1 1927, Revue de Belles-Lettres, articles (1926–1968). Louis Aragon, le beau prétexte (avril 1927)
1ture. « Le salut pour nous n’est nulle part 9  ». Ultime affirmation d’une foi que plus rien ne peut duper. Depuis certaines p
2 1930, Articles divers (1924–1930). Au sujet « d’un certain esprit français » (1er mai 1930)
2t. Attendons encore un peu avec ceux-là… Enfin, l’ultime raison de ne pas désespérer, cinq ou six poètes.      4. « Quelque gr
3 1932, Foi et Vie, articles (1928–1977). Penser dangereusement (juin 1932)
3i refuse de penser le péché, refuse d’envisager l’ultime et le plus « grossier » des dangers inhérents à l’être concret. Seul
4 1932, Hic et Nunc, articles (1932–1936). Principe d’une politique du pessimisme actif (novembre 1932)
4 dans le fond de nos âmes un salut qui se rit des ultimes efforts et des ultimes défaites de notre volonté de vivre ? Les dieux
5es un salut qui se rit des ultimes efforts et des ultimes défaites de notre volonté de vivre ? Les dieux de l’Occident réclamen
5 1934, Politique de la Personne (1946). II. Principes d’une politique du pessimisme actif — 5. Sur la devise du Taciturne
6ans le fond de nos âmes, un salut qui se joue des ultimes efforts et des ultimes défaites de notre volonté de vivre ? Mais auss
7, un salut qui se joue des ultimes efforts et des ultimes défaites de notre volonté de vivre ? Mais aussi, ce Dieu qui nous sau
6 1934, Politique de la Personne (1946). III. Idoles — 9. Antimarxiste parce que chrétien
8rmulons maintenant la divergence plus profonde, l’ultime et cruciale contradiction des deux religions, celle qui concerne le s
7 1936, Penser avec les mains (1972). II. Penser avec les mains — II.2. Éléments d’une morale de la pensée
9réfigurent dès maintenant la conquête et l’effort ultimes auxquels pourra jamais prétendre une révolution humaine. Leur succès
8 1936, Les Nouvelles littéraires, articles (1933–1972). Le Problème du bien (12 septembre 1936)
10es récents livres de Bergson viennent apporter un ultime renouveau. À cet égard, le Problème du Bien mériterait un examen crit
9 1939, L’Amour et l’Occident (1972). I. Le mythe de Tristan
11oïsme, dit-on, mène à la mort, mais c’est par une ultime défaite. Celui-ci au contraire veut la mort comme son accomplissement
10 1939, L’Amour et l’Occident (1972). IV. Le mythe dans la littérature
12ain, au dernier acte de Mozart, rachetant par cet ultime défi des lâchetés qui eussent déshonoré un véritable chevalier. Trist
11 1946, Journal des deux Mondes. 2. Journal d’attente
13sion des catastrophes prochaines et le désir d’un ultime colloque, avant que ne se ferment les frontières, avant la solitude,
12 1948, L’Europe en jeu. Trois discours suivis de Documents de La Haye. II
14 travaux doivent se fonder et qu’ils ont pour but ultime de promouvoir, nous pouvons passer maintenant à une description plus
13 1955, Preuves, articles (1951–1968). L’aventure occidentale de l’homme : L’exploration de la matière (août 1955)
15rche occidental, en contraste avec le monisme des ultimes sagesses orientales. Cette même doctrine, implicitement, confère au m
16et l’impénétrabilité. Fondement premier et refuge ultime de l’idée de matérialité, l’atome se résolvait en une sorte de vide a
14 1956, Bulletin du Centre européen de la culture, articles (1951–1977). Relance européenne ? (février 1956)
17elle ayant échoué, on en essaye une autre. Le but ultime, bien entendu, reste le même : créer une Autorité supranationale qui
15 1957, L’Aventure occidentale de l’homme. I. Première partie. La Voie et l’Aventure — 1. Où les voies se séparent
18pu se voir accuser d’athéisme sur la foi de leurs ultimes conclusions (condamnées et souvent détruites), tandis qu’il ne manque
16 1957, L’Aventure occidentale de l’homme. Deuxième partie. La Quête occidentale — 7. L’exploration de la matière
19rche occidental, en contraste avec le monisme des ultimes sagesses orientales. Cette même doctrine, implicitement, confère au m
20et l’impénétrabilité. Fondement premier et refuge ultime de l’idée de matérialité, l’atome se résolvait en une sorte de vide a
21ogène. Le noyau de l’hydrogène est un proton. Cet ultime substrat de l’Univers physique est un « nœud d’énergie » qui se produ
17 1959, Preuves, articles (1951–1968). Rudolf Kassner et la grandeur (juin 1959)
22cte est en outre notre pensée la plus profonde, l’ultime, et le dirai-je, la pensée sans limite… Le Zen suppose la dissolutio
23 une simple coque ; et il s’agit aussi de l’union ultime du But et du Sens. Si je m’en tiens à cette interprétation du Zen, De
18 1959, Preuves, articles (1951–1968). Sur un chassé-croisé d’idéaux et de faits (novembre 1959)
24nt l’Occident et le monde : « Troisième Rome » ou ultime révolution.   « Mieux faire » quoi ? — Cependant, Pierre le Grand ad
19 1961, Comme toi-même. Essais sur les mythes de l’amour. I. Première partie — 4. Dialectique des mythes I. Méditation au carrefour fabuleux
25ain, au dernier acte de Mozart, rachetant par cet ultime défi des lâchetés qui eussent déshonoré un véritable chevalier. Trist
26aux esprits supérieurs, seuls dépositaires de cet ultime secret : Rien n’est vrai, tout est permis. C’était là de la vraie lib
20 1961, Comme toi-même. Essais sur les mythes de l’amour. II. Deuxième partie — 6. Rudolf Kassner et la grandeur humaine
27cte est en outre notre pensée la plus profonde, l’ultime, et, le dirai-je, la pensée sans limite… Le Zen suppose la dissoluti
28 une simple coque ; et il s’agit aussi de l’union ultime du But et du Sens. Si je m’en tiens à cette interprétation du Zen, De
21 1961, Comme toi-même. Essais sur les mythes de l’amour. II. Deuxième partie — 7. La personne, l’ange et l’absolu ou Le dialogue Occident-Orient
29ge en la femme, que l’on pourrait en pressentir l’ultime secret. (Ici, donc, toute morale commune ou rationnelle, non strictem
30ui. 115  » « On ne peut comprendre la nature de l’ultime réalité qu’après avoir détruit tout attachement inné ou acquis, pour
31mais d’innombrables variétés dans l’approche de l’ultime réalité. Où nous verrions contradiction, antinomie, ils ne montent pa
22 1961, Vingt-huit siècles d’Europe. III. L’ère des philosophes. De Leibniz à Condorcet — III.1. Perspectives élargies
32comme nous l’avons déjà montré. C’est là la forme ultime des sociétés politiques et l’on ne saurait imaginer d’État qui fût su
23 1961, Vingt-huit siècles d’Europe. IV. L’Ère de la Révolution de Kant à Hegel — IV.2. Plans d’union européenne contemporains de la Révolution
33u Tribunal. Mais la nécessité de recourir à cette ultime ressource serait, en toute probabilité supprimée pour toujours, par l
24 1961, Vingt-huit siècles d’Europe. IV. L’Ère de la Révolution de Kant à Hegel — IV.7. Synthèses historico-philosophiques (II)
34allait succéder, d’autant plus sûrement que cette ultime force au service de l’unité avait disparu, un siècle de guerre et d’é
35 réellement d’une évolution de l’Esprit. Le terme ultime de ce grandiose processus n’est autre que l’Europe « vraiment fin de
36rtain en tout cas que, quelque puisse être le but ultime, la vraie unité ne peut être réalisée que par la voie de la religion.
25 1961, Vingt-huit siècles d’Europe. V. L’Ère des nations, (de 1848 à 1914)
37monde : Le Christ, en fixant à la civilisation l’ultime but terrestre d’unifier la grande famille des humains, suggéra l’idée
26 1961, Preuves, articles (1951–1968). Dialectique des mythes : Le carrefour fabuleux (II) (mai 1961)
38ain, au dernier acte de Mozart, rachetant par cet ultime défi des lâchetés qui eussent déshonoré un véritable chevalier. Trist
39aux esprits supérieurs, seuls dépositaires de cet ultime secret : Rien n’est vrai, tout est permis. C’était là de la vraie lib
27 1961, La Nouvelle Revue française, articles (1931–1961). La personne, l’ange et l’absolu, ou le dialogue Occident-Orient (avril 1961)
40ge en la femme, que l’on pourrait en pressentir l’ultime secret. (Ici, donc, toute morale commune ou rationnelle, non strictem
41» « On ne peut comprendre la nature de [p. 607] l’ultime réalité qu’après avoir détruit tout attachement inné ou acquis, pour
42mais d’innombrables variétés dans l’approche de l’ultime réalité. Où nous verrions contradiction, antinomie, ils ne montent pa
28 1961, Bulletin du Centre européen de la culture, articles (1951–1977). Esquisse d’une biographie : J. H. Retinger (1960-1961)
43on menée en exil pour modifier cette politique. L’ultime salut de la Pologne ne pouvait venir, à ses yeux, que d’une Europe or
29 1962, Les Chances de l’Europe. I. L’aventure mondiale des Européens
44es trésors avec lesquels son roi comptait payer l’ultime croisade et délivrer Jérusalem. C’est tout un arrière-plan de foi rel
30 1964, Preuves, articles (1951–1968). Un district fédéral pour l’Europe (août 1964)
45t inadéquat aux exigences reconnues de ce siècle. Ultime tentative pour prolonger le statut des nations dites « souveraines »,
31 1964, Gazette de Lausanne, articles (1940–1984). Il nous faut des hommes de synthèses (19-20 septembre 1964)
46res de la recherche et quant à la valeur globale, ultime, du savoir humain. Dans le Temple même de la Science, il faut bien qu
32 1964, Bulletin du Centre européen de la culture, articles (1951–1977). Université et universalité dans l’Europe d’aujourd’hui (décembre 1964)
47res de la recherche et quant à la valeur globale, ultime, du savoir humain. Dans le Temple même de la Science, il faut bien qu
33 1965, La Suisse ou l’histoire d’un peuple heureux. I. Le paysage historique, ou comment se forme une fédération — I.8. « Il a fallu plus de six siècles pour fédérer les cantons suisses »
48 séparatistes », membres du Sonderbund 51 . Cette ultime guerre civile ne fut pas très sanglante et ne réveilla point de haine
34 1965, La Suisse ou l’histoire d’un peuple heureux. III. La morale quotidienne et le climat de culture ou comment on vit dans une fédération
49ntzig qui devait mener à la guerre en dépit d’une ultime et dramatique intervention auprès d’Hitler ; enfin mémorialiste d’évé
35 1965, La Suisse ou l’histoire d’un peuple heureux. IV. La Suisse, dans l’avenir européen
50t inadéquat aux exigences reconnues de ce siècle. Ultime tentative pour prolonger le statut des nations dites « souveraines »,
36 1968, Preuves, articles (1951–1968). Vingt ans après, ou la campagne des congrès (1947-1949) (octobre 1968)
51dre de toute l’action ultérieure est posé, le but ultime bien indiqué : « L’Europe unie dans un monde uni », organisée selon l
37 1968, Les Cahiers protestants, articles (1938–1968). Pour une morale de la vocation (1968)
52 rappeler à l’homme son but final, sa destination ultime, sa vocation. Car les règles et les moyens de la vie sociale sont séc
53 par la consultation d’un ordinateur, les recours ultimes pouvant être présentés à la « Machine » avec un grand M que nous supp
54’autre côté la Vocation, le Sérieux final, le But ultime de notre vie personnelle. Les Règles du Jeu comprennent, dans ma défi
38 1968, Gazette de Lausanne, articles (1940–1984). L’écrivain et l’événement (7-8 septembre 1968)
55oral, philosophique et religieux. De l’intime à l’ultime, il supposait un passage obligé par le « proxime », la proximité, le
39 1970, Le Cheminement des esprits. III. Champs d’activité — III.4. Université et universalité dans l’Europe d’aujourd’hui
56res de la recherche et quant à la valeur globale, ultime, du savoir humain. Dans le temple de la Science, il faut bien que les
40 1970, Le Cheminement des esprits. III. Champs d’activité — III.6. Culture et technique en Europe et dans le monde
57aux cités pavées d’or, et cet or qui eût permis l’ultime croisade pour délivrer Jérusalem… L’homme primitif crée des outils po
41 1970, Le Cheminement des esprits. III. Champs d’activité — III.10. Le Dialogue des cultures
58al avant d’être philanthropique. Pourtant son but ultime m’apparaît moins de promouvoir l’entente mutuelle des collectivités q
42 1970, Le Cheminement des esprits. Postface. L’écrivain et l’événement
59oral, philosophique et religieux. De l’intime à l’ultime, il supposait un passage obligé par le « proxime », la proximité, le
43 1971, Bulletin du Centre européen de la culture, articles (1951–1977). Dépolitiser la politique (printemps 1971)
60] Au reste, l’État totalitaire n’est que le stade ultime du stato-nationalisme « démocratique » régnant sur tous nos pays. Nul
61 préfigure dès maintenant la conquête et l’effort ultime auxquels pourra jamais prétendre une révolution humaine. » D. de Roug
44 1972, L’Amour et l’Occident (1972). Post-scriptum
62 ou enfin, presque… [p. 394] D’où me vient cette ultime réticence ? De quel irréductible parti pris ? Je me sens moins sûr de
45 1972, Penser avec les mains (1972). Préface 1972
63 préfigure dès maintenant la conquête et l’effort ultime auxquels pourra jamais prétendre une révolution humaine. II Problè
46 1973, Responsabilité de l’écrivain dans la société européenne d’aujourd’hui (1973). Responsabilité de l’écrivain dans la société européenne d’aujourd’hui
64re, moral, religieux, et concret. De l’intime à l’ultime, il supposait un passage obligé par le proxime, la proximité, le proc
65itique, l’économie et le milieu naturel, les fins ultimes et les moyens techniques. De cette dissolution du lien social — dis-s
47 1977, L’Avenir est notre affaire. II. De la prévision — 5. Naissance de la prospective
66ant, figure en revanche, dans l’utopie de Marx, l’ultime aboutissement d’une dialectique de la matière, enfin mise à l’abri de
48 1977, L’Avenir est notre affaire. II. De la prévision — 8. Deuxième histoire de fous : Hitler
67 reçu en audience par le Führer : il s’agit d’une ultime tentative pour sauver la paix. Hitler ouvre l’album où il fait coller
49 1977, L’Avenir est notre affaire. III. Repartir de l’Homme — 9. Devenir soi-même
68quement nulles. Or, pour aller à « Dieu », au but ultime de son être, chacun part d’une réalité sans précédent : lui-même. Il
50 1977, L’Avenir est notre affaire. III. Repartir de l’Homme — 10. Passage de la personne à la Cité
69sonne à la Cité Gouverner, c’est orienter Le but ultime de la Cité ou société humaine organisée — telle du moins qu’un Occide
70réfigurent dès maintenant la conquête et l’effort ultimes auxquels pourra jamais prétendre une révolution humaine. Leur succès
51 1977, L’Avenir est notre affaire. III. Repartir de l’Homme — 15. Stratégie
71. Au reste, l’État totalitaire n’est que le stade ultime du stato-nationalisme « démocratique », « socialiste » ou « libéral »
52 1979, Rapport au peuple européen sur l’état de l’union de l’Europe. III. L’environnement
72en tant qu’ils sont considérés comme les critères ultimes de toute action politique, sociale ou militaire. Si les Européens n’a
53 1979, Rapport au peuple européen sur l’état de l’union de l’Europe. IV. Les Régions
73n européenne et par là même sur le monde uni, but ultime. 3. Solutions européennes Repartir d’en bas Il ne saurait y avoir
74 [p. 128] L’État national n’est plus le critère ultime de la politique, dans notre pays. 28 Ces trois déclarations défini
54 1981, Cadmos, articles (1978–1986). Un falsificateur vu de près (été 1981)
75onnalistes d’ Esprit et de L’Ordre nouveau « l’ultime, l’héroïque sursaut de Bataille et de ses amis » — il s’agit de Roger
55 1982, La Part du Diable (1982). Postface après quarante ans
76 et nos égoïsmes avec elles, il contribue à notre ultime délivrance. Par son œuvre épuisante et qui l’aura trompé à la consomm
77duite en nous par les visions instantanées du But ultime, cause de l’Attrait universel. L’irréductible part du Diable est en f
78 par grâce, nous soulèvent et nous portent vers l’ultime transfiguration de notre individu en personne pure, telle que la foi,