1 1929, Les Méfaits de l’instruction publique (1972). 5. La machine à fabriquer des électeurs
1ie de bousculer quoi que ce soit. J’aime bien les tremblements de terre, vous tombez mal. J’appartiens à cette espèce de gens qui fo
2 1930, Revue de Belles-Lettres, articles (1926–1968). Les soirées du Brambilla-club (mai 1930)
2 Rennes ; je ne vous le confie pas sans un secret tremblement. Nous embarquons Jean Cassou, et le fantôme se fait aussi négligeable
3 1932, Le Paysan du Danube. I. Le Paysan du Danube — I.2. Une « tasse de thé » au Palais C…
3 domine les groupes, une voix qui descend avec un tremblement d’étoile. Richard Strauss a levé la tête, il reçoit sur son bon visag
4 1932, Le Paysan du Danube. II. La lenteur des choses — II.5. Appendice. Les Soirées du Brambilla-Club, (1930)
4 Rennes ; je ne vous le confie pas sans un secret tremblement. Nous embarquons Jean Cassou, et le fantôme se fait aussi négligeable
5 1932, La Nouvelle Revue française, articles (1931–1961). À prendre ou à tuer (décembre 1932)
5les « Forces Économiques », dont ils parlent avec tremblement, n’existent pas. Elles font partie de ces créations pseudo-mystiques
6 1934, Politique de la Personne (1946). IV. Problèmes de la révolution personnaliste — 11. D’un Cahier de revendications
6les « Forces Économiques », dont ils parlent avec tremblement, n’existent [p. 149] pas. Elles font partie de ces créations pseudo-m
7 1935, Les Nouvelles littéraires, articles (1933–1972). Kierkegaard, Dostoïevski, Barth (23 février 1935)
7maintenant d’interpréter son signe. ⁂ Crainte et Tremblement, qui vient de paraître dans la belle collection philosophique de MM.
8tain d’avoir accompli sa mission. Dans Crainte et Tremblement, Kierkegaard se débat encore avec lui-même. A-t-il la foi ? Qu’est-ce
9ue la foi ? demandait Kierkegaard dans Crainte et Tremblement. Qu’est-ce que la vie chrétienne ? demande Karl Barth dans Culte rais
10que nous rejoignons l’idée centrale de Crainte et Tremblement. Qu’est-ce, en effet, que le « chevalier de la foi », sinon celui qui
8 1935, Hic et Nunc, articles (1932–1936). Soirée chez Nicodème (mai 1935)
11s prononçons sans foi, hors de toute « crainte et tremblement ». Mais elles n’en sont pas moins, comme le Baptême et comme la Cène,
12ur cela qu’il faut prêcher, dans la crainte et le tremblement, son espérance. ⁂ Nous nous séparâmes sur ces mots. Les « barthiens »
9 1935, Le Semeur, articles (1933–1949). La cité (avril-mai 1935)
13s précises reçues dans la prière, avec crainte et tremblement, et non pas revendiquées par le désir des hommes, à l’appui d’un part
10 1936, La Nouvelle Revue française, articles (1931–1961). Kierkegaard en France (juin 1936)
14tience ironique, mais aussi dans la crainte et le tremblement d’une foi sans cesse combattue, [p. 972] d’une vraie foi. Publier mai
11 1937, Foi et Vie, articles (1928–1977). Luther et la liberté (À propos du Traité du serf arbitre) (avril 1937)
15rien : « Travaillez à votre salut avec crainte et tremblement, puisque c’est Dieu qui produit en [p. 230] vous le vouloir et le fai
12 1944, Les Personnes du drame. I. Sagesse et folie de la personne — 4. Franz Kafka, ou l’aveu de la réalité
16ituation analysée par Kierkegaard dans Crainte et Tremblement : la suspension de l’éthique par Dieu lui-même, en vue de certaines f
13 1944, Les Personnes du drame. II. Liberté et fatum — 5. Luther et la liberté de la personne
17rien : « Travaillez à votre salut avec crainte et tremblement, puisque c’est Dieu qui produit en vous le vouloir et le faire. » (Ph
14 1945, Le Figaro, articles (1939–1953). Un climat tempéré (22 août 1945)
18 sauterelles ou de termites ; rien à craindre des tremblements de terre, des fleuves envahissants, des sécheresses périodiques ou de
15 1946, Journal des deux Mondes. 2. Journal d’attente
19e hait pas les catastrophes, les incendies et les tremblements de terre. Notre amertume et notre indignation devant le phénomène tot
16 1946, Journal des deux Mondes. 10. Solitudes et amitiés
20 sauterelles ou de termites ; rien à craindre des tremblements de terre, des fleuves envahissants, des sécheresses périodiques ou de
17 1946, Lettres sur la bombe atomique. 1. La nouvelle
21hantait depuis son enfance. (Elle est née dans un tremblement de terre.) — C’est sacrilège, ce qu’on vient de faire, ajouta-t-elle.
18 1953, Preuves, articles (1951–1968). Deux princes danois : Kierkegaard et Hamlet (février 1953)
22son père. Il qualifie cette révélation de « grand tremblement de terre » dans sa vie. C’est bien ainsi qu’Hamlet pourrait parler de
23vec les luttes intérieures, avec la crainte et le tremblement, les frémissements, les scrupules, les angoisses de l’âme, les tourme
19 1955, Preuves, articles (1951–1968). L’aventure technique (octobre 1955)
24er accessible. (Les inondations, les typhons, les tremblements de terre restent libres ; mais les plus grands fauves, la vermine et
20 1957, L’Aventure occidentale de l’homme. Deuxième partie. La Quête occidentale — 8. L’aventure technique
25er accessible. (Les inondations, les typhons, les tremblements de terre restent libres ; mais les plus grands fauves, la vermine et
21 1961, Comme toi-même. Essais sur les mythes de l’amour. I. Première partie — 2. Deux princes danois. Kierkegaard et Hamlet
26son père. Il qualifie cette révélation de « grand tremblement de terre » dans sa vie. C’est bien ainsi qu’Hamlet pourrait parler de
27vec les luttes intérieures, avec la crainte et le tremblement, les frémissements, les scrupules, les angoisses de l’âme, les tourme
22 1968, Preuves, articles (1951–1968). Marcel Duchamp mine de rien (février 1968)
28hantait depuis son enfance. (Elle est née dans un tremblement de terre.) « C’est sacrilège, ce qu’on vient de faire, ajouta-t-elle.
23 1970, Le Cheminement des esprits. III. Champs d’activité — III.2. Le civisme commence au respect des forêts
29remiers mois de 1970 : avalanches dans les Alpes, tremblements de terre au Pérou et en Turquie, inondations en Roumanie, nous rappel
24 1972, Les Dirigeants et les finalités de la société occidentale (1972). Les Dirigeants et les finalités de la société occidentale
30ées en bonne partie : il n’est plus guère que les tremblements de terre et les typhons que nous ayons encore du mal à contrôler — ma
25 1974, Journal d’un Européen (fragments 1974). Journal d’un Européen (fragments 1974)
31 l’État-nation, la compare à la pilule contre les tremblements de terre qu’un charlatan vendait dans les rues de Lisbonne, selon Vol
32n Voltaire. Je lui rappellerai, en privé, que les tremblements de terre ne dépendent pas de l’homme, tandis que les États-nations so
26 1977, L’Avenir est notre affaire. I. Système de la crise — 2. Le grand litige
33udrait-il qu’il n’y ait, pour des millénaires, ni tremblements de terre ni explosions de bombes, et que les générations futures surv
34ment muettes sur les risques les plus probables : tremblements de terre, attentats terroristes, grèves dans les usines de retraiteme
27 1977, L’Avenir est notre affaire. Conclusion. « Sentinelle, que dis-tu de la nuit ? »
35re peut-il arriver ? Et venant d’où ? (À part les tremblements de terre.) Il nous faut donc vouloir que le meilleur gagne — en nous.
28 1977, Foi et Vie, articles (1928–1977). Pédagogie des catastrophes (avril 1977)
36re peut-il arriver ? Et venant d’où ? (À part les tremblements de terre.) Il nous faut donc vouloir que le meilleur gagne — en nous.