1 1920, Articles divers (1924–1930). La Tour de Hölderlin (15 juillet 1929)
1ée sur Hölderlin et qui l’a consumé… Digne ? — Un adolescent au visage de jeune fille qui rimait sagement des odes à la liberté… E
2 le comble des vacances. À une table voisine, des adolescents balafrés font des signes énergiques à une compagnie de cavaliers qui
2 1927, Bibliothèque universelle et Revue de Genève, articles (1925–1930). Jean-Louis Vaudoyer, Premières Amours (août 1927)
3u désir viennent troubler de ravissantes amours d’adolescents. Et c’est Un vieil été. Cette nouvelle, très supérieure aux deux autr
3 1930, Bibliothèque universelle et Revue de Genève, articles (1925–1930). Léon Pierre-Quint, Le Comte de Lautréamont et Dieu (septembre 1930)
4e à le concevoir au-delà de sa tendresse pour les adolescents. Ce qui le caractérise le plus fortement, c’est sa « révolte absolue 
4 1932, Le Paysan du Danube. II. La lenteur des choses — II.1. La Tour de Hölderlin
5ée sur Hölderlin et qui l’a consumé… Digne ? — Un adolescent au visage de jeune fille qui rimait sagement des odes à la liberté… E
6, au comble des vacances. À la table voisine, des adolescents balafrés font des signes énergiques à une compagnie de cavaliers qui
5 1932, Le Paysan du Danube. II. La lenteur des choses — II.2. Petit journal de Souabe
7se : dans ces campagnes solitaires, je promène un adolescent. Tout l’après-midi j’ai rôdé, marchant, m’arrêtant pour écouter et re
8l’herbe où s’étouffait tout bruit. « Ô crépuscule adolescent, disais-je, chasseur au cœur battant, que poursuis-tu dans le mystère
6 1935, La Nouvelle Revue française, articles (1931–1961). Paracelse, par Frédéric Gundolf (septembre 1935)
9trop tôt. Paracelse y gisait, métamorphosé en bel adolescent, le crâne seul n’avait pas tout-à-fait repoussé. Un peu d’air pénétra
7 1937, Journal d’un intellectuel en chômage. I. N’habitez pas les villes !
10 nous savions déjà, c’est vrai, quand nous étions adolescents, chose nouvelle au goût de souvenir, que trop de téléphones, à la vil
8 1937, Journal d’un intellectuel en chômage. II. Pauvre province
11ue de tourments et de secrets désespoirs chez les adolescents troublés par le désir, s’apaisent tout d’un coup le jour où ils décou
9 1937, Esprit, articles (1932–1962). Journal d’un intellectuel en chômage (fragments) (juin 1937)
12ue de tourments et de secrets désespoirs chez les adolescents troublés par le désir, s’apaisent tout d’un coup le jour où ils décou
10 1937, La Nouvelle Revue française, articles (1931–1961). N’habitez pas les villes (Extrait d’un Journal) (juillet 1937)
13 nous savions déjà, c’est vrai, quand nous étions adolescents, chose nouvelle au goût du souvenir, que trop de téléphones à la vill
11 1937, Bulletin de la Guilde du Livre, articles (1937–1948). Pages inédites du Journal d’un intellectuel en chômage (octobre 1937)
14rémissantes telles que j’en ai sans doute vécues, adolescent — et sûrement ce serait bien autre chose… La femme descend sans se re
12 1938, Journal d’Allemagne. 1. Journal (1935-1936)
15t. Ils se sentent libres. Car la liberté, pour un adolescent, c’est tout ce qui ne dépend pas de la famille, fût-ce la plus dure d
13 1938, Esprit, articles (1932–1962). La passion contre le mariage (septembre 1938)
16st la morale passionnelle ou romanesque. Tous les adolescents de la bourgeoisie occidentale sont élevés dans l’idée du mariage, mai
14 1939, L’Amour et l’Occident (1972). III. Passion et mystique
17st nullement cette vie plus riche dont rêvent les adolescents ; elle est, bien au contraire, une sorte d’intensité nue et dénuante,
15 1939, L’Amour et l’Occident (1972). IV. Le mythe dans la littérature
18ui, Jean-Paul et Novalis feront toujours figure d’adolescents. Le goût de la mort, chez les Allemands, exalte la saveur de vivre :
16 1939, L’Amour et l’Occident (1972). VI. Le mythe contre le mariage
19st la morale passionnelle ou romanesque. Tous les adolescents de la bourgeoisie occidentale sont élevés dans l’idée du mariage, mai
17 1946, Journal des deux Mondes. 4. Puisque je suis un militaire…
20’est elle qu’il invite à la danse avec une fougue adolescente, une peur naïve, un courage chrétien. Mort des martyrs et mort bourge
18 1947, Doctrine fabuleuse. 6. L’ombre perdue
21ion. Elle paraîtra sans doute plus probante à des adolescents qu’à des adultes ; à des mélancoliques qu’à des sanguins ; et même à
19 1953, La Confédération helvétique. 4. La famille et l’éducation
22a formation morale et civique de l’enfant ou de l’adolescent. C’est d’abord qu’il n’existe pas un type de « famille suisse » que l
20 1957, L’Aventure occidentale de l’homme. A. Introduction
23uve en classant des papiers, ou à cette émotion d’adolescent ? Ou simplement à cette commande reçue ? Qui peut en décider ? Ce qui
21 1961, Comme toi-même. Essais sur les mythes de l’amour. I. Première partie — 4. Dialectique des mythes I. Méditation au carrefour fabuleux
24 omniprésents, propices au développement de l’âme adolescente, et dont les signes annoncent et expliquent à l’homme fait sa vie et
25ment qu’expriment les troubadours est typiquement adolescent, et comme indépendant du sexe. S’il réussit à se fixer sur un seul êt
22 1961, Vingt-huit siècles d’Europe. V. L’Ère des nations, (de 1848 à 1914)
26avroguine des Possédés, au Versilov [p. 286] de L’Adolescent, et à l’homme ridicule du Journal d’un Écrivain. Nous en donnons ici
27rivain. Nous en donnons ici la version tirée de L’Adolescent 240 , la plus complète et la plus belle. Le soleil couchant du table
23 1961, Preuves, articles (1951–1968). Dialectique des mythes : Le carrefour fabuleux (I) (avril 1961)
28 omniprésents, propices au développement de l’âme adolescente, et dont les signes annoncent et expliquent à l’homme fait sa vie et
24 1961, Preuves, articles (1951–1968). Dialectique des mythes : Le carrefour fabuleux (II) (mai 1961)
29ment qu’expriment les troubadours est typiquement adolescent, et comme indépendant du sexe. S’il réussit à se fixer sur un seul êt
25 1965, La Suisse ou l’histoire d’un peuple heureux. III. La morale quotidienne et le climat de culture ou comment on vit dans une fédération
30’est elle qu’il invite à la danse avec une fougue adolescente, une peur naïve, un courage chrétien. Mort des martyrs et mort bourge
31Ile des morts » impressionnera longtemps encore l’adolescent qui approche « l’Art ».) Mais tous ces petits maîtres isolés, délicie
26 1967, Bulletin du Centre européen de la culture, articles (1951–1977). Civisme et culture (notamment artistique) (mai 1967)
32e meubles ou de places et de jardins, l’enfant, l’adolescent, le débutant de tout âge, doit d’abord en recevoir des impressions et
27 1968, Les Cahiers protestants, articles (1938–1968). Pour une morale de la vocation (1968)
33 de sermons contre « l’impureté », on donne à nos adolescents des leçons d’initiation sexuelle ; au lieu de menaces d’aller en enfe
28 1970, Le Cheminement des esprits. III. Champs d’activité — III.1. Éducation, civisme et culture
34e meubles ou de places et de jardins, l’enfant, l’adolescent, le débutant de tout âge, doit d’abord en recevoir des impressions et
29 1970, Lettre ouverte aux Européens. III. La puissance ou la liberté
35 en « prenant le pouvoir », comme le répètent les adolescents qui en sont encore au Lénine de Que faire ? (1902). Il n’y a pas de p
30 1972, L’Amour et l’Occident (1972). Post-scriptum
36yait posséder une belle femme il trouvait un fier adolescent. Elle avait tantôt l’aspect d’une sage éducatrice, et tantôt se compo
37t par le Roman en Prose. On y voit tout d’abord l’adolescent Tristan, âgé de quatorze ou quinze ans, séjourner chez son oncle le r
31 1977, L’Avenir est notre affaire. III. Repartir de l’Homme — 11. Les variétés de l’expérience communautaire
38llustres commentateurs politiques, « qu’émotivité adolescente, naïveté politique, ignorance économique, et pur et simple opportunis
32 1980, Journal de Genève, articles (1926–1982). Les journalistes sportifs ? On dirait qu’ils aiment les tyrans (31 mai-1er juin 1980)
39aie morale du sport telle que je l’admirais comme adolescent dans les premiers livres de Montherlant ? p. 24 af. « Les jour