1 1925, Bibliothèque universelle et Revue de Genève, articles (1925–1930). André Breton, Manifeste du surréalisme (juin 1925)
1 encore pour une grande part dans l’« alchimie du verbe » ; et je ne puis m’empêcher d’accuser Breton de préméditation… À quo
2 1929, Les Méfaits de l’instruction publique (1972). 4. L’illusion réformiste
2ignait en rouge tous les mots en « al », tous les verbes déponents ; désormais l’étude des verbes actifs sera active aussi, un
3tous les verbes déponents ; désormais l’étude des verbes actifs sera active aussi, un élève se mettra à marcher dans le couloi
4proclamant : je sors ! ne traduise incontinent ce verbe en action et ne disparaisse à tout jamais dans les campagnes, tirant
3 1932, Foi et Vie, articles (1928–1977). Romanciers protestants (janvier 1932)
5le « craint » la vérité ; non point au sens de ce verbe qui signifie la révérence, mais comme on craint le risque, que Jésus
4 1932, Présence, articles (1932–1946). Penser avec les mains (fragments) (janvier 1932)
6ues passages relatifs à différentes acceptions du verbe penser. On a noté d’abord qu’une espèce humaine est en voie de disp
5 1934, Esprit, articles (1932–1962). Définition de la personne (décembre 1934)
7et déchiffrable d’une action. Jésus-Christ est le verbe incarné, la vocation toujours présente, la parole qu’on n’entend ni n
8scriptible et manifeste. Au commencement était le Verbe, et il demeure l’initiation fondamentale de toute histoire. C’est par
9tion fondamentale de toute histoire. C’est par le verbe seul, créant de rien, que « l’impossible, ici, devient événement », q
6 1935, Les Nouvelles littéraires, articles (1933–1972). Trois traités de Jean Calvin (20 juillet 1935)
10tre que celui-ci se considérait comme ministre du Verbe divin. Prêcher l’Évangile, c’est à son sens engager le dialogue avec
7 1935, Esprit, articles (1932–1962). Tristan Tzara, Grains et Issues (juin 1935)
11apsus révélateurs » : il lui arrive d’accorder le verbe non avec le sujet, mais avec le nombre des compléments : « Si les mot
12nt ce qui sépare, et non ce qui confond. C’est le verbe (qui est acte) qui distingue et caractérise les choses et les êtres,
8 1935, Hic et Nunc, articles (1932–1936). Les trois temps de la Parole (mai 1935)
13nseraient progressivement de faire en présence du Verbe divin incarné dans un homme juif, l’acte de foi impossible à l’homme,
9 1936, Penser avec les mains (1972). II. Penser avec les mains — II.1. La pensée prolétarisée
14urée, purement verbale. Car il est entendu que le verbe est la chose du monde qui s’incarne le moins ; les plus primaires sav
10 1936, Penser avec les mains (1972). II. Penser avec les mains — II.2. Éléments d’une morale de la pensée
15 fin. L’étymologie grecque du mot idée, c’est le verbe voir. Toute idée prend sa source et son élan dans une vision. Certes,
11 1936, La Nouvelle Revue française, articles (1931–1961). L’Art poétique ou Qu’il faut penser avec les mains (décembre 1936)
16 entre le nom et la chose qu’il exprime, entre le verbe et l’acte qu’il commande 43 , entre le parler et le faire, — entre la
17 appelle un geste de l’homme pour cette chose. Le verbe, désignant ce geste, appelle une phrase, un rythme d’actes concertés.
18». En même temps que la chose qui le provoque, le verbe exprime ainsi la vocation de l’homme qui le profère. « L’acte par leq
12 1938, Esprit, articles (1932–1962). L’amour action, ou de la fidélité (novembre 1938)
19a vie, la séduction du Rien. Mais dès lors que le Verbe s’est fait chair et qu’il nous a parlé en mots humains, nous avons ap
13 1939, L’Amour et l’Occident (1972). V. Amour et guerre
20nant en Allemagne l’acte d’épouser, c’est freien, verbe qui signifie littéralement : libérer… Hitler le sait peut-être un peu
14 1939, L’Amour et l’Occident (1972). VII. L’amour action, ou de la fidélité
21a vie, la séduction du Rien. Mais dès lors que le Verbe s’est fait chair et qu’il nous a parlé en mots humains, nous avons ap
15 1939, L’Amour et l’Occident (1972). Appendices
22: Le concept d’amour » n’existe pas en Chine. Le verbe « aimer » est employé seulement pour définir les rapports entre la mè
23 : « It is romance » ; mais Daj n’a pas trouvé le verbe avec lequel ils définissent leurs sentiments. La philosophie de Motse
16 1939, La Nouvelle Revue française, articles (1931–1961). La Poésie scientifique en France au xviᵉ siècle, par Albert-Marie Schmidt (septembre 1939)
24t les lois cosmiques, afin de les parfaire par le Verbe et, finalement, de s’en rendre maîtres. Tous sont soutenus par une do
25 inimaginable ? N’a-t-elle pas dissocié Nombre et Verbe au point de rendre puérile à nos yeux l’ambition d’un lyrisme cosmiqu
17 1944, Les Personnes du drame. Introduction
26es formes, épouser des rythmes — qu’ils soient de verbe ou de pensée — c’est percevoir les résultats momentanés et mesurer le
18 1944, Les Personnes du drame. III. Sincérité et authenticité — 6.. Le Journal d’André Gide
27t civilité très raffinée, ou stricte austérité du verbe. Le calvinisme que fuyait l’Enfant prodigue fait son retour en force
19 1944, Les Personnes du drame. III. Sincérité et authenticité — III.3. L’Art poétique de Claudel
28 entre le nom et la chose qu’il exprime, entre le verbe et l’acte qu’il commande, entre le parler et le faire, — entre la pen
29 appelle un geste de l’homme pour cette chose. Le verbe, désignant ce geste appelle une phrase, un rythme d’actes concertés.
30». En même temps que la chose qui le provoque, le verbe exprime ainsi la vocation de l’homme qui le profère. « L’acte par leq
20 1946, Lettres sur la bombe atomique. 9. Paralysie des hommes d’État
31nistrer. L’alternative est entre ces deux sens du verbe. Et soudain je me demande pourquoi ces trois messieurs paraissent imp
21 1946, Combat, articles (1946–1950). Paralysie des hommes d’État (21 mai 1946)
32nistrer. L’alternative est entre ces deux sens du verbe. Et soudain, je me demande pourquoi ces trois messieurs paraissent im
22 1947, Doctrine fabuleuse. 4. Quatrième dialogue sur la carte postale. Ars prophetica, ou. D’un langage qui ne veut pas être clair
33xplicable et pourtant évident. C’est peut-être le verbe impliquer qui distinguera le mieux cette forme-là de la première, don
23 1948, Suite neuchâteloise. VIII
34ce pour enfants des écoles du canton. Corrigez le verbe [p. 91] suivant : J’ai l’ennui, tu t’encoubles, il aurait meilleur te
24 1957, L’Aventure occidentale de l’homme. I. Première partie. La Voie et l’Aventure — 2. Où le drame se noue
35née de deux réalités radicalement distinctes : le Verbe divin et la chair. « Au commencement était la Parole, et la Parole é
36Silence, où Dieu parle. Or l’Incarnation c’est le Verbe entré par la chair dans l’Histoire. L’avatar hindouiste, qui est la d
25 1957, L’Aventure occidentale de l’homme. Deuxième partie. La Quête occidentale — 3. La spire et l’axe
37 est à tous égards celui qui définit — l’homme du Verbe et de l’épithète, « la mesure de toutes choses », dira Protagoras, « 
26 1958, Définition, valeurs, énergie, recherche : quatre essais européens (1958). Définitions, valeurs, énergie, recherches : Quatre essais européens
3823] difficiles à « vendre » (au sens américain du verbe) et sont le plus souvent totalement ignorées. Il importe donc de mont
27 1958, Bulletin du Centre européen de la culture, articles (1951–1977). La méthode culturelle, ou l’Europe par l’éducation des Européens (mai 1958)
39entraîner par des images trop facilement liées au verbe « former ». Les hommes sont là, avec leurs caractères, coriaces ou mo
28 1961, Comme toi-même. Essais sur les mythes de l’amour. Introduction. L’érotisme et les mythes de l’âme — b. Naissance de l’érotisme occidental
40tantif, ni du monde de l’esprit, qui est celui du verbe, mais du monde animé de l’adjectif qui est qualification de la substa
29 1961, Vingt-huit siècles d’Europe. I. Les Origines d’Hésiode à Charlemagne, (du ixe siècle av. J.-C. au xie siècle de notre ère) — I.5. Les étymologies
41ts », comme dit Hésiode. Erebos a pour origine le verbe erephô, couvrir, ombrager, ou encore era, qui est un terme poétique p
30 1961, Vingt-huit siècles d’Europe. V. L’Ère des nations, (de 1848 à 1914)
42oète qui croit pouvoir conjurer l’Histoire par le Verbe, voici le penseur actif qui ouvre une voie d’avenir. Pierre-Joseph Pr
31 1961, Bulletin du Centre européen de la culture, articles (1951–1977). La règle d’or, ou principe de l’éducation européenne (1960-1961)
43 devient alors conforme à l’étymologie même de ce verbe : e-ducere, « conduire dehors », conduire l’individu de l’ignorance a
32 1962, Les Chances de l’Europe. IV. Les nouvelles chances de l’Europe
44l’on préfère, se résume à mes yeux dans ces trois verbes : animer, équilibrer, fédérer. En les commentant brièvement, je vais
45. Et ceci nous conduit naturellement au troisième verbe typique de notre vocation, qui est fédérer. Défendre et illustrer le
33 1964, Preuves, articles (1951–1968). Un district fédéral pour l’Europe (août 1964)
46’admettre. Saura-t-elle un jour s’exprimer par le verbe, l’œuvre ou l’action, sinon le cri qu’on attend d’elle ? Ici bat le c
34 1965, La Suisse ou l’histoire d’un peuple heureux. III. La morale quotidienne et le climat de culture ou comment on vit dans une fédération
47criture, mais en deçà. À l’économie tatillonne du verbe, il n’opposera pas la verve ou l’invention baroque, mais au contraire
35 1965, La Suisse ou l’histoire d’un peuple heureux. IV. La Suisse, dans l’avenir européen
48 [p. 309] Saura-t-elle un jour l’exprimer par le verbe, l’œuvre ou l’action, sinon le cri, qu’on attend d’elle ? Ici bat le
36 1967, Bulletin du Centre européen de la culture, articles (1951–1977). Civisme et culture (notamment artistique) (mai 1967)
49n à la communauté européenne en formation. Car le verbe participer a deux sens différents et complémentaires, l’un passif ou
37 1968, Revue de Belles-Lettres, articles (1926–1968). Hölderlin dans le souvenir des noms splendides (1968)
50rophétie ! Hölderlin a créé des temps nouveaux du Verbe qui nous meut et nous oriente : le passé de l’invocatif 28 qui est u
38 1970, Le Cheminement des esprits. III. Champs d’activité — III.1. Éducation, civisme et culture
51n à la communauté européenne en formation. Car le verbe participer a deux sens différents et complémentaires, l’un passif ou
39 1971, Bulletin du Centre européen de la culture, articles (1951–1977). Dépolitiser la politique (printemps 1971)
52je les ai vues dans une Allemagne possédée par le verbe et le tam-tam hitlériens. De Gaulle a eu le contact, en prenant ses b
40 1972, L’Amour et l’Occident (1972). Post-scriptum
53 la magie précise des rythmes de la mélodie et du verbe, ces formes se mettent à gagner sur la matière du poème. Elles agisse
54ique — au commencement était le Chant, qui est le Verbe musical — et cela tient à la nature même de l’amour, de cet amour-pas
41 1982, La Part du Diable (1982). Postface après quarante ans
55t : je me réveille, et qu’il s’agit vraiment d’un verbe réfléchi. 7 mars Donné à taper les cinquante premières pages. Pui
42 1985, Cadmos, articles (1978–1986). Trente-cinq ans d’attentes déçues, mais d’espoir invaincu : le Conseil de l’Europe (été 1985)
56commencer par la culture ». Encore faut-il que le verbe commencer soit pris ici dans toute la force de son sens d’initiation,