1 1937, La Nouvelle Revue française, articles (1931–1961). Gösta Berling, par Selma Lagerlöf (novembre 1937)
1amatique. Les forges, les charrois de minerai, le trafic des chalands, l’économie agraire, tout cela ne joue pas un moindre rô
2 1937, L’Ordre nouveau, articles (1933–1938). Historique du mal capitaliste (janvier 1937)
2se prolétariat des villes vit en grande partie du trafic de son droit de vote, acheté tour à tour par les patriciens et par le
3 1945, Carrefour, articles (1945–1947). Les enfants américains réclament des bombes atomiques (20 décembre 1945)
3z-hot par les klaxons d’interminables embarras de trafic. Aux vitrines triomphait le rêve américain, le clinquant, l’irréel, l
4 1946, Journal des deux Mondes. 15. Le choc de la paix
4z-hot par les klaxons d’interminables embarras de trafic. Aux vitrines triomphait le rêve américain, le clinquant, l’irréel, l
5 1946, Bulletin de la Guilde du Livre, articles (1937–1948). Noël à New York (décembre 1946)
5z hot par les klaxons d’interminables embarras de trafic. Aux vitrines triomphait le rêve américain, le clinquant, l’irréel, l
6 1951, La Revue de Paris, articles (1937–1969). Inde 1951 (décembre 1951)
6ésente à l’arrivant l’architecture et le puissant trafic d’une grande cité de l’Occident comme on en voit en Amérique du Sud :
7 1957, L’Aventure occidentale de l’homme. Deuxième partie. La Quête occidentale — 6. L’expérience de l’espace
7ant bien au delà, ont accaparé au passage tout ce trafic maritime. La flotte arabe était très supérieure à celle des Ibériques
8 1961, Vingt-huit siècles d’Europe. II. Prises de conscience européennes. De Pierre de Bois à l’Abbé de Saint-Pierre, (xive au xixe siècle) — II.5. Les grands desseins du xviie siècle
8 canal joignant « les deux mers », labourage et « trafic » accrus, terres en friches et lieux marécageux à cultiver. Et déjà i
9paix est l’aisance et la sécurité du voyage et du trafic, bonheur qui n’a jamais été apprécié depuis que l’empire romain a été
9 1962, Les Chances de l’Europe. IV. Les nouvelles chances de l’Europe
10quièrent, civilisent, pillent, évangélisent, font trafic des esclaves, ouvrent des hôpitaux, répandent des théories humanitair
10 1965, La Suisse ou l’histoire d’un peuple heureux. I. Le paysage historique, ou comment se forme une fédération — I.2. « L’histoire suisse commence avec Guillaume Tell »
11e et la Rhénanie. Ce carrefour de distribution du trafic alpestre, autour du lac aux nombreux bras en forme de fjords, présent
12multiplier châteaux forts et péages contrôlant le trafic du Gothard. L’interrègne qui suit la mort de Frédéric (de 1250 à 1273
11 1965, La Suisse ou l’histoire d’un peuple heureux. I. Le paysage historique, ou comment se forme une fédération — I.5. Ce « petit peuple pacifique… »
13 compte des Habsbourg d’Argovie, l’enjeu étant le trafic du Gothard. À bout de patience et sûr de sa victoire, Léopold de Habs
12 1965, La Suisse ou l’histoire d’un peuple heureux. I. Le paysage historique, ou comment se forme une fédération — I.8. « Il a fallu plus de six siècles pour fédérer les cantons suisses »
14ptait en Suisse plus de quatre cents taxes sur le trafic des marchandises, cantonales, communales et même féodales, soixante-d
13 1965, La Suisse ou l’histoire d’un peuple heureux. II. L’union, sauvegarde de la diversité ou comment fonctionne une fédération — II.3. Interaction de l’économique et du politique
15pourtant elles sont exigées par l’augmentation du trafic. Solution : les plans sont établis par la Confédération, après consul