1 1926, Revue de Belles-Lettres, articles (1926–1968). Paradoxe de la sincérité (décembre 1926)
1 sincérité, c’est-à-dire une sincérité tournée au vice, invertie, qui retient de l’oser. [p. 22] Petite anthologie ou que
2 1927, Revue de Belles-Lettres, articles (1926–1968). Louis Aragon, le beau prétexte (avril 1927)
2tes où s’enfuient, souffles à peine parfumés, les vices enlacés aux vertus, c’est [p. 132] un ricanement splendide comme un é
3tte femme à travers toutes les femmes. C’était un vice, la révolution-vice. Mais on ne vit, on ne meurt que de vices. ⁂ [p.
4volution-vice. Mais on ne vit, on ne meurt que de vices. ⁂ [p. 143] Ici le lecteur se rassure. « Il s’y retrouve. » Il pense
3 1927, Revue de Belles-Lettres, articles (1926–1968). Conseils à la jeunesse (mai 1927)
5e goût de l’évasion caractéristique de tous les « vices romantiques ». — Citez-m’en de ces phénomènes ! — Mon Dieu, que dire…
4 1927, Revue de Belles-Lettres, articles (1926–1968). La part du feu. Lettres sur le mépris de la littérature (juillet 1927)
6onnaissance véritable du monde.) Littérature : un vice ? Peut-être. Ou une maladie ? Ce n’est pas en l’ignorant par attitude
5 1931, Foi et Vie, articles (1928–1977). Une exposition d’artistes protestants modernes (avril 1931)
7 faire croire qu’une origine protestante était un vice rédhibitoire pour toute carrière artistique, un facteur de stérilité
6 1931, Foi et Vie, articles (1928–1977). André Gide ou le style exquis (à propos de Divers) (octobre 1931)
8e pourtant que désormais la vertu fera prime, les vices ayant épuisé leurs saveurs. La question n’est pas d’être vertueux, ma
7 1932, Foi et Vie, articles (1928–1977). Penser dangereusement (juin 1932)
9u — tout ce que cela implique. Ils voient bien le vice de la « pensée désintéressée », et qu’il faut s’affranchir d’une « li
8 1932, Présence, articles (1932–1946). Penser avec les mains (fragments) (janvier 1932)
10humaine est en voie de disparaître, en partie par vice interne, en partie du fait des circonstances qui la molestent duremen
9 1932, La Nouvelle Revue française, articles (1931–1961). Éloge de l’imprudence, par Marcel Jouhandeau (septembre 1932)
11e notre temps il est question de bien, de mal, de vice et de vertu, de péché même, parfois, quels sont les écrivains capable
12 pas une vertu, mais le pardon. La vertu comme le vice naît de la loi et s’y réfère. Mais le péché naît où meurt la foi, et
10 1933, L’Ordre nouveau, articles (1933–1938). Liberté ou chômage ? (mai 1933)
13is une conscience vraiment révolutionnaire de son vice interne, vice qui affecte dès l’origine sa conception de la valeur du
14nce vraiment révolutionnaire de son vice interne, vice qui affecte dès l’origine sa conception de la valeur du travail et co
11 1933, L’Ordre nouveau, articles (1933–1938). La Légion étrangère soviétique (juin 1933)
15 sont chaque jour témoins ou victimes révèlent un vice profond de la société actuelle. De là à se dire révolutionnaire, il n
12 1934, Politique de la Personne (1946). V. À la fois libre et engagé — Le protestantisme créateur de personnes
16ieur ; un bloc qui prend l’allure d’une armée. Le vice d’un tel système, c’est qu’il stérilise peu à peu toutes les initiati
17rt contre l’anarchisme. L’absolutisme, c’était le vice du moyen âge, confondant l’autorité spirituelle et le pouvoir tempore
18rsonne n’allait au devant pour rembarrer ces deux vices, toute la pureté de la foi serait confuse. » L’Église primitive était
13 1934, Politique de la Personne (1946). Appendices — i. Liberté ou chômage ?
19is une conscience vraiment révolutionnaire de son vice interne, vice qui affecte dès l’origine sa conception de la valeur du
20nce vraiment révolutionnaire de son vice interne, vice qui affecte dès l’origine sa conception de la valeur du travail et, c
14 1934, Politique de la Personne (1946). Appendices — v. Trop d’irresponsables s’engagent ! (Responsabilité des intellectuels)
21ans le réel et l’actuel, et de surmonter enfin ce vice qu’est la distinction libérale entre la pensée et l’action. Au lieu d
15 1934, Esprit, articles (1932–1962). Préface à une littérature (octobre 1934)
22 Joyce est justement le plus parfait exemple d’un vice fondamental de la pensée bourgeoise, vice qui le lie au monde ancien
23le d’un vice fondamental de la pensée bourgeoise, vice qui le lie au monde ancien et le condamne à passer avec lui : il décr
24lent rien humainement. Ils ne font que copier les vices des meilleurs. Les plus primaires sont les moins spontanés. Partout,
16 1935, Esprit, articles (1932–1962). « L’Esprit n’a pas son palais » (octobre 1935)
25e, se charge aussi de l’entretenir. Mais voilà le vice de construction de ce beau monde cartésien : on admet que l’esprit ne
17 1936, Penser avec les mains (1972). I. La commune mesure — I.2. D’une culture qui parle dans le vide
26 c’est grâce à elle que de Man a pu découvrir les vices constitutifs de la culture décadente 7 . Prenons acte, en passant, de
27irement réunies en vue d’une conquête précise, un vice profond que le succès révèle. ⁂ Cette fatalité, ce vice, de Man ne le
28rofond que le succès révèle. ⁂ Cette fatalité, ce vice, de Man ne les a pas nommés. Préoccupé exclusivement par les aspects
18 1936, Penser avec les mains (1972). I. La commune mesure — I.11. La mesure nationale-socialiste
29 plus simple par la propagande, les vertus et les vices sont simples et facilement reconnus par tous. Toute œuvre se voit don
19 1936, Penser avec les mains (1972). II. Penser avec les mains — II.1. La pensée prolétarisée
30 qui, pour cette raison, précisément, déforme. Le vice profond d’une pensée descriptive, c’est qu’elle trahit toujours ses p
20 1936, Penser avec les mains (1972). II. Penser avec les mains — II.2. Éléments d’une morale de la pensée
31s renaissances toutes corrompues en germe par les vices qu’elles voulaient combattre et qui leur ont dicté leurs réactions. E
32e concret, c’est l’abus du langage « évocateur », vice d’évasion qui affecte presque toute la littérature contemporaine. Laq
21 1937, Journal d’un intellectuel en chômage. I. N’habitez pas les villes !
33 (géographique et morale) n’est pas une espèce de vice ? Est-ce que ce n’est pas la racine de tout l’idéalisme dont les mode
34ise ou dans les livres. On croit que pauvreté est vice, et c’est même justement parce qu’on le croit qu’on répète le proverb
22 1937, Journal d’un intellectuel en chômage. II. Pauvre province
35 se suppose plus ressemblant à sa vertu (ou à son vice) qu’il n’oserait l’affirmer devant autrui. [p. 154] Le monologue du
23 1937, Esprit, articles (1932–1962). Robert Briffaut, Europe (janvier 1937)
36’on est censé conclure de ce brillant tableau des vices de l’aristocratie européenne qu’une telle classe est la vraie respons
37har les décors d’opérette. Catalogue illustré des vices les plus connus, revue à grand spectacle où Jaurès, Mussolini, Lénine
24 1937, La Nouvelle Revue française, articles (1931–1961). N’habitez pas les villes (Extrait d’un Journal) (juillet 1937)
38 (géographique et morale) n’est pas une espèce de vice ? Est-ce que ce n’est pas la racine de tout l’idéalisme dont les mode
25 1937, La Nouvelle Revue française, articles (1931–1961). Gösta Berling, par Selma Lagerlöf (novembre 1937)
39ands rythmes naturels, libérant les vertus et les vices des entraves du respect humain, nous jette dans le grand jeu du péché
26 1937, L’Ordre nouveau, articles (1933–1938). L’autorité assure les libertés (mai 1937)
40 1937) ac Si l’hypocrisie est un hommage que le vice rend à la vertu, le verbiage politique d’aujourd’hui est un hommage q
27 1938, Journal d’Allemagne. 1. Journal (1935-1936)
41s’appartient pas, n’a pas de qualités propres, de vices ou de vertus, ni même de compte en banque, et à peine un état civil.
28 1938, Bulletin de la Guilde du Livre, articles (1937–1948). Caquets d’une vieille poule noire (août 1938)
42 ne se contente pas de fustiger les apparences du vice : allant droit au fait, elle distingue à l’origine du livre de mon pe
29 1938, L’Ordre nouveau, articles (1933–1938). Trop d’irresponsables s’engagent ! (Responsabilité des intellectuels) (juin 1938)
43ans le réel et l’actuel, et de surmonter enfin ce vice qu’est la distinction libérale entre la pensée et l’action. Au lieu d
30 1940, Mission ou démission de la Suisse. 1. Le protestantisme créateur de personnes
44ieur ; un bloc qui prend l’allure d’une armée. Le vice d’un tel [p. 20] système, c’est qu’il stérilise peu à peu toutes les
45rt contre l’anarchisme. L’absolutisme, c’était le vice du moyen âge, confondant l’autorité spirituelle et le pouvoir tempore
46ersonne n’allait au-devant pour rembarer ces deux vices, toute la pureté de la foi serait confuse. » L’Église primitive était
31 1940, Mission ou démission de la Suisse. 2. La bataille de la culture
47xact, et d’autre part, il illustre à merveille le vice fondamental de notre société et aussi de notre culture : c’est une ab
32 1940, Mission ou démission de la Suisse. Appendice, ou « in cauda venenum » Auto-critique de la Suisse
48gouvernement comprenne ceci : La prudence est le vice des timides et la vertu des audacieux. p. 200 40. Peut-être me
33 1940, Les Cahiers protestants, articles (1938–1968). La bataille de la culture (janvier-février 1940)
49xact. De plus, il illustre à merveille [p. 13] le vice fondamental de notre société et aussi de notre culture : c’est une ab
34 1942, La Part du Diable (1982). I. L’Incognito et la révélation
50rmer ce qui existe et fut bien fait par Dieu. Nos vices mêmes ne sont pas de véritables créations du Diable, mais seulement d
51ent presque invisible à la conscience humaine. Un vice, c’est une vertu désorbitée ou réduite à l’insignifiance. C’était le
35 1942, La Part du Diable (1982). II. Hitler ou l’alibi
52s’appartient pas, n’a pas de qualités propres, de vices ou de vertus, ni même de compte en banque, et à peine un état civil.
36 1942, La Part du Diable (1982). III. Le Diable démocrate
53e divinisation prométhéenne. Nos vertus comme nos vices n’avaient plus l’air de rien, et leur insignifiance était leur diabol
54in tenté et qui [p. 96] se fait une caricature du vice d’autrui pour éviter de le reconnaître en lui-même. Je soupçonne une
55oir ici. Ainsi le Diable nous fait signe dans nos vices et nous attend dans nos vertus. Sachant qu’il se révèle trop aisément
56e l’insignifiance de nos vertus autant que de nos vices. Or les vertus insignifiantes, privées de sens et qui n’ont l’air de
57vertu purifiée par l’affront. Il gardait, dans le vice, un style de l’âme. Le contraste qu’on vient d’esquisser peut nous fa
37 1942, La Part du Diable (1982). IV. Le Diable dans nos Dieux et dans nos maladies
58123] faire vivre. Il est moins dangereux dans nos vices que dans nos vertus satisfaites. Il est moins dangereux dans les antr
59 triomphes du Progrès. Seule, la distribution des vices et des vertus se modifie, selon que le Diable renouvelle la stratégie
60le domaine par excellence des quiproquos entre le vice et la vertu. Nulle part l’homme ne se dupe mieux sur ses motifs et ne
38 1942, La Part du Diable (1982). V. Le Bleu du Ciel
61enture du désir, embrouillant nos vertus dans nos vices et notre goût naturel du bonheur dans le vertige du malheur ; et qu’e
39 1943, La Vie protestante, articles (1938–1978). Les tours du Diable VIII : Le Diable démocrate (3 décembre 1943)
62u puritain tenté et qui se fait une caricature du vice d’autrui pour éviter de le reconnaître en lui-même. … C’est pourquoi
40 1943, La Vie protestante, articles (1938–1978). Les tours du Diable XI : Le Diable dans nos dieux (24 décembre 1943)
63nous faire vivre. Il est moins dangereux dans nos vices que dans nos vertus satisfaites… Voyez plutôt. Un jour, un Philanthro
41 1946, Journal des deux Mondes. 5. Anecdotes et aphorismes
64’excès. Mais l’excès de médiocrité, même dans les vices, le voient-ils ? ⁂ Quand j’entends certains personnages officiels app
42 1946, Journal des deux Mondes. 15. Le choc de la paix
65d’une ivrogne ou d’une évangéliste qui maudit nos vices… 15 décembre 1949 Saison de Noël à New York. — Le 1er décembre au
43 1946, Lettres sur la bombe atomique. 16. Le goût de la guerre
66, les hommes perdront quelques vertus et quelques vices de caractère dont ils ne se montraient pas peu fiers, et que les femm
67ers, et que les femmes ont longtemps honorés. Ces vices et ces vertus se trouvent sans emploi depuis que la cavalerie tout d’
44 1946, Lettres sur la bombe atomique. 17. La fin du monde
68a terre et la vermine humaine qui s’y livre à ses vices. La Renaissance croyait plutôt à un nouveau déluge. Léonard le figure
45 1946, Esprit, articles (1932–1962). Épilogue (novembre 1946)
69t par toute la morale bourgeoise, trahit aussi un vice de l’âme. Apprenons d’eux le sens spirituel de la mise en pratique à
46 1946, Combat, articles (1946–1950). Les intellectuels sont-ils responsables ? (5 juillet 1946)
70ans le réel et l’actuel, et de surmonter enfin ce vice qu’est la distinction libérale entre la pensée et l’action. Au lieu d
47 1946, Réforme, articles (1946–1980). Deux lettres sur la fin du monde (29 juin 1946)
71a Terre et la vermine humaine qui s’y livre à ses vices. La Renaissance croyait plutôt à un nouveau Déluge. Léonard le figure
48 1947, Vivre en Amérique. 1. Vie politique
72rs de tant de vertus cependant bien réelles. ⁂ Le vice majeur d’une grande démocratie, c’est d’être grande. Cette question d
49 1947, Vivre en Amérique. 2. Vie culturelle et religieuse
73 publient ce qu’ils aiment… (Je sais bien que les vices américains pouvaient être observés avant la guerre, chez nous aussi,
50 1947, Vivre en Amérique. 3. Vie privée
74 dépit de toutes les censures ? Car en Europe, le vice et la vertu restent fort étroitement liés, l’un vivant de l’autre, po
75es également admises, semble-t-il, l’une faite de vices et de vertus, comme chez [p. 117] nous, mais l’autre étant un « sport
51 1947, Vivre en Amérique. 4. Conseil à un Français pour vivre en Amérique
76ent ? À l’excès ? Fumez-vous ? Avez-vous d’autres vices ? Êtes-vous partisan de doctrines tendant au [p. 160] renversement de
77t par toute la morale bourgeoise, trahit aussi un vice de l’âme. Apprenons d’eux le sens spirituel de la mise en pratique, à
52 1948, L’Europe en jeu. Trois discours suivis de Documents de La Haye. I
78l’abus de ses vertus bien plus encore que par ses vices, l’Europe a-t-elle des chances de vivre encore assez pour [p. 41] qu’
53 1950, Lettres aux députés européens. Deuxième lettre
79. Chi va piano perd la Corée. La prudence est le vice des timides, et la vertu des audacieux. Je me résume. L’opinion vous
54 1950, Journal de Genève, articles (1926–1982). Deuxième lettre aux députés européens (16 août 1950)
80. Chi va piano perd la Corée. La prudence est le vice des timides et la vertu des audacieux. Je me résume. L’opinion vous r
55 1951, La Nouvelle Revue française, articles (1931–1961). Un complot de protestants (novembre 1951)
81foi pour une preuve de courage. Des vertus et des vices, dans un milieu donné, tout le monde reste en droit de juger au nom d
56 1952, Bulletin du Centre européen de la culture, articles (1951–1977). À propos de la crise de l’Unesco (décembre-janvier 1953)
82prouve le départ de leur chef. Il doit y avoir un vice constitutif dans toute l’affaire. Et peut-être facile à trouver. Car
83ontraire, mais à cause du système adopté. Trois vices de construction C’est le système qu’il faut donc réformer, et c’est e
84réateurs de l’Unesco. Le système souffre de trois vices majeurs : il est trop vaste, il est centralisé, et il laisse aux gouv
57 1953, Preuves, articles (1951–1968). À propos de la crise de l’Unesco (mars 1953)
85prouve le départ de leur chef. Il doit y avoir un vice constitutif dans toute l’affaire. Et peut-être facile à trouver. Car,
86ntraire, mais à cause du système adopté. Trois vices de construction C’est le système qu’il faut donc réformer, et c’est e
87réateurs de l’Unesco. Le système souffre de trois vices majeurs : il est trop vaste, il est centralisé, et il laisse aux gouv
58 1953, Bulletin du Centre européen de la culture, articles (1951–1977). Situation de l’Europe en juin 1953 (mai-juin 1953)
88dentels ou essentiels, avec leurs vertus et leurs vices, — c’est avec ces pays tels qu’ils sont qu’il s’agit aujourd’hui de f
59 1956, Preuves, articles (1951–1968). Les joyeux butors du Kremlin (août 1956)
89rimes de Staline illustraient trop clairement les vices de tout système dictatorial. Que faire pour donner le change, quand o
90onder.) L’hypocrisie était jadis l’hommage que le vice rendait à la vertu. Elle est devenue la vertu même, pour ceux qui jug
60 1957, L’Aventure occidentale de l’homme. Troisième partie. Où allons-nous ? — 10. Le drame occidental
91’accord s’établit par l’échange des vertus et des vices dans la lutte. Les rythmes de l’histoire sont dictés aujourd’hui par
61 1959, Preuves, articles (1951–1968). Nouvelles métamorphoses de Tristan (février 1959)
92 vie, un refuge pour la lâcheté et une caverne de vices, comme beaucoup le prétendent. Je crois que l’histoire de la petite f
93endre parti pour les vertus des Rouges contre les vices des Blancs. Il est normal que le régime, étant ce qu’il est, condamne
62 1961, Comme toi-même. Essais sur les mythes de l’amour. Introduction. L’érotisme et les mythes de l’âme — e. Invasion de l’érotisme au xxe siècle
94n que le proverbe antique sur l’oisiveté mère des vices — les chances pratiques de l’érotisme. Déplorer le phénomène est donc
63 1961, Comme toi-même. Essais sur les mythes de l’amour. I. Première partie — 1. Nouvelles métamorphoses de Tristan
95 vie, un refuge pour la lâcheté et une caverne de vices, comme beaucoup le prétendent. Je crois que l’histoire de la petite f
96endre parti pour les vertus des Rouges contre les vices des Blancs. Il est normal que le régime, étant ce qu’il est, condamne
64 1961, Comme toi-même. Essais sur les mythes de l’amour. I. Première partie — 4. Dialectique des mythes I. Méditation au carrefour fabuleux
97 de « séducteurs ». Ils seront « curieux jusqu’au vice, chercheurs jusqu’à la cruauté, avec des doigts audacieux pour l’insa
65 1961, Comme toi-même. Essais sur les mythes de l’amour. I. Première partie — 5. Dialectique des mythes II. Les deux âmes d’André Gide
98foi pour une preuve de courage. Des vertus et des vices, dans un milieu donné, tout le monde reste en droit de juger au nom d
66 1961, Comme toi-même. Essais sur les mythes de l’amour. Annexes — iii. Post-scriptum
99s, ce n’est pas seulement l’acte sexuel, mais les vices contre-nature qui pourraient aussi bien être recherchés et expériment
100de sa morale puritaine, la mère le rejetait aux « vices contre-nature », et en condamnant « l’impudique » au nom de l’Évangil
67 1961, Vingt-huit siècles d’Europe. III. L’ère des philosophes. De Leibniz à Condorcet — III.2. L’Europe des lumières
101p sur coup, si les divisions des conquérants, les vices de leurs gouvernements, le séjour de la noblesse à la campagne, le dé
68 1961, Vingt-huit siècles d’Europe. IV. L’Ère de la Révolution de Kant à Hegel — IV.7. Synthèses historico-philosophiques (II)
102pas là de la domination de l’Église par l’État ou vice versa, mais de la nécessité ou se trouve l’État lui-même de développe
69 1961, Vingt-huit siècles d’Europe. V. L’Ère des nations, (de 1848 à 1914)
103s à tous les inconvénients [p. 260] et à tous les vices de l’indéfini, de l’illimité, de l’absolu, de l’idéal. L’Europe serai
70 1961, Preuves, articles (1951–1968). Dialectique des mythes : Le carrefour fabuleux (I) (avril 1961)
104 de « séducteurs ». Ils seront « curieux jusqu’au vice, chercheurs jusqu’à la cruauté, avec des doigts audacieux pour l’insa
71 1962, Les Chances de l’Europe. IV. Les nouvelles chances de l’Europe
105ulturel. 50 C’est une assez bonne liste de nos vices, tels qu’ils se sont manifestés, du moins à partir des débuts de l’èr
106s ? Va-t-elle être évincée du Tiers Monde par ses vices, au détriment de ses valeurs authentiques ? Ou peut-elle encore réagi
107ement plus facile que l’action. Les vertus et les vices de l’Europe, son passé et son expérience la rendent doublement respon
72 1965, La Suisse ou l’histoire d’un peuple heureux. I. Le paysage historique, ou comment se forme une fédération — I.4. « Le pacte de 1291 a fondé la Suisse »
108 des patries » ou des États, jusqu’au jour où les vices d’un tel système provoqueront une crise mortelle, et l’État fédéral e
73 1965, La Suisse ou l’histoire d’un peuple heureux. III. La morale quotidienne et le climat de culture ou comment on vit dans une fédération
109 par des outrances verbales contre l’Allemand, ou vice versa. C’est alors que Cari Spitteler prononça son fameux discours su
74 1968, Preuves, articles (1951–1968). Marcel Duchamp mine de rien (février 1968)
110 volontiers ce qu’il appelle sa paresse. C’est un vice, déclare-t-il avec sérénité. Peut-être le croit-il. Moi non. Cet « ar
75 1968, Les Cahiers protestants, articles (1938–1968). Pour une morale de la vocation (1968)
111s les fronts, moralisme et immoralisme, vertus et vices apparaissent également démodés. Ce qui est sérieux, ce qui intéresse,
76 1970, Le Cheminement des esprits. II. Diagnostics de la culture — II.1. L’Europe contestée par elle-même
112 siècles. L’Europe actuelle, quels que soient ses vices et les éléments de décadence qu’elle se refuse à éliminer, reste par
77 1970, Le Cheminement des esprits. III. Champs d’activité — III.6. Culture et technique en Europe et dans le monde
113e du réel. Ajoutez-y le goût du travail, vertu ou vice des populations nordiques, d’ailleurs approuvé par les ordres monasti
78 1970, Les Nouvelles littéraires, articles (1933–1972). Denis de Rougemont : l’amour et l’Europe en expert (24 décembre 1970)
114ire en Dieu est bien, ne pas y croire est mal, et vice versa. Pour être complètement sincère, j’éprouve autant de difficulté
79 1972, L’Amour et l’Occident (1972). Post-scriptum
115, des Vaudois, et plus tard des fraticelli… À ces vices il oppose la vraie piété, la pauvreté, l’ascèse, le détachement. Des
80 1972, Gazette de Lausanne, articles (1940–1984). Il faut dénationaliser l’enseignement [Entretien] (8 décembre 1972)
116il faut que l’un existe pour que l’autre vive, et vice versa. L’éducation sera la résultante d’une tension dynamique entre l
81 1972, Bulletin du Centre européen de la culture, articles (1951–1977). Confrontation des régions transfrontalières [Nos conclusions] (été 1972)
117econds estiment avec moi que « la prudence est le vice des timides mais la vertu des audacieux ». Il est frappant que la seu
82 1974, Journal d’un Européen (fragments 1974). Journal d’un Européen (fragments 1974)
118nées, les Européens sont en train de découvrir le vice le plus profond de l’État-nation centralisé : il a tué les communauté
83 1977, L’Avenir est notre affaire. I. Système de la crise — 1. La religion de la croissance
119nde à certaines volontés délibérées. En effet, le vice majeur du PNB ne réside pas dans le P et le B, comme on le répète, ma
84 1977, L’Avenir est notre affaire. II. De la prévision — 5. Naissance de la prospective
120bon entendeur salut ! Les défaites résultaient du vice des gouvernants, et les victoires de leurs vertus, en dépit de tant d
85 1977, L’Avenir est notre affaire. II. De la prévision — 7. Première histoire de fous : l’Auto
121 impose à ses ouvriers. Il entend les protéger du vice qui naît de loisirs excessifs — c’est-à-dire dépassant le temps de la
86 1977, L’Avenir est notre affaire. II. De la prévision — 8. Deuxième histoire de fous : Hitler
122s’appartient pas, n’a pas de qualités propres, de vices ou de vertus, ni même de compte en banque, et à peine un état civil.
87 1978, Cadmos, articles (1978–1986). La chronique européenne de Denis de Rougemont (hiver 1978)
123tait celui d’un livre « infâme ». IV. Vertus et vices selon la religion nationaliste [p. 102] L’adjectif m’a d’abord fait
124 d’État et la Défense. Il n’y a plus de limite au vice, à l’anarchie, à l’infamie : « Dans le faux, tout est possible », dit
125out est possible », dit la Logique de Vienne… Ces vices et ces vertus, à l’échelle de l’Europe, ne permettent plus, pour l’ho
88 1979, Rapport au peuple européen sur l’état de l’union de l’Europe. Introduction
126le de copier les caricatures que les modèles, les vices que les vertus, les armes de guerre que les procédures de paix. Il es
127 contre l’inflation sans augmenter le chômage, et vice versa. Rien d’assez grand, efficace et hardi pour rendre crédible aux
89 1979, Rapport au peuple européen sur l’état de l’union de l’Europe. I. L’économie
128ulte à la fois d’une récession conjoncturelle, de vices structurels dans le modèle de croissance partout admis, et de la cons
90 1982, La Part du Diable (1982). Postface après quarante ans
129aient du Diable leur instrument pour exténuer les vices à force d’y céder. L’orgie leur tenait lieu d’ascèse et la communauté
130, dans la profanation ou le blasphème, ni dans le vice catalogué que j’ai cherché la trace du Diable, mais dans l’immense, l
91 1985, Cadmos, articles (1978–1986). Trente-cinq ans d’attentes déçues, mais d’espoir invaincu : le Conseil de l’Europe (été 1985)
131 Chi va piano perd la Corée. — La prudence est le vice des timides et la vertu des audacieux […]. Messieurs les Députés, ce