1 1933, Esprit, articles (1932–1962). Loisir ou temps vide ? (juillet 1933)
1 Et tout devient prétexte à récriminations : « je turbine » ou « je ne fous rien ». Phrases d’esclaves, consternante misère : u
2 1934, Politique de la Personne (1946). Appendices — ii. Loisir ou temps vide ?
2 Et tout devient prétexte à récriminations : « je turbine » ou « je ne fous rien ». Phrases d’esclaves, consternante misère : u
3 1952, Preuves, articles (1951–1968). Le sens de nos vies, ou l’Europe (juin 1952)
3J’allai voir un industriel qui fabrique d’énormes turbines. Il m’écouta, distrait d’abord, puis impatient ; m’expliqua finalemen
4pliqua finalement que dans l’état des choses, les turbines, c’est sérieux, la culture n’est qu’un luxe, et que l’important, c’ét
5e me dis ceci : cet homme tire sa puissance de la turbine, mais après tout ce n’est pas lui qui l’inventa. Qui donc ? J’ouvris
6ns d’une machine d’un type nouveau, qu’il baptisa turbine. Aussi grâce au génie d’Euler, au milieu culturel de Bâle et au piéti
7la sauver ? Je réponds que ce n’est pas celle des turbines, mais celle de l’inventeur de la turbine ; non pas l’Europe des faits
8lle des turbines, mais celle de l’inventeur de la turbine ; non pas l’Europe des faits, mais celle des actes. Sur le plan des f
4 1953, La Confédération helvétique. 3. Institutions et aspirations économiques
9ntégral, trace les plans détaillés de la première turbine. À la même époque (xviiie siècle), les trois Bernouilli, de Bâle éga
5 1954, Bulletin du Centre européen de la culture, articles (1951–1977). Le rôle de la recherche en Europe (décembre 1954-janvier 1955)
10J’allai voir un industriel qui fabrique d’énormes turbines. Il m’écouta, distrait d’abord, puis impatient ; m’expliqua finalemen
11pliqua finalement que dans l’état des choses, les turbines, c’est sérieux, la culture n’est qu’un luxe, et que l’important était
12e me dis ceci : cet homme tire sa puissance de la turbine, mais après tout ce n’est pas lui qui l’inventa. Qui donc ? J’ouvris
13ns d’une machine d’un type nouveau, qu’il baptisa turbine. Ainsi grâce au génie d’Euler, au milieu culturel de Bâle, et au piét
6 1955, Preuves, articles (1951–1968). L’aventure technique (octobre 1955)
14thématicien de son siècle, mais l’inventeur de la turbine.   Volonté de connaissance contemplative, volonté de connaissance tra
7 1957, L’Aventure occidentale de l’homme. Deuxième partie. La Quête occidentale — 8. L’aventure technique
15thématicien de son siècle, mais l’inventeur de la turbine. [p. 196] Volonté de connaissance contemplative, volonté de connaiss
8 1958, Définition, valeurs, énergie, recherche : quatre essais européens (1958). Définitions, valeurs, énergie, recherches : Quatre essais européens
16ectroniques, c’est Pascal qui les inventa ; et la turbine, c’est Léonard Euler, grand mathématicien philosophe et mystique ; le
9 1958, Bulletin du Centre européen de la culture, articles (1951–1977). La méthode culturelle, ou l’Europe par l’éducation des Européens (mai 1958)
17lculer, ni même la brouette, c’est Pascal ; ou la turbine, c’est Léonard Euler ; ou l’exploitation de l’énergie atomique, c’est
10 1965, La Suisse ou l’histoire d’un peuple heureux. II. L’union, sauvegarde de la diversité ou comment fonctionne une fédération — II.2. Les paradoxes de la vie économique
18et intégral, et il trace les plans de la première turbine. À la même époque (xviiie siècle), les Bernoulli, de Bâle également,
11 1970, Le Cheminement des esprits. III. Champs d’activité — III.5. Le rôle de la recherche en Europe
19J’allai voir un industriel qui fabrique d’énormes turbines. Il m’écouta, distrait d’abord, puis impatient ; m’expliqua finalemen
20pliqua finalement que dans l’état des choses, les turbines [p. 123] c’est sérieux, la culture n’est qu’un luxe, et que l’importa
21e me dis ceci : cet homme tire sa puissance de la turbine, mais après tout ce n’est pas lui qui l’inventa. Qui donc ? J’ouvris
22ns d’une machine d’un type nouveau, qu’il baptisa turbine. Ainsi, grâce au génie d’Euler, au milieu culturel de Bâle et au piét
12 1970, Le Cheminement des esprits. III. Champs d’activité — III.6. Culture et technique en Europe et dans le monde
23s, n’avaient pu ou voulu produire de machines, de turbines ou même de canons jusqu’à ces toutes dernières décennies, et n’y aura
24ectroniques, c’est Pascal qui les inventa ; et la turbine, c’est Léonard Euler, mathématicien et piétiste ; et le gramophone, c
13 1977, L’Avenir est notre affaire. III. Repartir de l’Homme — 12. Que tout appelle les Régions
25e dans les moteurs d’avion, ni le mazout dans les turbines des grands navires, ni l’essence pour les chars et les camions ; mais