1 1927, Revue de Belles-Lettres, articles (1926–1968). Louis Aragon, le beau prétexte (avril 1927)
1 sèche, d’humeur acariâtre et réactionnaire. Vous tracez des frontières géographiques à la raison ? Eh bien, c’est vous qui l’
2 1930, Bibliothèque universelle et Revue de Genève, articles (1925–1930). Voyage en Hongrie I (octobre 1930)
2à quoi devait mener le wilsonisme schématique qui traça les frontières actuelles, dans ce renversement des rôles, l’oppresseu
3 1930, Bibliothèque universelle et Revue de Genève, articles (1925–1930). Voyage en Hongrie II (novembre 1930)
3courant avec une soif qui annonçait le désert, je traçais des plans d’œuvres sablonneuses. Je composais un traité des voyages :
4 1930, Articles divers (1924–1930). Au sujet « d’un certain esprit français » (1er mai 1930)
4nds ma liberté. Beausire admire Léonard d’avoir « tracé peut-être pour toujours les limites de l’humaine liberté ». Simond ré
5 1932, Le Paysan du Danube. I. Le Paysan du Danube — I.3. Voyage en Hongrie
5à quoi devait mener le wilsonisme schématique qui traça les frontières actuelles, dans ce renversement des rôles, l’oppresseu
6courant avec une soif qui annonçait le désert, je traçais des plans d’œuvres sablonneuses. Je composais un traité des voyages :
6 1932, Le Paysan du Danube. II. La lenteur des choses — II.3. Châteaux en Prusse
7e villages du burgraviat. Par des chemins à peine tracés au [p. 174] ras de la plaine sablonneuse, — et parfois hors des piste
7 1936, Penser avec les mains (1972). I. La commune mesure — I.5. Importance de la notion de commune mesure
8s de peine à nuancer, à corriger, à compliquer ce tracé trop aisément logique des fatalités rationnelles. Mais il ne s’agissa
8 1936, Penser avec les mains (1972). I. La commune mesure — I.13 Commune mesure et acte de foi
9fusil ou la pelle sur l’épaule. Il n’est pas tout tracé par l’État. Nous avons à le construire nous-mêmes au prix d’un effort
9 1940, Mission ou démission de la Suisse. 2. La bataille de la culture
10pécialité, suit des voies totalement divergentes, tracées par des principes contradictoires et privées de commune mesure. Déc
10 1940, Les Cahiers protestants, articles (1938–1968). La bataille de la culture (janvier-février 1940)
11pécialité, suit des voies totalement divergentes, tracées par des principes contradictoires et privées de commune mesure. Déc
11 1941, Gazette de Lausanne, articles (1940–1984). Souvenir de la paix française (15 mars 1941)
12a route à prendre. Et soudain je vis à mes pieds, tracé à la craie sur le sol, un grand cercle entourant une inscription en l
12 1942, La Part du Diable (1982). I. L’Incognito et la révélation
13dira l’historien. Preuve en soit que je puis vous tracer son [p. 26] histoire, de sa naissance antique jusqu’à sa mort dans l’
13 1944, Les Personnes du drame. III. Sincérité et authenticité — 7. Vues sur Ramuz
14La moustache est noircie par une plume habituée à tracer comme au pinceau d’épaisses banes entre les portées, telles qu’on en
14 1946, Journal des deux Mondes. 4. Puisque je suis un militaire…
15min à prendre. Et soudain nous vîmes à nos pieds, tracé à la craie sur le sol, un grand cercle entourant une inscription en l
15 1952, Preuves, articles (1951–1968). Le sens de nos vies, ou l’Europe (juin 1952)
16n sens personnel de sa vie, divergeant de la voie tracée pour sa catégorie native. Quant au citoyen d’un pays totalitaire, le
16 1953, Preuves, articles (1951–1968). Deux princes danois : Kierkegaard et Hamlet (février 1953)
17 but est donc sans équivoque, son rôle clairement tracé dans l’action générale. L’incertitude n’affecte dans Hamlet que les m
18rkegaard, dès ses premières publications, s’était tracé un plan d’action comportant toute une stratégie de pseudonymes et de
19n psaume de David, n’éclaire pas au loin une voie tracée d’avance : non, elle est « à mes pieds » seulement, elle ne peut révé
17 1954, Bulletin du Centre européen de la culture, articles (1951–1977). Orienter les espoirs européens (décembre 1954-janvier 1955)
20rope, d’après un plan qui ne tienne pas compte du tracé arbitraire des propriétés, mais de la configuration du terrain. L’act
18 1956, Bulletin du Centre européen de la culture, articles (1951–1977). Former des Européens (avril-mai 1956)
21 lieu de le diriger dès sa naissance dans la voie tracée par ses astres et par les règles de sa caste, on le prépare à courir
19 1957, L’Aventure occidentale de l’homme. I. Première partie. La Voie et l’Aventure — 2. Où le drame se noue
22se, un système, ce n’est pas le cours d’un astre, tracé par d’autres astres, ni un chemin qu’il faudra suivre, mais bien un c
20 1958, Définition, valeurs, énergie, recherche : quatre essais européens (1958). Définitions, valeurs, énergie, recherches : Quatre essais européens
23n enseignent une voie plutôt qu’une foi, une voie tracée, prescrite, et que les sages connaissent. En Europe, au contraire, no
21 1958, Preuves, articles (1951–1968). Sur un centre qui doit être partout (mai 1958)
24l. Parmi l’infinité des hémisphères que l’on peut tracer sur notre globe, il en est un qui se trouve contenir 90 % des terres
22 1961, Comme toi-même. Essais sur les mythes de l’amour. I. Première partie — 2. Deux princes danois. Kierkegaard et Hamlet
25 but est donc sans équivoque, son rôle clairement tracé dans l’action générale. L’incertitude n’affecte en lui que les moyens
26rkegaard, dès ses premières publications, s’était tracé un plan d’action comportant toute une stratégie de pseudonymes et de
27n psaume de David, n’éclaire pas au loin une voie tracée d’avance : non, elle est « à mes pieds » seulement, elle ne peut révé
23 1961, Vingt-huit siècles d’Europe. I. Les Origines d’Hésiode à Charlemagne, (du ixe siècle av. J.-C. au xie siècle de notre ère) — I.2. Le mythe de l’enlèvement d’Europe
28omme ceux qui tirant la charrue [p. 15] recourbée tracent la coupure des sillons, ni comme ceux qui paissent avec les troupeaux
29u’il me semble voir diriger cette traversée et me tracer la route. Ce n’est pas sans le vouloir d’un dieu que je suis ces humi
24 1961, Vingt-huit siècles d’Europe. III. L’ère des philosophes. De Leibniz à Condorcet — III.3. Évolution : vers le progrès ou vers la décadence ?
30aire que celle des premières. Le tableau que j’ai tracé des causes et des événemens dont l’influence a été universelle, mettr
31richement cultivées, ces routes si somptueusement tracées, ses villes habitées par un peuple immense, ses flottes répandues sur
25 1961, Vingt-huit siècles d’Europe. V. L’Ère des nations, (de 1848 à 1914)
32aissent avoir atteint à peu près les limites qu’a tracées la nature, et n’avoir plus qu’à conserver ; mais eux sont en croissan
33peau, qu’un chant national, qu’un dialecte, qu’un tracé de frontière, qu’un nom de bataille à inscrire sur un socle, qu’un gi
26 1961, Vingt-huit siècles d’Europe. VI. L’Europe en question : de Spengler à Ortega — VI.1. « Tout s’est senti périr »
34desquels la vie n’a pas de sens — est par là même tracée dans un cercle étroitement circonscrit. Nous n’avons pas la liberté d
35ens capables de lire l’inscription sur le mur que tracent notre art et notre musique actuels ? Si peu [p. 319] nombreux, les ge
27 1961, Vingt-huit siècles d’Europe. VII. L’Ère des fédérations. De l’Unité de culture à l’union politique — VII.3. L’Europe et le Monde
36et devons nous garder de croire que nous pourrons tracer l’itinéraire à suivre. Tout de même ce serait de la folie de ne pas t
28 1961, Vingt-huit siècles d’Europe. Appendice. Manifestes pour l’union européenne, (de 1922 à 1960)
37 fédérale permettra de résoudre les problèmes des tracés de frontières dans les zones de population mixte, qui cesseront ainsi
29 1961, Bulletin du Centre européen de la culture, articles (1951–1977). La règle d’or, ou principe de l’éducation européenne (1960-1961)
38lieu de le diriger dès sa naissance dans une voie tracée par ses astres, par sa caste, sa classe et sa famille, on le prépare
30 1962, Les Chances de l’Europe. II. Secret du dynamisme européen
39 14 . Parmi l’infinité des hémisphères qu’on peut tracer sur notre globe, il en existe un — et un seul ! — qui se trouve conte
31 1963, Gazette de Lausanne, articles (1940–1984). Les mythes sommeillent… ils vont se réveiller [Entretien] (9-10 février 1963)
40éléments d’appréciation pour le xxie  ? — On peut tracer des perspectives. On ne peut pas prophétiser. [p. 18] — Il y a un au
32 1964, Preuves, articles (1951–1968). Un district fédéral pour l’Europe (août 1964)
41que rencontrerait le Conseil fédéral s’il voulait tracer, même à grands traits, un programme d’action pour l’année ou les anné
33 1964, Gazette de Lausanne, articles (1940–1984). Il nous faut des hommes de synthèses (19-20 septembre 1964)
42éenne, comme Tommaso Campanella ou Amos Comenius, traçant le plan de son Conseil de la Lumière ; ou d’hommes qui méditaient sur
34 1964, Bulletin du Centre européen de la culture, articles (1951–1977). Université et universalité dans l’Europe d’aujourd’hui (décembre 1964)
43enne, comme Tommaso Campanella ou d’Amos Comenius traçant le plan de son Conseil de la lumière ; ou d’hommes qui méditaient sur
35 1965, La Suisse ou l’histoire d’un peuple heureux. II. L’union, sauvegarde de la diversité ou comment fonctionne une fédération — II.3. Interaction de l’économique et du politique
44après consultations répétées des communes pour le tracé. Les cantons demeurent les maîtres d’œuvre pour le tronçon qui les tr
36 1965, La Suisse ou l’histoire d’un peuple heureux. IV. La Suisse, dans l’avenir européen
45que rencontrerait le Conseil fédéral s’il voulait tracer, même à grands traits, un programme d’action pour l’année ou les anné
37 1968, Bulletin du Centre européen de la culture, articles (1951–1977). Vers une fédération des régions (hiver 1967-1968)
46lle donnée, en sorte que ces limites doivent être tracées avec une certaine liberté de jugement 71 . Ainsi : là où, dans le m
38 1970, Le Cheminement des esprits. Préface. Cheminements
47ela littéralement. Les routes et les chemins sont tracés sur les cartes, hors de moi et sans moi, pour tous ou pour personne,
39 1970, Le Cheminement des esprits. I. Historique — I.2. Rapport général présenté à la Conférence européenne de la culture, Lausanne, du 8 au 12 décembre 1949
48] Mais, nous, ici, nous ne sommes pas réunis pour tracer des plans d’innocence et de prospérité organisée. Nous tenterons, sob
40 1970, Le Cheminement des esprits. III. Champs d’activité — III.9. L’Europe, l’été…
49n. Notre entente fut immédiate, et les plans vite tracés. Tous nos grands festivals de musique furent invités à déléguer leurs
41 1970, Lettre ouverte aux Européens. I. L’unité de culture
50n sens personnel de sa vie, divergeant de la voie tracée d’avance pour sa catégorie natale. Quant au citoyen d’un pays totalit
51lieu de le diriger dès sa naissance dans une voie tracée par ses astres, sa caste, sa classe et sa famille, on le prépare à co
42 1970, Lettre ouverte aux Européens. IV. Vers une fédération des régions
52lle donnée, en sorte que ces limites doivent être tracées avec une certaine liberté de jugement 41 . [p. 172] Là où, dans le
43 1972, Bulletin du Centre européen de la culture, articles (1951–1977). Aspects culturels de la coopération dans les régions frontalières (été 1972)
53 il est clair pour quiconque, aujourd’hui, que le tracé des frontières étatiques est accidentel, sans plus d’utilité démontra
44 1972, Bulletin du Centre européen de la culture, articles (1951–1977). Confrontation des régions transfrontalières [Nos conclusions] (été 1972)
54on : fonctionnelle, et non pas territoriale. « Le tracé des régions frontalières ne doit jouer qu’un rôle secondaire » [p. 87
55lus une affaire de pourtour extérieur, un nouveau tracé de frontières ? La réponse unanime des rapporteurs est que l’aire d’u
45 1974, Journal d’un Européen (fragments 1974). Journal d’un Européen (fragments 1974)
56naire pour les langues, d’ordre séculaire pour le tracé des frontières 5 , et d’ordre mettons décennal pour les économies ind
57 des frontières que les puissances coloniales ont tracées à la règle sur la carte, et qui coupent à travers nos tribus et leurs
46 1977, L’Avenir est notre affaire. I. Système de la crise — 3. La clé du système ou l’État-nation
58liques successives, grands rectangles ou trapèzes tracés à la règle sur les cartes de l’Amérique du Nord ou de l’Afrique noire
47 1977, L’Avenir est notre affaire. III. Repartir de l’Homme — 13. Les variétés de l’expérience régionale
59ucléaire, option pour d’autres sources d’énergie, tracé des autoroutes et des canaux, grands travaux potentiellement destruct
48 1977, L’Avenir est notre affaire. III. Repartir de l’Homme — 15. Stratégie
60e africain me disait : — Nos frontières actuelles tracées à la règle sur une carte, dans un bureau de Londres ou de Paris, ne r
49 1978, Cadmos, articles (1978–1986). L’Intellectuel contre l’Europe (été 1978)
61cobins qui défendent acariâtrement les frontières tracées par l’arbitraire des puissances coloniales ». Bien plus, le Tiers Mon
50 1979, Rapport au peuple européen sur l’état de l’union de l’Europe. Introduction
62n processus qui perpétue à la fois les frontières tracées sur une carte dans les bureaux de nos capitales de pays colonisateurs
63res nationales, ces « cicatrices de l’histoire », tracées en dépit du réel au hasard des guerres et des traités. La division du