1 1927, Revue de Belles-Lettres, articles (1926–1968). Récit du pickpocket (fragment) (mai 1927)
1 me regarda longuement. » Mes parents me savaient vierge et c’était la joie de leur vie, car ils aimaient en moi par-dessus to
2 1930, Foi et Vie, articles (1928–1977). « Pour un humanisme nouveau » [Réponse à une enquête] (1930)
2ais où trouver les lévites assez purs pour garder vierge parmi nous — voici déjà tant de faux dieux — le fascinant éclat de ce
3 1930, Bibliothèque universelle et Revue de Genève, articles (1925–1930). Voyage en Hongrie II (novembre 1930)
3te de questions sociales. La Puszta est une terre vierge, je veux dire que la bourgeoisie ne s’y est pas encore répandue. Il y
4 1931, Foi et Vie, articles (1928–1977). Sécularisme (mars 1931)
4ces fétichistes, à leur parler de Luther et de la Vierge de Lourdes, à leur révéler les culottes de chez Esders. » N’insistons
5 1931, Foi et Vie, articles (1928–1977). Une exposition d’artistes protestants modernes (avril 1931)
5 dogmes spécifiquement catholiques, concernant la Vierge et les saints. En deux mots, il y a des « sujets catholiques », il n’
6 1932, Le Paysan du Danube. I. Le Paysan du Danube — I.3. Voyage en Hongrie
6te de questions sociales. La Puszta est une terre vierge, je veux dire que la bourgeoisie ne s’y est pas encore répandue. Il y
7 1932, Le Paysan du Danube. II. La lenteur des choses — II.2. Petit journal de Souabe
7 où circulent des bêtes nées du rêve. Et l’Archer Vierge y court en vain sur la trace des figures de son désir. (« Oh ! qu’il
8 1938, Esprit, articles (1932–1962). La passion contre le mariage (septembre 1938)
8tion, tandis que pour saint Paul, celui qui reste vierge « fait mieux » que celui qui se marie, même chrétiennement. L’hérésie
9 1938, Esprit, articles (1932–1962). L’amour action, ou de la fidélité (novembre 1938)
9u dans l’état où il était lorsqu’il a été appelé (vierge ou marié)… usant du monde comme n’en usant pas, car la figure de ce m
10 1939, L’Amour et l’Occident (1972). I. Le mythe de Tristan
10açait la capitale. (C’est le motif consacré de la vierge délivrée par un jeune paladin.) Blessé par le monstre, Tristan est so
11lanches mains ». Et en effet, Tristan la laissera vierge, car il regrette « Iseut la bloie ». Enfin, blessé à mort, et de nouv
12 nom et pour sa beauté » mais cependant la laisse vierge, n’est-il pas évident que rien ne l’oblige à ce mariage et à cette ch
11 1939, L’Amour et l’Occident (1972). II. Les origines religieuses du mythe
13l pas que les Cathares croyaient bien à la Sainte Vierge, sauf qu’elle représentait pour eux non pas une femme de chair, mère
14el converti dans la plus récente poésie voue à la Vierge des images qu’il avait inventées pour d’autres. Peire d’Auvergne fit
15dicule. Il est sublime quand, par piété envers la Vierge, il rend hommage à toutes les femmes et marche dans la boue pour lais
16ut du xiie siècle, pour instituer un culte de la Vierge. Marie reçoit généralement, dès cette époque, le titre de regina coel
17’être rachetée par Jésus-Christ. » Le culte de la Vierge répondait à une nécessité d’ordre vital pour l’Église menacée et entr
18 le culte de la Femme, de la Mère, [p. 136] de la Vierge. Il participe de cette épiphanie de l’Anima, qui figure à mes yeux, d
12 1939, L’Amour et l’Occident (1972). IV. Le mythe dans la littérature
19consacrant ses derniers chants à la louange de la Vierge Notre-Dame opposée à « ma » dame — mais sans varier le moins du monde
20 de la Mélancolie nocturne, s’adressant à cette « Vierge sérieuse », il la prie d’évoquer encore l’âme d’Orphée, l’époux de Ca
13 1939, L’Amour et l’Occident (1972). VI. Le mythe contre le mariage
21 298] tandis que pour saint Paul, celui qui reste vierge « fait mieux » que celui qui se marie, même chrétiennement. L’hérésie
14 1939, L’Amour et l’Occident (1972). VII. L’amour action, ou de la fidélité
22u dans l’état où il était lorsqu’il a été appelé (vierge ou marié)… usant du monde comme n’en usant pas, car la figure de ce m
15 1939, L’Amour et l’Occident (1972). Appendices
23par les Français en fierce, d’où selon certains : Vierge. En Russie au contraire, le mot firz aurait à peine changé, donnant f
24 pas plus convaincant que celui de « fercia » à « vierge » (latin « virgo »). La déviation du son est aussi prononcée que cell
25 la pièce reste masculine. Ensuite, le passage de Vierge à Dame ou Reine ne va pas de soi, mais constitue, précisément — s’il
16 1942, La Part du Diable (1982). III. Le Diable démocrate
26us les traits d’un playboy dynamique et optimiste vierge de toute pensée. Ou, si nous sommes par hasard des intellectuels libé
17 1946, Journal des deux Mondes. 4. Puisque je suis un militaire…
27bourgeoise, mort soldatesque et mort de carnaval, vierge, paysanne, ou fille à lansquenets, c’est toujours elle qui le rejoint
18 1946, Journal des deux Mondes. 7. La route de Lisbonne
28 devant nous qu’un océan sans douanes ! Dix jours vierges, dix jours durant lesquels on peut imaginer que la police renoncera a
19 1946, Journal des deux Mondes. 8. Premiers contacts avec le nouveau monde
29. 121] gros et forts, nourris scientifiquement et vierges de complexes. La science et le progrès vous guident vers la richesse
20 1946, Journal des deux Mondes. 9. Voyage en Argentine
30ore qu’au Canada et aux États-Unis, la terre soit vierge, et qu’elle impose à l’homme tous les vertiges de l’imagination sur t
21 1946, Journal des deux Mondes. 10. Solitudes et amitiés
31s du clavecin, combien de fois cette mathématique vierge et vivace comme la sainteté même ne m’a-t-elle pas conduit au bord de
22 1946, Journal des deux Mondes. 13. Virginie
32rès le gazon, pour y chercher la trace d’un sabot vierge. Fin d’octobre 1943 Souvenir d’un orage en Virginie. — Grands plat
23 1948, L’Europe en jeu. Trois discours suivis de Documents de La Haye. III
33s en Europe pour émigrer plus tard sur des terres vierges où leurs excès sont manifestes et menaçants, car leur conflit se décl
24 1952, Preuves, articles (1951–1968). Le dialogue Europe-Amérique (août-septembre 1952)
34s, les « Pères pèlerins », et d’une vaste contrée vierge. Une fille n’est pas une partie de son père. Elle peut tenir de lui m
25 1952, Bulletin du Centre européen de la culture, articles (1951–1977). Le dialogue Europe-Amérique (juin-juillet 1952)
35s, les « Pères pèlerins », et d’une vaste contrée vierge. Une fille n’est pas une partie de son père. Elle peut tenir de lui m
26 1955, Preuves, articles (1951–1968). Le Château aventureux : Passion, Révolution, Nation (mai 1955)
36en 1143), les chanoines instituent le culte de la Vierge. Et Notre-Dame répond à la Dame des pensées, comme à la cortezia des
27 1956, Bulletin du Centre européen de la culture, articles (1951–1977). À pied d’œuvre (avril-mai 1956)
37stant d’animer, dans le champ si vaste et presque vierge de l’éducation post-scolaire, un courant d’informations et une volont
28 1957, L’Aventure occidentale de l’homme. Deuxième partie. La Quête occidentale — 4. Le Château aventureux
38en 1143), les chanoines instituent le culte de la Vierge. Et Notre-Dame répond à la Dame des pensées, comme à la cortezia des
29 1957, L’Aventure occidentale de l’homme. Deuxième partie. La Quête occidentale — 9. Les ambivalences du progrès
39ontradictions qui le sous-tendent, ouvre un champ vierge à des conflits nouveaux, appelant eux-mêmes de nouveaux actes d’inven
30 1958, Preuves, articles (1951–1968). Sur un centre qui doit être partout (mai 1958)
40re siècle. Une ville neuve dans un terrain vague, vierge de traditions locales. Avantage : le district fédéral ne dépendrait d
31 1961, Comme toi-même. Essais sur les mythes de l’amour. Introduction. L’érotisme et les mythes de l’âme — f. Soulèvement des puissances animiques
41sion rêvée, le culte de la Dame et le culte de la Vierge, les hérésies gnostiques ravivées et le cynisme libertin [p. 38] nais
32 1961, Vingt-huit siècles d’Europe. I. Les Origines d’Hésiode à Charlemagne, (du ixe siècle av. J.-C. au xie siècle de notre ère) — I.1. Proto-histoire d’un continent sans nom
42transforma le continent en marécage puis en forêt vierge. Ainsi fut anéantie, vers l’an 8000 av. J.-C., la civilisation qui av
33 1961, Vingt-huit siècles d’Europe. I. Les Origines d’Hésiode à Charlemagne, (du ixe siècle av. J.-C. au xie siècle de notre ère) — I.2. Le mythe de l’enlèvement d’Europe
43pe des songes véridiques ; alors, la fille encore vierge de Phoinix, Europé, qui dormait dans sa chambre à l’étage supérieur,
44rait son large dos. Elle dit alors, au milieu des vierges aux longues tresses : « Venez, chères compagnes, compagnes de mon âge
45eures lui préparaient une couche ; elle qui était vierge auparavant, sans tarder devint l’épouse de Zeus ; sans tarder, elle c
46 Une seule mort est trop légère pour la faute des vierges. Suis-je éveillée, pleurant un acte honteux ? ou bien, sans reproche,
47ur la glauque étendue, Le divin Taureau dit : — Ô Vierge ne crains rien. Viens ! Voici l’île sainte aux antres prophétiques Où
34 1961, Vingt-huit siècles d’Europe. I. Les Origines d’Hésiode à Charlemagne, (du ixe siècle av. J.-C. au xie siècle de notre ère) — I.6. Le concept géographique
48graphes. Ils voyaient dans l’Europe l’image de la Vierge : une Vierge couronnée, pour tête l’Espagne, pour cœur la France, pou
49voyaient dans l’Europe l’image de la Vierge : une Vierge couronnée, pour tête l’Espagne, pour cœur la France, pour bras et mai
50’une avec le globe, l’autre avec le sceptre ; une Vierge dont la plaine russe se perdant au fond de l’Asie obscure, représenta
51eprésentait la robe aux vastes et vagues plis. La Vierge Chrétienne qui a conçu par l’Esprit. 25. Variétés I, p. 24, puis
35 1961, Vingt-huit siècles d’Europe. V. L’Ère des nations, (de 1848 à 1914)
52n manque de vigilance, tantôt vieillard et tantôt vierge folle : Cette spiritualité prédominante qui se manifeste actuellemen
53temps ? 195 Quel que soit le comportement de la vierge Europe — elle peut veiller avec sagesse près de sa lampe ou, demoisel
54é Germania, Heine a ce nouvel élan d’espoir : La vierge Europe est fiancée au beau génie de la Liberté : ils tendent amoureus
55leurs cris joyeux ; un immense surplus d’énergies vierges se répandait en amour et en joies naïves. Le soleil les inondait de c
36 1965, La Suisse ou l’histoire d’un peuple heureux. III. La morale quotidienne et le climat de culture ou comment on vit dans une fédération
56bourgeoise, mort soldatesque et mort de carnaval, vierge, paysanne ou fille à lansquenets, c’est toujours elle qui le rejoint
57ue la proclamation du dogme de l’Assomption de la Vierge en 1950 marque la date la plus importante de l’histoire religieuse de
37 1972, L’Amour et l’Occident (1972). Post-scriptum
58 orthodoxes ont décidé que l’on doit penser de la Vierge. Mais que penser de quelqu’un qui ne conçoit pas l’identité Maria-Sop
59niers troubadours du Languedoc avaient vouée à la Vierge, ou à cette Clémence qui, croit-on, sous le masque de Clémence Isaure
60 autour d’une église dédiée — bien entendu — à la Vierge. L’ensemble va devenir l’abbaye de Fontevrault, formée d’un grand cou
38 1974, Bulletin du Centre européen de la culture, articles (1951–1977). Stratégie de l’Europe des régions (printemps 1974)
61s coins reculés de la Suisse, des gens à peu près vierges de toute information sur les réalités du xxe siècle, qui ne savent p
39 1982, La Part du Diable (1982). Postface après quarante ans
62s du clavecin, combien de fois cette mathématique vierge et vivace comme la sainteté même ne m’a-t-elle pas conduit au bord de