1 1934, La Nouvelle Revue française, articles (1931–1961). Taille de l’homme, par C. F. Ramuz (avril 1934)
1 pour en finir, de fixer la saine doctrine par un ukase condamnant à la fois les mécanistes et les dialecticiens. On parle en
2us qu’un conformisme d’État. C’est, à peu près, l’ukase en moins, ce qui s’est passé chez les bourgeois, au sujet du mot « es
2 1944, Les Personnes du drame. III. Sincérité et authenticité — 7. Vues sur Ramuz
3 pour en finir, de fixer la saine doctrine par un ukase condamnant à la fois les mécanistes et les dialecticiens. C’est à peu
4anistes et les dialecticiens. C’est à peu près, l’ukase en moins, ce qui s’est passé chez les bourgeois au sujet du mot « esp
3 1960, Preuves, articles (1951–1968). Sur la détente et les intellectuels (mars 1960)
5enait un acte de « guerre froide ». Critiquer les ukases culturels de Jdanov, c’était le signe d’une « panique capitaliste »,
4 1961, Vingt-huit siècles d’Europe. V. L’Ère des nations, (de 1848 à 1914)
6y aura le sifflement du knout et le cliquetis des ukases. Et la Liberté dira à la seconde nation : J’étais dans la peine et la
7il y aura le sifflement du knout et cliquetis des ukases. Je vous le dis en vérité, votre pèlerinage sera pour les Puissances
5 1965, La Suisse ou l’histoire d’un peuple heureux. I. Le paysage historique, ou comment se forme une fédération — I.8. « Il a fallu plus de six siècles pour fédérer les cantons suisses »
8 rétive que l’alémanique à ce qu’elle nomme « les ukases de Berne ». Mais ce n’est guère qu’au xxe siècle (surtout dans les a
6 1981, Cadmos, articles (1978–1986). L’apport culturel de l’Europe de l’Est (printemps 1981)
9y aura le sifflement du knout et le cliquetis des ukases. Et la Liberté dira à la seconde nation : J’étais dans la peine et la
10y aura le sifflement du knout et le cliquetis des ukases. Je vous le dis en vérité, votre pèlerinage sera pour les Puissances