1 1927, Revue de Belles-Lettres, articles (1926–1968). Dans le Style (janvier 1927)
1e qui meurt de sommeil naturel. Le tunnel sous la Manche escamoté, le train dépose des complets rigides contenant des Anglais
2 1948, L’Europe en jeu. Trois discours suivis de Documents de La Haye. III
2rope, et non plus en face d’elle et par-dessus la Manche, détail géographique insignifiant dans la réalité du xxe siècle. J’e
3 1961, Vingt-huit siècles d’Europe. I. Les Origines d’Hésiode à Charlemagne, (du ixe siècle av. J.-C. au xie siècle de notre ère) — I.1. Proto-histoire d’un continent sans nom
3s 6000 av. J.-C., l’Angleterre s’en détache et la Manche s’élargit, tandis que les isthmes et marécages qui reliaient le Danem
4que constituent la Baltique, la Mer du Nord et la Manche. 2 Aux approches du dernier millénaire avant notre ère, il semble
4 1963, Preuves, articles (1951–1968). Une journée des dupes et un nouveau départ (mars 1963)
5 traduire.) Et il ajoute : « Quand je traverse la Manche, il me semble que je rentre à mon foyer, non que je le quitte… Pour m
5 1968, Bulletin du Centre européen de la culture, articles (1951–1977). Vers une fédération des régions (hiver 1967-1968)
6de Galles, de l’Irlande du Nord et des îles de la Manche, bénéficiant à la fois d’institutions communes (comme les cantons sui
6 1970, Le Cheminement des esprits. III. Champs d’activité — III.2. Le civisme commence au respect des forêts
7ollution de près de 100 kilomètres de côtes de la Manche ; — le lac Érié devenu mer morte, interdit aux baigneurs ; le lac Lém
7 1970, Lettre ouverte aux Européens. IV. Vers une fédération des régions
8s de Galles, de l’Irlande du Nord, des îles de la Manche et des régions anglaises, bénéficiant d’institutions communes (comme