1 1926, Bibliothèque universelle et Revue de Genève, articles (1925–1930). Le Corbusier, Urbanisme (juin 1926)
1ncourt obscurément à cette parfaite expression du triomphe de l’homme sur la Nature. Architecture : « tout ce qui est au-delà du
2 1927, Bibliothèque universelle et Revue de Genève, articles (1925–1930). Pierre Drieu la Rochelle, La Suite dans les idées (mai 1927)
2échappé au surréalisme en tant qu’il n’est que le triomphe de la littérature sur la vie, mais d’avoir su en garder une passion p
3 1927, Revue de Belles-Lettres, articles (1926–1968). Louis Aragon, le beau prétexte (avril 1927)
3dans une époque d’inconcevables compromissions où triomphe sous tous les déguisements, de Ford à Clément Vautel, le matérialisme
4 1927, Revue de Belles-Lettres, articles (1926–1968). Conseils à la jeunesse (mai 1927)
4u, que dire… Il y aurait, par exemple, ce fait du triomphe de la Machine ; ce fait de la révolution russe… cet autre fait de la
5 1928, Foi et Vie, articles (1928–1977). Le péril Ford (février 1928)
5 se borne à parler de problèmes techniques où son triomphe est facile. C’est le technicien parfait qui combat les techniciens im
6tilisables dans les rouages de la vie moderne. Le triomphe de Ford réduira l’Esprit à devenir l’apanage d’une sorte de franc-maç
6 1929, Les Méfaits de l’instruction publique (1972). 3. Anatomie du monstre
7nvient donc qu’aux médiocres, dont elle assure le triomphe. L’école s’attaque impitoyablement aux natures d’exception, et les ré
7 1929, Les Méfaits de l’instruction publique (1972). 5. La machine à fabriquer des électeurs
8Je demande seulement qu’on m’explique pourquoi il triomphe et se perpétue ; de quel droit il nous écrase. La réponse est simple,
8 1929, Les Méfaits de l’instruction publique (1972). 7. L’instruction publique contre le progrès
9sme  12 et la sentimentalité. Ce rationalisme-là triomphe non seulement dans les principes démocratiques, et dans ceux de l’Éco
10t parce que je ne propose rien de bien précis, on triomphe grossièrement. J’aurais voulu vous voir demander à un sujet de Louis
9 1930, Foi et Vie, articles (1928–1977). « Pour un humanisme nouveau » [Réponse à une enquête] (1930)
11és. Et nous vîmes le matérialisme mener son morne triomphe. Certes, la plupart de nos philosophies, officiellement, l’ont renié.
10 1930, Articles divers (1924–1930). Le prisonnier de la nuit (avril 1930)
12heure au regard le plus pur je suis à toi dans le triomphe du silence sereine tu es toujours plus sereine infiniment nue dans la
11 1931, Foi et Vie, articles (1928–1977). Sécularisme (mars 1931)
13eil que le siècle entonne pour annoncer son morne triomphe : « Vous n’avez pas su conjurer la malédiction du monde moderne, clam
12 1931, Foi et Vie, articles (1928–1977). Conférences du Comte Keyserling (avril 1931)
14tualité dont il annonce le réveil au sein même du triomphe des machines, Keyserling apparaît comme un type très représentatif de
13 1931, Foi et Vie, articles (1928–1977). Littérature alpestre (juillet 1931)
15 les symboles de la vie dangereuse, du risque, du triomphe conquis par la dureté. Mais l’a-t-il épuisé ? Il y a depuis Nietzsche
16mpose le monde contemporain, c’est l’habileté qui triomphe, et non plus la « virtu ». L’héroïsme, au vieux sens du mot, ne trouv
14 1932, Le Paysan du Danube. a. Le sentiment de l’Europe centrale
17une réelle prise de conscience. Car voici bien le triomphe du sentiment : c’est qu’en définitive il détient plus de réalité que
15 1932, Foi et Vie, articles (1928–1977). Romanciers protestants (janvier 1932)
18à lui-même, c’est-à-dire à son pire ennemi. Morne triomphe de l’analyse psychologique. Un siècle de ce régime suffit à nous mene
16 1932, Foi et Vie, articles (1928–1977). Penser dangereusement (juin 1932)
19lus qu’un partisan convaincu. On sent bien que le triomphe de M. Nizan est dans l’insolence plus que dans le sacrifice à une cau
17 1932, La Nouvelle Revue française, articles (1931–1961). Le silence de Goethe (mars 1932)
20illesse, ce n’est rien d’autre, peut-être, que le triomphe de l’élément libérateur du [p. 491] désespoir. La longue peine de cel
18 1933, Foi et Vie, articles (1928–1977). « Histoires du monde, s’il vous plaît ! » (janvier 1933)
21 couvrent de photos. La couverture photographique triomphe chez tous les éditeurs. Et ces éditeurs, que publient-ils ? Des colle
19 1933, Le Semeur, articles (1933–1949). Humanisme et christianisme (mars 1933)
22 question » réelle et féconde. Mais en face de ce triomphe humaniste, le chrétien ne pourrait-il pas relever maintenant la vraie
23-t-il encore humain ? Que fera-t-il, une fois son triomphe assuré par sa victoire sur les difficultés naturelles, sur ce conflit
20 1934, Politique de la Personne (1946). Introduction — e. En dernier ressort
24 leurs exigences trop réelles, on leur accorde un triomphe fictif. Les dictatures modernes sont nées de tels chantages. Et l’on
21 1934, Politique de la Personne (1946). I. Primauté du spirituel ? — 1. Destin du siècle ou vocation personnelle ?
25idu. L’individu est l’origine la plus certaine du triomphe des masses. C’est parce que l’individu des libéraux était sans destin
22 1934, Politique de la Personne (1946). III. Idoles — 8. Humanisme et christianisme
26 question » réelle et féconde. Mais en face de ce triomphe humaniste, le chrétien ne pourrait-il pas relever maintenant la vraie
27-t-il encore humain ? Que fera-t-il, une fois son triomphe assuré par sa victoire sur les difficultés naturelles, sur ce conflit
23 1934, Politique de la Personne (1946). III. Idoles — 10. Fascisme
28mme de gauche bien entendu, un fils du peuple. Le triomphe de l’antifascisme s’appelle le fascisme français. Cette hypothèse n’e
29132] Dès qu’il s’agit de propagande de masses, le triomphe du plus bête est à peu près certain. Qu’est-ce que le fascisme ? Da
24 1934, Politique de la Personne (1946). IV. Problèmes de la révolution personnaliste — 13. Triomphe de la Personne, (Aphorismes)
30 [p. 165] XIII Triomphe de la Personne (Aphorismes) Doctrines et passions Je parle, dans c
31illeurs comblé de biens qu’il ne saura goûter. Le triomphe du personnalisme est aussi fatal que la continuation de la vie. Pas d
25 1934, Politique de la Personne (1946). V. À la fois libre et engagé — Le protestantisme créateur de personnes
32ociété bureaucratisée, qui a permis et préparé le triomphe du christianisme. Mais je demeure persuadé que la seule possibilité d
26 1934, Foi et Vie, articles (1928–1977). Destin du siècle ou vocation personnelle ? (février 1934)
33idu. L’individu est l’origine la plus certaine du triomphe des masses. C’est parce que l’individu des libéraux était sans destin
27 1934, Hic et Nunc, articles (1932–1936). Précisions sur la mort du Grand Pan (avril 1934)
34mand. L’humanité pâtit à tous les coups, soit que triomphe un spiritualisme sans corps ou que s’installe un matérialisme sans âm
28 1934, Le Semeur, articles (1933–1949). Sur la méthode de M. Goguel (novembre 1934)
35ce que la vraisemblance, en psychologie, sinon le triomphe du conventionnel ? Quand on compare les résultats obtenus par M. Gogu
36ion de la critique historique. C’est dire qu’elle triomphe en général au terme des basses époques théologiques. p. 29 b. « 
29 1935, Esprit, articles (1932–1962). « L’Esprit n’a pas son palais » (octobre 1935)
37uilibre qui déconcerte le monde, elle consacre le triomphe des puissances d’audace ordonnée et de mesure, celles de l’intelligen
38lisme, comment douter qu’il ne dût consacrer « le triomphe des puissances d’audace ordonnée et de mesure » que le Palais-Bourbon
39intérêts, qu’il ne faut pas trop s’étonner de son triomphe universel. Professeurs, députés ou commissaires, ils croient tous tan
30 1935, La Nouvelle Revue française, articles (1931–1961). Paracelse, par Frédéric Gundolf (septembre 1935)
40x et des capitalistes, des adorateurs de la mort, triomphe des chiffres et des laboratoires. Peut-être allons-nous revenir non p
31 1935, L’Ordre nouveau, articles (1933–1938). Un exemple de tactique révolutionnaire chez Lénine (janvier 1935)
41ui fut celle du communisme allemand, a conduit au triomphe… d’Hitler ! 2° Les « hommes d’action » de droite et les intellectuels
42ransigeant quant à la doctrine, visant non pas au triomphe d’une seule classe, mais à l’établissement d’un régime à la mesure de
32 1935, L’Ordre nouveau, articles (1933–1938). L’Édit de Nantes et sa Révocation (mars-avril 1935)
43érants de l’Assemblée du Clergé. Mais de fait, le triomphe véritable est celui de l’État, plus encore que celui du Pape. C’est l
33 1935, Le Semeur, articles (1933–1949). La cité (avril-mai 1935)
44r nos morales trop idéalistes, ou cyniques. Et le triomphe d’une telle morale, à son tour, ne sera possible, que si l’on peut dé
34 1936, Penser avec les mains (1972). I. La commune mesure — I.2. D’une culture qui parle dans le vide
45 est commune aux uns et aux autres ? L’examen des triomphes ultérieurs, beaucoup plus complets et durables, de la bourgeoisie d’O
35 1936, Penser avec les mains (1972). I. La commune mesure — I.4. Hegel, Comte, Marx, ou la rationalisation
46croient l’une et l’autre à la Science, qui est le triomphe des lois sur la mythologie, en même temps que la garantie d’une unité
47bstituée au gouvernement de l’homme par lui-même. Triomphe du légalisme sur l’autorité de l’esprit. Rationalisation de la Provid
36 1936, Penser avec les mains (1972). I. La commune mesure — I.7. Sur le déclin du Moyen Âge
48mène de dissociation aboutit à la Renaissance, au triomphe passager des humanistes, puis à leur chute mémorable : la Réforme. Co
37 1936, Penser avec les mains (1972). I. La commune mesure — I.9. Tentatives de restauration d’une commune mesure
49 de l’esprit et de la culture supposons-nous ? Le triomphe de la bourgeoisie était complet. Rationalisme, productivisme, capital
50 La vérité, l’esprit et la culture en présence du triomphe bourgeois furent rejetés dans une opposition irréductible, ne paruren
38 1936, Penser avec les mains (1972). I. La commune mesure — I.10. La mesure soviétique
51aliste naisse comme une production automatique du triomphe de la classe [p. 98] ouvrière. La phrase de de Man que nous citions p
39 1936, Penser avec les mains (1972). I. La commune mesure — I.11. La mesure nationale-socialiste
52s, n’allons pas la chercher plus loin que dans le triomphe même d’Hitler. C’est parce qu’Hitler a compris cela qu’il a battu tou
53a volonté et l’action d’Adolf Hitler ont amené le triomphe du Mouvement. C’est sa force qui a créé le nouvel État et qui donne l
40 1936, Penser avec les mains (1972). I. La commune mesure — I.13 Commune mesure et acte de foi
54e rationaliste qui conduisit la bourgeoisie à son triomphe, puis à sa négation ; tel est le cas des mesures politiques que s’imp
41 1936, Penser avec les mains (1972). I. La commune mesure — I.14. L’appel à la commune mesure, ou l’Europe du xxe siècle
55 ruine des grands idéalismes est consommée par le triomphe des philosophes « existentiels » qui cherchent à saisir [p. 137] l’ho
42 1936, Penser avec les mains (1972). II. Penser avec les mains — II.1. La pensée prolétarisée
56eur à la question, en sorte que sa plainte ou son triomphe constitue le centre même de son œuvre, et non plus sa réussite émouva
43 1936, Esprit, articles (1932–1962). Culture et commune mesure (novembre 1936)
57aliste naisse comme une production automatique du triomphe de la classe ouvrière. La phrase de De Man que nous citions plus haut
58 ruine des grands idéalismes est consommée par le triomphe des philosophes « existentiels » qui cherchent à saisir l’homme dans
44 1936, L’Ordre nouveau, articles (1933–1938). Les Jacobins en chemise brune (décembre 1936)
59la radio, n’aboutit qu’à de demi-réussites, là où triomphe sans conteste Goebbels 58 . ⁂ Hitler peut expliquer cette « jacobinis
45 1937, Journal d’un intellectuel en chômage. I. N’habitez pas les villes !
60ar l’avance d’une foule en marche, catastrophe ou triomphe solennel d’on ne sait quelle révolution future… Dictateur, prophète d
61ellectuels bannis ou petits nobles déclassés ; le triomphe implacable de Lénine ; l’enthousiasme du plan de cinq ans. Et je m’ét
46 1937, Journal d’un intellectuel en chômage. II. Pauvre province
62aire ! Ô gloire de la phraséologie électorale ! Ô triomphe des mots d’ordre sur l’inertie des masses, l’égoïsme des petits bourg
47 1937, La Revue de Paris, articles (1937–1969). Paysans de l’Ouest (15 juin 1937)
63tellectuels bannis ou petits nobles déclassés, le triomphe implacable de Lénine, l’enthousiasme du plan de cinq ans. Et je m’éto
48 1937, La Nouvelle Revue française, articles (1931–1961). De la propriété capitaliste à la propriété humaine et Manifeste au service du personnalisme, par Emmanuel Mounier (février 1937)
64ommes » ad . À vrai dire, nous n’espérions pas un triomphe si rapide — ni de cette qualité… À nous maintenant de rendre aux mots
49 1937, L’Ordre nouveau, articles (1933–1938). Historique du mal capitaliste (janvier 1937)
65ntration, a précipité la dissolution sociale. Son triomphe a marqué l’avènement de luttes de classes sans merci, de plus en plus
50 1937, L’Ordre nouveau, articles (1933–1938). L’autorité assure les libertés (mai 1937)
66amner à la stérilité d’une action bâclée, donc au triomphe rapide d’une réaction dictatoriale. Entre ces deux déficiences opposé
51 1938, Journal d’Allemagne. 1. Journal (1935-1936)
67 ordre. Ils sont donc morts pour une idée que son triomphe tuera peut-être, ou révélera fausse et mauvaise. Pour mourir « en con
68té l’Europe, si plus rien ne peut s’opposer à son triomphe tôt ou tard, il nous faut l’étudier de très près, sur place, avec une
52 1938, Journal d’Allemagne. 2. Conclusion 1938
69ns qu’on ne comprenne jamais la raison simple des triomphes totalitaires. Évidemment, il sera toujours possible d’invoquer les lo
53 1938, Journal d’Allemagne. iii. Les jacobins en chemise brune
70la radio, n’aboutit qu’à de demi-réussites, là où triomphe sans conteste Goebbels. ⁂ Hitler peut expliquer cette « jacobinisatio
54 1938, Les Cahiers protestants, articles (1938–1968). La vraie défense contre l’esprit totalitaire (juillet 1938)
71ercutées dans le pouvoir établi ; et demain, s’il triomphe chez nous, sa puissance ne sera que la somme exacte de nos lâchetés p
72 et fidèles, que si la pseudoreligion totalitaire triomphe aujourd’hui en Europe, c’est que nous avons laissé les peuples sans c
55 1938, Esprit, articles (1932–1962). L’amour action, ou de la fidélité (novembre 1938)
73r, elle n’est que le signe et la démonstration du triomphe d’Agapè sur Éros. Car l’amour réellement réciproque exige et crée l’é
56 1938, La Nouvelle Revue française, articles (1931–1961). Le Monastère noir, par Aladár Kuncz (janvier 1938)
74 un prévenu. C’est le cauchemar du xxᵉ siècle. Le triomphe de l’État sur l’homme. D’ailleurs on peut aussi ne rien voir de tout
57 1939, L’Amour et l’Occident (1972). I. Le mythe de Tristan
75 [p. 15] Livre premier Le mythe de Tristan 1. Triomphe du roman, et ce qu’il cache « Seigneurs, vous plaît-il d’entendre un
76. Car en tant que passion qui veut la Nuit et qui triomphe dans une Mort transfigurante, elle représente pour toute Société une
77rouver son innocence. Grâce à un subterfuge, elle triomphe de l’épreuve : avant de saisir le fer rouge qui laisse intacte la mai
78 bien que cette épreuve doit la perdre. Elle n’en triomphe que par une ruse improvisée in extremis, et qui est donnée comme trom
79mort comme son accomplissement parfait, comme son triomphe… Une seule réponse demeure ici digne du mythe. Tristan et Iseut ne s’
80d’actif. Victoire de la « passion » sur le désir. Triomphe de la mort sur la vie. ⁂ Ainsi donc cette préférence accordée à l’obs
81r de ce qui nous blesse, et nous anéantit par son triomphe. C’est un secret dont l’Occident n’a jamais toléré l’aveu, et qu’il n
58 1939, L’Amour et l’Occident (1972). II. Les origines religieuses du mythe
82, dans toute la virulence de son manichéisme, qui triomphe du jugement de l’Église et du siècle, complices aux yeux de Gottfried
59 1939, L’Amour et l’Occident (1972). III. Passion et mystique
83union ! En un seul passage du Roman, l’orthodoxie triomphe provisoirement. C’est quand, le philtre ayant cessé d’agir, Tristan e
84tir de l’esprit, en ceci qu’il exprime non pas le triomphe de la nature sur l’esprit — comme le font croire des expressions cour
60 1939, L’Amour et l’Occident (1972). IV. Le mythe dans la littérature
85n. La Rose est emportée de haute lutte. La Nature triomphe de l’Esprit, et la raison de la passion. Chacune de ces parties aura
86ue je marche fier de mon espérance. Où Pétrarque triomphe, c’est quand il prend la harpe de Tristan 130 , c’est dans le cri de
87lamment de façon qu’il me plaît de brûler. 133 (Triomphe de l’amour.) Mais présente ou absente — ici encore — la femme ne ser
88urgeoisie. Dès le début du xiie siècle, en plein triomphe de l’amour courtois, l’on voit paraître cette tendance contraire, cel
89is, depuis l’apparition du mythe au xiie siècle, triomphe de la mort de l’amante, renversant toute la dialectique de Tristan et
90euls « aimable » un parti soigneusement raisonné. Triomphe de la morale jésuite. C’est le baroque classique qui vient emprisonne
91oulement du mythe par l’ironie universelle, et le triomphe applaudi des « félons », préparent les plus étranges retours. Parmi t
92 que Rousseau aboutit au mariage, c’est-à-dire au triomphe du monde sanctifié par le christianisme, alors que la légende glorifi
93e Proust.) Parallèlement, il convient de citer le Triomphe de la Mort de d’Annunzio — commentaire admirable de Wagner — Anna Kar
94nc légèrement ridicules. Mais la morale contraire triomphe régulièrement — fût-ce au prix d’un coup de pistolet. C’est la morale
95 la crise actuelle du mariage bourgeois, c’est le triomphe à retardement, dénaturé tant que l’on [p. 263] voudra, mais tout de m
96nt que l’on [p. 263] voudra, mais tout de même le triomphe d’une passion profanée. Mais bien au-delà du mariage et du domaine de
61 1939, L’Amour et l’Occident (1972). V. Amour et guerre
97 plus d’ailleurs un « jugement de Dieu », mais le triomphe d’une personnalité). On réprouvait l’usage des armes à feu comme cont
98moins d’hommes qu’ils pouvaient. Or c’était là le triomphe d’une civilisation dont tout l’effort tendait à ordonner la Nature, l
99ne peut mener qu’à ce dilemme : ou l’impérialisme triomphe — c’est l’ambition de s’égaler au monde — ou le voisin s’y oppose éne
100de passion s’accroît de jour en jour. L’eugénisme triomphe dans la morale qui concerne les citoyens : et l’eugénisme est la néga
62 1939, L’Amour et l’Occident (1972). VI. Le mythe contre le mariage
101 bandes dessinées. De fait, si l’amour romanesque triomphe d’une quantité d’obstacles, il en est un contre lequel il se brisera
63 1939, L’Amour et l’Occident (1972). VII. L’amour action, ou de la fidélité
102r. Elle n’est que le signe et la démonstration du triomphe d’Agapè sur Éros. Car l’amour réellement réciproque exige et crée l’é
64 1939, Les Cahiers protestants, articles (1938–1968). Nicolas de Flue et la Réforme (1939)
103e ans, il n’y résiste plus : sa vocation profonde triomphe de tous ses doutes, et même de ses devoirs et attachements humains. Q
104glise. Et ce n’est pas sans un léger mouvement de triomphe, je l’avoue, que j’ai trouvé ce fait, très généralement ignoré : les
65 1939, La Nouvelle Revue française, articles (1931–1961). Don Juan (juillet 1939)
105tôt qu’elles ont trahi leur commune vulgarité, le triomphe perd toute saveur. Il faut détruire maintenant les valeurs neuves qu’
106des successeurs, de ces disciples enhardis par le triomphe ardent d’un autre, et qui déjà croient pouvoir abuser de ses victimes
66 1939, Bulletin de la Guilde du Livre, articles (1937–1948). Billet d’aller et retour (décembre 1939)
107désespérées, les mises au pas brutalisantes et le triomphe des caporaux autodidactes et simplificateurs. Les petits peuples prot
67 1940, Mission ou démission de la Suisse. 1. Le protestantisme créateur de personnes
108ociété bureaucratisée, qui a permis et préparé le triomphe du christianisme. Mais je demeure persuadé que la seule possibilité d
68 1940, Mission ou démission de la Suisse. 2. La bataille de la culture
109, à avertir, à orienter. Et c’est là le secret du triomphe des grands mouvements collectivistes. Si le marxisme, par exemple, a
69 1940, Les Cahiers protestants, articles (1938–1968). La bataille de la culture (janvier-février 1940)
110, à avertir, à orienter. Et c’est là le secret du triomphe des grands mouvements collectivistes. Si le marxisme, par exemple, a
70 1940, Les Cahiers protestants, articles (1938–1968). L’heure sévère (juin 1940)
111 payer. [p. 197] Non point parce que l’injustice triomphe, non point parce que Dieu n’existe pas, mais au contraire parce que D
71 1940, Gazette de Lausanne, articles (1940–1984). « À cette heure où Paris… » (17 juin 1940)
112e où, s’arrêtant enfin, ils comprendront qu’aucun triomphe ne vaut pour eux la moindre des réalités humaines qu’ils ont tuées. «
72 1942, La Part du Diable (1982). I. L’Incognito et la révélation
113lle domine. Il s’évanouit dans son succès, et son triomphe est son incognito. La preuve que le Diable existe, agit et réussit, c
73 1942, La Part du Diable (1982). II. Hitler ou l’alibi
114e où, s’arrêtant enfin, ils comprendront qu’aucun triomphe ne vaut pour eux la moindre des réalités humaines qu’ils ont tuées, «
74 1942, La Part du Diable (1982). III. Le Diable démocrate
115s élites dures, aux disciplines prestigieuses, le triomphe des petits groupes sur la masse, et l’État respectueux des vocations
75 1942, La Part du Diable (1982). IV. Le Diable dans nos Dieux et dans nos maladies
116re temps n’est pas pire qu’un autre, en dépit des triomphes du Progrès. Seule, la distribution des vices et des vertus se modifie
76 1942, La Part du Diable (1982). V. Le Bleu du Ciel
117t contre Satan. Car saint Michel irrésistiblement triomphe par l’énoncé de son nom seul, par le seul cri de son nom qui veut dir
77 1944, Les Personnes du drame. Introduction
118 le négatif, en quelque sorte, d’une vocation. Le triomphe d’une parole mortelle et salutaire sur un individu puissamment nature
78 1944, Les Personnes du drame. I. Sagesse et folie de la personne — 1. Le silence de Goethe
119illesse, ce n’est rien d’autre, peut-être, que le triomphe de l’élément libérateur du désespoir. La longue peine de celui « qui
79 1944, Les Personnes du drame. I. Sagesse et folie de la personne — 2. Goethe médiateur
120u’elle est proprement allemande, même si, par son triomphe, elle conduit Goethe à être plus qu’allemand. En regard du Goethe de
80 1944, Les Personnes du drame. I. Sagesse et folie de la personne — 4. Franz Kafka, ou l’aveu de la réalité
121’une foi — et pourtant le roman se termine par le triomphe atroce de la Loi, c’est-à-dire dans le désespoir, qui est l’absence r
81 1945, Le Figaro, articles (1939–1953). Les résultats de la guerre (21 décembre 1945)
122grandes nouveautés, répondrai-je au contraire. Le triomphe d’un régime. Une idée. Et une arme. (Je n’ai guère parlé que de ces t
123c le danger de faiblesse écarté. D’autre part, le triomphe universel du principe démocratique fournit une garantie de contrôle d
82 1945, Carrefour, articles (1945–1947). Hollywood n’a plus d’idées (13 décembre 1945)
124té, et de mille préjugés hérités de trente ans de triomphe, qu’il n’est pas de génie assez coriace pour survivre à pareille tort
83 1946, Journal des deux Mondes. 4. Puisque je suis un militaire…
125désespérées, les mises au pas brutalisantes et le triomphe des caporaux autodidactes et simplificateurs. [p. 44] Les petits peu
84 1946, Journal des deux Mondes. 5. Anecdotes et aphorismes
126e où, s’arrêtant enfin, ils comprendront qu’aucun triomphe ne vaut pour eux la moindre des réalités humaines qu’ils ont tuées. «
85 1946, Journal des deux Mondes. 8. Premiers contacts avec le nouveau monde
127 crédits, et la stupidité de vos banquiers, et le triomphe des savants sur votre liberté sentimentale. Vous ne l’aurez pas volé,
128ll, la plus grande salle de concerts de la ville. Triomphe de la musique d’Honegger. Salué pour lui. [p. 128] 15 mai 1941 Rec
86 1946, Lettres sur la bombe atomique. 10. La tâche politique du siècle
129grandes nouveautés, répondrai-je au contraire. Le triomphe d’un régime. Une idée. Et une arme. Ce régime, c’est la démocratie, q
130c le danger de faiblesse écarté. D’autre part, le triomphe universel du principe démocratique fournit une garantie de contrôle d
87 1946, Lettres sur la bombe atomique. 18. La paix ou la mort
131ngue, la fin de l’humanité non moins certaine, le triomphe des éléments d’ordre aussi énigmatique, et sans témoins. Je reconnais
88 1946, Foi et Vie, articles (1928–1977). Fédéralisme et œcuménisme (octobre 1946)
132 est insoluble dans son plan. Si le totalitarisme triomphe définitivement des démocraties, ce sera la mort d’une culture et d’un
89 1946, Réforme, articles (1946–1980). Deux lettres sur la fin du monde (29 juin 1946)
133ngue, la fin de l’humanité non moins certaine, le triomphe des « éléments d’ordre » aussi énigmatique, et sans témoins. Je recon
90 1946, Carrefour, articles (1945–1947). L’Amérique est-elle nationaliste ? (29 août 1946)
134aginez qu’un grand pays européen ait remporté des triomphes de cet ordre. La terre entière aurait de quoi trembler. Mais il ne s’
91 1947, Doctrine fabuleuse. 9. Don Juan
135lles ont trahi leur commune [p. 82] vulgarité, le triomphe perd toute saveur. Il faut détruire maintenant les valeurs neuves qu’
136des successeurs, de ces disciples enhardis par le triomphe ardent d’un autre, et qui déjà croient pouvoir abuser de ses victimes
92 1947, Doctrine fabuleuse. 10. La gloire
137se à ma gloire, et qui me sauve malgré moi de mon triomphe. Il n’y a qu’un seul Dieu, celui qui dit Je suis. Ce sera Dieu, ou ce
93 1947, Doctrine fabuleuse. 15. Antée ou La terre
138oyant des trésors d’astuce à faire pâlir tous ses triomphes musculaires, a toujours réussi à s’évader, pour quelques heures, à la
94 1947, Vivre en Amérique. 1. Vie politique
139arrière politique. Aussitôt le gauchiste européen triomphe : dictature de l’argent et du grand capital ! Oui, mais si la radio é
140aginez qu’un grand pays européen ait remporté des triomphes de cet ordre. La terre entière aurait de quoi trembler. Mais il ne s’
95 1947, Vivre en Amérique. 2. Vie culturelle et religieuse
141té, et de mille préjugés hérités de trente ans de triomphe, qu’il n’est pas de génie assez coriace pour survivre à pareille tort
96 1947, Vivre en Amérique. 3. Vie privée
142diction divine. Peu ou point de pudeur, la nudité triomphe avec le plus grand naturel. Point de mystère non plus quant aux « ori
97 1948, L’Europe en jeu. Trois discours suivis de Documents de La Haye. I
143 lui-même, de l’élimination des antithèses, et du triomphe de l’organisation bien huilée, sans histoire, et sans drame. Il s’ens
98 1948, L’Europe en jeu. Trois discours suivis de Documents de La Haye. II
144litaire n’est pas dangereux seulement parce qu’il triomphe aujourd’hui dans une dizaine de pays et progresse plus ou moins rapid
99 1948, Le Figaro, articles (1939–1953). Sagesse et folie de la Suisse (13 octobre 1948)
145 tennis de sa raquette, élégance et dextérité. Il triomphe tour à tour dans la topographie politique et dans la géographie moral
100 1953, La Confédération helvétique. 3. Institutions et aspirations économiques
146 logiques, et les compromis complexes aux coûteux triomphes unilatéraux. Le régime économique actuel reflète fidèlement cette att