1 1934, Esprit, articles (1932–1962). Définition de la personne (décembre 1934)
1 durée n’ajoute rien à l’éternel. Ce pas petit et triomphal à peine fait, je le reperds si je n’en fais pas un second. Et pourtan
2 1937, Journal de Genève, articles (1926–1982). L’Âme romantique et le rêve (23 mars 1937)
2it l’immense rumeur des heil ! et la vocifération triomphale des philistins enfin vengés, perdu dans la foule exaltée je me disais
3 1947, Doctrine fabuleuse. 10. La gloire
3 a « perdu sa vie ». Liszt, à la fin d’un concert triomphal, s’incline et prononce à mi-voix : « Je suis le serviteur du public,
4t mystère, gloire et mort lumineuse, gloire et ce triomphal accord clamé, ou cet instant plutôt qui est au seuil de sa résolution
4 1948, Suite neuchâteloise. VIII
5gloire que me vaudrait cette aventure, ma rentrée triomphale à la maison. (Faut-il avouer que je la regrette encore ?) Mais je res
5 1961, Vingt-huit siècles d’Europe. IV. L’Ère de la Révolution de Kant à Hegel — IV.3. Synthèses historico-philosophiques (I)
6succédera donc un jour, selon Fichte, l’expansion triomphale de la culture européenne, portée par la Science et libérée de tout im
6 1970, Les Nouvelles littéraires, articles (1933–1972). Denis de Rougemont : l’amour et l’Europe en expert (24 décembre 1970)
7 après la mort. C’est l’accomplissement. C’est un triomphal accord clamé à la fin de la IXe Symphonie, c’est quelque chose que pr