1 1926, Revue de Belles-Lettres, articles (1926–1968). Paradoxe de la sincérité (décembre 1926)
1yable, trop visiblement, tu prêtais bien quelques voiles à mon dégoût d’un moi que la vie me montrait si désespérément vrai, t
2 1932, Le Paysan du Danube. II. La lenteur des choses — II.2. Petit journal de Souabe
2uchée en rond entre les collines, secrète sous un voile de brume bleue, dans une grande paix. Vue de la hauteur, sous un ciel
3 1932, Le Paysan du Danube. II. La lenteur des choses — II.3. Châteaux en Prusse
3[p. 170] Châteaux en Prusse Au loin passaient des voiles claires parmi les blés violents ; le ciel paraissait plus grand que l
4rs pattes roses. À l’horizon toujours passent des voiles, mais on ne voit pas la mer.   Dans la bibliothèque de Waldburg, qui
4 1933, Foi et Vie, articles (1928–1977). « Histoires du monde, s’il vous plaît ! » (janvier 1933)
5ilité foncière et bien décevante, sitôt écarté le voile d’obscurité purement formelle dont la mode d’alors recommandait qu’on
5 1936, Penser avec les mains (1972). I. La commune mesure — I.4. Hegel, Comte, Marx, ou la rationalisation
6 Qu’on supprime l’un, et l’autre disparaît. Qu’on voile le but, et l’action se relâche. Mais à l’inverse, que l’on déclare l’
6 1936, Hic et Nunc, articles (1932–1936). Sur une page de Bossuet (ou Tradition et Révélation) (janvier 1936)
7tre moyen, fût-il « déduit » de la Révélation, ne voile la réalité de l’abîme, et ne détourne les fidèles de cette seule chos
7 1936, L’Ordre nouveau, articles (1933–1938). Du danger de confondre la bonne foi et le stalinisme (juillet 1936)
8eux mythes de leur classe. Et l’on repart, toutes voiles regonflées, vers le Bonheur, la Richesse, le Progrès. Symbolisés, je
8 1937, Journal d’un intellectuel en chômage. Préambule
9 lumière humide baigne ce paysage horizontal. Des voiles ocrées passent au ras des dunes basses qui ondulent à peine, en demi-
9 1937, Journal d’un intellectuel en chômage. I. N’habitez pas les villes !
10oppement de pensées puissantes. Ici tout est sans voile, dans sa nudité devant Dieu. Ici plus de dérangements domestiques, pl
10 1937, Journal d’un intellectuel en chômage. II. Pauvre province
11 haute aussi, blanchie, presque sans fenêtres. Un voile vert clôt la porte d’entrée, où l’on accède par quelques marches et u
11 1939, L’Amour et l’Occident (1972). I. Le mythe de Tristan
12 la mesure où notre instinct l’exige, mais il les voile aussi dans la mesure où le grand jour de la raison les menacerait 2 .
13istan s’embarque à l’aventure dans un bateau sans voile ni rames, emportant son épée et sa harpe. Il aborde au rivage irlanda
14le guérir. Elle vient, et son vaisseau arbore une voile blanche, signe d’espoir. Iseut aux blanches mains guettait son arrivé
15’en vient au lit de Tristan et lui annonce que la voile est noire. Tristan meurt. Iseut la blonde débarque à cet instant, mon
16 inquiétant du mythe : le danger qu’il exprime et voile, cette passion qui ressemble au vertige… Mais ce n’est plus l’heure d
17le d’Irlande, où t’attardes-tu ? Ce qui gonfle ma voile, sont-ce tes soupirs ? Souffle, [p. 56] souffle ô vent ! Malheur, ah 
12 1939, L’Amour et l’Occident (1972). II. Les origines religieuses du mythe
18que l’on a dit plus haut du mythe de Tristan, qui voile et exprime à la fois le désir de mort. D’autre part, les dieux celtiq
13 1939, L’Amour et l’Occident (1972). III. Passion et mystique
19ssé s’embarque sur une nacelle sans gouvernail ni voile, muni seulement de son épée et de sa harpe. Il part à la recherche du
14 1939, L’Amour et l’Occident (1972). IV. Le mythe dans la littérature
20amais, la tragédie des Amants de Vérone, c’est le voile un instant déchiré, ne laissant au souvenir de nos yeux que l’image n
21iculement étrange, et ne devons-nous pas, sous le voile du plus profond mystère, nous venger amplement de cette ineptie ? » (
22ît, alangui, honteux et confus, mais à travers le voile des larmes vertueuses, reconnaissable à je ne sais quel frisson funèb
23mis : Elle aussi, l’ère du Christ, que Dieu nous voile, Passera, la Nouvelle Alliance sera rompue ; [p. 241] Alors nous con
15 1939, L’Amour et l’Occident (1972). V. Amour et guerre
24, de Tristan ou de Palamedes… Le plus souvent, un voile de mélancolie est répandu sur toute l’action ; le nom de la Fontaine
25 encore dans la coutume du chevalier de porter le voile ou une pièce du vêtement de sa dame, qu’il lui remet parfois, après l
16 1940, Gazette de Lausanne, articles (1940–1984). « À cette heure où Paris… » (17 juin 1940)
2617 juin 1940) b À cette heure où Paris exsangue voile sa face d’un nuage, et se tait, que son deuil soit le deuil du monde 
17 1942, La Part du Diable (1982). I. L’Incognito et la révélation
27s. 4. Réalité du mythe Mais si nous écartons ce voile grossier, que trouverons-nous ? Un mythe ou une réalité ? Derrière l’
18 1942, La Part du Diable (1982). II. Hitler ou l’alibi
28rabole. [p. 70] À cette heure où Paris exsangue voile sa face d’un nuage, et se tait, que son deuil soit le deuil du monde 
19 1944, Les Personnes du drame. I. Sagesse et folie de la personne — 4. Franz Kafka, ou l’aveu de la réalité
29ossible de savoir quoi : personne n’a traversé le voile et les messages interceptés ne sont pas clairs… La transcendance, dan
20 1945, Le Figaro, articles (1939–1953). Le dernier des Mohicans (11 octobre 1945)
30’un canoë vers le pied du rocher où j’écris. Deux voiles inclinées se croisent lentement entre les troncs des pins sur un vert
21 1946, Journal des deux Mondes. 2. Journal d’attente
31ns de ce temps, dans l’enthousiasme déchirant les voiles, du salut qui nous est promis ! 21 mai 1939 Promenade au Bois avec
22 1946, Journal des deux Mondes. 5. Anecdotes et aphorismes
32e page et demie. À cette heure où Paris exsangue voile sa face d’un nuage et se tait, que son deuil soit le deuil du monde !
23 1946, Journal des deux Mondes. 15. Le choc de la paix
33’un canoë vers le pied du rocher où j’écris. Deux voiles inclinées se croisent lentement entre les troncs des pins sur un vert
24 1948, Suite neuchâteloise. VII
34 sombre au fond de la vallée, où tournoyaient des voiles inclinées… Balaton, lac de plaine aux eaux fades, environné de collin
25 1948, Bulletin de la Guilde du Livre, articles (1937–1948). Lacs (août 1948)
35 sombre au fond de la vallée, où tournoyaient des voiles inclinées… Balaton, lac de plaine aux eaux fades, environné de collin
26 1951, La Revue de Paris, articles (1937–1969). Inde 1951 (décembre 1951)
36dé de ses meubles, le mur du fond tendu d’un seul voile de soie noir chargé de larges signes d’or, Çakuntala dansait des dans
27 1955, Preuves, articles (1951–1968). L’aventure occidentale de l’homme : L’exploration de la matière (août 1955)
37r éliminer. Le Cosmos tout entier se résout en un voile tissé d’ondes animant le vide 30 . Le monde phénoménal n’est plus qu’
38ce en la réalité de la matière ! Mais derrière ce voile, qu’y a-t-il ? Cette question n’a pas de sens, nous dit-on. Dans l’Un
28 1957, L’Aventure occidentale de l’homme. Deuxième partie. La Quête occidentale — 7. L’exploration de la matière
39r éliminer. Le Cosmos tout entier se résout en un voile tissé d’ondes animant le Vide. 99 % de la matière cosmique consiste e
40ce en la réalité de la matière ! Mais derrière ce voile, qu’y a-t-il ? Cette question n’a pas de sens, nous dit-on. Dans l’Un
29 1958, Définition, valeurs, énergie, recherche : quatre essais européens (1958). Définitions, valeurs, énergie, recherches : Quatre essais européens
41ions, comme le pensait l’Orient, ne sont pas le « Voile de Maya » comme l’enseignaient les religions bouddhistes et les école
30 1959, Preuves, articles (1951–1968). Nouvelles métamorphoses de Tristan (février 1959)
42 comme la tempête, devant les vagues, cravache un voile d’écume ; une exigence plus forte encore leur commandait le calme, et
31 1961, Comme toi-même. Essais sur les mythes de l’amour. Introduction. L’érotisme et les mythes de l’âme — c. Présence des mythes et leurs pouvoir dans divers ordres
43 conscience sous une sorte de déguisement qui les voile en même temps qu’il les révèle, cela tient beaucoup moins à quelque r
32 1961, Comme toi-même. Essais sur les mythes de l’amour. I. Première partie — 1. Nouvelles métamorphoses de Tristan
44 comme la tempête, devant les vagues, cravache un voile d’écume ; une exigence plus forte encore leur commandait le calme, et
33 1961, Vingt-huit siècles d’Europe. I. Les Origines d’Hésiode à Charlemagne, (du ixe siècle av. J.-C. au xie siècle de notre ère) — I.2. Le mythe de l’enlèvement d’Europe
45’Europé se gonfla en une poche profonde, comme la voile d’un navire, et allégeait le poids de la jeune fille. Déjà elle était
34 1961, Vingt-huit siècles d’Europe. I. Les Origines d’Hésiode à Charlemagne, (du ixe siècle av. J.-C. au xie siècle de notre ère) — I.6. Le concept géographique
46a poupe ; jamais le vent du ciel ne gonflerait la voile. Aussi l’air y est-il enveloppé comme d’un manteau de brouillards ; u
35 1961, Vingt-huit siècles d’Europe. III. L’ère des philosophes. De Leibniz à Condorcet — III.2. L’Europe des lumières
47tour sur la scène du monde. Si du nord au midi le voile de la Religion s’est déchiré, un commerce immense a jetté de nouveaux
36 1961, Vingt-huit siècles d’Europe. IV. L’Ère de la Révolution de Kant à Hegel — IV.7. Synthèses historico-philosophiques (II)
48ix, et recevez le baiser fraternel, dépouillez ce voile gris et regardez avec un amour juvénile la miraculeuse splendeur de l
37 1961, Vingt-huit siècles d’Europe. VII. L’Ère des fédérations. De l’Unité de culture à l’union politique — VII.1. Les sources vives
49ans le cosmos des sciences. Elle ne souffre aucun voile ; elle ne permet pas la tranquillité d’opinions faites une fois pour
38 1962, Les Chances de l’Europe. I. L’aventure mondiale des Européens
50artir à la quête de leur sœur enlevée. Chacun fit voile dans une direction différente. Et l’un fonda Carthage, tandis que d’a
39 1970, Le Cheminement des esprits. III. Champs d’activité — III.6. Culture et technique en Europe et dans le monde
51et ne sont pas une simple illusion, une partie du voile de Maya que tout l’effort spirituel devrait tendre à dissiper, comme
40 1970, Lettre ouverte aux Européens. I. L’unité de culture
52ent les docétistes, et ne sont pas seulement un « voile de Maya ». Si l’on croit avec [p. 35] les Hindous que le corps et la
41 1972, L’Amour et l’Occident (1972). Post-scriptum
53de retour, dont Pétrarque nous dit « qu’il mit la voile et prit les rames à la recherche de sa mort ». Je lis et je revis l’é
54 camp du moine, renient Guillaume, et prennent le voile à Fontevrault. Guillaume IX ne semble pas avoir pris au sérieux l’œu
55tan s’embarque à l’aventure dans une nacelle sans voile ni rames, emportant son [p. 420] épée et sa harpe. Cela finit en Irla
42 1978, Cadmos, articles (1978–1986). Conditions d’un renouveau (automne 1978)
56 l’Inde par exemple — où la matière est illusion, voile de Maya ? En Europe, la matière a été reconnue par Dieu, lui-même, pu
43 1986, Cadmos, articles (1978–1986). Denis de Rougemont tel qu’en lui-même… [Entretien] (printemps 1986)
57itre en était : « À cette heure où Paris exsangue voile sa face de nuages et se tait. » Je me dis : « Bon c’est un peu sentim