1 1924, Articles divers (1924–1930). Conférence de Conrad Meili sur « Les ismes dans la peinture moderne » (30 octobre 1924)
1nt de départ. Mais leurs recherches n’ont pas été vaines. Ils en reviennent chargés de chefs-d’œuvre, et plus conscients de le
2 1925, Bibliothèque universelle et Revue de Genève, articles (1925–1930). Les Appels de l’Orient (septembre 1929)
2n’a de sens que par rapport à l’Europe. Il serait vain de tenter un classement parmi les réponses d’une extraordinaire diver
3 1926, Bibliothèque universelle et Revue de Genève, articles (1925–1930). Adieu, beau désordre… (mars 1926)
3, et nous ne pouvons le suivre jusque-là : il est vain de dire qu’une époque s’est trompée, puisqu’elle seule permet la suiv
4 intellectuel sur lequel tout apparaît inutile et vain ? Je cite ces phrases, tirées d’un récit d’ailleurs admirable 4 , de
4 1926, Articles divers (1924–1930). Confession tendancieuse (mai 1926)
5lques problèmes dont je sais qu’il est absolument vain de prétendre les résoudre, mais que je dois feindre d’avoir résolus :
5 1929, Les Méfaits de l’instruction publique (1972). Appendice. Utopie
6t une liberté sans laquelle nos efforts resteront vains pour instaurer cette nouvelle attitude de l’âme. Mais ces méthodes ne
6 1929, Bibliothèque universelle et Revue de Genève, articles (1925–1930). Jules Supervielle, Saisir (juin 1929)
7ce partout pressenti, qui s’impose, qui apaise le vain débat de notre esprit : « Car l’on pense beaucoup trop haut, et cela
7 1931, Foi et Vie, articles (1928–1977). Une exposition d’artistes protestants modernes (avril 1931)
8 n’est-ce pas, un ton et une ferveur qui rendront vaines beaucoup d’objections, ou qui expliqueront dès l’abord, et légitimero
8 1931, Foi et Vie, articles (1928–1977). Avant l’Aube, par Kagawa (septembre 1931)
9ciale et que l’on en « discute », c’est irritant, vain et irréductible. Car la question sociale n’admet peut-être de solutio
9 1932, Le Paysan du Danube. a. Le sentiment de l’Europe centrale
10n peut réclamer à bon droit l’économie de nuances vaines et la décision, même brutale, l’on ne saurait ici serrer de trop près
10 1932, Le Paysan du Danube. I. Le Paysan du Danube — I.2. Une « tasse de thé » au Palais C…
11uel profit : c’est à une parade incontestablement vaine. Il y a peu de mensonge dans le grand monde : plutôt des règles de je
11 1932, Foi et Vie, articles (1928–1977). Goethe, chrétien, païen (avril 1932)
12 savons presque rien de Dieu, ou plutôt qu’il est vain de chercher à en savoir plus que ce que la nature visible nous en rév
12 1932, Foi et Vie, articles (1928–1977). Penser dangereusement (juin 1932)
13 leur seule existence — si elles existent — rende vaines les passions égarées, rende visible l’origine de l’égarement, rende e
13 1932, Hic et Nunc, articles (1932–1936). Principe d’une politique du pessimisme actif (novembre 1932)
14s de laquelle toute méditation constructive reste vaine, évasive et mortelle. Nous sommes au monde, nous ne sommes pas du mon
14 1932, La Nouvelle Revue française, articles (1931–1961). Querelles de famille, par Georges Duhamel (mai 1932)
15 l’abus des mécaniques, ce qui revient à faire le vain procès de la bêtise humaine. Ou bien sa réaction de dégoût est vérita
15 1932, La Nouvelle Revue française, articles (1931–1961). À prendre ou à tuer (décembre 1932)
16cisif de la réalité humaine, toute révolution est vaine qui se fonde sur des faits mortels pour la personne, même si « ces fa
16 1933, Hic et Nunc, articles (1932–1936). Solutions pratiques ? (mars 1933)
17ent nous prendre au point où tout espoir apparaît vain, — en ce point justement, et nulle part ailleurs. On nous demande des
17 1933, Hic et Nunc, articles (1932–1936). Dialectique des fins dernières (juillet 1933)
18uation même de l’homme devant Dieu, notre foi est vaine et c’est perdre son temps que d’en apprécier humainement l’expression
19au travers de sa mort. Si, par un souci peut-être vain, en tous cas dangereux, de simplification formelle, nous revenions au
18 1933, La Nouvelle Revue française, articles (1931–1961). Saint-Évremond ou L’humaniste impur, par Albert-Marie Schmidt (octobre 1933)
20u serré et subtil, et dont le spectacle n’est pas vain. M. Schmidt ne s’en laisse point imposer par la « réussite classique 
19 1933, Le Semeur, articles (1933–1949). Humanisme et christianisme (mars 1933)
21elle de la volonté humaine, ou la rend absolument vaine. En somme, ils les accusent de diminuer l’homme par la promesse débil
20 1934, Politique de la Personne (1946). II. Principes d’une politique du pessimisme actif — 5. Sur la devise du Taciturne
22s de laquelle toute méditation constructive reste vaine, évasive et mortelle. « Nous sommes au monde, nous ne sommes pas du m
21 1934, Politique de la Personne (1946). III. Idoles — 8. Humanisme et christianisme
23elle de la volonté humaine, ou la rend absolument vaine. En somme, ils les accusent de diminuer l’homme par la promesse débil
22 1934, Politique de la Personne (1946). IV. Problèmes de la révolution personnaliste — 11. D’un Cahier de revendications
24cisif de la réalité humaine, toute révolution est vaine qui se fonde sur des faits mortels pour la personne, même si « ces fa
23 1934, Foi et Vie, articles (1928–1977). Nécessité de Kierkegaard (août 1934)
25stement pour ces choses que ta doctrine te montre vaines ? Il faudrait cependant choisir. Ou bien tu crois à la seule grâce de
26libres de la Providence. Entreprise effroyable et vaine, qui serait d’un comique insondable si seulement l’homme des masses n
27e Dieu, ou bien je l’imagine, et mon discours est vain. À qui pressent, dans sa réalité brutale, dans son sérieux dernier, e
24 1934, Les Nouvelles littéraires, articles (1933–1972). Quelques œuvres et une biographie de Kierkegaard (26 mai 1934)
28rop insister sur l’utilité de ce livre. Il rendra vaines, désormais, les introductions que les différents traducteurs nous ont
25 1934, Les Nouvelles littéraires, articles (1933–1972). Une histoire de la Réforme en France (15 décembre 1934)
29er la mémoire, pourvu que l’on n’y cherche pas de vains prétextes à se glorifier d’un passé bien passé, et dont il resterait
26 1934, Esprit, articles (1932–1962). Définition de la personne (décembre 1934)
30t éprouvées, faute surtout d’une foi qui rendrait vain le plus consolant de nos rêves. C’est une tentative impie pour substi
31doute ; mais la fidélité de la personne n’est pas vaine. Dans la très confuse partie que nous menons, ignorants de la règle,
27 1935, Esprit, articles (1932–1962). Tristan Tzara, Grains et Issues (juin 1935)
32n qui en reste l’enjeu et le but ; il serait donc vain et dangereux qu’au lieu de combattre la société actuelle, tout en pré
28 1935, Hic et Nunc, articles (1932–1936). Les trois temps de la Parole (mai 1935)
33s forme de sermons, sont par eux-mêmes absolument vains, s’ils prétendent, à force d’habileté, de science, de poésie ou d’élo
29 1935, Hic et Nunc, articles (1932–1936). Soirée chez Nicodème (mai 1935)
34dus. Et c’est aussi pourquoi nos disputes sont si vaines… Minuit sonna, dans ce silence. Il était temps de prendre congé de no
30 1935, La Nouvelle Revue française, articles (1931–1961). Recherches philosophiques (septembre 1935)
35la tractation correcte et à mon sens parfaitement vaine de problèmes qui n’empêchent personne de dormir, diminue nettement da
31 1935, L’Ordre nouveau, articles (1933–1938). La situation politique en France (octobre 1935)
36partis, dans cette revue : c’est le sujet le plus vain, le plus stérile et le plus irritant qui soit, dès qu’on essaye d’y r
32 1935, Le Semeur, articles (1933–1949). La cité (avril-mai 1935)
37le compréhension des expériences religieuses, est vaine, irresponsable, impuissante et antisociale. » Je crois que cette phra
33 1936, Penser avec les mains (1972). I. La commune mesure — I.1. Le problème de la culture
38t ! » — ou qu’il écrive de la loi de deux ans : « vaine querelle de défense nationale » — l’opinion unanime l’accusera de dém
34 1936, Penser avec les mains (1972). I. La commune mesure — I.8. Décadence des lieux communs
39ntôt sa langue délire : « Il prononce des paroles vaines, des serments faux ! » s’écrie le prophète Osée. Quand les clercs de
40t ne se disent rien qui compte. « Paroles [p. 82] vaines, serments faux ! » Or, quand la parole se détruit, quand elle n’est p
35 1936, Penser avec les mains (1972). I. La commune mesure — I.10. La mesure soviétique
41réateur qui reviennent tenter l’esprit. Il serait vain de le nier : la mesure imposée par le Plan et qui régit encore l’acti
42œur d’un peuple. Cela suffira sans doute à rendre vaines toutes mes critiques, aux yeux des intellectuels bourgeois justement
36 1936, Penser avec les mains (1972). I. La commune mesure — I.12. Leçon des dictatures
43res De tout ce qui précède, il serait ridicule et vain de tirer une « condamnation » des conceptions culturelles russes ou a
37 1936, Penser avec les mains (1972). II. Penser avec les mains — II.1. La pensée prolétarisée
44hors de la question. Et de même, toute pensée est vaine, qui n’a pas mis d’abord son auteur à la question, en sorte que sa pl
45rtons des mains fortes. Il est temps de proclamer vaine toute œuvre qui laisse son auteur intact, et le lecteur à son confort
46e son auteur intact, et le lecteur à son confort. Vaine et mauvaise toute œuvre qui ne te saisit pas comme avec une main, qui
47té que cette pensée devait régir, qu’il n’est pas vain de l’envisager. Mais il faudra, pour la mieux voir, en rechercher les
38 1936, Esprit, articles (1932–1962). Culture et commune mesure (novembre 1936)
48réateur qui reviennent tenter l’esprit. Il serait vain de le nier : la mesure imposée par le Plan et qui régit encore l’acti
49œur d’un peuple. Cela suffira sans doute à rendre vaines toutes mes critiques aux yeux des intellectuels bourgeois justement t
50ure De tout ce qui précède, il serait ridicule et vain de tirer une « condamnation » des conceptions culturelles russes ou a
39 1936, Hic et Nunc, articles (1932–1936). Sur une page de Bossuet (ou Tradition et Révélation) (janvier 1936)
51on : celle qui n’est pas une « autre source », un vain renfort humain, mais la suite des témoignages rendus par l’Église his
40 1936, La Nouvelle Revue française, articles (1931–1961). Kierkegaard en France (juin 1936)
52ation d’impartialité ; et je suis loin de trouver vaine la question que pose Fondane : « Ils suivent Kierkegaard du regard —
41 1937, Journal d’un intellectuel en chômage. I. N’habitez pas les villes !
53ail épuisant dans l’inertie soit resté absolument vain : il y a eu quelques conversions. Mais c’est tout juste si elles ont
42 1937, Journal d’un intellectuel en chômage. II. Pauvre province
54itiques). Le marxisme traite tout cela de nuances vaines, d’illusions, voire de [p. 147] « mystification ». Il part de ce que
55dables : pour garder le contact avec le siècle. — Vaine habileté, je le sais bien pourtant… J’en étais là, et n’écrivais plus
56assez héroïque aux yeux du monde, pour qu’il soit vain de chercher mieux. 20 décembre 1934 « Ô pays sans musique ! ô peupl
57et les fatigues, bien qu’elles paraissent souvent vaines, que la joie de voir son public, de s’entretenir avec ces hommes et c
58e l’homme prenant la Cène sont en dernier recours vaines et illusoires. [p. 212] Nuit de Pâques 1935 Clair de lune, à minuit
59r quelle rancune vaguement démoniaque, et surtout vaine, ils en viennent à s’imaginer qu’ils défendent eux aussi les « petits
43 1937, Foi et Vie, articles (1928–1977). Luther et la liberté (À propos du Traité du serf arbitre) (avril 1937)
60ouons-le, les ridiculise complètement et les rend vaines en fin de compte : car je sens, malgré tout, que je les fais libremen
44 1937, Esprit, articles (1932–1962). Journal d’un intellectuel en chômage (fragments) (juin 1937)
61et les fatigues, bien qu’elles paraissent souvent vaines, que la joie de voir son public, de s’entretenir avec ces hommes et c
45 1937, Esprit, articles (1932–1962). Brève introduction à quelques témoignages littéraires (septembre 1937)
62de leur création. Et nous pensons qu’il n’est pas vain de le prouver en les réunissant ici, fût-ce par le lien tout provisoi
46 1937, La Nouvelle Revue française, articles (1931–1961). N’habitez pas les villes (Extrait d’un Journal) (juillet 1937)
63ail épuisant dans l’inertie soit resté absolument vain : il y a eu quelques conversions. Mais c’est tout juste si elles ont
47 1938, Journal d’Allemagne. 1. Journal (1935-1936)
64nt, comme [p. 50] l’initié qui se souvient de ses vaines frayeurs, de ses questions naïves quand il passait par les premières
48 1938, Esprit, articles (1932–1962). L’amour action, ou de la fidélité (novembre 1938)
65: approuver ou rejeter la passion. Combien serait vaine l’attitude intellectuelle qui se définirait elle-même comme une conda
49 1939, L’Amour et l’Occident (1972). Préface à l’édition de 1956
66ette prise de conscience ne peut être tout à fait vain. Car s’il est vrai que les mutations du cœur se préparent et s’opèren
50 1939, L’Amour et l’Occident (1972). I. Le mythe de Tristan
67« tourment délicieux ». Toute condamnation serait vaine : on ne condamne pas le vertige. Mais la passion du philosophe n’est-
51 1939, L’Amour et l’Occident (1972). IV. Le mythe dans la littérature
68’une grâce reçue. Ce qui peut arracher à l’espoir vain, c’est la foi seule dans le pardon. Voici la conversion de l’espéranc
69a vie, voire de l’identité de Shakespeare, il est vain de se demander s’il connaissait la tradition secrète des troubadours.
70 moins pas sans de telles réticences qu’il serait vain de conclure sur ce point plus nettement qu’il ne l’a voulu.) [p. 211
71a crise même d’où elle est née, qu’il serait bien vain d’en faire reproche à son auteur. Il fallait Phèdre. Il fallait cet a
52 1939, L’Amour et l’Occident (1972). V. Amour et guerre
72 sexuel et de l’instinct combatif. Mais il serait vain de chercher des ressemblances entre la tactique des Anciens et leur c
53 1939, L’Amour et l’Occident (1972). VI. Le mythe contre le mariage
73radiques et incohérents. ⁂ On sent combien serait vaine toute tentative actuelle pour « résoudre » les contradictions qu’endu
54 1939, L’Amour et l’Occident (1972). VII. L’amour action, ou de la fidélité
74: approuver ou rejeter la passion. Combien serait vaine l’attitude intellectuelle qui se définirait elle-même comme une conda
55 1939, La Revue de Paris, articles (1937–1969). L’Âme romantique et le rêve (15 août 1939)
75ors le moi coupable et détesté ne cherche plus de vaine échappatoire dans l’indicible et l’inconscient. Il ose enfin parler e
56 1939, Le Figaro, articles (1939–1953). Une simple question de mots (24 avril 1939)
76ue signifie alors le mot vital ? Non pas ce qu’un vain puriste pourrait croire, non pas ce qui serait indispensable pour pré
57 1939, La Vie protestante, articles (1938–1978). Nicolas de Flue et la tradition réformée (1er septembre 1939)
77avait eu raison de les mettre en garde contre les vaines richesses, les prières des lèvres, les « vêtements étrangers » et les
58 1940, Mission ou démission de la Suisse. 2. La bataille de la culture
78t non pas des fatalités objectives qui rendraient vaine toute action personnelle. Il n’y a de loi, répétons-le, que là où l’h
59 1942, La Part du Diable (1982). III. Le Diable démocrate
79ulpé d’une faute indéterminée, et qui s’épuise en vains efforts pour atteindre le Juge et connaître sa loi. On le condamne à
60 1942, La Part du Diable (1982). IV. Le Diable dans nos Dieux et dans nos maladies
80e Christ naissant, ce furent les Mages. Il serait vain de nier les faits sous prétexte qu’ils sont encore inexplicables : le
61 1944, Les Personnes du drame. I. Sagesse et folie de la personne — 3. Kierkegaard
81stement pour ces choses que ta doctrine te montre vaines ? Il faudrait cependant [p. 93] choisir. Ou bien tu crois à la seule
82e Dieu ; ou bien je l’imagine et mon discours est vain. À qui pressent dans sa réalité brutale, dans son sérieux dernier et
62 1944, Les Personnes du drame. I. Sagesse et folie de la personne — 4. Franz Kafka, ou l’aveu de la réalité
83st. Si la foi survenait, Josef K. renoncerait aux vains efforts d’une justification par ses propres moyens moraux : il connaî
84village, et se borne à décrire minutieusement les vaines tentatives de K. pour pénétrer dans le château ; puis pour obtenir, à
63 1944, Les Personnes du drame. II. Liberté et fatum — 5. Luther et la liberté de la personne
85ouons-le, les ridiculise complètement et les rend vaines en fin de compte : car je sens, malgré tout, que je les fais libremen
64 1944, Les Personnes du drame. IV. Une maladie de la personne — 8. Le Romantisme allemand
86ors le moi coupable et détesté ne cherche plus de vaine échappatoire dans l’indicible et l’Inconscient. Il ose enfin parler e
65 1946, Journal des deux Mondes. 8. Premiers contacts avec le nouveau monde
87. 120] 5 février 1941 Le Mauvais Temps. — Il est vain, il est vain de bâtir ! Arrêtez-vous ! « There is no use in building
88ier 1941 Le Mauvais Temps. — Il est vain, il est vain de bâtir ! Arrêtez-vous ! « There is no use in building a house » en
66 1946, Journal des deux Mondes. 9. Voyage en Argentine
89aut prévoir sera fait par les colonels. Il serait vain d’essayer de le qualifier d’avance en termes européens de droite et d
67 1946, Journal des deux Mondes. 15. Le choc de la paix
90sparues de la planète, — lutte inutile désormais, vaine une fois le danger disparu ? Oui, si le danger a vraiment disparu ; e
91it donc pour tout cela… » Fin décembre 1945 Du vain travail de décrire un pays. — Le peu que j’avais retenu, parce que fr
68 1946, Journal des deux Mondes. 16. Journal d’un retour
92ant la perte de milliers d’innocents. Ils rendent vains les progrès matériels dont notre basse époque pourrait encore s’enorg
69 1946, Lettres sur la bombe atomique. 3. Le point de vue moral
93és. Et toutes nos discussions rétrospectives sont vaines. Il s’agit de faire face à ce qui vient, dans l’incompétence générale
70 1946, Lettres sur la bombe atomique. 4. Utopies
94am notas moriar 1 du poète latin. Mais trêve de vains regrets. Nous sommes en pleine folie. Et je décide de m’y abandonner
71 1946, Foi et Vie, articles (1928–1977). Fédéralisme et œcuménisme (octobre 1946)
95r résoudre l’opposition unité-division, il serait vain de rechercher une solution intermédiaire ou « libérale », à mi-chemin
72 1946, Le Figaro, articles (1939–1953). Pour la suppression des visas (23 avril 1946)
96ant la perte de milliers d’innocents. Ils rendent vains les progrès matériels dont notre époque pourrait enfin s’enorgueillir
73 1947, Doctrine fabuleuse. 8. Contribution à l’étude du coup de foudre
97rmes de grâce et de prédestination. Mais s’il est vain de nier le fait, il ne l’est point de mettre en doute son caractère d
74 1947, Vivre en Amérique. 2. Vie culturelle et religieuse
98e efficacité. Mais, en retour, l’Américain jugera vaines et vaniteuses nos précautions logiques, nos excuses au lecteur, et no
75 1947, Vivre en Amérique. 3. Vie privée
99raient matière à tout un livre. Mais il me paraît vain de l’écrire, car l’Amérique est en pleine transition, à cet égard plu
76 1947, Le Figaro, articles (1939–1953). Le droit d’opposition (3 avril 1947)
100le droit d’opposition, et sans lui resteraient de vains mots. La liberté de religion. Toute religion vivante s’oppose au trai
77 1948, L’Europe en jeu. Trois discours suivis de Documents de La Haye. II
101u départ quelques définitions. Je pense qu’il est vain de parler des problèmes politiques si l’on ne s’est pas entendu d’abo
78 1948, L’Europe en jeu. Trois discours suivis de Documents de La Haye. IV
102e incertain et tout pacte sujet à caution, il est vain d’essayer de s’unir si l’on n’a pas d’abord rendu leur sens commun au
79 1949, La Revue de Paris, articles (1937–1969). Découverte de l’Europe (octobre 1949)
103ali, coureur cycliste, au Vatican. Il serait donc vain de s’étonner que le Tour de France ait damé le pion de l’« actualité 
80 1950, Lettres aux députés européens. Cinquième lettre
104 La phrase est vague. Les actes sont parfois plus vains que les paroles. Lancer un timbre européen, ce serait un acte enfin,
81 1950, La Revue de Paris, articles (1937–1969). L’Europe et sa culture (novembre 1950)
105x déclarations officielles, un ornement peut-être vain, un luxe des classes possédantes, ou un ensemble de spécialités et de
106péenne est sa culture, et qu’il serait absurde et vain d’essayer de sauver l’une sans l’autre. La seconde, c’est que le ress
82 1950, Journal de Genève, articles (1926–1982). Cinquième lettre aux députés européens : « Méritez votre nom ! » (19-20 août 1950)
107 La phrase est vague. Les actes sont parfois plus vains que les paroles. Lancer un timbre européen, ce serait un acte enfin,
83 1950, Combat, articles (1946–1950). Messieurs, on vous attend encore au pied du mur ! (4 octobre 1950)
108 La phrase est vague. Les actes sont parfois plus vains que les paroles. Lancer un timbre européen, ce serait un acte enfin,
84 1951, Les Libertés que nous pouvons perdre (1951). Les Libertés que nous pouvons perdre
109ictatures et leur rhétorique libertaire resteront vaines, ou n’agiront qu’à contre-fin, si elles n’offrent pas à l’homme un or
110c de rendre un homme apte à la liberté. Il serait vain de décréter toutes sortes de libertés légales ou morales pour des hom
85 1953, La Confédération helvétique. 1. Le peuple et son histoire
111useront d’aucune fraude et tromperie, ni d’excuse vaine, mais aideront de tout leur pouvoir. Et comme il pourrait arriver qu’
112tre finirent par convaincre Bonaparte qu’il était vain de persister dans cette tentative de « mise au pas ». Dans un discour
86 1953, La Confédération helvétique. 6. Le peuple suisse et le monde
113 le xixe siècle, et qu’en conséquence, il serait vain de chercher, dans son peuple ou sa littérature, les témoignages d’un
114 nous fondre dans le même moule ! Il serait aussi vain de vouloir unifier les Suisses que de tenter de niveler leurs montagn
115s ces trois territoires. Ce serait une entreprise vaine que de vouloir séparer la culture de notre pays de celles auxquelles
116gnorons. Mais le maintien d’un principe n’est pas vain. Un problème analogue, mais plus brûlant encore, ne manquera pas de s
87 1954, Preuves, articles (1951–1968). Politique de la peur proclamée (novembre 1954)
117 second. La collaboration européenne n’est pas un vain mot. Elle joue à plein contre l’Europe. ⁂ Mais si 43 millions de Fran
88 1954, Bulletin du Centre européen de la culture, articles (1951–1977). Trois initiales : trois questions, trois réponses (mai-juillet 1954)
118ion politique de l’Europe ne va-t-elle pas rendre vaines vos activités culturelles ? — Cette crise est au contraire l’argument
89 1955, Preuves, articles (1951–1968). L’aventure occidentale de l’homme : L’exploration de la matière (août 1955)
119ourrait retrouver — et ce jeu n’est peut-être pas vain — l’équivalent des hérésies les plus connues, dualistes ou monophysit
120ion. Dès lors le témoignage de nos sens n’est pas vain : il est certes affecté d’erreur par le péché, mais il peut être corr
90 1955, Preuves, articles (1951–1968). L’aventure technique (octobre 1955)
121moment donné de l’Aventure occidentale. Il serait vain de chercher le pourquoi de la passion d’inventer, qui est d’ordre poé
91 1955, Journal de Genève, articles (1926–1982). Pour un désarmement moral (19 juillet 1955)
122 demander si les Russes sont sincères serait bien vain : il faut absolument les prendre au mot. Ils proposent en effet trois
92 1956, Preuves, articles (1951–1968). Les joyeux butors du Kremlin (août 1956)
123 « nécessité » aurait le grand avantage de rendre vain tout espèce de jugement moral, actuel ou rétroactif, et de ridiculise
124t le malaise qu’ils endurent. Il serait puéril et vain, malgré tant d’apparences, de leur dire aujourd’hui : « Reconnaissez
93 1956, Bulletin du Centre européen de la culture, articles (1951–1977). Former des Européens (avril-mai 1956)
125l d’information n’aura pas été entrepris, il sera vain de parler « d’unir l’Europe » à des hommes qui ne savent pas quel est
94 1957, L’Aventure occidentale de l’homme. I. Première partie. La Voie et l’Aventure — 1. Où les voies se séparent
126aître que du libre arbitre, sous peine de devenir vain, et même vil, comme le sont des faveurs obtenues par contrainte. Quan
95 1957, L’Aventure occidentale de l’homme. I. Première partie. La Voie et l’Aventure — 2. Où le drame se noue
127al nous semble accidentel, j’entends qu’il serait vain d’essayer de le déduire d’une certaine situation d’ensemble ou d’un a
96 1957, L’Aventure occidentale de l’homme. Deuxième partie. La Quête occidentale — 5. L’expérience du temps historique
128 de la mort, il ne répondra point par une révolte vaine, pure démence à ses yeux de Grec ou d’Oriental, mais par le rêve imme
129ce. [p. 128] Ce n’est plus la souffrance qui est vaine, dès lors qu’elle prend un sens exemplaire dans le Mythe, mais c’est
130 Si le Christ n’est pas ressuscité, votre foi est vaine et vous êtes encore dans vos péchés. » Mais cette preuve n’est valabl
97 1957, L’Aventure occidentale de l’homme. Deuxième partie. La Quête occidentale — 6. L’expérience de l’espace
131ont réussi les premiers tours du monde. Il serait vain de chercher à toutes les civilisations non-européennes un commun déno
98 1957, L’Aventure occidentale de l’homme. Deuxième partie. La Quête occidentale — 7. L’exploration de la matière
132ourrait retrouver — et ce jeu n’est peut-être pas vain — l’équivalent des hérésies les plus connues, dualistes ou monophysit
133ion. Dès lors le témoignage de nos sens n’est pas vain : il est certes affecté d’erreur par le péché, mais il peut être corr
99 1957, L’Aventure occidentale de l’homme. Deuxième partie. La Quête occidentale — 8. L’aventure technique
134moment donné de l’Aventure occidentale. Il serait vain de chercher le pourquoi de la passion d’inventer, qui est d’ordre poé
100 1957, L’Aventure occidentale de l’homme. Deuxième partie. La Quête occidentale — 9. Les ambivalences du progrès
135 les effets historiques. Il n’en serait pas moins vain d’imaginer qu’on puisse l’éliminer ou l’oublier. Admettons que l’Euro