1 1927, Revue de Belles-Lettres, articles (1926–1968). Dans le Style (janvier 1927)
1cerveau du poète qui meurt de sommeil naturel. Le tunnel sous la Manche escamoté, le train dépose des complets rigides contena
2 1930, Bibliothèque universelle et Revue de Genève, articles (1925–1930). Voyage en Hongrie II (novembre 1930)
2e de l’éloignement en nous-mêmes. À l’entrée d’un tunnel tu vois que la veilleuse brûle toujours — et moi, parmi les reflets f
3 1932, Le Paysan du Danube. I. Le Paysan du Danube — I.3. Voyage en Hongrie
3e de l’éloignement en nous-mêmes. À l’entrée d’un tunnel tu vois que la veilleuse brûle toujours — et moi, parmi les reflets f
4 1937, Journal d’un intellectuel en chômage. III. L’été parisien
4e lassitude douloureuse et bousculée au long d’un tunnel qui ressemble à la caverne de Platon : des ombres d’êtres y dansent s
5 1941, Gazette de Lausanne, articles (1940–1984). New York alpestre (14 février 1941)
5laines reliées par un immense réseau de ponts, de tunnels et d’autostrades surélevées. Personne ne m’avait dit, non plus, que N
6 1946, Journal des deux Mondes. 4. Puisque je suis un militaire…
6ont au Gothard un haut lieu, non pas seulement un tunnel et des forts ? [p. 47] Fin février 1940 Terminé ma prospection de t
7 1946, Journal des deux Mondes. 8. Premiers contacts avec le nouveau monde
7laines reliées par un immense réseau de ponts, de tunnels, et d’autostrades surélevées. Personne ne m’avait dit, non plus, que
8ai regardé mes voisins, car nous roulions dans un tunnel. Dans l’ensemble, les femmes m’ont paru dignes de ce que le cinéma no
9 je n’ai plus vu les gens. Le train surgissait du tunnel dans une plaine de marécages et de roseaux géants, coupée de canaux e
8 1946, Journal des deux Mondes. 13. Virginie
10l, penchée sur l’encolure, elle disparaît dans le tunnel de la charmille, tandis qu’une meute de chiens de toutes les tailles
9 1946, La Revue de Paris, articles (1937–1969). Tableaux américains (décembre 1946)
11laines reliées par un immense réseau de ponts, de tunnels et d’autostrades surélevées. Personne ne m’avait dit, non plus, que N
12ai regardé mes voisins, car nous roulions dans un tunnel. Dans l’ensemble, les femmes m’ont paru dignes de ce que le cinéma no
13 je n’ai plus vu les gens. Le train surgissait du tunnel dans une plaine de marécages et de roseaux géants, coupée de canaux e
14l, penchée sur l’encolure, elle disparaît dans le tunnel de la charmille, tandis qu’une meute de chiens de toutes les tailles
10 1946, Bulletin de la Guilde du Livre, articles (1937–1948). Souvenir d’un orage en Virginie (novembre 1946)
15l, penchée sur l’encolure, elle disparaît dans le tunnel de la charmille, tandis qu’une meute de chiens de toutes les tailles
11 1948, Suite neuchâteloise. I
16noirs, fermer les yeux pendant les treize [p. 15] tunnels, dans le long courant d’air des gorges, sentir qu’on descendait vers
17c doublant soudain le ciel au sortir du treizième tunnel, vers des parcs somptueux et secrets, vers tout un monde intimidant,
12 1953, La Confédération helvétique. 1. Le peuple et son histoire
18sacrait des sommes considérables au percement des tunnels du Gothard, du Lötschberg et du Simplon, dont les nations voisines de
19veillaient nuit et jour, prêtes à faire sauter le tunnel et la route, prêtes à opposer à tout envahisseur la certitude de pouv
13 1958, Preuves, articles (1951–1968). Sur un centre qui doit être partout (mai 1958)
20ille et la Route Blanche qui va vers l’Italie. Le tunnel du Mont-Blanc, sous le sommet de l’Europe, sera percé d’ici peu, mett
14 1958, Bulletin du Centre européen de la culture, articles (1951–1977). Éducation européenne (février 1958)
21e région. La perspective du prochain percement du tunnel du Mont-Blanc constituera le point de départ concret de cette expérie
15 1962, Les Chances de l’Europe. II. Secret du dynamisme européen
22, fleuves aux méandres simplifiés par des canaux, tunnels routiers et ferroviaires, innombrables ponts et chaussées, travail in
16 1965, La Suisse ou l’histoire d’un peuple heureux. III. La morale quotidienne et le climat de culture ou comment on vit dans une fédération
23 clin d’œil, comme il arrive quand on traverse le tunnel de Chexbres en vingt secondes : il se ferme sur un paysage de plateau
24sur les longs wagons bruns qui s’engouffraient au tunnel du Gothard : Amsterdam — Köln — Olten — Venezia — Zagreb — Bucuresti.
17 1970, Le Cheminement des esprits. III. Champs d’activité — III.11. L’Europe des régions
25mandie d’un côté, Grenoble et même Aoste — par le tunnel du Mont-Blanc — d’un autre côté. Cette région serait définie au point
18 1972, Bulletin du Centre européen de la culture, articles (1951–1977). Aspects culturels de la coopération dans les régions frontalières (été 1972)
26ceux de Chamonix — comme le permet aujourd’hui le tunnel du Mont-Blanc — alors que naguère encore ils devaient s’adresser à Ro
27éjà l’on ne savait plus de quoi il s’agissait. Le tunnel permet un accès rapide et direct. Il nous faut des tunnels partout où
28ermet un accès rapide et direct. Il nous faut des tunnels partout où il y a une montagne, des cols, des autobus, des routes san
19 1977, L’Avenir est notre affaire. III. Repartir de l’Homme — 13. Les variétés de l’expérience régionale
29e n’est plus le Mont-Blanc désormais percé par un tunnel routier, qui les sépare, mais les décrets de Rome et de Paris. La géo
20 1979, Rapport au peuple européen sur l’état de l’union de l’Europe. I. L’économie
30iron des mesures propres à nous faire « sortir du tunnel », qu’il s’agisse de l’inflation ou du chômage. Pourtant, ni les État