1 1927, Bibliothèque universelle et Revue de Genève, articles (1925–1930). Louis Aragon, Le Paysan de Paris (janvier 1927)
1un Nerval sans pudeur, un Musset ivre non plus de vin de France, mais d’alcools pleins de démons, de drogues peut-être mort
2 1927, Revue de Belles-Lettres, articles (1926–1968). Louis Aragon, le beau prétexte (avril 1927)
2uel, moins spirituel et plus cinglant. Au lieu de vin doux, on nous sert des cocktails (un Musset triple-sec). Au lieu du c
3 1927, Revue de Belles-Lettres, articles (1926–1968). Récit du pickpocket (fragment) (mai 1927)
3 mon front de ses lèvres sans une parole quand je vins lui souhaiter le bonsoir. Le lendemain, ses cheveux avaient légèremen
4 1928, Articles divers (1924–1930). Un soir à Vienne avec Gérard (24 mars 1928)
4Pierre Jeanneret et à son étoile nervalienne. Je vins à Vienne pour fuir l’Amérique. Mais les Viennois avaient fui dans les
5 1930, Bibliothèque universelle et Revue de Genève, articles (1925–1930). Voyage en Hongrie I (octobre 1930)
5nt pas. L’après-midi est immense. Nous buvons des vins dorés et doux que nous verse Ilonka Babits (elle est aussi poète, et
6 1932, Le Paysan du Danube. I. Le Paysan du Danube — I.1. Un soir à Vienne avec Gérard
6Pierre Jeanneret et à son étoile nervalienne. Je vins à Vienne pour fuir l’Amérique. Mais les Viennois avaient fui dans les
7 1932, Le Paysan du Danube. I. Le Paysan du Danube — I.3. Voyage en Hongrie
7tent ». L’après-midi est immense. Nous buvons des vins dorés et doux que nous verse Ilonka Babits (elle est aussi poète, et
8 1932, Le Paysan du Danube. II. La lenteur des choses — II.2. Petit journal de Souabe
8tentement large de tout l’être devant un verre de vin allemand que l’on boit à petites gorgées, entre des bouffées de pipe,
9ui se concentre dans un désir ou dans un rêve. Le vin de Souabe grise insensiblement, c’est plutôt qu’une fièvre une jubila
9 1933, La Nouvelle Revue française, articles (1931–1961). Pétrarque, par Charles-Albert Cingria (avril 1933)
10identale, les méfaits de Cicéron, le commerce des vins dans la vallée du Rhône, la marche en montagne, le romantisme, le nat
10 1934, Hic et Nunc, articles (1932–1936). Éditorial (juillet 1934)
11 dans la communion, et non pas dans le pain et le vin, il y a la présence réelle du Seigneur mort pour nous, impies ? Peut-
11 1937, Journal d’un intellectuel en chômage. I. N’habitez pas les villes !
12crevettes. Je me suis procuré un petit tonneau de vin blanc de l’île. C’est un clairet assez acide, qui laisse peut-être un
13Aujard dite Ugénie que j’ai acheté mon tonneau de vin. Ce voisin s’appelle Renaud, comme la majorité des habitants, Renaud-
14sser des soirées attablé devant un verre de petit vin, à regarder le carré de ciel pâlir et les murs qui deviennent roses.
15son. Nous avons trouvé des noix et bu un verre de vin, à la lueur d’une bougie. Heureux de nous retrouver chez nous, dans n
16 fourmi ailée qui danse au-dessus de mon verre de vin blanc. Mai 1934 La mer est d’un vert-bleu crayeux, très froide enco
17 pêches, les bons de pain, le reste du tonneau de vin blanc, nous pourrions subsister sans argent pendant quelques semaines
12 1937, Journal d’un intellectuel en chômage. II. Pauvre province
18é et scellé par les signes visibles du pain et du vin, je dois croire identiquement que c’est là le centre vivant de toute
19 commun les terres d’un petit village ; vendre le vin du pays dans les épiceries du pays, lesquelles ne vendent que des suc
20s fabriqués dans des « caves centrales » avec des vins d’Afrique et des produits chimiques (« que vous avez la gorge brûlant
13 1937, Les Nouvelles littéraires, articles (1933–1972). Selma Lagerlöf, conteur de légende (3 juillet 1937)
21lage ; elle est défigurée par une énorme tache de vin. Faudra-t-il accepter ce martyre ? Déjà, le jeune homme s’y résigne…
14 1937, Esprit, articles (1932–1962). Albert Thibaudet, Histoire de la littérature française de 1789 à nos jours (mars 1937)
22ngue, savoureuse bouillabaisse d’idées, carte des vins commentée, bonhomie et rosseries négligentes, vagabondages, passages,
15 1937, La Nouvelle Revue française, articles (1931–1961). N’habitez pas les villes (Extrait d’un Journal) (juillet 1937)
23 fourmi ailée qui danse au-dessus de mon verre de vin blanc. [p. 81]   Mai La mer est d’un vert bleu crayeux, très froide
24 pêches, les bons de pain, le reste du tonneau de vin blanc, nous pourrions subsister sans argent pendant quelques semaines
16 1938, Journal d’Allemagne. 1. Journal (1935-1936)
25mbres. Ils se nourrissent fort mal, n’achètent ni vin, ni fruits, et rarement de la viande. Mais ils viennent d’acquérir un
17 1939, L’Amour et l’Occident (1972). I. Le mythe de Tristan
26nne à boire. Mais elle leur verse par erreur « le vin herbé » destiné aux époux, et qu’avait préparé la mère d’Iseut. Ils l
27ans : À combien fu determinez Li lovendrincs, li vin herbez : La mère Iseut, qui le bollit, À trois anz d’amistié le fist.
28 accordent au contraire une efficace illimitée au vin magique. Rien de plus significatif que ces variantes, comme nous le v
18 1939, L’Amour et l’Occident (1972). II. Les origines religieuses du mythe
29dont le sens restait secret. (Ainsi la louange du vin, dont l’usage était interdit, devint le symbole de la divine ivresse
30l’action du philtre, et quand Thomas faisait du « vin herbé » un symbole de l’ivresse amoureuse, Gottfried y voit le signe
19 1942, La Part du Diable (1982). V. Le Bleu du Ciel
31s, le Sel et l’Huile. Je lui oppose le Pain et le Vin. Je lui oppose aussi les œuvres d’hommes où sa part a été consumée. J
20 1944, Les Personnes du drame. III. Sincérité et authenticité — 7. Vues sur Ramuz
32recréé par Ramuz. Le « chant de notre Rhône », le vin blanc du Valais, des côtes de Laveaux et de la vallée méridionale, un
21 1946, Journal des deux Mondes. 4. Puisque je suis un militaire…
33 Je devais avoir treize ou quinze ans lorsque j’y vins pour la première fois, descendant à pied d’Andermatt et passant par l
22 1946, Journal des deux Mondes. 7. La route de Lisbonne
34fé, liqueurs, savon, beurre, sucre, pain blanc et vin rouge… Le pain et le vin, symboles de la terre de France, marques sac
35re, sucre, pain blanc et vin rouge… Le pain et le vin, symboles de la terre de France, marques sacrées d’une civilisation.
36rs l’Espagne, à travers un pays de vignes dont le vin rouge sera bu par les Allemands. Voici Perpignan dans un tourbillon d
23 1946, Journal des deux Mondes. 12. L’Amérique en guerre
37à les dépasser. Elle imite les arts de Paris, les vins de la France et du Rhin, le traditionalisme et même le modernisme de
24 1946, Journal des deux Mondes. 16. Journal d’un retour
38s, et dont l’amitié seule avait mûri comme un bon vin. Et j’ai feuilleté des éditions si belles qu’on se demande quels tale
25 1946, Journal de Genève, articles (1926–1982). Journal d’un retour (fin) (18-19 mai 1946)
39 et dont l’amitié seule avait fleuri comme un bon vin. Et j’ai feuilleté des éditions si belles qu’on se demande quels tale
26 1947, Doctrine fabuleuse. 15. Antée ou La terre
40s. Son manager l’a séquestré pendant des mois, ni vin, ni femmes, ni journées de paresse ou de promenade à l’aventure. Vie
27 1947, Vivre en Amérique. 4. Conseil à un Français pour vivre en Amérique
41eux dans le bon temps pour avoir un bifteck et du vin rouge. Ils ne lisent pas tous Pascal, vous non plus. Ils décorent lux
28 1948, Suite neuchâteloise. I
42an Piaget sur la psychologie de l’enfant. Le seul vin suisse qui se vende à New York, mais à quel prix ! c’est le Neuchâtel
29 1950, La Revue de Paris, articles (1937–1969). L’Europe et sa culture (novembre 1950)
43 d’autre chose que de peinture, de parfums, ou de vins du cru ? J’ai dit que nous sommes trois cents millions à l’ouest du r
30 1957, L’Aventure occidentale de l’homme. Troisième partie. Où allons-nous ? — 11. Où l’Aventure et la Voie se rejoignent
44matériel : les miracles d’abord (changer l’eau en vin, ou guérir un paralytique) puis les expériences concluantes (l’avion
31 1957, Preuves, articles (1951–1968). Sur la pluralité des satellites (II) (décembre 1957)
45ateur. De quoi faudrait-il s’étonner ? Lorsque je vins déranger Marcel Duchamp, tout absorbé par un problème d’échecs, pour
32 1959, Preuves, articles (1951–1968). Rudolf Kassner et la grandeur (juin 1959)
46te ce vers : Si le boire te semble amer, deviens Vin. Ici, dit-il, plus de théâtre… Il s’agit de limites, d’abîme, de cen
47sque du tir à l’arc 88 . Le vers de Rilke sur le vin a donc pu lui rappeler ce précepte donné par un maître à un peintre :
33 1961, Comme toi-même. Essais sur les mythes de l’amour. II. Deuxième partie — 6. Rudolf Kassner et la grandeur humaine
48te ce vers : Si le boire te semble amer, deviens Vin. Ici, dit-il, plus de théâtre… Il s’agit de limites, d’abîme, de cent
49sque du tir à l’arc 88 . Le vers de Rilke sur le vin a donc pu lui rappeler ce précepte donné par un maître à un peintre :
34 1961, Vingt-huit siècles d’Europe. I. Les Origines d’Hésiode à Charlemagne, (du ixe siècle av. J.-C. au xie siècle de notre ère) — I.6. Le concept géographique
50é, un ciel doux, et n’y a dedans nulle pénurie de vin et d’arbres fruitiers. En sus, c’est un beau pays, bien orné de ville
35 1961, Vingt-huit siècles d’Europe. III. L’ère des philosophes. De Leibniz à Condorcet — III.1. Perspectives élargies
51ncères, laborieux, mais pesans et trop adonnés au vin ; les Italiens agréables, fins, doux en leur language, mais jaloux et
52 le muscat de Frontignan et de Montefiascone, les vins d’Ay, d’Arbois, de Bordeaux, de Xérez, tandis que d’autres, avec cons
36 1964, Preuves, articles (1951–1968). Un district fédéral pour l’Europe (août 1964)
53seuls pourrions dénaturer. Trois décis d’un petit vin blanc frais de Lavaux ou de Tourbillon, et une assiette de [p. 16] vi
37 1965, La Suisse ou l’histoire d’un peuple heureux. III. La morale quotidienne et le climat de culture ou comment on vit dans une fédération
54tin, qui atteint la grandeur par la densité (« Le Vin herbé »), Rolf Liebermann et Heinrich Sutermeister, fêtés par toute l
55ût fini par l’admettre, devant trois « décis » de vin blanc, riant sous sa moustache, qui était très forte et noire et cach
38 1965, La Suisse ou l’histoire d’un peuple heureux. IV. La Suisse, dans l’avenir européen
56rront ajouter grand-chose. Trois décis d’un petit vin blanc frais de Lavaux ou de Tourbillon et une assiette de viande des
39 1970, Lettre ouverte aux Européens. Lettre ouverte, suite et fin
57 les problèmes de prix du lait, du blé ou même du vin, il est clair que l’Europe des marchandages entre économies étatiques
40 1970, L’Un et le Divers ou la Cité européenne. II. La Cité européenne
58 les problèmes de prix du lait, du blé ou même du vin, il est clair que l’Europe des marchandages entre économies étatiques
41 1970, Preuves, articles (1951–1968). Dépasser l’État-nation (1970)
59 les problèmes de prix du lait, du blé ou même du vin, il est clair que l’Europe des marchandages entre économies étatiques
42 1970, Gazette de Lausanne, articles (1940–1984). L’Europe et le sens de la vie (25-26 avril 1970)
60oient les problèmes de prix du lait, du blé ou du vin, il est clair que l’Europe des marchandages entre économies étatiques
43 1972, L’Amour et l’Occident (1972). Post-scriptum
61, un « voyage » diraient-ils, où nous entraîne le vin herbé du Roman primitif, par l’expérience poétique et musicale. C’est
44 1977, L’Avenir est notre affaire. I. Système de la crise — 1. La religion de la croissance
62 de l’An 2000 : sans eau potable, sans pain, sans vin, et privé même du comprimé d’algues marines en guise de steak qu’on l
63 sort que ceux [p. 49] de Noé. Deucalion signifie vin nouveau, et l’on sait que Noé était un peu ivrogne. L’humanité nouvel
45 1979, Rapport au peuple européen sur l’état de l’union de l’Europe. I. L’économie
64gènes), engrais chimiques, pesticides, hormones ; vins trafiqués, eaux polluées, six à huit fois épurées et rebues, etc. ; —