, Esprit, articles (1932–1962). Journal d’un intellectuel en chômage (fragments) (juin 1937)
66ment l’air de vouloir dire quelque chose ! Il est tourné du côté de la plaine. [p. 371] Signe qu’il va nous arriver quelque ch
52 1937, La Nouvelle Revue française, articles (1931–1961). N’habitez pas les villes (Extrait d’un Journal) (juillet 1937)
67cidé de réagir. Quand une auto risque de rater le tournant emportée par la force centrifuge, il ne faut pas freiner mais peser à
53 1937, Bulletin de la Guilde du Livre, articles (1937–1948). Pages inédites du Journal d’un intellectuel en chômage (octobre 1937)
68rgissent des coins d’ombre, aboient horriblement, tournent autour de moi, me flairent avec angoisse, et fuient soudain en gémiss
69ants, qui n’ont abouti qu’à coincer le sommier au tournant, entre la balustrade et les parois de la cage d’escalier — au surplus
54 1937, L’Ordre nouveau, articles (1933–1938). Historique du mal capitaliste (janvier 1937)
70ndrons sur ce point important). La spécialisation tourna à l’avantage des accapareurs. (Rapides fortunes des fournisseurs de g
55 1938, Journal d’Allemagne. 1. Journal (1935-1936)
71ication, un chant puissant, soudain, a retenti au tournant de la rue. C’était un défilé de chemises brunes. Ils ont passé longue
72s qu’il nous en ait coûté beaucoup d’efforts, ont tourné en bouillie comme un pudding raté. Pourtant, il nous semble parfois q
73 capitalistes et bourgeois. Je réponds : non, ils tournent le dos à tout cela, vers quoi se jettent depuis peu vos communistes s
56 1938, Journal d’Allemagne. 2. Conclusion 1938
74se dire : c’est la grâce efficace. Les choses ont tourné de telle sorte ; et l’on explique au nom d’une doctrine, convenableme
75, convenablement réadaptée, qu’elles ne pouvaient tourner que de cette sorte. Voilà pourquoi votre fille est muette. Les mêmes
57 1938, Journal d’Allemagne. iii. Les jacobins en chemise brune
76ons nous en tenir à des critiques rétrospectives. Tournés vers l’avenir prochain, nous dirons donc : si l’Allemagne a commis l’
58 1938, Esprit, articles (1932–1962). La passion contre le mariage (septembre 1938)
77nt privés, et motifs de comparaisons qui toujours tournent à leur détriment. Le mari souffre des beautés qu’il aperçoit à d’autr
59 1938, Esprit, articles (1932–1962). L’amour action, ou de la fidélité (novembre 1938)
78idélité. Mais l’obstacle n’est pas sérieux, on le tourne de tous les côtés. Voyez les excuses invoquées par le mari qui trompe
79imé parce qu’il m’appelle à le créer, et qu’il se tourne avec moi vers le Jour afin d’attester notre alliance. ⁂ Une vie qui m
60 1939, L’Amour et l’Occident (1972). I. Le mythe de Tristan
80u’on cherche à s’évader de son affreuse réalité ? Tourner la situation en mystique ou en farce, c’est toujours avouer qu’elle e
81 dot ou espérées en héritage. Quand l’« affaire » tournait mal, on répudiait sa femme. Le prétexte de l’inceste, curieusement ex
82on de sa [p. 36] dame. Cela n’est plus amour, qui tourne à réalité. » 7 Voilà qui nous met sur la voie d’une première explica
83our courtois s’oppose à ce qu’une telle passion « tourne à réalité », c’est-à-dire aboutisse à l’« entière possession de sa da
61 1939, L’Amour et l’Occident (1972). II. Les origines religieuses du mythe
84et avérée devant tous que le très vertueux Christ tourne à tout vent comme girouette et se plie comme une simple étoffe… Il se
62 1939, L’Amour et l’Occident (1972). IV. Le mythe dans la littérature
85un espoir plus heureux en contemplant le ciel qui tourne autour de toi immortel et paré ! S’il est vrai qu’ici-bas tant joyeux
86ieil [p. 223] homme, le Racine naturel, cherche à tourner cette loi sévère qui, condamnant l’inceste, rend impossible la passio
87de la solitude.) Avec d’Urfé, la courtoisie avait tourné en casuistique profane. Chez Rousseau, elle devient une sorte de piét
88hiltre, pour lui, c’est l’infidélité. La tragédie tourne au vaudeville. Une chose me frappe ; sa description est admirable de
63 1939, L’Amour et l’Occident (1972). V. Amour et guerre
89cre les dernières défenses de sa pudeur, et à les tourner par surprise ; enfin la dame se rend à merci. Mais alors, par une cur
64 1939, L’Amour et l’Occident (1972). VI. Le mythe contre le mariage
90nt privés, et motifs de comparaisons qui toujours tournent à leur détriment. Le mari souffre des beautés qu’il aperçoit à d’autr
65 1939, L’Amour et l’Occident (1972). VII. L’amour action, ou de la fidélité
91idélité. Mais l’obstacle n’est pas sérieux, on le tourne de tous les côtés. Voyez les excuses invoquées par le mari qui trompe
92imé parce qu’il m’appelle à le créer, et qu’il se tourne avec moi vers le jour afin d’attester notre alliance. ⁂ Une vie qui m
66 1939, La Revue de Paris, articles (1937–1969). L’Âme romantique et le rêve (15 août 1939)
93ndis que dans sa panique l’homme primitif s’était tourné vers la raison libératrice, au terme des époques appauvries de mystèr
94ionaliste, Moritz fut l’un des tout premiers à se tourner vers l’étude des rêves. Il s’y trouvait prédisposé par l’habitude de
95me le note Albert Béguin, Moritz à cet endroit, « tourne court, incapable une fois de plus de saisir la pensée salvatrice ». C
67 1939, Les Cahiers protestants, articles (1938–1968). Nicolas de Flue et la Réforme (1939)
96ou un illuminé auquel des ouvrages pieux auraient tourné la tête. (Il ne sait ni lire ni écrire.) Mais sous cet extérieur équi
68 1939, Esprit, articles (1932–1962). D’une critique stérile (mai 1939)
97doctrine s’accentue d’année en année. La doctrine tourne à l’utopie, l’action se décourage ou s’éparpille. 8. Pendant ce temps
69 1940, Mission ou démission de la Suisse. 1. Le protestantisme créateur de personnes
98enne, incitent beaucoup de nos contemporains à se tourner vers le passé pour y trouver le réconfort d’anciennes victoires, d’ex
70 1940, Mission ou démission de la Suisse. 2. La bataille de la culture
99 toutes les réformes matérielles sont inutiles et tournent au malheur. Car le mal qui est dans l’action n’a pas d’autres racines
71 1940, Mission ou démission de la Suisse. 5. Esquisses d’une politique fédéraliste
100. Car autrement l’on risque bien de reculer ou de tourner en rond. [p. 177] II Où va le fédéralisme ? C’est ici qu’apparaît a
72 1940, Qu’est-ce que la Ligue du Gothard ? (1940). Qu’est-ce que la Ligue du Gothard ?
101 fédéralisme ou totalitarisme). 8. La jeunesse se tourne aujourd’hui de plus en plus vers les groupes agissant en dehors des p
102ncore s’ils s’y rendent ! — ni des girouettes qui tournent au gré de tous les vents. Nous ne voulons pas nous lier, comme tant d
73 1940, Les Cahiers protestants, articles (1938–1968). La bataille de la culture (janvier-février 1940)
103 toutes les réformes matérielles sont inutiles et tournent au malheur. Car le mal qui est dans l’action n’a pas d’autres racines
74 1941, Journal de Genève, articles (1926–1982). Santé de la démocratie américaine (17 janvier 1941)
104rofonde se charge ici le terme de démocratie ? En tournant tout à l’heure le bouton de ma radio, j’ai entendu cette phrase prono
75 1941, Journal de Genève, articles (1926–1982). Religion et vie publique aux États-Unis (18 février 1941)
105aucoup moins aux conférenciers les plus en vogue. Tournez le bouton de votre radio : À 14 h. chaque jour, vous entendrez un cho
76 1941, Gazette de Lausanne, articles (1940–1984). La route américaine (18 février 1941)
106surface sera suffisamment organisée, vers quoi se tournera l’effort collectif de ce peuple ? Peut-être vers la profondeur, vers
77 1942, La Part du Diable (1982). I. L’Incognito et la révélation
107nalisme ou irrationalisme. Cette discussion a mal tourné, décidément. Elle a fait trop de bruit dans le siècle. Il est temps d
78 1942, La Part du Diable (1982). II. Hitler ou l’alibi
108s têtes, au ciel de nos villes, de grands oiseaux tournaient avec un bourdonnement sinistre, et ces oiseaux nous attaquaient ! Les
79 1942, La Part du Diable (1982). III. Le Diable démocrate
109istence bourgeoise le sens du tragique, pour nous tourner exclusivement vers la recherche du confort et des vertus moyennes. Pa
80 1942, La Part du Diable (1982). IV. Le Diable dans nos Dieux et dans nos maladies
110xte qu’ils sont encore inexplicables : les tables tournent, les cartes parlent, les pensées se transmettent en silence. Tous les
111poque où celui-ci n’existe guère. Son ambition se tourne vers les masses. Et c’est à leur échelle seulement que nous verrons s
112is c’est à cause d’Adam que les choses ont si mal tourné. Saint Paul dit que le mari est le chef de la femme, et que la femme
81 1942, La Part du Diable (1982). V. Le Bleu du Ciel
113e. La solitude est un état divin qui chez l’homme tourne vite au diabolique. « En la solitude un homme converse avec lui-même,
114 On dit que le Démon aime l’heure de minuit. Ah ! tournons-nous, le visage levé, vers le symbole universel de la rigueur et de l
82 1943, La Vie protestante, articles (1938–1978). Les tours du Diable VI : Le mal du siècle : la dépersonnalisation (19 novembre 1943)
115poque où celui-ci n’existe guère. Son ambition se tourne vers les masses. Ici nous abordons enfin la grande stratégie du Diabl
83 1943, La Vie protestante, articles (1938–1978). Les tours du Diable VIII : Le Diable démocrate (3 décembre 1943)
116istence bourgeoise le sens du tragique, pour nous tourner exclusivement vers la recherche du confort et des vertus moyennes. ⁂
84 1944, Les Personnes du drame. I. Sagesse et folie de la personne — 3. Kierkegaard
117 dont Kierkegaard salua leur naissance. Nous nous tournons vers ce prophète de nos malheurs, nous retournons à l’origine où il s
118 ce temps ? C’est ici que l’ironie de Kierkegaard tourne son aiguillon contre le monde chrétien, contre le monde qui se réclam
85 1944, Les Personnes du drame. III. Sincérité et authenticité — 7. Vues sur Ramuz
119us retrouvons le petit café vaudois autour duquel tourne la vie du pays recréé par Ramuz. Le « chant de notre Rhône », le vin
86 1944, Les Personnes du drame. IV. Une maladie de la personne — 8. Le Romantisme allemand
120ndis que dans sa panique l’homme primitif s’était tourné vers la raison libératrice, au terme des époques appauvries de mystèr
121ionaliste, Moritz fut l’un des tous premiers à se tourner vers l’étude des rêves. Il s’y trouvait prédisposé par l’habitude de
122mme le note Albert Béguin, Moritz à cet endroit « tourne court, incapable une fois de plus de saisir la pensée salvatrice. » C
87 1945, Le Figaro, articles (1939–1953). Un climat tempéré (22 août 1945)
123ette irréalité fade et flatteuse de tant de films tournés à Hollywood. Aux toundras, steppes, déserts, pampas, glaciers, et jun
88 1945, Carrefour, articles (1945–1947). Le rêve américain (9 novembre 1945)
124âtre. Des garçons seuls, assis sur des banquettes tournant le dos à la piste, regardent dans le vide. Peu ou point de plaisanter
125énergies mises en œuvre pour la conquête ? Ils se tournèrent vers l’industrie. Ce fut leur nouvelle « frontière », leur nouveau fr
89 1946, Journal des deux Mondes. 2. Journal d’attente
126Germain-des-Prés, le printemps parisien, ce soir, tourne à l’été. La lumière mûrit là-haut, sur le clocher roman de cette égli
90 1946, Journal des deux Mondes. 4. Puisque je suis un militaire…
127 chambre rangée » d’une ferme cossue, je viens de tourner le bouton de la radio et suis tombé sur un récital de chansons milita
91 1946, Journal des deux Mondes. 5. Anecdotes et aphorismes
128s petites choses précises à faire. 20 juin 1940 Tourné le bouton de ma radio qui se trouvait arrêtée sur Londres. Une voix n
92 1946, Journal des deux Mondes. 7. La route de Lisbonne
129e : la première rue américaine ! Nous approchons. Tournant la tête vers l’avant, un peu au-dessus de la poupe, je viens de voir
93 1946, Journal des deux Mondes. 8. Premiers contacts avec le nouveau monde
130age y sont partout sensibles. Les rues montent et tournent, épousant les collines. Le sol des plaines environnantes paraît encor
131plus peur. Mais quand ils décident de penser, ils tournent aussitôt au pédant germanique et jugent mundane ou irresponsible celu
94 1946, Journal des deux Mondes. 9. Voyage en Argentine
132lusieurs centaines de vaches, au bruit léger, ont tourné la tête [p. 146] vers moi, et me regardent immobiles. Très longtemps.
95 1946, Journal des deux Mondes. 10. Solitudes et amitiés
133ette irréalité fade et flatteuse de tant de films tournés à Hollywood. Aux toundras, steppes, déserts, pampas, glaciers et jung
96 1946, Journal des deux Mondes. 12. L’Amérique en guerre
134une seule pièce, avec au centre un grand fauteuil tournant et basculant, qui se transformerait le soir en lit, et d’où sans se l
135’ambition, ce paysage se transformerait. Si je me tourne vers le nord, je vois un monde de terrasses, du dixième au trentième
97 1946, Journal des deux Mondes. 13. Virginie
136x nous parlent du peuple de France ; et des films tournés à Hollywood ou à Londres sur l’épopée secrète de la Résistance ne nou
98 1946, Journal des deux Mondes. 14. Intermède. Mémoire de l’Europe
137oient l’écho familier de nos pas. Et ces rues qui tournaient doucement vers une place plantée d’arbres et déserte, aux rendez-vous
99 1946, Journal des deux Mondes. 15. Le choc de la paix
138e sobre et astiqué, change subitement d’aspect et tourne au populaire un demi-block après Lexington Avenue, perd toute tenue d
100 1946, Journal des deux Mondes. 16. Journal d’un retour
139ion, attendre que la boule au-dessous de nous ait tourné jusqu’au point désiré, pour y descendre et s’y poser. Rien ne donne u