1 1928, Articles divers (1924–1930). Un soir à Vienne avec Gérard (24 mars 1928)
1raient nos amours terrestres dans d’imprévisibles transfigurations, — l’heure anxieuse et mélancolique où l’on quitte ce visage aimé pou
2 1932, Le Paysan du Danube. I. Le Paysan du Danube — I.1. Un soir à Vienne avec Gérard
2raient nos amours terrestres dans d’imprévisibles transfigurations — l’heure anxieuse et mélancolique où l’on quitte ce visage aimé pour
3 1932, Foi et Vie, articles (1928–1977). Penser dangereusement (juin 1932)
3la force et la joie d’envisager la mort comme une transfiguration tragique, la force et la joie d’envisager la vie comme un combat perp
4 1939, L’Amour et l’Occident (1972). I. Le mythe de Tristan
4stan sortira purifié ; vers une mort qui soit une transfiguration, et non pas un hasard brutal. Il s’agit donc toujours de ramener la f
5 1939, L’Amour et l’Occident (1972). IV. Le mythe dans la littérature
5sque de la mort, et que la mort est le gage d’une transfiguration, l’instant où ce qui était la Nuit se révèle le Jour absolu. Mais fau
6lement, cette mort, il ne la désire pas comme une transfiguration : il a pris le parti du jour, la mort n’est plus que le châtiment de
6 1955, Preuves, articles (1951–1968). L’aventure technique (octobre 1955)
7enrichir, mais bien d’opérer le grand œuvre d’une transfiguration de la matière par l’homme, lui-même démiurge délégué par Dieu 35 . La
7 1957, L’Aventure occidentale de l’homme. Deuxième partie. La Quête occidentale — 8. L’aventure technique
8enrichir, mais bien d’opérer le grand œuvre d’une transfiguration de la matière par l’homme, lui-même démiurge délégué par Dieu 73 . La
8 1961, Comme toi-même. Essais sur les mythes de l’amour. II. Deuxième partie — 7. La personne, l’ange et l’absolu ou Le dialogue Occident-Orient
9courtois et amour mystique. Car l’amour tend à la transfiguration de la figure aimée terrestre, en l’adossant à une lumière qui en fass
10xtinction des différences éphémères, leur mort et transfiguration ; — à l’individuel aboli par une longue aspiration de l’Atman, le per
9 1961, Vingt-huit siècles d’Europe. V. L’Ère des nations, (de 1848 à 1914)
11tiendra, bien des années plus tard, d’opérer la « transfiguration » des idéaux de Quarante-huit en un européisme et en un mondialisme s
12e à mourir, mais à mourir comme les dieux, par la transfiguration. La France deviendra l’Europe. Certains peuples finissent par la subl
13ncore un peu de temps, et tu t’évanouiras dans la transfiguration. Tu es si grande que voilà que tu ne vas plus être. Tu ne seras plus
14nsi se réaliserait ce passage à l’Europe, cette « transfiguration » d’une vocation nationale dont rêvait Hugo pour la France et Mazzini
10 1961, La Nouvelle Revue française, articles (1931–1961). La personne, l’ange et l’absolu, ou le dialogue Occident-Orient (avril 1961)
15courtois et amour mystique. Car l’amour tend à la transfiguration de la figure aimée terrestre, en l’adossant à une lumière qui en fass
16xtinction des différences éphémères, leur mort et transfiguration ; — à l’individuel aboli par une longue aspiration de l’Atman, le per
11 1982, La Part du Diable (1982). Postface après quarante ans
17gent de son évolution — soit vers une progressive transfiguration, ou vers une lente dégradation des énergies. Ai-je assez montré l’eff
18âce, nous soulèvent et nous portent vers l’ultime transfiguration de notre individu en personne pure, telle que la foi, par éclairs, l’