1 1928, Foi et Vie, articles (1928–1977). Le péril Ford (février 1928)
1industrielle soit autre chose qu’une échappatoire utopique. Nous avons mieux à faire, il n’est plus temps de se désintéresser si
2 1929, Les Méfaits de l’instruction publique (1972). Appendice. Utopie
2s propres batteries ? Autrement dit : quel emploi utopique de l’organisation existante peut-on imaginer ? L’école devrait donner
3 1934, Politique de la Personne (1946). I. Primauté du spirituel ? — 3. Précédence ou primauté de l’économique dans le marxisme ? (Introduction à un débat dans un cercle privé)
3 une constatation historique ou sur une espérance utopique, leur systématisation très poussée leur confère un aspect uniformémen
4 1934, Politique de la Personne (1946). IV. Problèmes de la révolution personnaliste — 12. Communauté révolutionnaire
4er paragraphe de cette thèse peut paraître encore utopique, remarquons toutefois qu’il ne l’est pas davantage que la prétention
5idualiste fondait son espoir sur une réalité déjà utopique elle-même. Les personnes existent, bien que brimées. L’individu n’a j
5 1934, L’Ordre nouveau, articles (1933–1938). Communauté révolutionnaire (février 1934)
6me paragraphe de cette thèse peut paraître encore utopique, remarquons toutefois qu’il ne l’est pas plus que la prétention égali
7idualiste fondait son espoir sur une réalité déjà utopique elle-même. Les personnes existent, bien que brimées. L’individu n’a j
6 1936, Penser avec les mains (1972). I. La commune mesure — I.2. D’une culture qui parle dans le vide
8se décontenancée et une culture socialiste encore utopique ou mythique, mais qui agit déjà comme telle, ne fût-ce qu’en précisan
7 1938, Les Cahiers protestants, articles (1938–1968). La vraie défense contre l’esprit totalitaire (juillet 1938)
9ne sais quelle veule démission ou quel défaitisme utopique, [p. 422] je traduirai la même idée en d’autres termes : à la brutali
8 1940, Mission ou démission de la Suisse. 2. La bataille de la culture
10 engagé dans la communauté. Cette œuvre n’est pas utopique : car je me refuse à nommer utopie le seul espoir qui nous soit accor
9 1940, Mission ou démission de la Suisse. 5. Esquisses d’une politique fédéraliste
11rme poétique. Or rien n’est plus artificiel, plus utopique, que le matérialisme, d’où qu’il vienne. Cette doctrine n’est en fait
10 1940, Mission ou démission de la Suisse. Appendice, ou « in cauda venenum » Auto-critique de la Suisse
12 annexe des affaires. Rien de plus dangereusement utopique que le réalisme d’avant-hier. Notre époque n’est plus celle du grand
11 1940, Les Cahiers protestants, articles (1938–1968). La bataille de la culture (janvier-février 1940)
13 engagé dans la communauté. Cette œuvre n’est pas utopique. Car je me refuse à nommer utopie le seul espoir qui nous soit accord
12 1942, La Part du Diable (1982). I. L’Incognito et la révélation
14du mensonge : c’est toujours le désir d’innocence utopique. Le mensonge ordinaire n’était que l’omission ou bien la négation d’u
13 1942, La Part du Diable (1982). III. Le Diable démocrate
15istes, dans la mesure où ils étaient irréalistes, utopiques comme tout ce qui néglige le tragique, platement égoïstes et n’exprim
14 1943, La Vie protestante, articles (1938–1978). Les tours du Diable II : Le menteur (22 octobre 1943)
16du mensonge : c’est toujours le désir d’innocence utopique. Le mensonge ordinaire n’était que l’omission ou la contradiction d’u
15 1946, Lettres sur la bombe atomique. 11. Tous démocrates
17déalisme », d’« optimisme béat », de « fantaisies utopiques » et même de ballyhoo (je vois qu’un gars de New York vous a donné de
16 1946, Lettres sur la bombe atomique. 16. Le goût de la guerre
18s mêmes déclarations inopportunes, prématurées et utopiques, risquant ainsi de saper le moral des cadres. Voilà pourquoi, si je c
17 1946, Foi et Vie, articles (1928–1977). Fédéralisme et œcuménisme (octobre 1946)
19s parler d’une « théologie œcuménique », synthèse utopique des théologies existantes, ou doctrine nouvelle qui risquerait de n’ê
20La liberté du siècle présent se réclame du slogan utopique : à chacun sa chance. Mais la liberté et l’engagement de la personne
18 1948, L’Europe en jeu. Trois discours suivis de Documents de La Haye. I
21vivre encore assez pour [p. 41] qu’il ne soit pas utopique d’envisager sa fonction dans le monde, son avenir et le nôtre en elle
19 1948, L’Europe en jeu. Trois discours suivis de Documents de La Haye. III
22inent n’est pas moins dangereuse, n’est pas moins utopique, que ne serait l’impérialisme d’une seule nation. Il est bien clair q
20 1948, L’Europe en jeu. Trois discours suivis de Documents de La Haye. IV
23sation du continent n’est pas moins dangereuse et utopique, que ne serait « l’impérialisme » d’une seule nation. Il est bien cla
21 1950, Lettres aux députés européens. Deuxième lettre
24ereux que l’inaction totale où vous glissez, plus utopique que le maintien du statu quo, plus follement imprudent que vos pruden
22 1950, Journal de Genève, articles (1926–1982). Deuxième lettre aux députés européens (16 août 1950)
25ereux que l’inaction totale où vous glissez, plus utopique que le maintien du statu quo, plus follement imprudent que vos pruden
23 1953, La Confédération helvétique. 2. Les institutions politiques
26ssances voisines. On dénonçait enfin le caractère utopique de ces rêveries… Il n’est pas un de ces arguments qui ne revive dans
24 1953, La Confédération helvétique. 3. Institutions et aspirations économiques
27t un pays pour lequel l’idée d’autarcie soit plus utopique. ⁂ Les commentaires et même les chiffres que nous [p. 105] avons donn
25 1957, L’Aventure occidentale de l’homme. Deuxième partie. La Quête occidentale — 9. Les ambivalences du progrès
28s. Mais cette attitude pessimiste n’est pas moins utopique que celle qui prévalait du temps des enthousiastes d’un progrès mécan
26 1957, L’Aventure occidentale de l’homme. Troisième partie. Où allons-nous ? — 11. Où l’Aventure et la Voie se rejoignent
29surprenant que tel d’entre eux se révèle à jamais utopique, et démontrer qu’il l’est représenterait déjà une découverte aussi in
27 1957, Bulletin du Centre européen de la culture, articles (1951–1977). Au seuil d’une année décisive (février 1957)
30, calculs à courte vue, nationalismes vantards et utopiques (genre « la France seule »), et surtout défaitisme intellectuel et ma
28 1958, Définition, valeurs, énergie, recherche : quatre essais européens (1958). Définitions, valeurs, énergie, recherches : Quatre essais européens
31 que nos créations. On voit que l’alternative est utopique, chacun de ses termes l’étant. Il nous reste à trouver des formules d
29 1961, Vingt-huit siècles d’Europe. II. Prises de conscience européennes. De Pierre de Bois à l’Abbé de Saint-Pierre, (xive au xixe siècle) — II.3. Le problème de la guerre et l’essor des États (xvie siècle)
32la Monarchie de Dante, qui lui semble idéale mais utopique ; il faut donc se rabattre à quelque équilibre plus ou moins fédérati
30 1961, Vingt-huit siècles d’Europe. IV. L’Ère de la Révolution de Kant à Hegel — IV.7. Synthèses historico-philosophiques (II)
33s fasciné Novalis, n’est pas seulement une vision utopique du passé, jetée à la face du présent, comme chez Görres ou chez Josep
31 1961, Vingt-huit siècles d’Europe. VI. L’Europe en question : de Spengler à Ortega — VI.1. « Tout s’est senti périr »
34tend faire confiance non point à quelque réaction utopique, mais à un nouvel humanisme, à un « humanisme intégral ». À la veille
32 1962, Les Chances de l’Europe. I. L’aventure mondiale des Européens
35mes [p. 18] mais pour payer une dernière croisade utopique. Derrière l’audace inouïe de Colomb, nous retrouvons ainsi le jeu com
33 1965, La Suisse ou l’histoire d’un peuple heureux. I. Le paysage historique, ou comment se forme une fédération — I.8. « Il a fallu plus de six siècles pour fédérer les cantons suisses »
36de leur égoïsme mal compris, de leur impérialisme utopique. L’utopie des cantons, c’est de rêver une indépendance de droit qui n
34 1966, Gazette de Lausanne, articles (1940–1984). Jacques Chenevière ou la précision des sentiments (22-23 octobre 1966)
37ssus de la Mêlée et vivait à Villeneuve, réaliste utopique, « en une sorte de sérénité meurtrie ». Mussolini et les raisins Pl
35 1968, Réforme, articles (1946–1980). Vers l’Europe des régions ? (30 novembre 1968)
38ar le système des régions paraissait parfaitement utopique il y a un an ou deux, voire jusqu’au moment où de Gaulle a annoncé sa
36 1968, Gazette de Lausanne, articles (1940–1984). Vers l’Europe des régions [Entretien]
39ystème des régions paraissait encore parfaitement utopique il y a un an ou deux, voire jusqu’au moment où de Gaulle a annoncé sa
37 1970, Lettre ouverte aux Européens. I. L’unité de culture
40 que nos créations. On voit que l’alternative est utopique, chacun de ses termes l’étant. Il nous reste à trouver des compromis
38 1972, Les Dirigeants et les finalités de la société occidentale (1972). Les Dirigeants et les finalités de la société occidentale
41sance industrielle sauvage, dominée par la maxime utopique : « Chacun pour soi et la Nature pour tous. » « L’homme se voit con
42que et suffisant du Progrès, ce serait une erreur utopique que de vouloir éliminer totalement le motif du profit : ce qui est re
39 1974, Journal d’un Européen (fragments 1974). Journal d’un Européen (fragments 1974)
43ordre global » ; le plus vide de sens, et le plus utopique quant aux possibilités économiques ou écologiques de n’importe quel p
44e, est aussitôt stigmatisée comme non sérieuse ou utopique, si ce n’est gauchiste ou « médiévale », voire toutes ces belles chos
40 1975, Bulletin du Centre européen de la culture, articles (1951–1977). Paradoxes de la prospective (automne 1975)
45a futurologie « scientifique » : un conservatisme utopique D’autre part, par ses méthodes même de projection et d’extrapolation,
46». Elle peut donc être qualifiée de conservatisme utopique. Il y a plus grave. Liée au passé qu’elle tend à fixer plutôt qu’elle
41 1977, L’Avenir est notre affaire. II. De la prévision — 6. L’avenir sensible au cœur
47a futurologie « scientifique » : un conservatisme utopique D’autre part, par ses méthodes mêmes de projection et d’extrapolation
48». Elle peut donc être qualifiée de conservatisme utopique. Il y a plus grave. Liée au passé qu’elle tend à fixer plutôt qu’elle
42 1977, L’Avenir est notre affaire. II. De la prévision — 7. Première histoire de fous : l’Auto
49industrielle soit autre chose qu’une échappatoire utopique. Nous avons mieux à faire, il n’est plus temps de se désintéresser si
43 1978, Cadmos, articles (1978–1986). La chronique européenne de Denis de Rougemont (hiver 1978)
50e, le [p. 101] régionalisme donc, ne cesse d’être utopique, aux yeux de Michel Debré, que lorsqu’il révèle ou plutôt trahit sa v
44 1979, Rapport au peuple européen sur l’état de l’union de l’Europe. VI. L’Europe et le tiers monde
51le de la croissance industrielle illimitée (c’est utopique au mauvais sens du terme). Ils veulent au contraire une société mondi
45 1980, Cadmos, articles (1978–1986). Utopie, technique. État-nation (printemps 1980)
52ndépendant du lieu (topos) et du temps : activité utopique par définition. Elle présente ceci de nouveau par rapport à toutes le
46 1986, Cadmos, articles (1978–1986). Denis de Rougemont tel qu’en lui-même… [Entretien] (printemps 1986)
53cher la guerre. Mais ne croyez-vous pas qu’il est utopique de penser que les pays de l’Est peuvent s’unir à l’Europe ? Ils ne de