1 1930, Bibliothèque universelle et Revue de Genève, articles (1925–1930). Voyage en Hongrie I (octobre 1930)
1 pu retrouver le nom de qui l’on a reconduit à sa villa, vers cinq heures [p. 406] à travers ces quartiers si clairs, arbres
2t les arbustes sèchent, vers une espèce de grande villa baroque assez décrépite, décor en pierre brune peu solide, rongé de p
2 1931, Foi et Vie, articles (1928–1977). Au sujet d’un grand roman : La Princesse Blanche par Maurice Baring (mai 1931)
3: les acteurs du drame n’hésitent pas à louer une villa à Heidelberg ou à Séville quand la situation n’est plus tenable à Lon
3 1932, Le Paysan du Danube. a. Le sentiment de l’Europe centrale
4gart, plus moderne, plante des arbres, espace des villas sur ses collines, s’aère et redevient une ville à la campagne ; du mê
4 1932, Le Paysan du Danube. I. Le Paysan du Danube — I.3. Voyage en Hongrie
5 pu retrouver le nom de qui l’on a reconduit à sa villa, vers cinq heures à travers ces quartiers si clairs, arbres et jets d
6t les arbustes sèchent, vers une espèce de grande villa ou palais baroque assez décrépit, un décor en pierre brune peu solide
5 1938, Journal d’Allemagne. 1. Journal (1935-1936)
7Université est le plus riche de la ville. Grandes villas et palais dans des jardins, larges avenues luisantes et ombragées. La
8rapeaux dans les beaux quartiers : un ou deux par villa seulement. Mais les maisons des rues commerçantes et des quartiers po
6 1939, Bulletin de la Guilde du Livre, articles (1937–1948). Billet d’aller et retour (décembre 1939)
9ndes. [p. 191] Cette même rue se prolonge par des villas d’une incroyable variété de formes ultramodernes, puis se perd peu à
7 1942, La Part du Diable (1982). I. L’Incognito et la révélation
10 Il faisait une chaleur torride. Jung possède une villa sur les rives du lac de Zurich. Il proposa que la séance eût lieu dan
8 1946, Journal des deux Mondes. 4. Puisque je suis un militaire…
11ues des Indes. Cette même rue se prolonge par des villas d’une incroyable variété de formes ultra-modernes, puis se perd peu à
9 1946, Journal des deux Mondes. 8. Premiers contacts avec le nouveau monde
12 milliardaires de New York, — une cinquantaine de villas blanches, de châteaux rouges ou violets, sur des pelouses vert pomme
10 1946, Journal des deux Mondes. 9. Voyage en Argentine
13 bruni du cirque immense des collines, piquées de villas au soleil, par-dessus le dos gris d’un cheval qui broutait l’herbe d’
11 1947, Doctrine fabuleuse. 8. Contribution à l’étude du coup de foudre
14rive à Berlin le lendemain. Sur le seuil de notre villa de Zehlendorf, ma femme m’attend, grave et presque sévère. Moi, je ne
12 1947, Vivre en Amérique. 4. Conseil à un Français pour vivre en Amérique
15ont en règle générale beaucoup plus jolis que nos villas de macaron ocré, trop hautes et maigres, hérissées de pierres en reli
13 1956, Bulletin du Centre européen de la culture, articles (1951–1977). Ce n’est pas au pied du mur… (juin-juillet 1956)
16intains, qui visitent pour la première fois notre Villa Moynier dans son grand parc, commencent par admirer le lac et le Mont
14 1957, Preuves, articles (1951–1968). Sur le crépuscule d’un régime (octobre 1957)
17 quoi ! Venise n’a rien de plus artificiel qu’une villa de banlieue, mais la Place est sublime. Il faut en interdire l’accès
15 1958, Bulletin du Centre européen de la culture, articles (1951–1977). Le Centre européen de la culture : ce qu’il fait — d’où il vient — où il va (février 1958)
18uropéenne.   1954. Transfert du siège du CEC à la Villa Moynier. — Création de la Commission de pédagogie sportive. — Confére
16 1962, Les Chances de l’Europe. III. L’Europe s’unit
19emps 1944, se réunissent clandestinement dans une villa de Genève, et à quatre reprises, des militants de la Résistance de ne
17 1965, La Suisse ou l’histoire d’un peuple heureux. II. L’union, sauvegarde de la diversité ou comment fonctionne une fédération — II.2. Les paradoxes de la vie économique
20u’à sa mort, en 1962, il habite avec sa femme une villa de quatre pièces et conduit une petite Simca. Du héros national des S
18 1965, La Suisse ou l’histoire d’un peuple heureux. III. La morale quotidienne et le climat de culture ou comment on vit dans une fédération
21e enfilade de pièces désertes à Paris, une petite villa à Montreux, enfin « des appartements avec, puis sans jardin » — vint
19 1970, Le Cheminement des esprits. I. Historique — I.5. Trois initiales, ou raison d’être et objectifs du CEC
22hes qui se sont poursuivies depuis vingt ans à la Villa Moynier nourrissent ses stages et ses publications. Et l’on retrouve
23ociations et activités actuellement groupées à la Villa Moynier est parfaitement concevable, et même elle n’irait pas sans av
20 1970, Le Cheminement des esprits. II. Diagnostics de la culture — II.4. À la Table Ronde du Conseil de l’Europe
24 le cadre à la fois prestigieux et familier de la Villa Aldobrandini. Voilà pour l’historique de cette rencontre, d’un type a
21 1970, Le Cheminement des esprits. III. Champs d’activité — III.9. L’Europe, l’été…
25 un des plus beaux parcs de Genève, se dresse une villa romantique. Les pelouses descendent jusqu’aux eaux bleues du Léman. À
22 1970, Lettre ouverte aux Européens. Lettre ouverte
26emps 1944, se réunissent clandestinement dans une villa de Genève, et à quatre reprises, les 31 mars, 29 avril, 20 mai et 7 j
23 1974, Journal d’un Européen (fragments 1974). Journal d’un Européen (fragments 1974)
27onde du Conseil de l’Europe. Elle réunissait à la villa Aldobrandini puis au Capitole de Rome, des publicistes, écrivains et
24 1977, L’Avenir est notre affaire. I. Système de la crise — 2. Le grand litige
28résultats acquis. J’ai vu les villes, villages et villas des côtes de l’Anatolie, de la Syrie, du Liban, d’Israël : sur chaque
25 1977, L’Avenir est notre affaire. III. Repartir de l’Homme — 11. Les variétés de l’expérience communautaire
29ntres, s’il se disperse dans les pavillons et les villas d’une banlieue dénuée de structures, s’il n’y a qu’un vide au centre