1 1938, Esprit, articles (1932–1962). La passion contre le mariage (septembre 1938)
1 la « vraie vie » qu’il appelait, c’était la mort transfigurante. Mais nous avons perdu la transcendance. La mort n’est plus qu’une mé
2 1939, L’Amour et l’Occident (1972). I. Le mythe de Tristan
2on qui veut la Nuit et qui triomphe dans une Mort transfigurante, elle représente pour toute Société une menace violemment intolérable
3 1939, L’Amour et l’Occident (1972). III. Passion et mystique
3e se jette pas dans l’illusion d’une mort d’amour transfigurante, mais au contraire accepte les limites de sa terrestre vocation. « Ri
4 1939, L’Amour et l’Occident (1972). VI. Le mythe contre le mariage
4 car la vraie vie qu’il appelait, c’était la mort transfigurante. Mais nous avons perdu la transcendance. La mort n’est plus qu’une le
5 1961, Comme toi-même. Essais sur les mythes de l’amour. II. Deuxième partie — 7. La personne, l’ange et l’absolu ou Le dialogue Occident-Orient
5 de son être au travers d’une « mort à soi-même » transfigurante. Ce modèle de l’amour et du vrai moi instaure le normal, le sublime,
6 1961, La Nouvelle Revue française, articles (1931–1961). La personne, l’ange et l’absolu, ou le dialogue Occident-Orient (avril 1961)
6 de son être au travers d’une « mort à soi-même » transfigurante. Ce modèle de l’amour et du vrai moi instaure le [p. 600] normal, le
7 1972, L’Amour et l’Occident (1972). Post-scriptum
7ue sur l’histoire ce même recours à l’imagination transfigurante qui, par-delà tous nos calculs, vaincra… Je me suis un peu attardé su
8 1974, Bulletin du Centre européen de la culture, articles (1951–1977). C.J.B. l’Européen, 1891-1974 (printemps 1974)
8e, les [p. 83] plus envoûtants, et par la qualité transfigurante du regard porté sur les êtres, non seulement les plus nobles mais cho