1 1926, Revue de Belles-Lettres, articles (1926–1968). Avant-propos (décembre 1926)
1uméros. Il faut que notre revue reste cette chose unique et indéfinissable, comme toute chose vivante… Gerbe de fleurs dispara
2 1927, Bibliothèque universelle et Revue de Genève, articles (1925–1930). Daniel-Rops, Notre inquiétude (avril 1927)
2ras sans l’aimer ; saluant en Valéry une réussite unique mais presque inhumaine ; secrètement attiré par les thèses extrémiste
3 1928, Foi et Vie, articles (1928–1977). Le péril Ford (février 1928)
3 Ford, « et commence à réaliser son rêve, le type unique d’automobile utilitaire » 2 . Dès lors, c’est une suite de chiffres i
4 1928, Articles divers (1924–1930). Un soir à Vienne avec Gérard (24 mars 1928)
4ision, il connaît enfin la substance véritable et unique de toutes ses amours, il communie avec quelque chose d’éternel. Tous
5 1929, Les Méfaits de l’instruction publique (1972). 6. La trahison de l’instruction publique
5litiques. C’était là, nous venons de le voir, son unique moyen de parvenir. Elle participe donc sur une vaste échelle à cette
6 1930, Bibliothèque universelle et Revue de Genève, articles (1925–1930). Voyage en Hongrie I (octobre 1930)
6ersations de ce bal, autre chose que la phrase, l’unique phrase que Richard Strauss m’aura jamais adressée en cette vie : « Bo
7 1931, Foi et Vie, articles (1928–1977). Littérature alpestre (juillet 1931)
7tude ne surprendra pas un moderne ; mais elle est unique dans la littérature française du xixe . La littérature anglaise, au c
8 1931, Foi et Vie, articles (1928–1977). Le protestantisme jugé (octobre 1931)
8ite du morcellement et de l’adaptation d’un livre unique, son journal intime — que Loti est un journal intime, comme Gide — qu
9 1931, La Nouvelle Revue française, articles (1931–1961). Les Éléments de la grandeur humaine, par Rudolf Kassner (octobre 1931)
9it : Rudolf Kassner donne la sensation à peu près unique en ce temps d’une pensée autoritaire. Entendons que pour lui, penser
10 1932, Le Paysan du Danube. a. Le sentiment de l’Europe centrale
10t moins sentimental ; cela se marque par un trait unique : il devient plus concret dans ses pensées. Il demeure lié au réel, d
11 1932, Le Paysan du Danube. I. Le Paysan du Danube — I.1. Un soir à Vienne avec Gérard
11 dans cette vision, il connaît enfin la substance unique de ses amours, il communie avec quelque chose d’éternel. Tous les dra
12 1932, Le Paysan du Danube. I. Le Paysan du Danube — I.3. Voyage en Hongrie
12ersations de ce bal, autre chose que la phrase, l’unique phrase que Richard Strauss m’aura jamais adressée en cette vie : « Bo
13 1932, Foi et Vie, articles (1928–1977). Penser dangereusement (juin 1932)
13nifie : le renouveau, le sacrifice salutaire et l’unique justification de la pensée. Une telle évolution peut paraître favorab
14 1932, La Nouvelle Revue française, articles (1931–1961). Le silence de Goethe (mars 1932)
14ogique ; le dessin se simplifiera jusqu’au schème unique, le rythme se précipitera jusqu’à l’explosion, l’histoire se purifier
15ette vie est bien d’un seul tenant ; une seule et unique expérience la remplit : l’envahissement de la magie aboutissant au re
16alectique, dans un mouvement que sa violence rend unique : c’est qu’ils reviennent tous deux de loin, d’un long abandon à l’er
15 1932, La Nouvelle Revue française, articles (1931–1961). Cahier de revendications [Présentation] (décembre 1932)
17’il peut paraître suffisant pour définir un front unique, fût-il provisoire. C’est dans cette vue qu’ont été réunies, — rapide
16 1932, La Nouvelle Revue française, articles (1931–1961). À prendre ou à tuer (décembre 1932)
18aits. C’est même, à voir les choses de près, leur unique argument contre les révolutionnaires non marxistes. Mais comment nous
17 1933, Esprit, articles (1932–1962). Comment rompre ? (mars 1933)
19’autre force réelle que celle de la foi. Or cette unique force ne lui appartient pas ; tout au plus le saisit-elle, d’une mani
18 1933, La Nouvelle Revue française, articles (1931–1961). Saint-Évremond ou L’humaniste impur, par Albert-Marie Schmidt (octobre 1933)
20spirituelle dont elles constituent probablement l’unique remède. C’est comme la genèse individuelle et religieuse de ce fait t
19 1934, Politique de la Personne (1946). I. Primauté du spirituel ? — 1. Destin du siècle ou vocation personnelle ?
21 toutes deux ne sont possibles que dans cet acte, unique d’obéissance à l’ordre de Dieu, qui s’appelle l’amour du prochain. Je
20 1934, Politique de la Personne (1946). I. Primauté du spirituel ? — 2. Personne ou individu ? (d’après une discussion)
22n siècle, et dure encore… Et le capitalisme ! Son unique justification humaine reposerait dans la maxime : l’argent fait le bo
21 1934, Politique de la Personne (1946). III. Idoles — 7. Comment rompre ?
23’autre force réelle que celle de la foi. Or cette unique force ne lui appartient pas ; tout au plus le saisit-elle, d’une mani
22 1934, Politique de la Personne (1946). IV. Problèmes de la révolution personnaliste — 11. D’un Cahier de revendications
24’il peut paraître suffisant pour définir un front unique, fût-il provisoire. C’est dans cette vue qu’ont été réunies, — rapide
23 1934, Politique de la Personne (1946). IV. Problèmes de la révolution personnaliste — 12. Communauté révolutionnaire
25e qui exige de chaque homme qu’il tienne sa place unique dans la communauté. Qu’il ait à en répondre. Il n’y a d’ordre qu’à ce
24 1934, Politique de la Personne (1946). IV. Problèmes de la révolution personnaliste — 13. Triomphe de la Personne, (Aphorismes)
26 l’humain. La personne deviendra la revendication unique [p. 178] d’un monde par ailleurs comblé de biens qu’il ne saura goûte
25 1934, Politique de la Personne (1946). V. À la fois libre et engagé — Le protestantisme créateur de personnes
27rme. Essayons de les dégager sommairement. Le but unique des Réformateurs était de restaurer la fidélité de l’Église à la Paro
28ir, en tant qu’il est chargé d’une responsabilité unique dans la société, à sa juste place. Notons que si la personne doit êtr
29Nord : Scandinavie, Pays-Bas, Angleterre ; puis l’unique monarchie catholique, celle des Belges ; les quatre monarchies orthod
26 1934, Politique de la Personne (1946). Appendices — iii. Groupements personnalistes
30, la France possède une tradition révolutionnaire unique en Europe, tradition qui a ses ancêtres et ses idéologues, ses annale
27 1934, Foi et Vie, articles (1928–1977). Destin du siècle ou vocation personnelle ? (février 1934)
31deux ne sont possibles que dans cet [p. 156] acte unique d’obéissance à l’ordre de Dieu, qui s’appelle l’amour du prochain. Je
28 1934, Esprit, articles (1932–1962). Préface à une littérature (octobre 1934)
32normes et d’autre mesure que l’argent, ce symbole unique de la puissance sans visage. Dire que le monde est devenu impensable,
33evient synonyme d’obéissance inconditionnée à mon unique raison d’être 14 . Nous sommes ici très loin de la notion bourgeoise
29 1934, Esprit, articles (1932–1962). Définition de la personne (décembre 1934)
34 pas une farce, pour la simple raison qu’elle est unique, et qu’on ne peut changer de rôle : on peut seulement refuser de joue
30 1934, L’Ordre nouveau, articles (1933–1938). Communauté révolutionnaire (février 1934)
35e qui exige de chaque homme qu’il tienne sa place unique dans la communauté. Qu’il ait à en répondre. Il n’y a d’ordre qu’à ce
31 1935, Foi et Vie, articles (1928–1977). Notes en marge de Nietzsche (mars 1935)
36is Paul les a toutes rassemblées dans une formule unique qui renvoie au fondement même du christianisme : l’opposition du péch
37ailleries. L’intensité de la vie prise comme but unique de celle-ci, voilà une pensée qui est insupportable aux hommes. Ne v
32 1935, Présence, articles (1932–1946). Contre Nietzsche (avril-mai 1935)
38 responsabilité. C’est aussi qu’il n’existe qu’un unique agent de contact réel et vital 14 , et c’est l’éclair dans notre vie
33 1935, Les Nouvelles littéraires, articles (1933–1972). Kierkegaard, Dostoïevski, Barth (23 février 1935)
39vers les monts de Morija, pour sacrifier son fils unique. Il le fait « en vertu de l’absurde », c’est-à-dire en vertu de la fo
34 1935, Les Nouvelles littéraires, articles (1933–1972). Les mystiques allemands du xiiie au xixe siècle, par Jean Chuzeville (2 novembre 1935)
40té de résumer toutes ces tensions en une seule et unique opposition : mysticisme et action créatrice. Cette vue des plus coura
35 1935, Esprit, articles (1932–1962). André Rouveyre, Singulier (janvier 1935)
41mme de cinquante ans et d’une jeune femme forme l’unique sujet de cette méditation. Deux êtres très divers se sont unis dans u
36 1935, Esprit, articles (1932–1962). « L’Esprit n’a pas son palais » (octobre 1935)
42contre-projet, sous forme de résolution. Article unique : La Commission de l’enseignement de l’Exposition de 1937, vu le désa
37 1935, Hic et Nunc, articles (1932–1936). Soirée chez Nicodème (mai 1935)
43Ne riez pas de leurs efforts pour remplacer cette unique expérience par d’autres expériences qu’ils appellent « religieuses ».
44oirait que c’est vous qui exigez cette expérience unique, au nom d’une théologie… Je ne vous reproche pas d’être fous, je vous
45différence entre un homme qui nie l’Expérience, l’Unique, — la seule chose nécessaire — et un homme qui l’affirme unique, sans
46eule chose nécessaire — et un homme qui l’affirme unique, sans cependant pouvoir la vivre, et sachant qu’on ne peut la vivre.
38 1935, La Nouvelle Revue française, articles (1931–1961). Paracelse, par Frédéric Gundolf (septembre 1935)
47, qui sont aussi les plus antiques, sur la nature unique de la maladie, ouvrage dont on peut dire qu’il marque une date dans l
39 1935, L’Ordre nouveau, articles (1933–1938). Quatre indications pour une culture personnaliste (février 1935)
48ille des énergies. Seul l’exercice d’une vocation unique tolère et favorise l’exercice d’autres vocations.   2. — Le rôle de t
40 1935, L’Ordre nouveau, articles (1933–1938). À propos du 14 juillet (juillet-août 1935)
49 le peuple français aura compris que l’adversaire unique est le capitalisme centralisateur, anonyme aujourd’hui — à droite, ét
41 1935, L’Ordre nouveau, articles (1933–1938). La situation politique en France (octobre 1935)
50son avec les corporations locales est la seule et unique solution qui ait été envisagée en France, jusqu’ici. Si incroyable qu
42 1935, Le Semeur, articles (1933–1949). La cité (avril-mai 1935)
51ces deux temps de notre vocation révèlent un fait unique, renvoient à un motif unique : la mort et la résurrection de Jésus-Ch
52ion révèlent un fait unique, renvoient à un motif unique : la mort et la résurrection de Jésus-Christ. Ni l’attente passive, n
53et d’accepter les risques d’une vocation toujours unique, et parfois scandaleuse. Je ne crois pas que les chrétiens possèdent,
54ute leur mission dans la cité, que d’une seule et unique manière, et c’est en devenant et en restant de vraies Églises, c’est-
43 1936, Penser avec les mains (1972). I. La commune mesure — I.4. Hegel, Comte, Marx, ou la rationalisation
55 de leurs intérêts. Mais la reconnaissance de cet unique lieu commun suppose la suppression de tous les autres. L’inactualité
44 1936, Penser avec les mains (1972). I. La commune mesure — I.6. L’Arche de l’Alliance
56que cela, une vocation démesurée où il a pris son unique mesure. S’il est vrai qu’un prophète authentique est un homme sans bi
57t pourquoi son telos est transcendant comme Dieu, unique en son essence comme Dieu, et comme Dieu objet de la foi seule. Mais
58ce désormais dans sa visée pour autre chose que l’unique nécessaire ? Le Siècle fait toujours grand accueil et faveur à celui
45 1936, Penser avec les mains (1972). I. La commune mesure — I.8. Décadence des lieux communs
59 son parler, qu’elle ne rapporte plus à un modèle unique, et qu’elle ne soumet plus à un but unanime. Si bien que les écrivain
46 1936, Penser avec les mains (1972). I. La commune mesure — I.13 Commune mesure et acte de foi
60i pas voulu tirer un pronostic, mais une seule et unique constatation : celle de l’échec d’une mesure rigoureuse, monumentale,
61irmée par cet acte même. Il n’est de fin vraiment unique — et par conséquent unifiante — que dans la vérité dernière de l’homm
47 1936, Penser avec les mains (1972). I. La commune mesure — I.14. L’appel à la commune mesure, ou l’Europe du xxe siècle
62 limité de l’Histoire, sous les figures d’un ciel unique. C’est là seulement qu’elle se révèle à nous, comme un jugement porté
48 1936, Penser avec les mains (1972). II. Penser avec les mains — II.1. La pensée prolétarisée
63puissant sur les choses telles qu’elles vont. Son unique puissance est d’impulsion originelle. Pourquoi ont-ils perdu ce pouvo
49 1936, Penser avec les mains (1972). II. Penser avec les mains — II.2. Éléments d’une morale de la pensée
64 d’incarnation : volonté d’assumer dans une prise unique tout ce que notre péché sépare ; méfiance active à l’égard des habitu
50 1936, Esprit, articles (1932–1962). Vues sur C. F. Ramuz (mai 1936)
65u jour leur forme restaurée, — c’est le mouvement unique de l’œuvre de Ramuz, et la définition de sa personne en exercice. « J
51 1936, Esprit, articles (1932–1962). Culture et commune mesure (novembre 1936)
66 limité de l’Histoire, sous les figures d’un ciel unique. C’est là seulement qu’elle se révèle à nous, comme un jugement porté
52 1936, Esprit, articles (1932–1962). André Gide, Retour de l’URSS (décembre 1936)
67articulier de cet objet, je veux dire son message unique et par là même généralement humain. Gide retrouve la manière classiqu
53 1936, Hic et Nunc, articles (1932–1936). Sur une page de Bossuet (ou Tradition et Révélation) (janvier 1936)
68our toutes par Dieu lui-même dans son incarnation unique, dont l’Écriture témoigne. — C’est, rétorque Bossuet, que vous n’ente
54 1936, La Nouvelle Revue française, articles (1931–1961). Kierkegaard en France (juin 1936)
69’on nous a traduites. Kierkegaard donne l’exemple unique, je crois bien, d’un auteur qui attache autant d’importance à l’oppor
70. Mais on ne peut vouloir d’une manière totale et unique que ce qui est vrai. Car tout ce qui n’est pas vrai comporte en soi u
55 1937, Journal d’un intellectuel en chômage. II. Pauvre province
71emment stabilisé, le désordre est toujours à sens unique : c’est la personne qui cesse de se défendre, c’est l’anarchie qui re
72ion entre deux hommes : c’est toujours une raison unique, qui ne vaut qu’entre lui et moi, et qui ne prend son vrai sens que d
56 1937, Foi et Vie, articles (1928–1977). Luther et la liberté (À propos du Traité du serf arbitre) (avril 1937)
73utres, et ne peuvent être mieux saisis que dans l’unique et perpétuelle question que nous posent toutes les pages de la Bible.
57 1937, Esprit, articles (1932–1962). Retour de Nietzsche (mai 1937)
74formes les plus riches. » Cette société sans tête unique, c’est à peu près ce qu’en termes moins romantiques nous appelons féd
58 1937, Esprit, articles (1932–1962). Journal d’un intellectuel en chômage (fragments) (juin 1937)
75emment stabilisé, le désordre est toujours à sens unique : c’est la personne qui cesse de se défendre, c’est l’anarchie qui re
76ion entre deux hommes : c’est toujours une raison unique, qui ne vaut qu’entre lui et moi, et qui ne prend son vrai sens que d
59 1937, Esprit, articles (1932–1962). Neutralité oblige (octobre 1937)
77esse d’intérêt local. Là encore, nos chances sont uniques, nous pourrions être les premiers. Mais à cette seule condition : de
78t où ils deviennent les conditions d’une création unique. Au niveau de l’instruction publique, nous étouffons dans le moyen ;
79trouvé le sens de notre destinée, et notre chance unique de grandeur. ⁂ Je vois ce que l’on peut m’objecter : « Vous attribuez
60 1937, Bulletin de la Guilde du Livre, articles (1937–1948). Pages inédites du Journal d’un intellectuel en chômage (octobre 1937)
80mpact. Je me dirige à peu près le long de l’allée unique, entre les rosiers. Je trouve, à tâtons, le verrou de la porte du fon
61 1938, Journal d’Allemagne. 1. Journal (1935-1936)
81 Ce jour-là, chaque ménage se restreint à un plat unique, brouet de lard, de choux et de pommes de terre, afin de pouvoir donn
62 1938, Journal d’Allemagne. 2. Conclusion 1938
82 totalitaire. Il ne s’agit jamais que du principe unique au nom duquel s’opère la « totalisation ». Ce principe peut s’appeler
83. G. politique. Ainsi l’État devient l’expression unique (plus encore que le synonyme) de la nation, de l’économie, de la cult
63 1938, Les Cahiers protestants, articles (1938–1968). La vraie défense contre l’esprit totalitaire (juillet 1938)
84pe quelque chose dont elle a besoin ; cette chose unique, irremplaçable : un État qui n’est pas national, mais qui est au cont
64 1938, Esprit, articles (1932–1962). L’amour action, ou de la fidélité (novembre 1938)
85i chercher ailleurs que dans la vocation vraiment unique du Solitaire, le secret de son échec humain ? D’autres reçoivent une
65 1939, L’Amour et l’Occident (1972). Avertissement
86 » — comme on dit d’un four qu’il est banal, donc unique — si nous voulons comprendre dans nos vies le sens et la fin de la pa
66 1939, L’Amour et l’Occident (1972). II. Les origines religieuses du mythe
87voie qui monte par degrés d’extase vers l’origine unique de tout ce qui existe, loin des corps et de la matière, loin de ce qu
88plé sa gloire, une gloire comme la gloire du Fils unique venu du Père. » (I, 14-15.) L’incarnation de la Parole dans le monde
89sublime nos désirs, les rassemblant dans un Désir unique, qui aboutit à les nier. Le but final de cette dialectique, c’est la
90uère qu’un défaut et un obscurcissement de l’Être unique. Comment l’aimer vraiment, tel qu’il était ? Le salut n’étant qu’au-d
91u manichéisme elle professe l’idée d’une création unique, toute divine et toute bonne aux origines. Notons enfin ce dernier tr
92ours fût l’œuvre d’un seul auteur louant une Dame unique !) Où est alors cette expression « vive et brutale » d’un désir évide
93reste objet d’un culte. Considérée comme « source unique de joie et de repos, l’amante synthétise toute la nature féminine, el
94tonomisation » de la volupté — considérée comme l’unique expérience humaine qui peut réaliser la béatitude nirvanique et la ma
67 1939, L’Amour et l’Occident (1972). IV. Le mythe dans la littérature
95e Milton à la Réforme : n’est-ce point la même et unique hérésie que nous trouvons partout et en tous temps à l’origine du gra
96 c’est aussi la perpétuelle recherche d’une femme unique, jamais rejointe par l’erreur inlassable du désir. C’est l’insolente
97tiplicité qui est pauvre, tandis que dans un être unique et possédé à l’infini se concentre le monde entier. Tristan n’a plus
98stitue le breuvage d’initiation. Ainsi l’étreinte unique de Tristan et d’Isolde aussitôt qu’ils ont bu, c’est le baiser unique
99 d’Isolde aussitôt qu’ils ont bu, c’est le baiser unique du sacrement cathare, le consolamentum des Purs ! Dès cet instant, le
100a plainte de deux voix, et d’en faire une plainte unique où déjà vibre la réalité d’un indicible au-delà d’espérance. Et c’est
101 Occident ; et cela seul peut expliquer l’empire, unique dans l’histoire des cultures, que la littérature a exercé jusqu’à nos
68 1939, L’Amour et l’Occident (1972). V. Amour et guerre
102us violente du temps, celle de la guerre. Exemple unique d’un ars amandi, qui donne naissance à un ars bellandi. Ce n’est pas
69 1939, L’Amour et l’Occident (1972). VII. L’amour action, ou de la fidélité
103i chercher ailleurs que dans la vocation vraiment unique du Solitaire, le secret de son échec humain ? D’autres reçoivent une
70 1939, L’Amour et l’Occident (1972). Appendices
104 V.) L’auteur montre que, pour Sade, le mal est l’unique élément de la Nature. On lit dans la Nouvelle Justine : « Oui, j’abho
71 1939, Le Figaro, articles (1939–1953). « Le matin vient, et la nuit aussi » (7 juin 1939)
105et salutaire de la considérer dans ce qu’elle a d’unique, dans sa réalité qui nous met, en question, n’oublions pas que toute
72 1939, Les Cahiers protestants, articles (1938–1968). Nicolas de Flue et la Réforme (1939)
106nathème ! — le concile avait substitué un pontife unique et romain. On avait condamné Jean Huss, le premier qui eût osé procla
73 1939, La Nouvelle Revue française, articles (1931–1961). Don Juan (juillet 1939)
107ersonne, où pourrait se manifester ce qu’il y a d’unique dans un être. Pourquoi ne peut-il désirer que la nouveauté dans la fe
108ue de cela. (La banque de pharaon était la source unique des revenus de Casanova : symbole dont il nous donne maintes fois la
74 1940, Mission ou démission de la Suisse. 1. Le protestantisme créateur de personnes
109rme. Essayons de les dégager sommairement. Le but unique des Réformateurs était de restaurer la fidélité de l’Église à la Paro
110ir, en tant qu’il est chargé d’une responsabilité unique dans la société, à sa juste place. Notons que si la personne doit êtr
111Nord : Scandinavie, Pays-Bas, Angleterre ; puis l’unique monarchie catholique, celle des Belges ; les quatre monarchies orthod
75 1940, Mission ou démission de la Suisse. 2. La bataille de la culture
112un rang, mais qu’il est à la fois un [p. 88] être unique, et un être qui a des semblables. Rester soi-même au sein d’un groupe
113s ses voisins ; mais d’autre part, cette vocation unique le met en relation avec des frères, et l’introduit dans une communaut
76 1940, Mission ou démission de la Suisse. 3. Neutralité oblige, (1937)
114esse d’intérêt local. Là encore, nos chances sont uniques, nous pourrions être les premiers. Mais à cette seule condition : de
115t où ils deviennent les conditions d’une création unique. Au niveau de l’instruction publique, nous étouffons dans le moyen ;
116trouvé le sens de notre destinée, et notre chance unique de grandeur 28 . ⁂ Je vois ce que l’on peut m’objecter : « Vous attri
77 1940, Mission ou démission de la Suisse. 4. La Suisse que nous devons défendre
117in qu’on avait à défendre, le territoire, symbole unique, symbole « sacré » de la nation. Et qu’est-ce que le « sacré », sinon
78 1940, Mission ou démission de la Suisse. 5. Esquisses d’une politique fédéraliste
118trés, qui se résoudront finalement dans un traité unique et uniforme instituant l’État fédératif. Pendant des siècles, la Conf
119 et solidaire, à la fois conscient de sa vocation unique et des implications sociales de cette vocation. Le personnalisme n’es
120 du moment où les cantons ont conclu une alliance unique et uniforme, au lieu qu’auparavant chacun faisait partie de plusieurs
79 1940, Les Cahiers protestants, articles (1938–1968). La bataille de la culture (janvier-février 1940)
121uméro d’un rang, mais qu’il est à la fois un être unique et un être qui a des semblables. Rester soi-même au sein d’un groupe,
122s ses voisins ; mais d’autre part, cette vocation unique le met en relation avec des frères et l’introduit dans une communauté
80 1940, Les Cahiers protestants, articles (1938–1968). L’heure sévère (juin 1940)
123s sommes réduits à ne plus espérer qu’au nom de l’unique nécessaire : « L’amour parfait bannit la crainte. » Quoi qu’il arrive
81 1940, Les Cahiers protestants, articles (1938–1968). L’Église et la Suisse (août 1940)
124 je vous proposerai deux formules : 1° Le service unique et suffisant que l’Église doit rendre à la Suisse, c’est de rester ou
125u de quelque écrivain qu’il cite, mais du seul et unique point de vue de la Bible. En résumé, la deuxième condition indispensa
82 1940, La Nouvelle Revue française, articles (1931–1961). Au sujet du Journal d’André Gide (janvier 1940)
126de fidélité à l’autorité de l’Évangile, fondement unique et suffisant de la seule orthodoxie libératrice. ⁂ Si, malgré son gén
83 1942, La Part du Diable (1982). I. L’Incognito et la révélation
127tes, donc par définition désespéré. La perte de l’Unique Nécessaire fait naître une soif essentiellement inextinguible. Le mon
128 que dans le mal se trouve la volupté… La volupté unique et suprême gît dans la certitude de faire le mal. » Je crois plutôt,
84 1942, La Part du Diable (1982). IV. Le Diable dans nos Dieux et dans nos maladies
129ous sommes donc en présence d’un phénomène à sens unique : la transmutation du temps en argent, sans retour. Certains prennent
130raîné vers un but qu’il ignore ; car sa faiblesse unique est de ne pas croire au bien. 45. Le pacte avec le Diable Peter Sch
131que la liberté de l’homme réside dans son pouvoir unique au monde de suivre l’ordre — ou de tricher. S’il suit l’ordre de la C
132re choix. Vous êtes pris dans un mécanisme à sens unique, vous n’êtes qu’un corps abandonné aux lois de la gravitation et tout
133emière tentation en Eden, il a recours au même et unique artifice : faire croire à l’homme qu’il n’est pas responsable, qu’il
134civilisation marquée par la croyance en la valeur unique de chaque être. Il suppose un objet irremplaçable, et comme prédestin
85 1943, La Vie protestante, articles (1938–1978). Les tours du Diable V : Le tentateur (12 novembre 1943)
135 que dans le mal se trouve la volupté… La volupté unique et suprême gît dans la certitude de faire le mal. » Mais ici se sont
86 1943, La Vie protestante, articles (1938–1978). Les tours du Diable VI : Le mal du siècle : la dépersonnalisation (19 novembre 1943)
136emière tentation en Eden, il a recours au même et unique artifice : faire croire à l’homme qu’il n’est pas responsable, qu’il
87 1944, Les Personnes du drame. Introduction
137evient personne, et « s’autorise » d’une vocation unique. Pourtant, ces témoignages visibles et tangibles restent, par là-même
138pposons le problème résolu. Connaître la grandeur unique d’une personne, c’est d’abord mesurer les tensions singulières au sei
88 1944, Les Personnes du drame. I. Sagesse et folie de la personne — 1. Le silence de Goethe
139urelle : le dessin se simplifiera jusqu’au schème unique, le rythme se précipitera jusqu’à l’explosion, l’histoire se purifier
140ette vie est bien d’un seul tenant ; une seule et unique expérience la remplit : l’envahissement de la magie aboutissant au re
141alectique, dans un mouvement que sa violence rend unique : c’est qu’ils reviennent tous deux de loin, d’un long abandon à l’er
89 1944, Les Personnes du drame. I. Sagesse et folie de la personne — 2. Goethe médiateur
142étranges qui poussent d’un jet, donnent une fleur unique, puis meurent : aussitôt. Mais il préfère élaguer quelques branches,
143diation plus vaste : la médiation entre la valeur unique et irrationnelle d’une nation d’une part, et le Bien-Commun universel
90 1944, Les Personnes du drame. I. Sagesse et folie de la personne — 3. Kierkegaard
144 devant Dieu. Alors tout se rapporte à un rapport unique, celui-là même qui fonde la personne humaine. Aucun autre principe d’
91 1944, Les Personnes du drame. I. Sagesse et folie de la personne — 4. Franz Kafka, ou l’aveu de la réalité
145er toutes ces poussières, mais sans le rayon. Cas unique, et presque impensable, et cependant génialement attesté par un art o
92 1944, Les Personnes du drame. II. Liberté et fatum — 5. Luther et la liberté de la personne
146utres, et ne peuvent être mieux saisis que dans l’unique et perpétuelle question que nous posent toutes les pages de la Bible.
93 1944, Les Personnes du drame. III. Sincérité et authenticité — 6.. Le Journal d’André Gide
147té à l’autorité [p. 156] de l’Évangile, fondement unique et suffisant de la seule orthodoxie libératrice. II Retenons de ce qu
94 1944, Les Personnes du drame. III. Sincérité et authenticité — 7. Vues sur Ramuz
148dans ces textes une volonté de sagesse à peu près unique aujourd’hui. On y trouve un Ramuz nullement irrité (comme un Bloy), n
149u jour leur forme restaurée, — c’est le mouvement unique de l’œuvre de Ramuz, et la définition de sa personne en exercice. « J
95 1945, Le Figaro, articles (1939–1953). Un climat tempéré (22 août 1945)
150i elle doit cesser demain de tirer d’un privilège unique les créations qu’on attend d’elle dans tous les ordres, que se passer
96 1945, Carrefour, articles (1945–1947). Hollywood n’a plus d’idées (13 décembre 1945)
151 ou refusent de prendre avantage des possibilités uniques du cinéma. L’analyse du mouvement, la vitesse ou la lenteur folle, le
97 1945, Le Semeur, articles (1933–1949). La responsabilité culturelle de l’Église (mars 1945)
152ve) la liberté de réaliser cette vocation divine, unique et inaliénable. Un ordre social chrétien sera ainsi œcuménique plutôt
98 1946, Journal des deux Mondes. 2. Journal d’attente
153et salutaire de la considérer dans ce qu’elle a d’unique, dans sa réalité qui nous met en question, n’oublions pas que toute r
99 1946, Journal des deux Mondes. 5. Anecdotes et aphorismes
154espoir en plein midi, — ou la reconnaissance de l’unique nécessaire ? 6 juin 1940 Hier soir, à Lausanne, avec Théo Spoerr
100 1946, Journal des deux Mondes. 10. Solitudes et amitiés
155i elle doit cesser demain de tirer d’un privilège unique les créations qu’on attend d’elle dans tous les ordres, que se passer