1 1929, Les Méfaits de l’instruction publique (1972). 5. La machine à fabriquer des électeurs
1re et compter pour suivre la campagne électorale, voter et truquer légalement les votes. Ensuite, il faut de l’histoire, et d
2 1933, Les Nouvelles littéraires, articles (1933–1972). Parole de Dieu et parole humaine, par Karl Barth (30 décembre 1933)
2 Hitler lui-même et par toute l’opinion publique, votait la clause aryenne et trahissait sa foi, Barth s’est dressé dans une p
3 1934, Politique de la Personne (1946). IV. Problèmes de la révolution personnaliste — 13. Triomphe de la Personne, (Aphorismes)
3rxiste, et qu’on peut posséder une auto et ne pas voter pour la droite. Il faut donc bien admettre que les facteurs « matérie
4 1937, Journal d’un intellectuel en chômage. II. Pauvre province
4s trop ce qu’ils sont, à part les châtelains. Ils votent radical ou socialiste, et se font battre à plates coutures, régulière
5 1937, Esprit, articles (1932–1962). Neutralité oblige (octobre 1937)
5 censés la garantir. Quand bien même nous aurions voté des milliards de crédit d’armement, et des mesures d’instruction mili
6 1938, Journal d’Allemagne. 2. Conclusion 1938
6re le capitalisme que les mineurs de la Sarre ont voté leur rattachement au IIIe Reich. Ce n’est pas en parlant d’hystérie q
7 1940, Mission ou démission de la Suisse. 3. Neutralité oblige, (1937)
7 censés la garantir. Quand bien même nous aurions voté des milliards de crédit d’armement, et des mesures d’instruction mili
8 1941, Journal de Genève, articles (1926–1982). Veille d’élection présidentielle (14 novembre 1940)
8ndidat contre lequel ils proposaient cependant de voter. Fair play ! Ce qui frappe le plus un Européen fraîchement débarqué,
9 1942, La Part du Diable (1982). IV. Le Diable dans nos Dieux et dans nos maladies
9 plus grossiers et aux plus ignorants le droit de voter et de dire leur mot sur tout : ce ne sera pas pire.) Alors le vertige
10 1946, Lettres sur la bombe atomique. 13. La pensée planétaire
10 dans le Pacifique. Les Anglais eussent peut-être voté différemment. La solidarité pratique des différentes parties du globe
11 1946, Lettres sur la bombe atomique. 17. La fin du monde
11omme si l’humanité, au scrutin très secret, avait voté que l’on arrête les frais ; et tous ces fous ne feraient en somme qu’
12 1946, Lettres sur la bombe atomique. 18. La paix ou la mort
12aisent. Mais en refusant de choisir la paix, vous votez tacitement pour la mort, et vous en rendez responsable. Tout tient à
13 1946, Réforme, articles (1946–1980). À hauteur d’homme (1er juin 1946)
13n consciemment entre trois idéaux de l’homme ? Et votera-t-on pour telle mesure précise jugée conforme à ce qu’on attend de l’ho
14 à ce qu’on attend de l’homme ? Point du tout, on votera sur les ismes, dans un état d’esprit assez voisin de celui du joueur
15table. Le malheur serait que les électeurs, ayant voté pour un parti, se figurent avoir fait de la politique. Car celle-ci n
16qu’au lendemain de la proclamation des résultats. Votez donc, mais ce geste nécessaire ne saurait être au mieux qu’un préalab
14 1946, Réforme, articles (1946–1980). Deux lettres sur la fin du monde (29 juin 1946)
17omme si l’humanité, au scrutin très secret, avait voté que l’on arrête les frais ; et tous ces fous ne feraient en somme qu’
18nales). Mais en refusant de choisir la paix, vous votez tacitement pour la mort, et vous en rendez responsable. Tout tient à
15 1948, L’Europe en jeu. Trois discours suivis de Documents de La Haye. I
19s ordres à Moscou, mais aucun parti trumanien qui voterait selon des directives envoyées par la Maison Blanche. Autrement dit, l
16 1948, L’Europe en jeu. Trois discours suivis de Documents de La Haye. III
20s délégués anglais répétaient à La Haye : Si nous votons [p. 136] ceci ou cela, que nous croyons juste, nous ne serons pas sui
21y a beaucoup à dire sur cet échec. Parmi ceux qui votèrent contre le projet Reynaud, certains avaient de bonnes raisons, [p. 138
17 1949, La Revue de Paris, articles (1937–1969). Le Mouvement européen (avril 1949)
22inins et universitaires. Trois résolutions furent votées : économique, politique et culturelle. La résolution politique prévoy
18 1949, La Revue de Paris, articles (1937–1969). Découverte de l’Europe (octobre 1949)
23rdre alphabétique, non par groupes nationaux. Ils votent individuellement. Et l’on n’a pas remarqué qu’un mot d’ordre national
24rd la liberté de fixer ses ordres du jour. Elle a voté, malgré l’opposition du Comité ministériel la création d’une Cour eur
19 1950, Lettres aux députés européens. Quatrième lettre
25otent. Le peuple suisse, il y a cent ans, n’a pas voté la suppression des souverainetés. Ses vingt-cinq États sont souverain
20 1950, Lettres aux députés européens. Cinquième lettre
26ois pour ma part qu’un [p. 32] seul : discuter et voter un projet bien précis de Constitution fédérale de l’Europe. Ce projet
21 1950, Les Cahiers protestants, articles (1938–1968). Europe unie et neutralité suisse (novembre-décembre 1950)
27g de créer une armée européenne. M. Pleven a fait voter un projet similaire par la Chambre française. Et déjà, l’on commence
22 1950, Journal de Genève, articles (1926–1982). Quatrième lettre aux députés européens : En lisant le pamphlet du Labour Party (18 août 1950)
28otent. Le peuple suisse, il y a cent ans, n’a pas voté la suppression des souverainetés. Ses vingt-cinq États sont souverain
23 1950, Journal de Genève, articles (1926–1982). Cinquième lettre aux députés européens : « Méritez votre nom ! » (19-20 août 1950)
29e n’en vois pour ma part qu’un seul : discuter et voter un projet bien précis de Constitution fédérale de l’Europe. Ce projet
24 1950, Combat, articles (1946–1950). Messieurs, on vous attend encore au pied du mur ! (4 octobre 1950)
30e n’en vois pour ma part qu’un seul : discuter et voter un projet bien précis de Constitution fédérale de l’Europe. Si vous a
25 1951, La Revue de Paris, articles (1937–1969). Inde 1951 (décembre 1951)
31a rançon. Cependant l’Inde, en tant qu’État, doit voter pour ou contre l’un des blocs, sauf à trouver des motifs très puissan
26 1952, Bulletin du Centre européen de la culture, articles (1951–1977). À propos de la crise de l’Unesco (décembre-janvier 1953)
32ontrôlé par eux, et dont le programme général est voté par leurs délégués. Inutile de chercher plus loin. Il est clair qu’en
33ue le projet soit retenu. La délégation nationale votera pour lui à l’Assemblée de l’Unesco. Mais comment voteront tous les au
34 pour lui à l’Assemblée de l’Unesco. Mais comment voteront tous les autres ? Il y a là le Yémen, le Liban, les Latins, les Hindo
27 1953, La Confédération helvétique. 1. Le peuple et son histoire
35 pour amener la majorité des États et du peuple à voter la première Constitution fédérale de la Suisse : la Ligue des cantons
28 1953, La Confédération helvétique. 2. Les institutions politiques
36— une Constitution fédérale fut discutée, écrite, votée et mise en vigueur. Elle valut à la Suisse un long siècle de paix. Ma
37révisions partielles, dont la plus importante fut votée par le peuple en 1874. Cette Constitution mérite non seulement l’épit
38prévaloir. L’assurance-vieillesse a été récemment votée (6 juillet 1947) à une écrasante majorité (80 % des votants) en même
29 1953, La Confédération helvétique. 3. Institutions et aspirations économiques
39 chômage. La loi sur l’assurance-vieillesse a été votée par 80 % de la population en 1947. On pourrait épiloguer longuement s
30 1953, La Confédération helvétique. 4. La famille et l’éducation
40en France, dit-on, la femme n’est guère appelée à voter qu’une fois l’an, ou moins souvent encore, lors des élections. En Sui
41de leur foyer, de leurs enfants, si elles doivent voter un dimanche sur trois, et participer aux débats préparatoires pour se
42omme libre, le citoyen, prend son épée pour aller voter à la Landsgemeinde ; ses droits civiques sont liés à sa force, à sa q
31 1953, Preuves, articles (1951–1968). À propos de la crise de l’Unesco (mars 1953)
43ontrôlé par eux, et dont le programme général est voté par leurs délégués. Inutile de chercher plus loin. Il est clair qu’en
44ue le projet soit retenu. La délégation nationale votera pour lui à l’Assemblée de l’Unesco. Mais comment voteront tous les au
45 pour lui à l’Assemblée de l’Unesco. Mais comment voteront tous les autres ? Il y a là le Yémen, le Liban, les Latins, les Hindo
32 1953, Journal de Genève, articles (1926–1982). Aller et retour (21 mai 1953)
46par une fédération. Un projet de Constitution fut voté par leurs délégués, réunis à Philadelphie. (Six nations de l’Europe v
47hiladelphie. (Six nations de l’Europe viennent de voter un projet similaire, à Strasbourg le 10 mars 1953.) Il restait à le f
33 1953, Bulletin du Centre européen de la culture, articles (1951–1977). Aller et retour (avril 1953)
48Fédération. [p. 24] Un projet de constitution fut voté par leurs délégués, réunis à Philadelphie. (Six nations de l’Europe v
49hiladelphie. (Six nations de l’Europe viennent de voter un projet similaire, à Strasbourg, le 10 mars 1953.) Il restait à le
34 1953, Bulletin du Centre européen de la culture, articles (1951–1977). Situation de l’Europe en juin 1953 (mai-juin 1953)
50 l’Europe avec une Italie dont 42 % des électeurs votent totalitaire, sont donc anti-Européens sinon par raison, [p. 4] du moi
35 1954, Bulletin du Centre européen de la culture, articles (1951–1977). Situation de l’Europe en mai 1954 : L’Europe bloquée (mai 1954)
51llande a ratifié la CED que la Belgique venait de voter, l’Allemagne n’est pas revenue en arrière, l’Italie a décidé de poser
36 1954, Bulletin du Centre européen de la culture, articles (1951–1977). Éducation européenne (octobre-novembre 1954)
52om de la maladie, comme il arrive en général, ils votèrent contre le remède. Aussitôt le mal se déclara. Mais pour quelque raiso
37 1955, Preuves, articles (1951–1968). L’aventure occidentale de l’homme : L’exploration de la matière (août 1955)
53azianze, les chroniques de l’époque et les textes votés nous permettent de nous faire une image vivante de ces assises du chr
38 1956, Preuves, articles (1951–1968). Sur Suez et ses environs historiques (octobre 1956)
54 Si le Parlement français le comprenait enfin, il voterait l’Euratom sans un jour de délai. p. 80 u. « Sur Suez et ses e
39 1956, Bulletin du Centre européen de la culture, articles (1951–1977). Former des Européens (avril-mai 1956)
55de ses principes. Mais voici qu’on lui demande de voter pour un candidat inconnu, dont le parti promet la lune et quelques me
56 en révolte contre cette famille ou ce milieu, il votera gauche ou droite au nom de ses origines ou contre elles — alors qu’il
57rs qu’il s’agit d’élire un député qui devra, lui, voter sur des problèmes nouveaux, qui lui échappent d’ailleurs tout autant
40 1957, L’Aventure occidentale de l’homme. Deuxième partie. La Quête occidentale — 3. La spire et l’axe
58azianze, les chroniques de l’époque et les textes votés nous permettent de nous faire une image vivante de ces assises du chr
41 1957, L’Aventure occidentale de l’homme. Troisième partie. Où allons-nous ? — 10. Le drame occidental
59le. Quand l’art de gouverner devient une science, voter sur la base des partis pour ou contre un projet de réforme sociale, d
60e majorité des électeurs français et italiens qui votent régulièrement pour le PC sont simplement des mécontents : ils se pron
42 1957, Preuves, articles (1951–1968). Sur le crépuscule d’un régime (octobre 1957)
61que l’on peut vérifier, il n’est plus question de voter. Personne ne veut élire au suffrage universel un joueur de football,
43 1957, Preuves, articles (1951–1968). Sur l’Europe à faire (novembre 1957)
62é commun et l’Euratom ; et que les Parlements les votent bien vite, sans trop voir ce qui est engagé. — Oui, mais la France a
44 1958, Preuves, articles (1951–1968). Sur la fabrication des nouvelles et des faits (février 1958)
63ons que se décide la politique de nos États ; que votent les parlements et même parfois les peuples ; et que l’Histoire s’écri
45 1958, Preuves, articles (1951–1968). Sur le vocabulaire politique des Français (novembre 1958)
64ais choisir entre Lui et le prétendant actuel, je voterais plutôt pour Dieu : il est plus modeste. » Cette phrase bizarre esquis
65aient ces hommes, et que beaucoup de ceux qui ont voté non, aux deux extrêmes, approuvent encore.   Problème particulier d’
46 1961, Vingt-huit siècles d’Europe. II. Prises de conscience européennes. De Pierre de Bois à l’Abbé de Saint-Pierre, (xive au xixe siècle) — II.5. Les grands desseins du xviie siècle
66l aurait la possibilité de prendre l’argent et de voter selon sa conscience sans qu’on le sache. C’est aussi un remède, car c
47 1961, Vingt-huit siècles d’Europe. III. L’ère des philosophes. De Leibniz à Condorcet — III.4. Pendant ce temps, l’Amérique du Nord…
67 de journaux écrits pour défendre la Constitution votée par la Convention Fédérale le 17 septembre 1787. Ce plaidoyer est adr
48 1961, Preuves, articles (1951–1968). Pour Berlin (septembre 1961)
68 tous leurs biens. Privés d’élections libres, ils votaient avec les pieds, selon la formule de Lénine. M. Khrouchtchev entend ma
49 1961, Bulletin du Centre européen de la culture, articles (1951–1977). Guide européen de l’enseignement civique [introduction] (1960-1961)
69sitôt à l’examen des activités d’un bon citoyen : voter, payer les impôts, améliorer les conditions de la communauté locale,
70e que l’impôt ? le manuel américain dit : Comment voter ? ou Comment payer ses impôts ? Et surtout, il apprend à l’élève comm
71 la société où l’on vit, juger de sa politique et voter intelligemment ? 2° Les faits présentés ne sont pas suffisamment ratt
50 1965, La Suisse ou l’histoire d’un peuple heureux. II. L’union, sauvegarde de la diversité ou comment fonctionne une fédération — II.1. Les institutions et la vie politique
72lois rejetées par le peuple mais que les Chambres votent à nouveau un peu plus tard, au prix de légères retouches, comptant pe
73inira par prévaloir. L’assurance-vieillesse a été votée en 1947 à une écrasante majorité (80 % des votants), en même temps qu
51 1965, La Suisse ou l’histoire d’un peuple heureux. III. La morale quotidienne et le climat de culture ou comment on vit dans une fédération
74née, le Conseil fédéral proposait et les Chambres votaient un budget militaire s’élevant à 1264 millions, dont une bonne part po
52 1967, Bulletin du Centre européen de la culture, articles (1951–1977). Civisme et culture (notamment artistique) (mai 1967)
75ient manifeste dès qu’il s’agit de discuter et de voter un plan d’urbanisme, ou de sauvegarder un site, ou d’empêcher la prol
53 1968, Preuves, articles (1951–1968). Vingt ans après, ou la campagne des congrès (1947-1949) (octobre 1968)
76que le contenu des discussions et des résolutions votées m’ait fait alors une impression bien forte. Je viens de relire le vol
77enu positif du Rapport passera dans la résolution votée à l’unanimité : Centre culturel, Charte des droits de l’homme et Cour
78par les parlements. Mais la résolution politique (votée aussi par les fédéralistes) ne parlait que d’une assemblée « élue, da
79tions même implicites des textes de La Haye. Elle vota vingt et une résolutions, dont il est frappant de constater que dix-n
54 1969, Bulletin du Centre européen de la culture, articles (1951–1977). La région n’est pas un mini-État-nation (hiver 1969-1970)
80r des subventions à Paris. Voyez les Bretons, qui votent gaulliste. » « Les conflits entre les régions seront forcément plus n
55 1970, Le Cheminement des esprits. I. Historique — I.1. Le mouvement européen
81inins et universitaires. Trois résolutions furent votées : économique, politique et culturelle. La résolution politique prévoy
56 1970, Le Cheminement des esprits. I. Historique — I.2. Rapport général présenté à la Conférence européenne de la culture, Lausanne, du 8 au 12 décembre 1949
82ême année, l’Assemblée consultative de Strasbourg votait à l’unanimité une recommandation tendant à la création d’un Centre eu
57 1970, Le Cheminement des esprits. III. Champs d’activité — III.1. Éducation, civisme et culture
83ient manifeste dès qu’il s’agit de discuter et de voter un plan d’urbanisme, ou de sauvegarder un site, ou d’empêcher la prol
58 1970, Le Cheminement des esprits. III. Champs d’activité — III.3. Sur la fabrication des nouvelles et des faits
84ons que se décide la politique de nos États ; que votent les parlements et même parfois les peuples ; et que l’Histoire s’écri
59 1970, Lettre ouverte aux Européens. I. L’unité de culture
85la cité et que le citoyen devra trancher quand il votera. La leçon d’instruction civique est universellement considérée comme
60 1970, Lettre ouverte aux Européens. IV. Vers une fédération des régions
86r des subventions à Paris. Voyez les Bretons, qui votent gaulliste. » « Les conflits entre les régions seront forcément plus n
61 1970, Gazette de Lausanne, articles (1940–1984). Une réflexion sur le mode de vie plutôt que sur le niveau de vie (2 juin 1970)
87et ne s’engage pas à les réaliser, alors je dis : votez pour, votez contre, dans les deux cas vous aurez tort, car l’enjeu vé
88ge pas à les réaliser, alors je dis : votez pour, votez contre, dans les deux cas vous aurez tort, car l’enjeu véritable est
62 1970, Gazette de Lausanne, articles (1940–1984). Le testament de Tristan (14-15 novembre 1970)
89sinon le plaisir de le décapiter, ou seulement de voter son exil. Mais j’ai tort de dire France : il s’agit des Français, et
63 1972, Les Méfaits de l’instruction publique (1972). Suite des Méfaits (1972)
90mation requise pour y agir. La Déclaration finale votée par la première Assemblée des Régions frontalières, au Conseil de l’E
64 1974, Journal d’un Européen (fragments 1974). Journal d’un Européen (fragments 1974)
91urant au plus pressé, la conférence de Lausanne a voté 23 résolutions dont 21 ont été réalisées. Quelques exemples. À l’inst
92tre émirs de droit divin pour son pétrole et doit voter en conséquence à l’ONU ? D’un autre qui se rationne pour financer une
65 1977, L’Avenir est notre affaire. I. Système de la crise — 2. Le grand litige
93i a pris la peine d’étudier les dossiers avant de voter, je suis à la recherche des motifs réels derrière les arguments brand
66 1977, L’Avenir est notre affaire. III. Repartir de l’Homme — 12. Que tout appelle les Régions
94rs au Conseil fédéral, et c’est le peuple qui l’a votée. Mais alors il était ignorant des dangers que représentent les centra
95et aussi de leur prix fantastique. La loi qu’il a votée dans l’ignorance, le peuple peut la rapporter demain. Mais il doit, a
67 1977, L’Avenir est notre affaire. III. Repartir de l’Homme — 14. L’autogestion politique
96 l’interdiction de les quitter, c’est-à-dire de « voter avec ses pieds » selon la rude expression de Lénine : ils se videraie
68 1979, Rapport au peuple européen sur l’état de l’union de l’Europe. I. L’économie
97n : communistes et conservateurs de l’espèce dure votent ensemble sur tous ces choix — qui sont les choix fondamentaux du sièc
69 1979, Rapport au peuple européen sur l’état de l’union de l’Europe. IV. Les Régions
98ation pour l’entrée en vigueur de la Constitution votée après la chute du fascisme et qui prévoit la création dans la Péninsu
70 1979, Rapport au peuple européen sur l’état de l’union de l’Europe. VII. Programme pour les Européens
99— celui pour lequel finalement ils vont cependant voter, par inertie. [p. 160] Que les partis persistent dans leur être tant
100 que lui confère le traité de Rome, dont celle de voter le budget. Il s’agit là, dès l’origine des Parlements occidentaux, de
71 1979, Cadmos, articles (1978–1986). L’Europe comme invention de la culture (automne 1979)
101péenne. Sur les vingt-trois résolutions qu’elle a votées, vingt-et-une ont été suivies de réalisation : proportion certainemen
72 1985, Cadmos, articles (1978–1986). Trente-cinq ans d’attentes déçues, mais d’espoir invaincu : le Conseil de l’Europe (été 1985)
102e n’en vois pour ma part qu’un seul : discuter et voter un projet bien précis de Constitution fédérale de l’Europe. Ce projet
103ourg aussi longtemps qu’il le faudrait pour faire voter par l’Assemblée la mise en discussion d’une Constitution fédérale de