1 1925, Bibliothèque universelle et Revue de Genève, articles (1925–1930). Les Appels de l’Orient (septembre 1929)
11153] et poétique. « Orient…, toi qui n’as qu’une valeur de symbole », a dit A. Breton. C’est de cet Orient qu’il s’agit, et J
2t de termes dont le sens change avec l’échelle de valeurs de l’écrivain. Énumérons pourtant quelques-uns des points de vue les
2 1926, Bibliothèque universelle et Revue de Genève, articles (1925–1930). Adieu, beau désordre… (mars 1926)
3leur manque une certitude foncière, une foi en la valeur de l’action. C’est pourquoi ils ne peuvent prétendre à l’action socia
3 1926, Bibliothèque universelle et Revue de Genève, articles (1925–1930). Ramon Fernandez, Messages (juillet 1926)
4éviter les confusions qui sont en train d’ôter sa valeur littéraire au genre le plus encombré et le plus impur qui soit. On n’
4 1926, Bibliothèque universelle et Revue de Genève, articles (1925–1930). Henry de Montherlant, Les Bestiaires (septembre 1926)
5ompte qu’il saura fonder sa gloire future sur des valeurs plus humaines. p. 397 x. « Henry de Montherlant : Les Bestiaires
5 1926, Revue de Belles-Lettres, articles (1926–1968). Avant-propos (décembre 1926)
6as procéder à quelque sensationnelle révision des valeurs. Nous savons bien que nous ne faisons que passer, après tant d’autres
6 1926, Revue de Belles-Lettres, articles (1926–1968). Paradoxe de la sincérité (décembre 1926)
7D’autre part, on veut donner à l’acte gratuit une valeur morale en disant qu’il révèle ce qu’il y a de plus secret dans la per
8ient-ils, n’existant pas ? (François Mauriac.) La valeur morale de M. Godeau serait définie par l’aspect seul qu’il souffrirai
9 de garder lui-même à son propre regard. Ainsi la valeur morale d’un homme équivalait-elle à l’illusion qu’il était capable d’
7 1927, Bibliothèque universelle et Revue de Genève, articles (1925–1930). Edmond Jaloux, Ô toi que j’eusse aimée… (mars 1927)
10êmes inavoués, rêves éveillés. Tout un système de valeurs lyriques et sentimentales que la raison ignore ou tyrannise aveugléme
8 1927, Bibliothèque universelle et Revue de Genève, articles (1925–1930). René Crevel, La Mort difficile (mai 1927)
11acieuse mais sans bravade qui donne à ce livre sa valeur de document humain, nuit à sa valeur littéraire. Je n’aime guère ce s
12 ce livre sa valeur de document humain, nuit à sa valeur littéraire. Je n’aime guère ce style abstrait, semé de redites et d’e
9 1927, Revue de Belles-Lettres, articles (1926–1968). Louis Aragon, le beau prétexte (avril 1927)
13os langues aériennes. On n’acceptera plus que des valeurs de passion. Balayez ces douanes de l’esprit, proclamez le grand Libre
10 1927, Revue de Belles-Lettres, articles (1926–1968). Conseils à la jeunesse (mai 1927)
14alade, les temps seront guéris de leur crise, les valeurs auront retrouvé leur stabilité, et comme M. Albert Muret dont le Jour
11 1928, Foi et Vie, articles (1928–1977). Le péril Ford (février 1928)
15, par crainte de se voir obligé à la révision des valeurs, la plus difficile et la plus grave : celle qu’on ne peut faire qu’au
16nquête du confort matériel l’a laissé oublier les valeurs de l’esprit au point qu’il n’éprouve plus même cette carence ; seulem
17ividuel dans le monde, lui attribuer sa véritable valeur. Il sent obscurément que son travail est antinaturel. Il le méprise o
12 1928, Bibliothèque universelle et Revue de Genève, articles (1925–1930). Pierre Naville, La Révolution et les intellectuels (novembre 1928)
18rs. Rien d’étonnant à cela dans une époque où les valeurs de l’esprit sont en pratique universellement méprisées. Mais les surr
13 1929, Les Méfaits de l’instruction publique (1972). Avant-propos
19ent, en vertu même de leur scepticisme quant à la valeur réformatrice des idées, m’accuser de faire une critique dangereuse ;
14 1929, Les Méfaits de l’instruction publique (1972). 1. Mes prisons
20 c’est-à-dire avec des titres pour mépriser toute valeur simplement humaine, et une honte secrète qui exaspérait ce mépris et
15 1929, Les Méfaits de l’instruction publique (1972). 3. Anatomie du monstre
21e sont absolument personnelles et qu’elles ont la valeur d’un témoignage, ni plus ni moins — il est temps que je fasse passer
22des possibilités d’adaptation de l’enfant ; de la valeur fort inégale de ces disciplines ; de la diversité des besoins ; enfin
23t contact direct avec ce dont ils traitent. Or la valeur éducative des choses n’apparaît qu’à celui qui entre en commerce inti
24 de gâcher leur travail. Or ce travail n’a qu’une valeur éducatrice : s’il n’est pas modèle, il est absurde. Mais où sont à l’
25e le mieux le traitement scolaire ; celui dont la valeur humaine subsiste intacte au milieu des conditions anormales créées pa
26i l’élève discipliné. L’école veut que partout la valeur cède le pas à la règle. Elle cherche à développer chez nos petits Hel
16 1929, Les Méfaits de l’instruction publique (1972). 5. La machine à fabriquer des électeurs
27ur célébrer les bienfaits sociaux, que dis-je, la valeur hautement moralisatrice de ces glapissants entonnoirs. D’ailleurs cet
28si je ne sentais menacées dans cette aventure des valeurs d’âme auxquelles je tiens plus qu’à tout. Ma haine de la démocratie e
17 1929, Les Méfaits de l’instruction publique (1972). 6. La trahison de l’instruction publique
29 à l’Église et à la famille. L’Église donnait des valeurs idéalistes, la famille des valeurs réalistes, sans lesquelles le mond
30se donnait des valeurs idéalistes, la famille des valeurs réalistes, sans lesquelles le monde [p. 47] s’enfonce de son propre p
31n monde organisé pour la production. Le culte des valeurs désintéressées ne peut que diminuer le « rendement » quantitatif de c
18 1929, Les Méfaits de l’instruction publique (1972). Appendice. Utopie
32utile à tous que le bien médiocre de beaucoup. La valeur vaut mieux que le nombre parce qu’elle le contient en puissance. Et c
19 1930, Bibliothèque universelle et Revue de Genève, articles (1925–1930). André Jullien du Breuil, Kate (avril 1930)
33 Breuil effleure un autre problème de non moindre valeur tragique : le conflit de la jeunesse d’après-guerre et des parents. E
20 1930, Bibliothèque universelle et Revue de Genève, articles (1925–1930). Voyage en Hongrie I (octobre 1930)
34d’une civilisation ; [p. 416] qu’il s’agit ici de valeurs ; que si les populations des régions perdues étaient parfois en major
21 1930, Bibliothèque universelle et Revue de Genève, articles (1925–1930). Hölderlin, La Mort d’Empédocle et Poèmes de la folie (octobre 1930)
35er à remplacer ces mots-notes par des syllabes de valeur rythmique équivalente. Quoi qu’il en soit, et tels qu’ils nous sont i
22 1931, Foi et Vie, articles (1928–1977). André Malraux, La Voie royale (février 1931)
36ficatives, et dont le tragique est décuplé par la valeur qu’il prend dans l’esprit des héros. Un jeune Français a décidé d’all
37arine des Conquérants : « hostilité à l’égard des valeurs établies…, goût des actions des hommes lié à la conscience de leur va
23 1931, Foi et Vie, articles (1928–1977). Sécularisme (mars 1931)
38e-ci, mépris de la religion et ferveur pour des « valeurs nouvelles » encore plus vagues d’ailleurs que ce qu’ils peuvent imagi
39 de la puissance de l’homme, celui de [p. 189] la valeur de son action, celui, en somme, de l’imperfection du monde. Je pense
24 1931, Foi et Vie, articles (1928–1977). Une exposition d’artistes protestants modernes (avril 1931)
40s de Palissy. Ce goût de la belle matière mise en valeur dans sa pureté, sa nudité, ce sens de l’artisanat qui se refuse aux t
25 1931, Foi et Vie, articles (1928–1977). Conférences du Comte Keyserling (avril 1931)
41le sens d’une philosophie de la vie qui rende aux valeurs spirituelles leur primauté : car c’est à cette condition seulement qu
26 1931, Foi et Vie, articles (1928–1977). Au sujet d’un grand roman : La Princesse Blanche par Maurice Baring (mai 1931)
42es critiques d’une tâche impossible. Car toute la valeur de l’œuvre de Baring réside dans sa durée, dans son atmosphère et dan
27 1931, Foi et Vie, articles (1928–1977). Kierkegaard (mai 1931)
43vent de Kierkegaard, — nous pouvons y attacher la valeur d’un signe. Kierkegaard sera pour beaucoup d’esprits en quête d’absol
28 1931, Foi et Vie, articles (1928–1977). Littérature alpestre (juillet 1931)
44 légère qui conviennent. Plus encore que par leur valeur proprement littéraire et descriptive, elles nous paraissent intéressa
45uveront le besoin de créer véritablement quelques valeurs nouvelles, il se peut que certains se tournent vers ces derniers symb
29 1931, Foi et Vie, articles (1928–1977). Avant l’Aube, par Kagawa (septembre 1931)
46leurs réconforts. Comment et par quoi mesurer la valeur chrétienne d’une âme ? L’action même est souvent trompeuse. Mais la q
30 1931, La Nouvelle Revue française, articles (1931–1961). Les Éléments de la grandeur humaine, par Rudolf Kassner (octobre 1931)
47s mutuels et tirent de cette interdépendance leur valeur originale. Kassner reprend un des thèmes essentiels du pré-romantisme
48mme on le fit en France, mais du point de vue des valeurs vitales (problème que notre xviiᵉ siècle se devait de ne pas poser).
49être qu’implicite et fonction d’une hiérarchie de valeurs, non de la seule exactitude des pensées —, nous connaissons le modèle
31 1932, Le Paysan du Danube. a. Le sentiment de l’Europe centrale
50e humain revêt aux yeux du philosophe moderne une valeur métaphysique alors qu’il garde pour le moraliste latin la significati
51sant à la limite du sentiment, là où il prend une valeur d’acte ou de jugement, l’on peut symboliser l’opposition des deux vis
32 1932, Le Paysan du Danube. I. Le Paysan du Danube — I.3. Voyage en Hongrie
52ntiquité d’une civilisation ; qu’il s’agit ici de valeurs ; que si les populations des régions perdues étaient parfois en major
33 1932, Foi et Vie, articles (1928–1977). Goethe, chrétien, païen (avril 1932)
53r est net : nous avons à défendre et attester les valeurs doctrinales les plus gênantes pour ce monde sans Dieu. Or, ce sont ju
54our ce monde sans Dieu. Or, ce sont justement les valeurs que le « christianisme » de Goethe paraît avoir négligées ou niées :
34 1932, Foi et Vie, articles (1928–1977). Penser dangereusement (juin 1932)
55livre montre un esprit averti [p. 480] des vraies valeurs de ce temps. Il réfute MM. Berl et Guéhenno, sur la question de la cu
56urs au nom d’une vérité toute statique, au nom de valeurs tout intemporelles qui, n’étant pas religieuses, sont donc abstraites
35 1932, Hic et Nunc, articles (1932–1936). Principe d’une politique du pessimisme actif (novembre 1932)
57ersévérer. » Cette absence d’illusions quant à la valeur absolue du résultat sinon de l’acte, est en même temps le meilleur re
36 1932, La Nouvelle Revue française, articles (1931–1961). Les Signes parmi nous, par C. F. Ramuz (janvier 1932)
58nes parmi nous, par sa simplicité même, le met en valeur mieux que tout autre récit de Ramuz. Voici Caille, le colporteur bibl
37 1932, La Nouvelle Revue française, articles (1931–1961). Le silence de Goethe (mars 1932)
59lectique autoriserait à des [p. 494] jugements de valeurs humaines. Mais il faudrait mettre en balance une longue fidélité peut
60tomber dans un conformisme à rebours, victimes de valeurs sentimentales héritées des temps révolus, prenons garde de nous laiss
38 1932, La Nouvelle Revue française, articles (1931–1961). À prendre ou à tuer (décembre 1932)
61, du processus révolutionnaire, et que nier cette valeur « décisive » de la personne, c’est désarmer la révolution. Mais il y
39 1933, Foi et Vie, articles (1928–1977). « Histoires du monde, s’il vous plaît ! » (janvier 1933)
62plus aigu encore, de la culture bourgeoise et des valeurs révolutionnaires. (Mort de la pensée et Mort de la morale bourgeoise
40 1933, Esprit, articles (1932–1962). Comment rompre ? (mars 1933)
63 revendiquer dans leurs discours la défense des « valeurs » chrétiennes, pour appuyer des décrets-lois. L’on voit des clergymen
64pour but de contribuer à la sauvegarde des hautes valeurs spirituelles et des vérités saintes que l’Académie d’éducation et d’e
65ée de propriété, l’idée chrétienne 5 , les hautes valeurs, les vérités saintes, — l’Académie d’entraide sociale enfin ! Contrib
41 1933, Hic et Nunc, articles (1932–1936). Dialectique des fins dernières (juillet 1933)
66cusation qui ne porte pas sur le détail ni sur la valeur morale de cette méthode, mais qui [p. 98] tombe perpendiculairement s
42 1933, La Nouvelle Revue française, articles (1931–1961). Pétrarque, par Charles-Albert Cingria (avril 1933)
67st dire qu’elle se meut en pleine poésie. D’où sa valeur « actuelle » et multiple, ses incidences fréquentes dans les problème
43 1933, L’Ordre nouveau, articles (1933–1938). Liberté ou chômage ? (mai 1933)
68ice qui affecte dès l’origine sa conception de la valeur du travail et conséquemment du loisir. Il ne semble pas que rien l’y
44 1933, L’Ordre nouveau, articles (1933–1938). Spirituel d’abord (juillet 1933)
69nous paraissent également attenter aux véritables valeurs spirituelles. Une révolution ne consiste pas enfin à développer jusqu
45 1933, Revue de Belles-Lettres, articles (1926–1968). Petites notes sur les vérités éternelles (1932-1933)
70 ou la croyance moderne et non moins païenne à la valeur absolue de la logique, de l’histoire et des méthodes critiques de M.
46 1934, Politique de la Personne (1946). Introduction — b. Ridicule et impuissance du clerc qui s’engage
71vent. Dire que notre époque a renversé toutes les valeurs, c’est trop peu dire. Elle les a, beaucoup plus simplement, supprimée
47 1934, Politique de la Personne (1946). Introduction — d. Pour une politique à hauteur d’homme
72à sentir cela. Beaucoup commencent à douter de la valeur de ces méthodes qui se disent réaliste, opportuniste ou empirique, ma
48 1934, Politique de la Personne (1946). Introduction — e. En dernier ressort
73raient ou devraient s’égaler. Mais quelle sera la valeur du modèle que l’homme peut imaginer de lui-même ? Elle ne sera jamais
74eux était de conserver à ces écrits leur possible valeur de témoignages, de parti pris accidentels, plutôt que de leur imposer
49 1934, Politique de la Personne (1946). I. Primauté du spirituel ? — 1. Destin du siècle ou vocation personnelle ?
75ne veut-on parler de « désarroi » que lorsque les valeurs boursières et la tranquillité publique sont menacées ? La vérité, c’e
76e l’on a pris l’habitude d’attribuer une sorte de valeur indépendante à des êtres collectifs. Je m’explique. Quand nous disons
50 1934, Politique de la Personne (1946). I. Primauté du spirituel ? — 2. Personne ou individu ? (d’après une discussion)
77s l’intelligence, ni la pensée, ni les fameuses « valeurs spirituelles » dont le xixe siècle a fait une véritable inflation. M
51 1934, Politique de la Personne (1946). I. Primauté du spirituel ? — 3. Précédence ou primauté de l’économique dans le marxisme ? (Introduction à un débat dans un cercle privé)
78ntitatifs. Enfin, par un étrange renversement des valeurs, assez difficile à localiser dans son œuvre, il fonda toute son anthr
79une foi au déterminisme, une croyance en la seule valeur des [p. 68] faits tels qu’ils sont, qui paraît à certains égards anti
80firmer que la primauté du matériel n’avait qu’une valeur en quelque sorte tactique, et tout à fait provisoire. Que le but fina
81liberté, dans un monde où seules sont admises les valeurs matérielles et quantitatives, figure une sorte de conversion profonde
82re de la liberté. En effet, les nouvelles [p. 72] valeurs instituées pendant la période de transition au socialisme ont, d’ores
83ogrès sur notre état présent. Étant admises les « valeurs » [p. 73] rationnelles, laïques et collectives, le spirituel soviétiq
52 1934, Politique de la Personne (1946). II. Principes d’une politique du pessimisme actif — 5. Sur la devise du Taciturne
84ersévérer. » Cette absence d’illusions quant à la valeur absolue du résultat, sinon de l’acte, est en même temps le meilleur r
53 1934, Politique de la Personne (1946). II. Principes d’une politique du pessimisme actif — 6. Note sur un certain humour
85, et se voit de la sorte contraint d’accorder une valeur absolue à des problèmes insondablement relatifs. Le chrétien sait pou
54 1934, Politique de la Personne (1946). III. Idoles — 7. Comment rompre ?
86 revendiquer dans leurs discours la défense des « valeurs » chrétiennes, pour appuyer des décrets-lois. L’on voit des clergymen
87pour but de contribuer à la sauvegarde des hautes valeurs spirituelles et des vérités saintes que l’Académie d’Éducation et d’E
88e de propriété, l’idée chrétienne 28 , les hautes valeurs, les vérités saintes, — l’Académie [p. 107] d’Entraide sociale enfin 
55 1934, Politique de la Personne (1946). III. Idoles — 8. Humanisme et christianisme
89n humaniste, c’est-à-dire d’un homme, pour qui la valeur absolue est la vie, non l’obéissance. Et de même un chrétien qui dit,
56 1934, Politique de la Personne (1946). III. Idoles — 9. Antimarxiste parce que chrétien
90t pour le chrétien un pur exercice. Il n’a pas de valeur en soi. Il n’est pas une vertu, comme voulurent nous le faire croire
57 1934, Politique de la Personne (1946). III. Idoles — 10. Fascisme
91c’est d’avoir voulu renverser toute l’échelle des valeurs occidentales, d’avoir voulu subordonner à l’organisme matériel de l’É
92 toute réalité collective. Elle ne croit pas à la valeur d’une unité obtenue aux dépens des unités concrètes et de leur nécess
58 1934, Politique de la Personne (1946). IV. Problèmes de la révolution personnaliste — 11. D’un Cahier de revendications
93, du processus révolutionnaire, et que nier cette valeur décisive de la personne, c’est désarmer la révolution. Mais il y a pl
59 1934, Politique de la Personne (1946). IV. Problèmes de la révolution personnaliste — 12. Communauté révolutionnaire
94s hommes ne repose plus, aujourd’hui, que sur des valeurs extérieures à l’homme. Il n’est plus assuré par la responsabilité de
95our chacun de courir son risque propre. Ainsi, la valeur suprême de la personne, c’est, à la limite, l’héroïsme. Nous savons
96auquel il est urgent de rendre son prestige et sa valeur d’appel. L’héroïsme véritable, c’est la [p. 163] pointe extrême de la
97 bien l’empêcher d’en user ? Sans doute. Et nos « valeurs » ne seront jamais cotées sur leurs marchés. Mais nous nous adressons
60 1934, Politique de la Personne (1946). IV. Problèmes de la révolution personnaliste — 13. Triomphe de la Personne, (Aphorismes)
98 met au service du prochain. Elle n’est pas une « valeur », mais un acte. Et cet acte n’a lieu que dans l’humilité. Voilà ce q
61 1934, Politique de la Personne (1946). IV. Problèmes de la révolution personnaliste — 14. Tactique personnaliste
99a réalité. Elle possède ainsi, par elle-même, une valeur morale pour le révolutionnaire, qu’elle prépare sans cesse aux actes
62 1934, Politique de la Personne (1946). V. À la fois libre et engagé — Le protestantisme créateur de personnes
100omment passer du zéro de l’homme devant Dieu à la valeur infinie de la personnalité ? Comment passer de notre théologie à notr
101stoire ? Qu’est-ce que cette personnalité dont la valeur varie si curieusement entre zéro et l’infini, et dont tant d’auteurs
63 1934, Politique de la Personne (1946). Appendices — i. Liberté ou chômage ?
102ice qui affecte dès l’origine sa conception de la valeur du travail et, conséquemment, du loisir. Il ne semble pas que rien l’
64 1934, Politique de la Personne (1946). Appendices — iii. Groupements personnalistes
103réateur, se fondait une analyse du pouvoir et des valeurs, et une critique du travail. Cette critique se développa en une doctr
65 1934, Politique de la Personne (1946). Appendices — iv. Qu’est-ce que la politique ?
104nal-socialisme préconisent eux aussi toutes ces « valeurs », et y ajoutent celles de la race et de la nation, qui donnent à l’e
105lle soit, se [p. 254] répercute et prend toute sa valeur dans le domaine national 80 . Les grandes lignes de la politique pers
66 1934, Foi et Vie, articles (1928–1977). Destin du siècle ou vocation personnelle ? (février 1934)
106ne veut-on parler de « désarroi » que lorsque les valeurs boursières et la tranquillité publique sont menacées ? La vérité, c’e
107e l’on a pris l’habitude d’attribuer une sorte de valeur indépendante à des êtres collectifs. Je m’explique. Quand nous disons
67 1934, Foi et Vie, articles (1928–1977). Deux essais de philosophes chrétiens (mai 1934)
108activité qui ne le concerne pas. Il ne nie pas sa valeur intrinsèque. Ou, du moins, il ignore qu’il la nie pratiquement. Il ré
109de rappeler aux peuples où se trouvent les vraies valeurs, sans attendre que d’autres aient tout faussé, tout compromis ? Il es
110eule d’entreprendre la confrontation générale des valeurs dont le monde croit vivre et des valeurs qui jugent cette vie. C’est
111rale des valeurs dont le monde croit vivre et des valeurs qui jugent cette vie. C’est à elle, en particulier, et non pas au mar
112uler. Ils s’attaquent à cette « transmutation des valeurs » que tout le monde sent nécessaire, mais que la foi seule rend possi
113ressentiment » que les natures faibles vouent aux valeurs aristocratiques. La haine jalouse et rancunière de l’esclave opprimé,
114 réside dans la misère. C’est ce renversement des valeurs « nobles » qu’il ne cesse de reprocher au christianisme. Voici commen
115ontre avec maîtrise dans un chapitre consacré aux valeurs humanitaires, qui me paraît renfermer l’essentiel de son livre. Le le
116r de l’humanité que nous revendiquons les fausses valeurs décrites par Nietzsche. Nous ne voulons plus l’acte d’amour personnel
117lons plus l’acte d’amour personnel, — qui est une valeur héroïque — mais nous prônons tout simplement un sentiment que nous ju
118la critique de Scheler. À l’origine de toutes les valeurs bourgeoises il n’y a pas la Loi, ni l’Évangile, il y a tout au contra
68 1934, Foi et Vie, articles (1928–1977). Nécessité de Kierkegaard (août 1934)
119t-on faire de lui, de ce héros, n’est-ce pas, des valeurs de l’esprit que justement l’on fait profession de défendre ? La biogr
69 1934, Foi et Vie, articles (1928–1977). Kasimir Edschmid, Destin allemand (octobre 1934)
120lancs seuls ont su créer des empires solides, des valeurs morales stables, de la fidélité. Les blancs seuls savent tenir une pa
70 1934, Esprit, articles (1932–1962). Préface à une littérature (octobre 1934)
121ssives. C’est l’espèce des immoralistes. Sans les valeurs anarchiques qu’ils défendent, le jeune bourgeois émancipé ne pourrait
122oprement bourgeoise ; conservatrice, en fait, des valeurs établies ; liée, en fait et par ses conséquences pratiques, à l’établ
123 refuse de l’enseigner, soit qu’elle enseigne des valeurs hasardeuses, ou périmées, ou anarchiques. Le moralisme était populair
124lle n’est plus que littérature, et les fameuses « valeurs » littéraires, on sait qu’elles sont de peu de poids dans la balance
125nt jamais pensé qu’une œuvre d’art perdrait de sa valeur à illustrer des « thèses », à développer des lieux communs puissants.
126[p. 33] Enfin pour liquider l’une des dernières « valeurs » du romantisme, je proposerais d’ériger en vertu le mépris d’une cer
127 vocation authentique d’un homme, prendront cette valeur humaine qu’ont les mémoires et « livres de raison » rédigés sans litt
71 1934, Esprit, articles (1932–1962). Définition de la personne (décembre 1934)
128et, nous supposons le problème résolu. Seule, une valeur déterminée de l’inconnue donne une réalité aux relations que nous ven
129’est la présence de l’homme Comment choisir cette valeur précise de l’inconnue ? Examinons d’un peu plus près les données qu’i
130sme : elle renverse de fond en comble l’ordre des valeurs établies par le rationalisme et le collectivisme, elle prend pour mes
131est-à-dire pour substituer, dans l’échelle de nos valeurs, notre capacité de liberté à l’exercice concret de cette liberté. C’e
72 1934, Esprit, articles (1932–1962). André Breton, Point du jour (décembre 1934)
132s le cœur à ces injures. Le surréalisme garde une valeur de fait-témoin, d’ordre spirituel ; à ce titre, il marque une époque,
73 1934, L’Ordre nouveau, articles (1933–1938). Communauté révolutionnaire (février 1934)
133s hommes ne repose plus, aujourd’hui, que sur des valeurs extérieures à l’homme. Il n’est plus assuré par la responsabilité de
134our chacun de courir son risque propre. Ainsi, la valeur suprême de la personne, c’est, à la limite, l’héroïsme. Nous savons
135auquel il est urgent de rendre son prestige et sa valeur d’appel. L’héroïsme véritable, c’est la pointe extrême de la vocation
136 bien l’empêcher d’en user ? Sans doute. Et nos « valeurs » ne seront jamais cotées sur leurs marchés. Mais nous nous adressons
74 1934, L’Ordre nouveau, articles (1933–1938). Plans de réforme (octobre 1934)
137e primat de la personne humaine sur toutes autres valeurs ou sur toutes nécessités ». Et ce radicalisme ne sera jamais dépassé.
75 1935, Foi et Vie, articles (1928–1977). Notes en marge de Nietzsche (mars 1935)
138ains du Christ incarné, et qui nie par là même la valeur de tous les siècles qui nous séparent apparemment de cet événement ét
139leurs l’apologie, mais sans jamais « déclarer ses valeurs », sans jamais renvoyer à une autorité centrale qui donnerait la synt
76 1935, Esprit, articles (1932–1962). Albert Soulillou, Nitro (février 1935)
140ravaillé chez Ford ne donne pas forcément plus de valeur que d’avoir traîné son vague à l’âme par les rues d’une ville de prov
141 impose sa forme propre, ses proportions et ses « valeurs », dirait un peintre. Il est remarquable que presque tous les écrivai
77 1935, Esprit, articles (1932–1962). « L’Esprit n’a pas son palais » (octobre 1935)
142s l’univers temporel, ont, en général, une faible valeur représentative ou démonstrative. Et pourtant, c’est l’esprit qu’il fa
143le aux « réalistes » que la croyance commune à la valeur en soi de l’idéal. Cependant ces discours hypocrites ne font en somme
144tume qui tend à se préciser en loi. L’échelle des valeurs matérielles que « touchent » les clercs pour leurs écrits se trouve ê
145leurs écrits se trouve être l’inverse exact de la valeur spirituelle de ces écrits. Ce n’est pas la création, c’est le rabâcha
78 1935, La Nouvelle Revue française, articles (1931–1961). « Le plus beau pays du monde » (octobre 1935)
146orgueil ni modestie, [p. 634] ni aucune espèce de valeurs morales, de même que la digestion, si vous voulez. L’idée même de s’e
79 1935, L’Ordre nouveau, articles (1933–1938). La situation politique en France (octobre 1935)
147raît consister essentiellement dans un réveil des valeurs morales les plus traditionnelles. Valeurs de « pères de familles », m
148eil des valeurs morales les plus traditionnelles. Valeurs de « pères de familles », morale bourgeoise révigorée, en vérité nous
80 1935, L’Ordre nouveau, articles (1933–1938). Conversation avec un SA (décembre 1935)
149reuve pareille n’est pas humaine, elle n’a aucune valeur pour la vie normale de l’homme. Et ils le disent bien ! C’est une mut
81 1936, Penser avec les mains (1972). I. La commune mesure — I.1. Le problème de la culture
150ur toi, mais moi je sais le sens des mots et leur valeur ! » — Non, non, nulle ironie dans la politesse de ces clercs. Preuve
151e voient-ils pas que si la convention qui fixe la valeur des mots se voit tacitement dénoncée, et que si l’on convient de mett
82 1936, Penser avec les mains (1972). I. La commune mesure — I.2. D’une culture qui parle dans le vide
152culture, surproduction signifiera : production de valeurs inassimilables ; et sous-consommation : inaptitude [p. 33] des masses
153ation : inaptitude [p. 33] des masses à vivre des valeurs qu’on leur transmet, soit par la presse, soit par l’école, ou plus ra
154t je n’ai pas encore à critiquer la qualité ou la valeur, mais dont je me borne à constater, pour le moment, qu’elle existe et
155rtés au pouvoir, considérait le travail comme une valeur en soi, comme une valeur culturelle donnant le droit de gouverner aux
156ait le travail comme une valeur en soi, comme une valeur culturelle donnant le droit de gouverner aux travailleurs. Mais dès q
83 1936, Penser avec les mains (1972). I. La commune mesure — I.5. Importance de la notion de commune mesure
157re il n’est pas de grandeur, ni par conséquent de valeur. On voit enfin que la vérité de la culture et sa chance de grandeur r
84 1936, Penser avec les mains (1972). I. La commune mesure — I.7. Sur le déclin du Moyen Âge
158guer le modèle simple qui détermine l’échelle des valeurs. Lorsque nous agissons en tant qu’hommes simplement, c’est la vertu q
85 1936, Penser avec les mains (1972). I. La commune mesure — I.8. Décadence des lieux communs
159mesures économiques, transmutations de toutes les valeurs morales, etc. Et tous ces sens se chevauchent pour former dans l’espr
86 1936, Penser avec les mains (1972). I. La commune mesure — I.10. La mesure soviétique
160iste, d’une certaine insolence joyeuse à nier les valeurs transcendantes, d’une certaine âpreté rationaliste qui rappelle les s
161 Poursuivons donc avec sérieux notre examen de la valeur du Plan considéré comme mesure culturelle, sans plus tenir compte de
87 1936, Penser avec les mains (1972). I. La commune mesure — I.11. La mesure nationale-socialiste
162enir compte de l’opinion que je puis avoir sur la valeur ou le bon droit relatif des deux régimes — un parallèle entre la dict
163as éduqués. Il va falloir monnayer la doctrine en valeurs symboliques, faciles [p. 111] à reconnaître, en affirmations volontai
164ci de comparer formellement, terme à terme, les « valeurs » soviétiques et nationales-socialistes dans le domaine de la culture
165istes, etc., qualifiés pêle-mêle de saboteurs.   Valeur de l’individu : L’homme ne vaut que par son activité au service du pe
166e sacrifie au Parti, d’autant plus il acquiert de valeur personnelle. (Caricature politique de la notion chrétienne de personn
167ront su faire admettre comme « scientifique ».   Valeur du travail : Elle est exaltée en termes à peu près identiques des deu
88 1936, Penser avec les mains (1972). I. La commune mesure — I.14. L’appel à la commune mesure, ou l’Europe du xxe siècle
168uivalent des dynamismes nationaux. Nous avons des valeurs à défendre. Mais nous avons surtout des valeurs à créer, et que nous
169s valeurs à défendre. Mais nous avons surtout des valeurs à créer, et que nous seuls pouvons créer. Nous ne sommes pas en retar
89 1936, Penser avec les mains (1972). II. Penser avec les mains — Préambule
170net. Il ne s’agit plus aujourd’hui de nuancer des valeurs reconnues de tous, — elles n’existent plus, — mais de rétablir ou d’é
90 1936, Penser avec les mains (1972). II. Penser avec les mains — II.1. La pensée prolétarisée
171telle que « penser avec les mains » a d’abord une valeur polémique, et qu’en ce sens elle est exacte dans la mesure où elle pr
172iter l’homme ne comportera plus aucun jugement de valeur. Ainsi le veut la saine méthode, et tout le reste est bavardage, illu
173. Avant de donner carrière au doute public sur la valeur des dogmes cléricaux, ne faudrait-il pas essayer de limiter d’avance
174ntre son créateur, qui seul connaît le sens et la valeur relative des pesées. La balance exige désormais que rien ne soit créé
175imulée ne va pas sans brutalité verbale. Mais les valeurs qu’elle violente n’ayant pas cours dans nos démocraties 72 , nul ne s
176’effet d’une révolte méthodique contre toutes les valeurs qui réellement l’autorisaient, et la chargeaient d’une mission direct
177u des mains ! Seule une croyance survivante en la valeur des modes actuels de la propriété peut obscurcir, aux yeux de mes con
178 capitalisme. Seule, une croyance illusoire en la valeur de leur liberté de pensée peut servir de prétexte à certains intellec
179problème qui se pose à tout homme préoccupé de la valeur concrète de sa pensée, j’entends le problème que pose la liaison de l
91 1936, Penser avec les mains (1972). II. Penser avec les mains — II.2. Éléments d’une morale de la pensée
180s. Ce seront, si l’on veut, les « vertus » — ou « valeurs » au sens nietzschéen — qu’un critique devrait retrouver dans tel ouv
181sponsabilité de la pensée, but de la littérature, valeur de l’argent, sens dernier du progrès matériel, etc. Je ne dis pas cel
182faut-il que les mots aient un sens, un poids, une valeur d’appel. Qu’ils redeviennent littéralement des vocables. Mais pourquo
183vie : d’où la nécessité de subordonner toutes nos valeurs à cet acte qui constitue l’étalon de toute existence, et par exemple
184t une étymologie polémiques, restauratrices de la valeur d’application des mots. Mais pour qu’une telle œuvre ne tourne pas à
185pris de style, une ardente finalité. Restaurer la valeur d’application des mots, c’est trop peu dire pour des oreilles moderne
186peut être mastiquée, puis avalée, n’a pas plus de valeur que les melons en carton qu’on voit aux étalages. Il y a plusieurs fa
187 entre le temps et l’éternité. Enchaînement des valeurs Partant d’une analyse impatiente de la logique interne du désordre ré
188ons entrepris la description d’un nouvel ordre de valeurs éthiques, suspendu tout entier et relié en chacun de ses points, parf
189ne « question »). La personne, telle est la seule valeur qu’on puisse donner à l’x de l’équation du monde. Or, la personne éta
92 1936, Esprit, articles (1932–1962). Vues sur C. F. Ramuz (mai 1936)
190elle était au temps de Goethe. Plus encore que sa valeur, c’est sa fin qui est contestable, dès lors que cette fin n’est plus
93 1936, Esprit, articles (1932–1962). Culture et commune mesure (novembre 1936)
191iste, d’une certaine insolence joyeuse à nier les valeurs transcendantes, d’une certaine âpreté rationaliste qui rappelle les s
192 Poursuivons donc avec sérieux notre examen de la valeur du Plan considéré comme mesure culturelle, sans plus tenir compte de
193uivalent des dynamismes nationaux. Nous avons des valeurs à défendre. Mais nous avons surtout des valeurs à créer, et que nous
194s valeurs à défendre. Mais nous avons surtout des valeurs à créer, et que nous seuls pouvons créer. Nous ne sommes pas en retar
94 1936, Esprit, articles (1932–1962). Erskine Caldwell, Le Petit Arpent du Bon Dieu (novembre 1936)
195romantique. La pensée érotique, pour acquérir une valeur de culture, doit être stylisée. Elle doit représenter la réalité comp
95 1936, Hic et Nunc, articles (1932–1936). Sur une page de Bossuet (ou Tradition et Révélation) (janvier 1936)
196es classiques préférés 29 . ⁂ Une fois définie la valeur de cette objection préalable, que pourraient nous opposer les catholi
96 1936, La Nouvelle Revue française, articles (1931–1961). L’Art poétique ou Qu’il faut penser avec les mains (décembre 1936)
197e au très grand nombre. Rendre [p. 995] au mot sa valeur d’appel, appeler sans cesse à grands cris l’univers (cette « version
97 1936, L’Ordre nouveau, articles (1933–1938). Précisions utiles sur l’industrie des navets (mars 1936)
198ées. Exemple : un éditeur refuse un livre dont la valeur artistique lui paraît évidente, mais qui ne pourra pas se vendre à pl
199iteur commandera à ce même auteur un bouquin sans valeur artistique mais « vendable », c’est-à-dire un navet de série. Si l’au
200 mainteneurs ou de créateurs d’une hiérarchie des valeurs : [p. 12] simplement, ils n’en ont aucun souci. Ils se font les agent
98 1936, L’Ordre nouveau, articles (1933–1938). Qu’est-ce que la politique ? (juin 1936)
201nal-socialisme préconisent eux aussi toutes ces « valeurs », et y ajoutent celles de la race et de la nation, qui donnent à l’e
202elle qu’elle soit, se répercute et prend toute sa valeur dans le domaine national 45 . Les grandes lignes de la politique de l
99 1936, L’Ordre nouveau, articles (1933–1938). Du danger de confondre la bonne foi et le stalinisme (juillet 1936)
203on de l’esclavage, sous le couvert des fameuses « valeurs spirituelles ». Nous ne dirons pas avec M. Aragon l’ancien : « Moscou
100 1937, Journal d’un intellectuel en chômage. I. N’habitez pas les villes !
204ide d’envoyer le manuscrit comme échantillon sans valeur. Port : quatre francs soixante-quinze. Dans l’après-midi, tandis que
205 désir que j’ai d’être reconnu par eux à ma juste valeur. Exactement ce que Kierkegaard appelle vanité. Cependant, s’il est de
206 leurs aises, ou à leur rang, etc. ou même à leur valeur spirituelle. Ils sont très peu. Ou plutôt, disons qu’on en connaît tr
207tte, et n’écrivais plus à personne. Je crois à la valeur d’appel de l’absence, ou plutôt du retrait. (Il ne faut pas que ce so