1 1934, Politique de la Personne (1946). Introduction — b. Ridicule et impuissance du clerc qui s’engage
1gent à rien, personnellement. Il se peut que cela tranquillise des consciences faiblement troublées ; il se peut que cela dispense d
2 1934, Politique de la Personne (1946). IV. Problèmes de la révolution personnaliste — 13. Triomphe de la Personne, (Aphorismes)
2s rendre responsables de la crise actuelle ? Mais tranquillisez-vous, je n’y songe pas. La crise a des raisons que votre gros bon sen
3 1958, Preuves, articles (1951–1968). Sur un patriotisme de la terre (mars 1958)
3de tous nos drames s’évanouira. Nos descendants « tranquillisés » et modifiés, ou devenus cent fois plus intelligents, verront-ils au
4 1961, Vingt-huit siècles d’Europe. V. L’Ère des nations, (de 1848 à 1914)
4ur aujourd’hui et pour longtemps [p. 246] je puis tranquilliser l’Assemblée en lui donnant l’assurance qu’elle n’a pas le moindre dan
5 1969, Journal de Genève, articles (1926–1982). « Non, notre civilisation n’est pas mortelle ! » (30-31 août 1969)
5 cinquante ans officiellement, Le pompiérisme qui tranquillise les gouvernements n’est pas toujours bourgeois, mais il est toujours
6 1970, Le Cheminement des esprits. II. Diagnostics de la culture — II.5. Pronostics 1969 (une interview)
6 là-bas, depuis cinquante ans. Le pompiérisme qui tranquillise les gouvernements n’est pas toujours bourgeois, mais il est toujours
7 1978, Cadmos, articles (1978–1986). Contribution à une recherche éventuelle sur les sources de la notion d’engagement de l’écrivain (printemps 1978)
7gent à rien, personnellement. Il se peut que cela tranquillise des consciences faiblement troublées ; il se peut que cela dispense d