1 1959, Preuves, articles (1951–1968). Nouvelles métamorphoses de Tristan (février 1959)
1on. C’est alors la dialectique de la pure passion tristanienne qui prend son essor : thèmes du regard, de la tempête, et de l’épée d
2 1961, Comme toi-même. Essais sur les mythes de l’amour. I. Première partie — 1. Nouvelles métamorphoses de Tristan
2on. C’est alors la dialectique de la pure passion tristanienne qui prend son essor : thèmes du regard, de la tempête, et de l’épée d
3 1961, Comme toi-même. Essais sur les mythes de l’amour. I. Première partie — 4. Dialectique des mythes I. Méditation au carrefour fabuleux
3ent l’amour. [p. 125] Cette forme de pensée est tristanienne. Elle est d’abord une forme d’existence. Elle s’illustre dans les rel
4 1961, Comme toi-même. Essais sur les mythes de l’amour. I. Première partie — 5. Dialectique des mythes II. Les deux âmes d’André Gide
4tant de là, Jean Delay reconstitue la psychologie tristanienne, si typique des Cahiers d’André Walter et des premiers « Traités » de
5 1961, Preuves, articles (1951–1968). Dialectique des mythes : Le carrefour fabuleux (I) (avril 1961)
5est justement l’amour. Cette forme de pensée est tristanienne. Elle est d’abord une forme d’existence. Elle s’illustre dans les rel
6 1970, Gazette de Lausanne, articles (1940–1984). Le testament de Tristan (14-15 novembre 1970)
6 appel, et c’est en 1958. « Mais la vraie passion tristanienne se nourrit de retraits et d’obstacles, quitte à les susciter s’ils se