1 1926, Articles divers (1924–1930). L’Atmosphère d’Aubonne : 22-25 mars 1926 (mai 1926)
1érative en pleine forêt, où Henriod debout sur un tronc coupé n’eut pas trop de toute sa souplesse pour maintenir l’équilibre
2 1927, Revue de Belles-Lettres, articles (1926–1968). Récit du pickpocket (fragment) (mai 1927)
2e la société. » C’est avec le produit du vol d’un tronc de chapelle que j’édifiai à mes parents un tombeau sur lequel je fis
3 1932, Le Paysan du Danube. II. La lenteur des choses — II.2. Petit journal de Souabe
3i longtemps le reflet rouge de ses yeux parmi les troncs qui luisaient, faiblement, vers le cœur profond du bois. Et je croyai
4e et le visage blanc de la femme debout contre le tronc. (Pour moi je demeure dans l’ombre.) Quand la lune s’en va, il y a ce
4 1932, Le Paysan du Danube. II. La lenteur des choses — II.3. Châteaux en Prusse
5ur le capturer, les indigènes scient à moitié les troncs, et lorsque l’élan s’appuie, l’arbre cède et la bête se trouve sans d
5 1938, Journal d’Allemagne. 1. Journal (1935-1936)
6ine de SS bottés me barrent la route, agitant des troncs sous mon nez : « Pour le WHW ! 4  » Mon « Non merci » les laisse sans
6 1944, Les Personnes du drame. I. Sagesse et folie de la personne — 2. Goethe médiateur
7rendre la comparaison du chêne, Goethe se fait un tronc, une écorce. En face du titanisme de Hölderlin — Hölderlin ou l’Allem
7 1945, Le Figaro, articles (1939–1953). Le dernier des Mohicans (11 octobre 1945)
8 voiles inclinées se croisent lentement entre les troncs des pins sur un vert d’eau limpide. Une grande flèche rouge rase les
8 1946, Journal des deux Mondes. 9. Voyage en Argentine
9 Voie Lactée entre les branches véhémentes et les troncs nus des grands eucalyptus. Grappes d’étoiles blanches dans les plumet
9 1946, Journal des deux Mondes. 15. Le choc de la paix
10 voiles inclinées se croisent lentement entre les troncs des pins sur un vert d’eau limpide. Une grande flèche rouge rase les
10 1948, Suite neuchâteloise. VII
11ose un pied sur le sol, et s’appuie de la main au tronc d’un pin. Ce qui lui arrive est solennel, comme l’attente du pays sou
11 1948, Bulletin de la Guilde du Livre, articles (1937–1948). Lacs (août 1948)
12ose un pied sur le sol, et s’appuie de la main au tronc d’un pin. Ce qui lui arrive est solennel, comme l’attente du pays sou
12 1951, La Revue de Paris, articles (1937–1969). Inde 1951 (décembre 1951)
13irrégulière, en terre battue, plantée d’arbres au tronc pelé. Un désordre de maisons inégales sur la gauche. À droite s’étend
14ère. Dans la torsade de racines grises formant le tronc, des fleurs roses et violettes, piquées en ex-voto. Devant moi, quelq
13 1961, Comme toi-même. Essais sur les mythes de l’amour. II. Deuxième partie — 7. La personne, l’ange et l’absolu ou Le dialogue Occident-Orient
15stiques soufis, proche de l’Inde mais enté sur le tronc abrahmique, d’où sont issus les Juifs, les chrétiens, et l’Islam. Que
14 1961, La Nouvelle Revue française, articles (1931–1961). La personne, l’ange et l’absolu, ou le dialogue Occident-Orient (avril 1961)
16stiques soufis, proche de l’Inde mais enté sur le tronc abrahamique, d’où sont issus les juifs, les chrétiens, et l’Islam. Qu
15 1965, La Suisse ou l’histoire d’un peuple heureux. I. Le paysage historique, ou comment se forme une fédération — I.5. Ce « petit peuple pacifique… »
17uées sur place par des avalanches de pierre et de troncs d’arbre. La Panzerdivision embouteillée ne peut se déployer au fond d
16 1968, Preuves, articles (1951–1968). Marcel Duchamp mine de rien (février 1968)
18ner sur la galerie, au-dessus de l’eau. Entre les troncs des pins, nus jusqu’à la hauteur du toit, le regard embrasse et cares