1 1931, Foi et Vie, articles (1928–1977). André Gide ou le style exquis (à propos de Divers) (octobre 1931)
1t dans une âme qui s’efforce vers l’unité, vers l’unification de ses aspirations et de ses actes ; dans une âme responsable de ses
2 1932, Le Paysan du Danube. a. Le sentiment de l’Europe centrale
2 latin, étant un monde de l’unité (en vérité de l’unification à tout prix) est un monde « sécularisé » jusque dans ses modes les pl
3 1934, Politique de la Personne (1946). V. À la fois libre et engagé — Le protestantisme créateur de personnes
3ructure organique ne s’oppose plus à son action d’unification, de « mise au pas ». C’est avec la poussière des individus que l’État
4int de centralisation, point de capitale, point d’unification formelle et forcée. [p. 206] Dès le début, la Réforme considère comm
4 1937, Journal d’un intellectuel en chômage. I. N’habitez pas les villes !
5ale. (Consolation signifiant selon l’étymologie : unification, harmonisation, c’est-à-dire résolution des dissonances en un accord
5 1937, Esprit, articles (1932–1962). Neutralité oblige (octobre 1937)
6la fois plus élevé et plus vaste que celui de « l’unification » à la mode jacobine ou classique. C’est l’unité originelle, et peut-
6 1937, La Nouvelle Revue française, articles (1931–1961). N’habitez pas les villes (Extrait d’un Journal) (juillet 1937)
7ale. (Consolation signifiant selon l’étymologie : unification, harmonisation, c’est-à-dire résolution des dissonances en un accord
7 1938, Les Cahiers protestants, articles (1938–1968). La vraie défense contre l’esprit totalitaire (juillet 1938)
8val de Troie. La guerre totale en effet suppose l’unification totalitaire d’un pays. Ou sinon, c’est qu’elle est très mal préparée.
8 1939, L’Amour et l’Occident (1972). II. Les origines religieuses du mythe
9moyen de divinisation et ensuite d’intégration, d’unification finale, la fonction par excellence [p. 128] humaine, celle-là même qu
9 1940, Mission ou démission de la Suisse. 1. Le protestantisme créateur de personnes
10ructure organique ne s’oppose plus à son action d’unification, de « mise au pas ». C’est avec la poussière des individus que l’État
11int de centralisation, point de capitale, point d’unification formelle et forcée. Dès le début, la Réforme considère comme normales
10 1940, Mission ou démission de la Suisse. 3. Neutralité oblige, (1937)
12la fois plus élevé et plus vaste que celui de « l’unification » à la mode jacobine ou classique. C’est [p. 117] l’unité originelle,
11 1946, Foi et Vie, articles (1928–1977). Fédéralisme et œcuménisme (octobre 1946)
13de les groupes existants pour mieux accomplir son unification, sa « mise au pas ». C’est avec la poussière des individus que l’État
12 1948, L’Europe en jeu. Trois discours suivis de Documents de La Haye. I
14ine des deux empires nouveaux, il y a l’idée de l’unification de l’homme lui-même, de l’élimination des antithèses, et du triomphe
15 voit écrasé et absorbé par l’autre. La volonté d’unification nationale à la manière d’un Louis XIV, plus tard à la manière des Jac
16e écrase les diversités vivantes, sous prétexte d’unification, et alors on ne saurait plus parler d’union, puisqu’il n’y a plus rie
13 1948, L’Europe en jeu. Trois discours suivis de Documents de La Haye. II
17impérialistes. Ceux-ci ne peuvent conduire qu’à l’unification forcée, caricature de l’union véritable.   deuxième principe. — Le f
18crasement des minorités et des oppositions, sur l’unification forcée des diversités, sur la haine des complexités [p. 81] vivantes,
14 1948, L’Europe en jeu. Trois discours suivis de Documents de La Haye. III
19l les met, il les livrera [p. 119] fatalement à l’unification forcée, soit par l’intervention d’un empire du dehors, soit par l’usu
20tiques qui pensent encore en termes de nations, d’unification rationnelle, ou seulement de défense contre l’un des « Deux Grands ».
15 1948, L’Europe en jeu. Trois discours suivis de Documents de La Haye. IV
21esse où il les met, il les livrera fatalement à l’unification forcée, soit par l’intervention d’un empire du dehors, soit par l’usu
22 notre anarchie présente nous exposera demain à l’unification forcée, soit par l’intervention d’un empire du dehors, soit par l’usu
16 1948, Combat, articles (1946–1950). Message aux Européens (14 mai 1948)
23 notre anarchie présente nous exposera demain à l’unification forcée, soit par l’intervention d’un empire du dehors, soit par l’usu
17 1950, Lettres aux députés européens. Quatrième lettre
24calibres différents : tout le monde voudrait leur unification. Et quant aux lois pénales et aux systèmes fiscaux, je ne vois pas qu
18 1950, Journal de Genève, articles (1926–1982). Quatrième lettre aux députés européens : En lisant le pamphlet du Labour Party (18 août 1950)
25calibres différents : tout le monde voudrait leur unification. Et quant aux lois pénales et aux systèmes fiscaux, je ne vois pas qu
19 1950, Journal de Genève, articles (1926–1982). Cinquième lettre aux députés européens : « Méritez votre nom ! » (19-20 août 1950)
26 l’on ne peut préserver que par l’union, et que l’unification tuerait. Mais sans sacrifices d’amour-propre, sans replis stratégique
20 1950, Combat, articles (1946–1950). Messieurs, on vous attend encore au pied du mur ! (4 octobre 1950)
27e l’on ne peut préserver que par l’union et que l’unification tuerait. Mais sans sacrifices d’amour-propre, sans replis stratégique
21 1953, La Confédération helvétique. 2. Les institutions politiques
28sse « ressemblait à l’Europe d’aujourd’hui ». Son unification n’apparaissait guère plus facile. Pourtant, au terme d’une trentaine
22 1953, La Confédération helvétique. 3. Institutions et aspirations économiques
29nt abolis dans les campagnes. À partir de 1848, l’unification économique de la Confédération étant acquise, l’industrie prend son p
30ais plutôt entre les cantons. Fait remarquable, l’unification économique du pays n’a pas entraîné le nivellement que redoutaient il
31 centralisateur, se révèlent réfractaires à toute unification qui léserait les coutumes cantonales ou avantagerait la majorité ling
23 1953, La Confédération helvétique. 6. Le peuple suisse et le monde
32: Si le fédéralisme est la sauvegarde du pays, l’unification serait sa perte. Laissons aux cantons leur particularisme, comme à no
24 1954, Preuves, articles (1951–1968). Tragédie de l’Europe à Genève (juin 1954)
33sur les principaux points à son ordre du jour — l’unification de l’Allemagne et la libération de l’Autriche. Mais cet échec était p
25 1954, Preuves, articles (1951–1968). De Gasperi l’Européen (octobre 1954)
34mpréhension, d’union vivante, non de rancune et d’unification forcée. Ce contraste est bien moins celui de deux régimes — dictature
26 1954, Bulletin du Centre européen de la culture, articles (1951–1977). Deux notes sur la souveraineté nationale (mai 1954)
35es de la Révolution française, en 1798. L’essai d’unification jacobine entrepris à ce moment-là sous le nom de « République helvéti
36ance d’États sans pouvoir central et de la totale unification, la Suisse chercha pendant près d’un demi-siècle un équilibre malaisé
27 1957, L’Aventure occidentale de l’homme. Troisième partie. Où allons-nous ? — 10. Le drame occidental
37condité et se met à penser dans nos catégories. L’unification relative des deux moitiés de l’humanité va-t-elle désormais s’opérer
28 1958, Définition, valeurs, énergie, recherche : quatre essais européens (1958). Définitions, valeurs, énergie, recherches : Quatre essais européens
38transmises qui ont déclenché le vaste processus d’unification de l’humanité, aux débuts duquel nous assistons. C’est un fait que la
29 1958, Preuves, articles (1951–1968). Sur le régime fédéraliste (I) (août 1958)
39 des Français d’Algérie, l’intégration signifie l’unification pure et simple, l’assimilation totale, légale et décrétée, de l’Algér
30 1959, Preuves, articles (1951–1968). Sur une phrase du « Bloc-notes » (mars 1959)
40oblèmes. Vous me direz que vous ne pensiez qu’à l’unification des deux Allemagnes, dont la seule perspective vous fait trembler. Où
31 1961, Comme toi-même. Essais sur les mythes de l’amour. II. Deuxième partie — 7. La personne, l’ange et l’absolu ou Le dialogue Occident-Orient
41mêmes, parce que cette capacité révèle chez eux l’unification de leur double nature (le dénouement de la « conscience malheureuse »
32 1961, Vingt-huit siècles d’Europe. II. Prises de conscience européennes. De Pierre de Bois à l’Abbé de Saint-Pierre, (xive au xixe siècle) — II.5. Les grands desseins du xviie siècle
42 envisage cette réforme par les moyens suivants : unification du savoir, par un système scolaire perfectionné sous la direction d’u
33 1961, Vingt-huit siècles d’Europe. V. L’Ère des nations, (de 1848 à 1914)
43s chrétiennes et dernière étape de ce processus d’unification qui tend à embrasser tout le genre humain, n’eut pas d’autre origine.
44 [p. 248] Toutefois, Cattaneo n’envisage pas une unification de nos diversités de tous ordres. La variété, la multiplicité, l’indi
45rrache au danger que constituent les tentatives d’unification et de nivellement politico-socialo-religieux qu’on cherche à lui impo
34 1961, Vingt-huit siècles d’Europe. VI. L’Europe en question : de Spengler à Ortega — VI.2. Crépuscule ou nouvelle aurore ?
46rs d’histoire que je savais acquis à l’idée d’une unification européenne de ne point faire à leurs élèves quelques leçons sur l’Eur
35 1961, Vingt-huit siècles d’Europe. VII. L’Ère des fédérations. De l’Unité de culture à l’union politique — VII.2. Vertus et valeurs européennes
47ine des deux empires nouveaux, il y a l’idée de l’unification de l’homme lui-même, de l’élimination des antithèses, et du triomphe
36 1961, Vingt-huit siècles d’Europe. VII. L’Ère des fédérations. De l’Unité de culture à l’union politique — VII.4. L’Unité dans la diversité. Fondement de l’Union fédérale
48C’est pourquoi, il ne saurait être question d’une unification effaçant les différences, si on aspire à un avenir meilleur. Exiger d
49élégraphe ont signifié pour le développement et l’unification des États nationaux, l’électrotechnique, le moteur, l’avion, la radio
37 1961, Vingt-huit siècles d’Europe. Appendice. Manifestes pour l’union européenne, (de 1922 à 1960)
50 notre anarchie présente nous exposera demain à l’unification forcée, soit par l’intervention d’un empire du dehors, soit par l’usu
38 1961, La Nouvelle Revue française, articles (1931–1961). La personne, l’ange et l’absolu, ou le dialogue Occident-Orient (avril 1961)
51mêmes, parce que cette capacité révèle chez eux l’unification de leur double nature (le dénouement de la « conscience malheureuse »
39 1962, Gazette de Lausanne, articles (1940–1984). L’Europe est d’abord une culture (30 juin 1962)
52ère-pensées politiques. ⁂ Même en admettant que l’unification économique puisse suffire à « faire l’Europe », il faudrait respecter
53t vitales. Il faudrait notamment exiger que cette unification économique ne détruise pas les bases de l’Europe, mais y puise au con
40 1962, Bulletin du Centre européen de la culture, articles (1951–1977). Principes et méthodes du dialogue entre les cultures (avril 1962)
54t les USA, qui sont fortement intégrés soit par l’unification doctrinale qu’impose le Parti à des peuples très divers, soit par le
41 1964, Preuves, articles (1951–1968). Un district fédéral pour l’Europe (août 1964)
55 le Pentagone, n’arriveraient pas à imposer cette unification tout extérieure aux dépens de l’union réelle. Toutefois, une unité éc
56 le principe de l’Empire d’Occident, l’union sans unification, qui est l’idée fédéraliste. Entre-temps, les nations se constituent,
57 dans les projets d’Europe unie une « politique d’unification qui vise à mêler les peuples d’Europe pour éliminer peu à peu les car
58e des industriels suisses accuse « la politique d’unification » de vouloir « mêler les peuples d’Europe ». Je rappelais tout à l’he
42 1964, Gazette de Lausanne, articles (1940–1984). Il nous faut des hommes de synthèses (19-20 septembre 1964)
59nes, leur histoire récente, leur jurisprudence, l’unification de leurs mesures sociales et la coordination de leurs politiques écon
43 1964, Bulletin du Centre européen de la culture, articles (1951–1977). Université et universalité dans l’Europe d’aujourd’hui (décembre 1964)
60nes, leur histoire récente, leur jurisprudence, l’unification de leurs mesures sociales et la coordination de leurs politiques écon
44 1965, La Suisse ou l’histoire d’un peuple heureux. I. Le paysage historique, ou comment se forme une fédération — I.8. « Il a fallu plus de six siècles pour fédérer les cantons suisses »
61ultés. Mais les cantons se refusent longtemps à l’unification du réseau ferroviaire en plein développement, et à celle du droit d’é
62ratif » est constamment employé dans le sens de l’unification du pays. Tout se passe comme si, dans l’ancienne Suisse, une sorte d’
45 1965, La Suisse ou l’histoire d’un peuple heureux. II. L’union, sauvegarde de la diversité ou comment fonctionne une fédération — II.1. Les institutions et la vie politique
63t en même temps leurs pays sujets, libérés. Cette unification forcée et ce « cantonnement » général accompli en 1803 survécurent à
64: Si le fédéralisme est la sauvegarde du pays, l’unification serait sa perte. Laissons aux cantons leur particularisme, comme à no
46 1965, La Suisse ou l’histoire d’un peuple heureux. II. L’union, sauvegarde de la diversité ou comment fonctionne une fédération — II.2. Les paradoxes de la vie économique
65ais plutôt entre les cantons. Fait remarquable, l’unification économique du pays n’a pas entraîné le nivellement que redoutaient il
66 centralisateur, se révèlent réfractaires à toute unification qui léserait les coutumes cantonales ou avantagerait la majorité ling
47 1965, La Suisse ou l’histoire d’un peuple heureux. II. L’union, sauvegarde de la diversité ou comment fonctionne une fédération — II.3. Interaction de l’économique et du politique
67al de ce chapitre : l’économie étant l’agent de l’unification des sociétés modernes, si elle prend le pas sur la politique, que von
48 1965, La Suisse ou l’histoire d’un peuple heureux. IV. La Suisse, dans l’avenir européen
68 le Pentagone, n’arriveraient pas à imposer cette unification tout extérieure aux dépens de l’union réelle. Toutefois, une unité éc
69 le principe de l’Empire d’Occident, l’union sans unification, qui est l’idée fédéraliste. Entre-temps les nations se constituent,
70 dans les projets d’Europe unie une « politique d’unification qui vise à mêler les peuples d’Europe pour éliminer peu à peu les car
71e des industriels suisses accuse « la politique d’unification » de vouloir « mêler les peuples d’Europe ». Je rappelais tout à l’he
49 1968, Réforme, articles (1946–1980). Vers l’Europe des régions ? (30 novembre 1968)
72ment le monde entier subirait les conséquences. L’unification par le système des régions paraissait parfaitement utopique il y a un
50 1968, Gazette de Lausanne, articles (1940–1984). Vers l’Europe des régions [Entretien]
73ment le monde entier subirait les conséquences. L’unification par le système des régions paraissait encore parfaitement utopique il
51 1968, Bulletin du Centre européen de la culture, articles (1951–1977). Vers une fédération des régions (hiver 1967-1968)
74f. Laissons de côté les héritages du passé dont l’unification prendrait trop de temps, demanderait trop d’énergie, et soulèverait t
52 1969, La Revue de Paris, articles (1937–1969). L’avenir du fédéralisme (septembre 1969)
75tionnaire tenait le fédéralisme pour un système d’unification intégrale, sans respect pour les diversités et les autonomies des pay
53 1970, Le Cheminement des esprits. I. Historique — I.5. Trois initiales, ou raison d’être et objectifs du CEC
76. Laissons de côté les héritages du passé, dont l’unification prendrait trop de temps, demanderait trop d’énergie, et soulèverait t
54 1970, Le Cheminement des esprits. II. Diagnostics de la culture — II.4. À la Table Ronde du Conseil de l’Europe
77ant la contradiction apparente entre l’exigence d’unification de nos pays, et l’exigence de sauver les diversités qui ont fait la r
55 1970, Le Cheminement des esprits. III. Champs d’activité — III.4. Université et universalité dans l’Europe d’aujourd’hui
78nes, leur histoire récente, leur jurisprudence, l’unification de leurs mesures sociales et la coordination de leurs politiques écon
56 1970, Lettre ouverte aux Européens. I. L’unité de culture
79quiers protestants de Genève, n’ont pas empêché l’unification nationale de la France, de l’Allemagne, de l’Italie et des Cantons su
80talie et des Cantons suisses — pas plus que cette unification, d’ailleurs, n’a supprimé ces différences. (Encore que les écoles d’É
81sion anarchique du continent, au seul profit de l’unification impérialiste des régions. [p. 62] 14. Il n’y a pas de « cultures na
57 1970, Lettre ouverte aux Européens. II. L’union fédérale
82 Montagne. Car pour les uns, fédéralisme signifie unification au mépris des diversités, et pour les autres il signifie refus de tou
83tionnaire tenait le fédéralisme pour un système d’unification intégrale, sans respect pour les diversités et les autonomies des pay
58 1970, Lettre ouverte aux Européens. IV. Vers une fédération des régions
84f. Laissons de côté les héritages du passé dont l’unification prendrait trop de temps, demanderait trop d’énergie, et soulèverait t
59 1970, L’Un et le Divers ou la Cité européenne. I. Pour une nouvelle définition du fédéralisme
85tionnaire tenait le fédéralisme pour un système d’unification intégrale, sans respect pour les diversités et les autonomies des pay
60 1977, L’Avenir est notre affaire. III. Repartir de l’Homme — 11. Les variétés de l’expérience communautaire
86ur circulation et soucieuse d’engendrer non pas l’unification des expériences [p. 258] mais l’unité d’interprétation, source de l’e
61 1977, L’Avenir est notre affaire. III. Repartir de l’Homme — 15. Stratégie
87tion pour elle d’aucune autre forme d’union : « l’unification » du continent— comme disent étourdiment ministres et chroniqueurs éb
62 1978, Cadmos, articles (1978–1986). L’Intellectuel contre l’Europe (été 1978)
88 historico-économique plus vaste : le processus d’unification du monde. » Sur quoi l’auteur conclut dans un large finale : « Si l’E
63 1979, Rapport au peuple européen sur l’état de l’union de l’Europe. I. L’économie
89f. Laissons de côté les héritages du passé dont l’unification prendrait trop de temps, demanderait trop d’énergie et soulèverait tr
64 1979, Cadmos, articles (1978–1986). L’Université par l’Europe et vice-versa (hiver 1979)
90nes, leur histoire récente, leur jurisprudence, l’unification de leurs mesures sociales et la coordination de leurs politiques écon
65 1985, Cadmos, articles (1978–1986). Trente-cinq ans d’attentes déçues, mais d’espoir invaincu : le Conseil de l’Europe (été 1985)
91 notre anarchie présente nous exposera demain à l’unification forcée, soit par l’intervention d’un empire du dehors, soit par l’usu