1 1924, Articles divers (1924–1930). M. de Montherlant, le sport et les Jésuites (9 février 1924)
1idées générales » ne vaillent rien 2  ; sa morale virile nous est néanmoins plus proche que la sensualité vaguement chrétienne
2 1929, Bibliothèque universelle et Revue de Genève, articles (1925–1930). Sherwood Anderson, Mon père et moi et Je suis un homme (janvier 1929)
2rmi nous sait encore parler de sa mère avec cette virile et religieuse tendresse ? C’est un Chinois, c’est un Américain qui vi
3 1929, Bibliothèque universelle et Revue de Genève, articles (1925–1930). Jules Supervielle, Saisir (juin 1929)
3ne phrase naturellement grave ; une voix douce et virile ; et quel beau titre ! « Saisir » n’est-ce point l’acte essentiel de
4 1931, Foi et Vie, articles (1928–1977). Au sujet d’un grand roman : La Princesse Blanche par Maurice Baring (mai 1931)
4scension d’un caractère, d’une volonté, d’une âme virile, trouve dans sa durée même l’élément le plus convaincant de sa grande
5 1932, Le Paysan du Danube. II. La lenteur des choses — II.2. Petit journal de Souabe
5à leur hostilité, comment accueillir avec un cœur viril et bon le spectacle de ces corps amaigris, énervés ? Un cœur viril et
6pectacle de ces corps amaigris, énervés ? Un cœur viril et bon comme celui d’Andersen, un tel cœur ne se fermerait pas devant
6 1932, La Nouvelle Revue française, articles (1931–1961). Les Signes parmi nous, par C. F. Ramuz (janvier 1932)
7e dialogue avec son public et l’époque, de ce ton viril et simple qui est à lui, nullement irrité (comme un Bloy), nullement
7 1934, Foi et Vie, articles (1928–1977). Kasimir Edschmid, Destin allemand (octobre 1934)
8toutefois, les domine. [p. 817] Edschmid est plus viril, plus massif, plus sain ; moins complaisant surtout aux voluptés de l
8 1935, Esprit, articles (1932–1962). André Rouveyre, Singulier (janvier 1935)
9s dont il fait tant de cas. [p. 677] Une lucidité virile forme la leçon de ces pages, tantôt généreuse, tantôt corrosive, touj
9 1935, L’Ordre nouveau, articles (1933–1938). Conversation avec un SA (décembre 1935)
10our provoquer le déploiement de toutes nos forces viriles. On ne peut pourtant pas le nier, purement et simplement au nom du « 
10 1936, Penser avec les mains (1972). I. La commune mesure — I.3. Fatalités du rationalisme bourgeois
11es choses, de pouvoir poétique 9 et de tendresse virile qui est la rançon de son orgueil rationaliste. Certaine élite françai
11 1936, Esprit, articles (1932–1962). Henri Petit, Un homme veut rester vivant (novembre 1936)
12oyens matériels de vivre, mais dont l’acceptation virile constitue sa seule raison d’être. Tout le débat de ce journal revient
13approche de soi-même, qu’un certain recueillement viril dans le concret intime d’une vie, c’est aussi le chemin de l’universe
12 1936, L’Ordre nouveau, articles (1933–1938). Du danger de confondre la bonne foi et le stalinisme (juillet 1936)
14ltérés et égoïstes plutôt que d’une considération virile et positive de la mission de l’esprit inventeur ; enfin que c’est le
13 1937, Les Nouvelles littéraires, articles (1933–1972). Luther contre Érasme (19 juin 1937)
15 : la liberté est à ses yeux dans la connaissance virile d’une nécessité immuable, acceptée et aimée comme telle. Mais cette n
14 1937, Esprit, articles (1932–1962). Marius Richard, Le Procès (juin 1937)
16physique. Mais c’est une sympathie peut-être plus virile que l’auteur demande au lecteur pour tous les êtres auxquels il est m
15 1938, Journal d’Allemagne. 1. Journal (1935-1936)
17our provoquer le déploiement de toutes nos forces viriles. On ne peut pourtant pas le nier, purement et simplement, au nom du «
18 dans un orgueil qu’on lui apprend, qu’elle croit viril (comme ces grandes bottes tout de même embarrassantes quand on n’a pa
16 1938, Les Cahiers protestants, articles (1938–1968). La vraie défense contre l’esprit totalitaire (juillet 1938)
19 compassion sentimentale. Je parle d’une attitude virile et décidée, d’une volonté de libérer ces peuples en leur donnant l’ex
17 1939, Bulletin de la Guilde du Livre, articles (1937–1948). Puisque je suis un militaire… (septembre 1939)
20rs que c’est parades et bottes, fanfares, rythmes virils, flatteuses géométries garantissant l’ordre social contre le mystérie
18 1942, La Part du Diable (1982). IV. Le Diable dans nos Dieux et dans nos maladies
21e morale, du sacrifice au bien commun, des vertus viriles et dures. Le bonheur individuel est devenu notre tabou : signe de déc
19 1944, Les Personnes du drame. I. Sagesse et folie de la personne — 4. Franz Kafka, ou l’aveu de la réalité
22 [p. 125] de Faust. Au lieu d’y voir une modestie virile, et un refus de la speculatio maiestatis, ils y distinguent la tentat
20 1946, Journal des deux Mondes. 4. Puisque je suis un militaire…
23rs que c’est parades et bottes, fanfares, rythmes virils, flatteuses géométries [p. 35] garantissant l’ordre social contre le
21 1947, Doctrine fabuleuse. 10. La gloire
24it la gloire d’un homme.) La gloire antique était virile, comme le don. Alexandre exemplaire, plus beau que tous, plus fort et
22 1957, L’Aventure occidentale de l’homme. Deuxième partie. La Quête occidentale — 3. La spire et l’axe
25in. Apport de Rome. — Il se résume dans le terme viril de citoyen. L’homme ne tient plus sa dignité unique de quelque essenc
23 1959, Preuves, articles (1951–1968). Rudolf Kassner et la grandeur (juin 1959)
26 (Umkehr), de la Personne et de la Liberté. Monde viril où ne peut régner que « cette prose qui exclut les vers : Blaise Pasc
24 1961, Comme toi-même. Essais sur les mythes de l’amour. I. Première partie — 5. Dialectique des mythes II. Les deux âmes d’André Gide
27 bon, et par bien des traits de caractère moins « viril » dirait-on, que la mère, du moins telle que Gide l’a décrite — le pe
25 1961, Comme toi-même. Essais sur les mythes de l’amour. II. Deuxième partie — 6. Rudolf Kassner et la grandeur humaine
28 (Umkehr), de la Personne et de la Liberté. Monde viril où ne peut régner que « cette prose qui exclut les vers : Blaise Pasc
26 1961, Vingt-huit siècles d’Europe. I. Les Origines d’Hésiode à Charlemagne, (du ixe siècle av. J.-C. au xie siècle de notre ère) — I.6. Le concept géographique
29rné de villes, châteaux, villages, et a un peuple viril, qu’elle surpasse Asia et Africa. Elle est partout habitée par les ho
27 1961, Vingt-huit siècles d’Europe. II. Prises de conscience européennes. De Pierre de Bois à l’Abbé de Saint-Pierre, (xive au xixe siècle) — II.1. Sur plusieurs siècles de silence « européen »
30algie de l’unité. Dante en est le premier témoin, viril, sublime et absolu. Situons-le dans le débat du siècle, entre l’Empir
28 1977, L’Avenir est notre affaire. II. De la prévision — 7. Première histoire de fous : l’Auto
31 petit peuple du Middle West, érigeaient en vertu virile l’insensibilité aux facteurs non mesurables de confort, de [p. 181] b