1 1926, Bibliothèque universelle et Revue de Genève, articles (1925–1930). André Malraux, La Tentation de l’Occident (décembre 1926)
1 sans quelque aigreur, et critique avec un mépris tranquille ; le Français riposte sans conviction, et sous sa défense on devine u
2 1929, Les Méfaits de l’instruction publique (1972). Avant-propos
2deurs et de la prétention. L’autre, avec l’ironie tranquille du bon sens bafoué et qui s’en moque, décrit la stupidité de l’enseig
3 1929, Les Méfaits de l’instruction publique (1972). 3. Anatomie du monstre
3st à la base du système ; qui repose donc sur une tranquille méconnaissance de la nature humaine. L’histoire enregistre bien une o
4 1929, Bibliothèque universelle et Revue de Genève, articles (1925–1930). Sherwood Anderson, Mon père et moi et Je suis un homme (janvier 1929)
4mplicité. Le récit s’avance à une allure libre et tranquille, anglo-saxonne et peu à peu entraîne tout un branle-bas d’évocations
5 1929, Bibliothèque universelle et Revue de Genève, articles (1925–1930). Julien Benda, La Fin de l’Éternel (novembre 1929)
5 logicien, elle ne doit pas nous masquer l’audace tranquille et admirable de son point de vue radicalement antimoderne, parce que
6 1931, Foi et Vie, articles (1928–1977). Au sujet d’un grand roman : La Princesse Blanche par Maurice Baring (mai 1931)
6ges de cette belle œuvre, d’une simple indication tranquille et profonde sur l’état d’âme d’un de ses héros, comme sans le savoir,
7 1931, Foi et Vie, articles (1928–1977). Littérature alpestre (juillet 1931)
7Mont-Blanc luit là-haut ; la Puissance est là, la tranquille et solennelle Puissance aux mille aspects, aux mille bruits. » Ce n’e
8 1932, Le Paysan du Danube. II. La lenteur des choses — II.2. Petit journal de Souabe
8gerie quotidienne du vaste monde. J’étais seul et tranquille, à manger et à soupeser des idées qui venaient se poser devant moi. L
9 1932, Foi et Vie, articles (1928–1977). Goethe, chrétien, païen (avril 1932)
9puis répondre de la manière. Je suis parfois bien tranquille à ce sujet, parfois, quand je suis calme, très calme, et que je sens
10 1934, Politique de la Personne (1946). Introduction — b. Ridicule et impuissance du clerc qui s’engage
10s. Le clerc bourgeois, chez nous, se croit encore tranquille. On ne le laissera plus tranquille bien longtemps. p. 18 4. Voir
11e croit encore tranquille. On ne le laissera plus tranquille bien longtemps. p. 18 4. Voir plus loin : Précédence ou primauté
11 1934, Foi et Vie, articles (1928–1977). Nécessité de Kierkegaard (août 1934)
12a follement rêvé ? Si c’est le cas, je reste bien tranquille. Ce « moi pur » ne met pas en cause mon désespoir, ou si l’on veut, j
12 1934, Présence, articles (1932–1946). L’œuvre et la mort d’Arnaud Dandieu (1934)
13 va s’épanouir. Ce révolutionnaire était un homme tranquille, carré, courtois et gai. On veut que ce soient des agités : les vrais
13 1934, Les Nouvelles littéraires, articles (1933–1972). D’un humour romand (24 février 1934)
14Tâchez de ne pas rire ; si vous réussissez, soyez tranquilles : vous ne pleurerez pas non plus aux chapitres suivants. L’humour de
14 1935, Le Semeur, articles (1933–1949). La cité (avril-mai 1935)
15jà, s’il n’est pas un scandale. Quand il se tient tranquille, on le tolère en souriant. On ira même jusqu’à respecter ses vertus,
15 1936, Esprit, articles (1932–1962). Henri Petit, Un homme veut rester vivant (novembre 1936)
16 plus redoutable pour notre société que le regard tranquille, apparemment modeste, d’un homme que son métier contraint à dissimule
16 1937, Journal d’un intellectuel en chômage. I. N’habitez pas les villes !
17 ne pas appeler au secours. Pourtant je suis bien tranquille, je ne l’ai même jamais été aussi absolument. C’est peut-être à cause
18s désespérante, celle que lui crée l’indifférence tranquille et obstinée de ceux auprès desquels il devrait exercer sa mission. Il
19lendides : « J’ai considéré tout cela d’un regard tranquille et subtil, et je me suis réjoui de cette grande existence. » « Je me
17 1937, Journal d’un intellectuel en chômage. II. Pauvre province
20tise humaine est à jamais irrémédiable, je serais tranquille : je ne m’occuperais en bonne conscience que d’art et de littérature.
18 1937, Foi et Vie, articles (1928–1977). Luther et la liberté (À propos du Traité du serf arbitre) (avril 1937)
21nsuite, ce refus total, ou mieux cette négligence tranquille de toute espèce de considération psychologique. (Un tel homme est bie
19 1937, La Nouvelle Revue française, articles (1931–1961). N’habitez pas les villes (Extrait d’un Journal) (juillet 1937)
22 ne pas appeler au secours. Pourtant je suis bien tranquille, je ne l’ai même jamais été aussi absolument. C’est peut-être à cause
23s désespérante, celle que lui crée l’indifférence tranquille et obstinée de ceux auprès desquels il devrait exercer sa mission. Il
20 1938, Les Cahiers protestants, articles (1938–1968). La vraie défense contre l’esprit totalitaire (juillet 1938)
24randeur d’une pareille vocation, on nous laissera tranquilles, parce qu’on saura là-bas que nous ne sommes pas assimilables. Voilà
21 1940, Les Cahiers protestants, articles (1938–1968). L’Église et la Suisse (août 1940)
25tion de parler à sa foi, non à son doute, avec la tranquille et familière assurance de la foi. Car la conviction seule est convain
22 1944, Les Personnes du drame. I. Sagesse et folie de la personne — 3. Kierkegaard
26nt [p. 101] rêvé ? Si c’est le cas, je reste bien tranquille. Ce « moi pur » ne met pas en cause mon désespoir. Certes, je puis rê
23 1944, Les Personnes du drame. II. Liberté et fatum — 5. Luther et la liberté de la personne
27nsuite, ce refus total, ou mieux cette négligence tranquille de toute espèce de considération psychologique. (Un tel homme est bie
24 1946, Journal des deux Mondes. 2. Journal d’attente
28verra ! — Croyez-vous donc qu’ils vous laisseront tranquilles, les fascistes, si c’est eux qui gouvernent ? — Ils ne peuvent pas m’
25 1946, Journal des deux Mondes. 8. Premiers contacts avec le nouveau monde
29s, et nous avons, bien entendu, à nous tenir bien tranquilles. La démocratie est chez vous la religion de ceux qui n’en ont point.
26 1946, Journal des deux Mondes. 9. Voyage en Argentine
30rôle. Et sitôt la chose faite, le diable se tient tranquille. On a voulu me proposer des anti-diables plus perfectionnés, une sort
27 1946, Lettres sur la bombe atomique. 18. La paix ou la mort
31 casser les vases de Chine. Si on laisse la Bombe tranquille, elle ne fera rien, c’est clair. Elle se tiendra bien coite dans sa c
28 1946, Combat, articles (1946–1950). Post-scriptum (24 mai 1946)
32 casser les vases de Chine. Si on laisse la Bombe tranquille, elle ne fera rien, c’est clair. Elle se tiendra bien coite dans sa c
29 1948, Suite neuchâteloise. VI
33sage, à la date de 1913 : « Combien j’aime ce lac tranquille aux rives basses, peuplé de mouettes, où mon regard ni ma pensée ne s
30 1949, La Vie protestante, articles (1938–1978). Printemps de l’Europe (29 avril 1949)
34entant la paix, l’imposant au besoin par la force tranquille de sa masse, de ses 300 millions d’habitants rassemblés, rendus par l
31 1955, Preuves, articles (1951–1968). L’aventure technique (octobre 1955)
35 casser les vases de Chine. Si on laisse la Bombe tranquille, elle ne fera rien, c’est clair. Elle se tiendra coite dans sa caisse
32 1957, L’Aventure occidentale de l’homme. Deuxième partie. La Quête occidentale — 8. L’aventure technique
36 casser les vases de Chine. Si on laisse la Bombe tranquille, elle ne fera rien, c’est clair. Elle se tiendra coite dans sa caisse
33 1957, Preuves, articles (1951–1968). Sur le crépuscule d’un régime (octobre 1957)
37e m’y refuse absolument. Elle n’avait qu’à rester tranquille dans son petit milieu « naturel ». Ceux qui n’aiment pas l’artificiel
34 1958, Définition, valeurs, énergie, recherche : quatre essais européens (1958). Définitions, valeurs, énergie, recherches : Quatre essais européens
38 casser les vases de Chine. Si on laisse la Bombe tranquille, elle ne fera rien, c’est clair. Elle se tiendra coite dans sa caisse
35 1961, Comme toi-même. Essais sur les mythes de l’amour. I. Première partie — 4. Dialectique des mythes I. Méditation au carrefour fabuleux
39lle qui m’a poussé, comme Elvire, hors de la nuit tranquille du cloître. Enfin, c’est à Mozart, écrira-t-il plus tard — dans les
36 1961, Vingt-huit siècles d’Europe. II. Prises de conscience européennes. De Pierre de Bois à l’Abbé de Saint-Pierre, (xive au xixe siècle) — II.4. « Têtes de Turcs »
40N’importe qui peut gouverner le timon sur une mer tranquille. Mais par votre faute, tant de succès ont rendu les Turcs un peu plus
37 1961, Vingt-huit siècles d’Europe. III. L’ère des philosophes. De Leibniz à Condorcet — III.3. Évolution : vers le progrès ou vers la décadence ?
41uerres civiles, mais par une résistance à la fois tranquille et opiniâtre, inébranlablement fidèle aux devoirs qu’elle s’est fixés
38 1961, Vingt-huit siècles d’Europe. IV. L’Ère de la Révolution de Kant à Hegel — IV.4. Napoléon et l’Europe
42 l’organiser. Satisfait sur ces grands points, et tranquille partout, j’aurais eu aussi mon Congrès et ma Sainte-Alliance. Ce sont
39 1961, Vingt-huit siècles d’Europe. V. L’Ère des nations, (de 1848 à 1914)
43venaient alors de brûler les Tuileries… Oh ! sois tranquille, je sais que c’était « logique ». Et je comprends bien la puissance i
40 1961, Preuves, articles (1951–1968). Dialectique des mythes : Le carrefour fabuleux (I) (avril 1961)
44lle qui m’a poussé, comme Elvire, hors de la nuit tranquille du cloître. Enfin, c’est à Mozart, écrira-t-il plus tard — dans les
41 1961, Preuves, articles (1951–1968). Pour Berlin (septembre 1961)
45Qu’il prouve donc qu’il y croit, et laisse Berlin tranquille ! Ces deux millions et demi d’hommes et de femmes sans armes ne menac
42 1965, La Suisse ou l’histoire d’un peuple heureux. III. La morale quotidienne et le climat de culture ou comment on vit dans une fédération
46Zurich n’a pas su retenir ce jeune génie d’allure tranquille mais peu professorale. Il y eut ensuite la naissance de Dada au café
47er, est-ce qu’on va nous laisser longtemps encore tranquilles dans notre coin ? (Motif accessoire : faisons-nous ce qu’il faut pour
43 1969, Journal de Genève, articles (1926–1982). « Non, notre civilisation n’est pas mortelle ! » (30-31 août 1969)
48reuse du tout. C’est un objet. Si vous la laissez tranquille dans sa caisse, elle ne va pas en sortir toute seule. On nomme des co
44 1970, Le Cheminement des esprits. II. Diagnostics de la culture — II.1. L’Europe contestée par elle-même
49rité, du travail et un logement, ils se tiendront tranquilles ») se réduit à quelques slogans. Non, ce n’est pas aux hommes d’État,
45 1970, Le Cheminement des esprits. II. Diagnostics de la culture — II.3. Conclusions sur l’avenir et la liberté de la culture
50ais on a beaucoup moins insisté sur l’acceptation tranquille et confiante des moyens modernes de communiquer avec les masses, et n
46 1970, Le Cheminement des esprits. III. Champs d’activité — III.6. Culture et technique en Europe et dans le monde
51mer en panique planétaire ? Si on laisse la bombe tranquille, elle ne fera rien du tout, c’est un objet. Il n’est pas d’invention,
47 1977, L’Avenir est notre affaire. II. De la prévision — 7. Première histoire de fous : l’Auto
52onné, et ce sera sous peu 25 %. Chaque petit coin tranquille, aussitôt repéré, est envahi par mille campeurs. L’Auto détruit tout
48 1977, L’Avenir est notre affaire. II. De la prévision — 8. Deuxième histoire de fous : Hitler
53ue n’est pas dangereuse du tout : si on la laisse tranquille dans sa caisse, elle ne fera pas le moindre dégât. Le seul ennemi de
49 1977, L’Avenir est notre affaire. III. Repartir de l’Homme — 12. Que tout appelle les Régions
54 sabotée par les pouvoirs publics avec le cynisme tranquille de ceux qui savent que le souverain ne dispose d’aucun [p. 280] moyen
50 1978, Cadmos, articles (1978–1986). Contribution à une recherche éventuelle sur les sources de la notion d’engagement de l’écrivain (printemps 1978)
55s. Le clerc bourgeois, chez nous, se croit encore tranquille. On ne le laissera plus tranquille bien longtemps. Je proposais alor
56e croit encore tranquille. On ne le laissera plus tranquille bien longtemps. Je proposais alors une tâche précise : La première
51 1984, Cadmos, articles (1978–1986). Conclusions (été-automne 1984)
57, mais sur la production littéraire. Le ton était tranquille, objectif, aimable, je tiens à le souligner, et d’autant plus qu’il e
52 1986, Cadmos, articles (1978–1986). Denis de Rougemont tel qu’en lui-même… [Entretien] (printemps 1986)
58i était à la censure. Il m’a dit : « Tu peux être tranquille, ça ne passera jamais, c’est beaucoup trop violent, ce n’est pas du t