1 1931, Foi et Vie, articles (1928–1977). Au sujet d’un grand roman : La Princesse Blanche par Maurice Baring (mai 1931)
1ercevait que M. Baring, lui-même, manifeste cette tournure d’esprit au cours de ses romans. Le trait satirique, ailleurs presque
2 1932, Le Paysan du Danube. a. Le sentiment de l’Europe centrale
2er, plutôt que la taciturne réflexion romaine, la tournure d’esprit sentencieuse et synthétique de l’esprit hindou. Et cela n’es
3 1934, Politique de la Personne (1946). II. Principes d’une politique du pessimisme actif — 6. Note sur un certain humour
3lez-vous qu’il adopte ces allures compassées, ces tournures « religieuses », cette servilité en face du « destin » ? Et comment p
4 1934, Politique de la Personne (1946). IV. Problèmes de la révolution personnaliste — 13. Triomphe de la Personne, (Aphorismes)
4aturel qu’a tout Français pour les allusions, les tournures de langage convenues, les « façons » discrètes qui mettent ou qui rem
5 1935, L’Ordre nouveau, articles (1933–1938). L’Édit de Nantes et sa Révocation (mars-avril 1935)
5 conflit politique et religieux de son époque une tournure moins fatale pour l’avenir du pays. (Nous nous sommes contenté d’indi
6 1936, L’Ordre nouveau, articles (1933–1938). Les Jacobins en chemise brune (décembre 1936)
6’étonne et s’inquiète, ou s’indigne, de certaines tournures que prend le national-socialisme, il n’est pas rare qu’un membre du p
7 1938, Journal d’Allemagne. iii. Les jacobins en chemise brune
7s’étonne et s’inquiète, ou s’indigne de certaines tournures que prend le national-socialisme, il n’est pas rare qu’un membre du p
8 1939, L’Amour et l’Occident (1972). V. Amour et guerre
8. On voit alors le langage amoureux s’enrichir de tournures qui ne désignent plus seulement les gestes élémentaires du guerrier,
9 1951, La Nouvelle Revue française, articles (1931–1961). Un complot de protestants (novembre 1951)
9age que l’on connaît de lui. Nous parlions style, tournures de phrases, Littré. Et quelquefois, littérature. (Mais il s’en détach
10 1953, La Confédération helvétique. 5. La vie religieuse
10stinguer du catholicisme romain, d’autre part une tournure d’esprit positive et volontiers simpliste, une horreur congénitale de
11 1961, Comme toi-même. Essais sur les mythes de l’amour. Introduction. L’érotisme et les mythes de l’âme — c. Présence des mythes et leurs pouvoir dans divers ordres
11mais sous ses formes les plus richement dotées de tournures populaires et suggestives, de clichés, de métaphores, et de symboles
12 1961, Comme toi-même. Essais sur les mythes de l’amour. I. Première partie — 5. Dialectique des mythes II. Les deux âmes d’André Gide
12age que l’on connaît de lui. Nous parlions style, tournures de phrases, Littré. Et quelquefois, littérature. (Mais il s’en détach
13 1961, Vingt-huit siècles d’Europe. IV. L’Ère de la Révolution de Kant à Hegel — IV.3. Synthèses historico-philosophiques (I)
13ons entièrement différentes. Ainsi, par l’étrange tournure que prirent les choses, la séparation des Églises devint la cause d’u
14 1961, Vingt-huit siècles d’Europe. V. L’Ère des nations, (de 1848 à 1914)
14sous une forme charmante et séduisante, jusqu’aux tournures les plus néfastes de son esprit, apparaît aujourd’hui à l’Europe, dan
15 1963, Bulletin du Centre européen de la culture, articles (1951–1977). Deux mille volumes sur l’Europe (février 1963)
15 qu’il a réussi » révèlent chez leurs auteurs une tournure d’esprit qui devait les rendre hostiles à la CECA en ses débuts, et q
16 1965, La Suisse ou l’histoire d’un peuple heureux. III. La morale quotidienne et le climat de culture ou comment on vit dans une fédération
16eproche vertueusement et s’empresse d’imiter ? La tournure d’esprit sociologique du xxe siècle multiplie les questions de ce ge
17e pays, sens civique mais ouverture sur le monde, tournure d’esprit scientifique (c’est plus « sérieux ») mais cosmopolitisme in
18e influence de Zwingli. Il traduit d’une part une tournure d’esprit positive et volontiers simpliste, une horreur congénitale de
19complexe suisse » est prompt à se couler dans les tournures du langage théologique 129  : Le péché des Suisses pourrait bien avo
17 1965, La Revue de Paris, articles (1937–1969). Le Suisse moyen et quelques autres (mai 1965)
20eproche vertueusement et s’empresse d’imiter ? La tournure d’esprit sociologique du xxe siècle multiplie les questions de ce ge
18 1977, L’Avenir est notre affaire. III. Repartir de l’Homme — 9. Devenir soi-même
21nos démons. D’où suit qu’il faut se garder de ces tournures courantes qui laissent supposer le contraire, comme : « Les machines