1 1932, La Nouvelle Revue française, articles (1931–1961). À prendre ou à tuer (décembre 1932)
1 ne pensons pas que la guerre soit, comme l’écrit Lefebvre, la seule « chance » des capitalistes. Il en est une moins coûteuse à
2 1936, Penser avec les mains (1972). I. La commune mesure — I.2. D’une culture qui parle dans le vide
2ement les causes historiques de cette situation : Henri de Man, dans L’Idée socialiste. Cet ouvrage fort compact, indigeste c
3 1953, La Confédération helvétique. 1. Le peuple et son histoire
3 en avouerie impériale (1231) tandis que son fils Henri accordait à Schwyz, un peu plus tard, l’immédiateté impériale. Ces co
4 1955, Preuves, articles (1951–1968). Le Château aventureux : Passion, Révolution, Nation (mai 1955)
4n’y a pas de socialisme en Asie, écrivait en 1930 Henri de Man, cela tient à l’absence du christianisme. Dès ce moment, d’ail
5 1957, L’Aventure occidentale de l’homme. Deuxième partie. La Quête occidentale — 4. Le Château aventureux
5n’y a pas le socialisme en Asie, écrivait en 1930 Henri de Man, cela tient à l’absence du christianisme. Dès ce moment, d’ail
6 1965, La Suisse ou l’histoire d’un peuple heureux. I. Le paysage historique, ou comment se forme une fédération — I.2. « L’histoire suisse commence avec Guillaume Tell »
6 les deux moitiés du Saint-Empire. Voilà pourquoi Henri, fils et vicaire de Frédéric II, accorde à la vallée d’Uri, dès l’an
7 1973, Journal de Genève, articles (1926–1982). « Denis de Rougemont, l’amour et l’Europe » (3-4 mars 1973)
7est-à-dire chrétienne à sa source : le socialiste Henri de Man l’avait bien vu. G. A. — Vous avez été, vous êtes un écrivain