1 1925, Bibliothèque universelle et Revue de Genève, articles (1925–1930). Otto Flake, Der Gute Weg (septembre 1929)
1r Gute Weg (septembre 1929) h Dans l’atmosphère trouble où s’agite l’Allemagne nouvelle — et peut-être parce qu’il sait en so
2 1925, Bibliothèque universelle et Revue de Genève, articles (1925–1930). Jules Supervielle, Gravitations (décembre 1929)
2univers intérieur où il lui arrive de graviter me trouble mieux que son lyrisme cosmique. On est plus près de l’infini au fond
3 1925, Bibliothèque universelle et Revue de Genève, articles (1925–1930). Hugh Walpole, La Cité secrète (décembre 1929)
3ses personnages le suggèrent de toute la force du trouble qu’ils créent en nous : Markovitch par exemple, ou Sémyonov, un cyniq
4 1926, Bibliothèque universelle et Revue de Genève, articles (1925–1930). René Crevel, Mon corps et moi (mai 1926)
4el décrit sans aucune transposition romanesque le trouble caractéristique de sa génération. Terrible aveu d’impuissance, il n’a
5 1926, Bibliothèque universelle et Revue de Genève, articles (1925–1930). Le Corbusier, Urbanisme (juin 1926)
5sme (juin 1926) v Nous disons adieu aux charmes troubles et inhumains de la nature. Il s’agit de créer à notre vie moderne un
6 1926, Articles divers (1924–1930). Confession tendancieuse (mai 1926)
6e je progressais, jusqu’au jour où je m’avouai un trouble que je me refusai pourtant à nommer peur de rire. Cette amertume au f
7 1926, Articles divers (1924–1930). Soir de Florence (13 novembre 1926)
7ù conspirent des ombres informes et des harmonies troubles de parfums et de courbes compliquées. Nous secouons un sortilège péné
8 1927, Bibliothèque universelle et Revue de Genève, articles (1925–1930). Jean-Louis Vaudoyer, Premières Amours (août 1927)
8aisit sans mièvrerie ni vulgarité la grâce un peu trouble et l’insidieuse mélancolie. Un détail piqué adroitement, papillon don
9 1927, Revue de Belles-Lettres, articles (1926–1968). Louis Aragon, le beau prétexte (avril 1927)
9 doctrine mystique une exaltation nerveuse ou des troubles organiques. Ils opposent à ces « délires » les thèses rassurantes de
10 1928, Bibliothèque universelle et Revue de Genève, articles (1925–1930). Guy de Pourtalès, Louis II de Bavière ou Hamlet-Roi (décembre 1928)
10x tons fermes dont le jeu donne aux nuances assez troubles du personnage central une résonance plus profonde. Louis II, ce chimé
11 1928, Articles divers (1924–1930). Un soir à Vienne avec Gérard (24 mars 1928)
11t de quoi que ce soit d’immatériel. D’ailleurs le trouble où m’avait jeté la première reconnaissance empêcha ma raison d’interv
12 1929, Les Méfaits de l’instruction publique (1972). Appendice. Utopie
12la peur scolaire des mots. Ce terme hindou agace, trouble ou fait sourire les étriqués. On croit devoir se défendre : on se moq
13 1930, Bibliothèque universelle et Revue de Genève, articles (1925–1930). Voyage en Hongrie I (octobre 1930)
13 auditeurs. — Vous êtes, me dit-on, un amateur de troubles distingués. Peu de sens du réel. Mais nous vous montrerons notre Hong
14 1930, Revue de Belles-Lettres, articles (1926–1968). Les soirées du Brambilla-club (mai 1930)
14, reprend aussitôt de la consistance, et dans son trouble apparaît toute parcourue d’adorables roseurs boréales. Hoffmann n’est
15 1931, Foi et Vie, articles (1928–1977). Au sujet d’un grand roman : La Princesse Blanche par Maurice Baring (mai 1931)
15ndignations sentimentales la réponse aux premiers troubles que la grâce jette dans son âme. D’autre part, tous les catholiques q
16 1931, Foi et Vie, articles (1928–1977). Avant l’Aube, par Kagawa (septembre 1931)
16re nous passionne. Il faudrait surtout qu’il nous trouble. ⁂ [p. 624] L’autobiographie de Toyohiko Kagawa, publiée au Japon sou
17 1931, Foi et Vie, articles (1928–1977). Le protestantisme jugé (octobre 1931)
17ais sans au-delà, sans relation avec l’infini, se trouble et se complique ; le sentiment contredit à la pensée, la pensée contr
18 1932, Le Paysan du Danube. a. Le sentiment de l’Europe centrale
18talgique, mais d’une fièvre brève qui révélait la trouble densité de l’atmosphère. La rumeur de l’express Mitropa dans la vallé
19 1932, Le Paysan du Danube. I. Le Paysan du Danube — I.1. Un soir à Vienne avec Gérard
19nt de quoi que ce fût d’immatériel. D’ailleurs le trouble où m’avait jeté la première reconnaissance empêcha ma raison d’interv
20 1932, Le Paysan du Danube. I. Le Paysan du Danube — I.3. Voyage en Hongrie
20 auditeurs. — Vous êtes, me dit-on, un amateur de troubles distingués. Peu de sens du réel. Mais nous vous montrerons notre Hong
21 1932, Le Paysan du Danube. II. La lenteur des choses — II.5. Appendice. Les Soirées du Brambilla-Club, (1930)
21, reprend aussitôt de la consistance, et dans son trouble apparaît toute parcourue d’adorables roseurs boréales. E. T. A. Hoffm
22 1932, Foi et Vie, articles (1928–1977). Romanciers protestants (janvier 1932)
22. Un siècle de ce régime suffit à nous mener à ce trouble gâchis intérieur où Freud naguère porta l’impitoyable lumière de l’ob
23 1933, Les Nouvelles littéraires, articles (1933–1972). Parole de Dieu et parole humaine, par Karl Barth (30 décembre 1933)
23irections positives. Faut-il encore ajouter à son trouble, l’aggraver, le rendre littéralement insupportable ? Telles étaient l
24 1933, Hic et Nunc, articles (1932–1936). Solutions pratiques ? (mars 1933)
24ui rassure. Pour le chrétien, ce sera tout ce qui trouble en vérité les hommes et les délivre de leurs tourments mesquins et dé
25 1934, Politique de la Personne (1946). Introduction — c. Le vrai pouvoir des intellectuels et son usage
25ion personnelle, on voit paraître toute espèce de troubles dans ses activités et ses pensées : l’un des plus caractéristiques es
26, c’est-à-dire d’éléments imprévisibles. Un autre trouble est cet amour théorique de l’Humanité, qui traduit une fuite devant l
26 1934, Politique de la Personne (1946). IV. Problèmes de la révolution personnaliste — 13. Triomphe de la Personne, (Aphorismes)
27 des facteurs « spirituels », et même que tout le trouble vient de là. L’économie purement matérialiste serait simple, mais ell
28eur n’est qu’un reflet, et un reflet terrestre et trouble, de cette félicité promise à ceux qui auront gardé la foi. On a perdu
27 1935, Foi et Vie, articles (1928–1977). Notes en marge de Nietzsche (mars 1935)
29igions se consolident dans des périodes de grands troubles et d’insécurité. Lorsque tout cède, on se cramponne à l’illusion de l
28 1935, Les Nouvelles littéraires, articles (1933–1972). Trois traités de Jean Calvin (20 juillet 1935)
30me. En la replaçant dans l’atmosphère violente et trouble de la Renaissance, M. Schmidt va lui restituer ses trois dimensions p
29 1935, La Nouvelle Revue française, articles (1931–1961). « Le plus beau pays du monde » (octobre 1935)
31ous voulez. L’idée même de s’en vanter indique un trouble. — Enfin, voilà les hitlériens qui trouvent très bon qu’on dise que l
30 1937, Journal d’un intellectuel en chômage. I. N’habitez pas les villes !
32nne à se débrouiller avec des choses vulgaires et troubles, avec des êtres vrais et qui résistent, avec des faits qu’il se sent
31 1937, Journal d’un intellectuel en chômage. II. Pauvre province
33 ! Il est clair que je ne fiche rien. Mais ce qui trouble un peu notre voisin, c’est qu’à deux reprises déjà, s’étant couché fo
34bitude scolaire de critique, me touche si peu, ne trouble pas du tout ma bonne conscience. Au fond, je me sens assez heureux de
32 1937, Les Nouvelles littéraires, articles (1933–1972). Selma Lagerlöf, conteur de légende (3 juillet 1937)
35a foi dans la réalité totale d’un peuple, qu’elle trouble, assemble, juge et sauve. ⁂ Rien de plus passionnant, pour qui vient
33 1937, Esprit, articles (1932–1962). Jean Blanzat, Septembre (janvier 1937)
36 se crée son objet, par masochisme. Un jeune mari trouble sa femme, et la perd enfin, à force de souffrir d’une infidélité qu’e
34 1937, Esprit, articles (1932–1962). Journal d’un intellectuel en chômage (fragments) (juin 1937)
37bitude scolaire de critique, me touche si peu, ne trouble pas du tout ma bonne conscience. Au fond, je me sens assez heureux de
35 1937, L’Ordre nouveau, articles (1933–1938). Ballet de la non-intervention (avril 1937)
38rti communiste a fermé ses bureaux, à la suite de troubles intérieurs dans le camp de Valence. La Russie déplace son ambassadeur
36 1939, L’Amour et l’Occident (1972). III. Passion et mystique
39 fut la mystique orthodoxe — la moins suspecte de troubles complaisances ! — qui se vit portée par l’objet même de sa foi à user
37 1939, L’Amour et l’Occident (1972). IV. Le mythe dans la littérature
40on de l’esprit, et non d’une confusion de reflets troubles, d’aveux plus ou moins indiscrets et de hasards immérités (comme sont
41à goûter une mélancolie de nature essentiellement trouble. L’Éros courtois voulait nous libérer de la vie matérielle par la mor
38 1939, L’Amour et l’Occident (1972). V. Amour et guerre
42 sentiments » de série. (Comme une goutte d’eau « trouble » l’absinthe, et c’est pourquoi Jarry dit que l’eau est impure.) De m
39 1939, Les Cahiers protestants, articles (1938–1968). Nicolas de Flue et la Réforme (1939)
43eté des œuvres qu’il pratique et d’autre part les troubles de conscience qui [p. 270] ne cessent de l’assiéger, comment ne point
40 1940, Qu’est-ce que la Ligue du Gothard ? (1940). Qu’est-ce que la Ligue du Gothard ?
44 politique d’aujourd’hui. Si l’on veut éviter des troubles révolutionnaires — et il faut à tout prix les éviter dans la situatio
41 1942, La Part du Diable (1982). Introduction. Que la connaissance du vrai danger nous guérit des fausses peurs
45ubler une absinthe. Ainsi chaque goutte de vérité trouble la vie. Mais c’est de quoi l’on peut faire son ivresse. Je n’aime écr
46assure pas ! L’une des raisons pour lesquelles le trouble empire, dans le monde, c’est qu’on a peur de regarder en face ses vra
42 1942, La Part du Diable (1982). I. L’Incognito et la révélation
47vec passion, et n’ont en général aucune espèce de trouble de conscience. Elles ne conçoivent pas le Diable comme l’instigateur
48 les savants que le péché lui-même n’existe pas : trouble des glandes endocrines ou fantaisie du subconscient, maladie mentale
49ous essayons de dissoudre le Diable dans les eaux troubles du subconscient. Ce n’est encore qu’une variante scientifique du soph
43 1942, La Part du Diable (1982). III. Le Diable démocrate
50d’ordre et privé du droit d’avoir faim. Ce qui me trouble dans toutes ces machines policières et professionnelles — leurs bienf
51s fait qu’on appelle d’urgence un spécialiste des troubles nerveux. On ne pense plus qu’à éviter les conflits qui poseraient de
44 1942, La Part du Diable (1982). IV. Le Diable dans nos Dieux et dans nos maladies
52rivait ces lignes prophétiques ? Il assistait aux troubles révolutionnaires qui marquaient en Europe l’irruption du libéralisme,
53é » ne sont plus, à leur vue, que les effets d’un trouble temporaire ou chronique dans le régime des sécrétions internes. Ils o
54gré de complexité inégalé dans toute l’Histoire : trouble mélange de pathétique sentimental, de freudisme mal digéré, d’égoïste
55s de possession satanique et les névroses nées de troubles sexuels serait [p. 174] simplement la franchise, non pas « scientifiq
45 1943, La Vie protestante, articles (1938–1978). Les tours du Diable III : Diable et sexe (29 octobre 1943)
56s de possession satanique et les névroses nées de troubles sexuels, serait simplement la franchise, non pas « scientifique » mai
46 1943, La Vie protestante, articles (1938–1978). Les tours du Diable VI : Le mal du siècle : la dépersonnalisation (19 novembre 1943)
57rivait ces lignes prophétiques ? Il assistait aux troubles révolutionnaires qui marquaient en Europe l’irruption du libéralisme,
47 1946, Réforme, articles (1946–1980). Spiritualité américaine (19 octobre 1946)
58probablement réactionnaire. Et le Mal, enfin ? Un trouble de fonctionnement qu’une éducation rationnelle et la culture des sent
48 1947, Doctrine fabuleuse. 2. Deuxième dialogue sur la carte postale. La beauté physique
59’à ce qu’il comprenne et juge le vrai sens de son trouble. Le peintre. Et alors ? Le mari. Et alors il se tait peut-être défi
49 1947, Doctrine fabuleuse. 13. La fin du monde
60nt depuis des siècles. Mais ce rêve à son tour se trouble ; il faiblit, il ne couvre plus toute l’étendue de la conscience huma
50 1947, Vivre en Amérique. 2. Vie culturelle et religieuse
61 probablement réactionnaire. Et le Mal enfin ? Un trouble de fonctionnement qu’une éducation rationnelle et la culture des sent
51 1950, Lettres aux députés européens. Première lettre
62arboré à côté des drapeaux des Cantons. Aucun des troubles graves, aucune des ruines prévues et dûment calculées ne se produisir
52 1950, Journal de Genève, articles (1926–1982). Lettre aux députés européens (15 août 1950)
63arboré à côté des drapeaux des Cantons. Aucun des troubles graves, aucune des ruines prévues et dûment calculées ne se produisir
53 1950, Combat, articles (1946–1950). Messieurs, n’oubliez pas l’exemple de la Suisse (3 octobre 1950)
64arboré à côté des drapeaux des cantons. Aucun des troubles graves, aucune des ruines prévues et dûment calculées ne se produisir
54 1953, Bulletin du Centre européen de la culture, articles (1951–1977). Situation de l’Europe en juin 1953 (mai-juin 1953)
65carte des puissances. Quelques guerres civiles ou troubles sociaux suffisent à motiver son occupation par l’un ou l’autre Empire
55 1956, Preuves, articles (1951–1968). Les joyeux butors du Kremlin (août 1956)
66ic. L’indignation morale reste sans prise sur des troubles de cette nature. Et, plutôt que de leur retourner tant d’insultes out
56 1957, L’Aventure occidentale de l’homme. I. Première partie. La Voie et l’Aventure — 1. Où les voies se séparent
67 lieu de dévastation, un désert de sel, rempli de troubles, de guerres, de disputes, de tumultes ; joie et beauté n’y sont qu’un
57 1958, Preuves, articles (1951–1968). Sur le régime fédéraliste (I) (août 1958)
68doctrine officielle d’Alger est la cause même des troubles qu’elle prétend arrêter. Je n’ai pas encore parlé du statut des parti
58 1961, Comme toi-même. Essais sur les mythes de l’amour. Introduction. L’érotisme et les mythes de l’âme — e. Invasion de l’érotisme au xxe siècle
69liquait tout », parce qu’elle expliquait certains troubles par cela justement dont nul n’osait parler 15 . Brochant sur la [p. 3
59 1961, Comme toi-même. Essais sur les mythes de l’amour. Introduction. L’érotisme et les mythes de l’âme — f. Soulèvement des puissances animiques
70oue. La vague de l’érotisme vient ensuite, encore trouble et tumultueuse. Si les digues ont sauté, c’est qu’elles étaient trop
60 1961, Comme toi-même. Essais sur les mythes de l’amour. Introduction. L’érotisme et les mythes de l’âme — h. Pour une mythanalyse de la culture
71e à lire en filigrane le jeu des mythes, dans les troubles complexités et les intrigues apparemment insanes de l’érotique contem
61 1961, Comme toi-même. Essais sur les mythes de l’amour. I. Première partie — 5. Dialectique des mythes II. Les deux âmes d’André Gide
72x tantes maternelles — « à qui le prêt du moindre trouble de la chair eût fait injure, me semblait-il » — puis confondant avec
62 1961, Comme toi-même. Essais sur les mythes de l’amour. II. Deuxième partie — 7. La personne, l’ange et l’absolu ou Le dialogue Occident-Orient
73juste distingue et juge, mais ne peut pas nier le trouble. Dans ce moi peu ou point différencié que la vie nous offre, avec son
63 1961, Comme toi-même. Essais sur les mythes de l’amour. II. Deuxième partie — 8. L’amour même
74 structure mythe, et la gravitation désir. Ce qui trouble d’abord et enfin scandalise l’esprit du mystique oriental, c’est cela
64 1961, Vingt-huit siècles d’Europe. III. L’ère des philosophes. De Leibniz à Condorcet — III.2. L’Europe des lumières
75posent ne peut s’écarter sans causer aussitôt des troubles. À voir, d’un autre côté, les dissensions perpétuelles, les brigandag
65 1961, Vingt-huit siècles d’Europe. IV. L’Ère de la Révolution de Kant à Hegel — IV.5. L’Europe des adversaires de l’Empereur
76ors les maux commenceront à devenir moindres, les troubles à s’apaiser, les guerres à s’éteindre ; c’est là que nous tendons san
66 1961, Vingt-huit siècles d’Europe. VI. L’Europe en question : de Spengler à Ortega — VI.1. « Tout s’est senti périr »
77l’arbitrage mondial, c’est-à-dire à l’échelle des troubles que l’Europe venait de fomenter. Quant aux hommes politiques européen
67 1961, La Nouvelle Revue française, articles (1931–1961). La personne, l’ange et l’absolu, ou le dialogue Occident-Orient (avril 1961)
78juste distingue et juge, mais ne peut pas nier le trouble. Dans ce moi peu ou point différencié que la vie nous offre, avec son
68 1964, Preuves, articles (1951–1968). Un district fédéral pour l’Europe (août 1964)
79it être facile à fermer et à défendre en temps de troubles, mais d’accès facile en temps de paix. Il ne peut être qu’un petit
69 1965, La Suisse ou l’histoire d’un peuple heureux. IV. La Suisse, dans l’avenir européen
80it être facile à fermer et à défendre en temps de troubles, mais d’accès facile en temps de paix. Il ne peut être qu’un petit
70 1970, Le Cheminement des esprits. III. Champs d’activité — III.2. Le civisme commence au respect des forêts
81bels fenêtres ouvertes. (A partir de 85 décibels, troubles nerveux chez les enfants.) 3. Il serait faux d’en conclure que l’homm
71 1972, L’Amour et l’Occident (1972). Post-scriptum
82versement des sens et de l’âme. La passion est ce trouble effrayant mais délicieux que provoque la présence de certains êtres,
72 1972, Les Dirigeants et les finalités de la société occidentale (1972). Les Dirigeants et les finalités de la société occidentale
83 en particulier, capables de déclencher de graves troubles sociaux ; le sentiment de liberté ou de manque de liberté (« La liber
73 1974, Bulletin du Centre européen de la culture, articles (1951–1977). Les grandes béances de l’histoire (printemps 1974)
84ons submergées de l’Europe renaissent… De sérieux troubles pourraient être provoqués par les luttes de quelques autonomistes pou
74 1975, Bulletin du Centre européen de la culture, articles (1951–1977). Paradoxes de la prospective (automne 1975)
85 en particulier, capables de déclencher de graves troubles sociaux ; le sentiment de liberté ou de manque de liberté (“La libert
75 1977, L’Avenir est notre affaire. Introduction. Crise de l’Avenir
86stème se constitue, dans lequel chaque facteur de trouble en nourrit plusieurs autres, qui le lui rendent bien ; jusqu’à tant q
76 1977, L’Avenir est notre affaire. I. Système de la crise — 1. La religion de la croissance
87tellectuelle des travailleurs ruraux, mais encore trouble la circulation matérielle entre l’homme et la terre, en rendant de pl
77 1977, L’Avenir est notre affaire. I. Système de la crise — 3. La clé du système ou l’État-nation
88t la guerre à l’Europe des rois pour remédier aux troubles intérieurs, les Jacobins le poursuivent par la « levée en masse », le
78 1977, L’Avenir est notre affaire. II. De la prévision — 6. L’avenir sensible au cœur
89 en particulier, capables de déclencher de graves troubles sociaux ; le sentiment de liberté ou de manque de liberté (« La liber
79 1977, L’Avenir est notre affaire. III. Repartir de l’Homme — 13. Les variétés de l’expérience régionale
90ons submergées de l’Europe renaissent… De sérieux troubles pourraient être provoqués par les luttes de quelques autonomistes pou
80 1977, L’Avenir est notre affaire. III. Repartir de l’Homme — 14. L’autogestion politique
91au point ma vision, de la corriger à l’aide des « troubles » qui m’indiquaient de tourner la molette tantôt à gauche tantôt à dr
81 1981, Cadmos, articles (1978–1986). Un falsificateur vu de près (été 1981)
92taire » et dont la « critique » est, malgré ses « troubles origines », un « acquis définitif du personnalisme7) » ; et c’est la
82 1984, Cadmos, articles (1978–1986). L’État-nation contre l’Europe : Notes pour une histoire des concepts (printemps 1984)
93t la guerre à l’Europe des rois pour remédier aux troubles intérieurs, les jacobins le poursuivent par la « levée en masse », le