1 1926, Bibliothèque universelle et Revue de Genève, articles (1925–1930). André Malraux, La Tentation de l’Occident (décembre 1926)
1sion apparaît dans notre ordre social « comme une adroite fêlure ». Notre morale est entièrement subordonnée à l’action ; notre
2 1928, Bibliothèque universelle et Revue de Genève, articles (1925–1930). Guy de Pourtalès, Louis II de Bavière ou Hamlet-Roi (décembre 1928)
2sé : Guy de Pourtalès l’a résolu d’une façon fort adroite mais non moins franche. p. 1549 av. « Guy de Pourtalès : Louis I
3 1928, Bibliothèque universelle et Revue de Genève, articles (1925–1930). Daniel-Rops, Le Prince Menteur (décembre 1928)
3ment le mot éclate : menteur. Feintes et esquives adroites du « prince » qui disparaît, néanmoins. Enfin, le Français reçoit une
4 1932, Foi et Vie, articles (1928–1977). Romanciers protestants (janvier 1932)
4tre intelligence plus avide, au fond, de formules adroites que de drames vivants. Saint-Saturnin enfin, vaste et pathétique tabl
5 1936, L’Ordre nouveau, articles (1933–1938). Précisions utiles sur l’industrie des navets (mars 1936)
5tter sur le plan publicitaire par une spéculation adroite sur le goût de la rareté ou du scandale, et sur la mode qui était aux
6 1937, Journal d’un intellectuel en chômage. II. Pauvre province
6n à tort que les gens du peuple sont spécialement adroits de leurs mains, débrouillards et pleins de ressources mystérieuses. M
7 1939, Le Figaro, articles (1939–1953). Le bon vieux temps présent (20 mars 1939)
7, par le « charme » qu’elle fait régner. Des lois adroites et humaines ne suffiront jamais à l’assurer : il y faut ce climat sen
8 1940, La Vie protestante, articles (1938–1978). De Luther à Hitler (15 mars 1940)
8tion que provoque le racisme. Est-ce une tactique adroite et justifiable, au moment où toutes les Églises sont appelées, par ai
9 1940, La Nouvelle Revue française, articles (1931–1961). Au sujet du Journal d’André Gide (janvier 1940)
9 ar Il ne serait guère honnête, et moins encore adroit, de ne point avouer l’incertitude où pareil livre entraîne le jugemen
10 1942, La Part du Diable (1982). III. Le Diable démocrate
10tices qui pouvaient être éliminés par des mesures adroites. Toutes ces croyances, en grande partie superstitieuses, ont eu pour
11 1943, La Vie protestante, articles (1938–1978). Les tours du Diable VIII : Le Diable démocrate (3 décembre 1943)
11tices qui pouvaient être éliminés par des mesures adroites. Toutes ces croyances, en grande partie superstitieuses, ont eu pour
12 1944, Les Personnes du drame. III. Sincérité et authenticité — 6.. Le Journal d’André Gide
12ide I Il ne serait guère honnête, et moins encore adroit de ne point avouer l’incertitude où pareil livre entraîne le jugement
13 1945, Carrefour, articles (1945–1947). Les enfants américains réclament des bombes atomiques (20 décembre 1945)
13onde. Les Trois Grands, à Moscou, seront-ils plus adroits dans ce même jeu ? On ne le croirait pas à les voir. Curieux trio : u
14 1946, Journal des deux Mondes. 1. Le bon vieux temps présent
14hère, par le charme qu’elle fait régner. Des lois adroites et humaines ne suffiront jamais à l’assurer : il y faut ce climat sen
15 1946, Journal des deux Mondes. 15. Le choc de la paix
15onde. Les Trois Grands, à Moscou, seront-ils plus adroits dans ce même jeu ? On ne le croirait pas, à les voir. Curieux trio :
16 1946, Bulletin de la Guilde du Livre, articles (1937–1948). Noël à New York (décembre 1946)
16onde. Les Trois Grands, à Moscou, seront-ils plus adroits dans ce même jeu ? On ne le croirait pas, à les voir. Curieux trio :
17 1956, Preuves, articles (1951–1968). Sur l’Europe à faire (novembre 1956)
17e et trente soirées dans une saison, tandis qu’un adroit pousseur de ballon, sollicité par un club rival, touche 25 000 dollar
18 1957, Preuves, articles (1951–1968). Sur l’Europe à faire (novembre 1957)
18i l’attaquent ce matin sur tous les tons. Direct, adroit, bonhomme, ému quand il le faut, il les domine de loin sur son terrai
19 1958, Bulletin du Centre européen de la culture, articles (1951–1977). Un essai de synthèse (mai 1958)
19e, tandis qu’une quatrième pense qu’une technique adroite, modifiant l’administration des choses, réduira mieux les préjugés na
20 1961, Vingt-huit siècles d’Europe. III. L’ère des philosophes. De Leibniz à Condorcet — III.1. Perspectives élargies
20 nos jours : On dit que les Français sont polis, adroits, généreux, mais prompts et inconstants ; les Allemands sincères, labo
21 1961, Vingt-huit siècles d’Europe. III. L’ère des philosophes. De Leibniz à Condorcet — III.2. L’Europe des lumières
21re que le plus espiègle, le plus malin et le plus adroit des singes. Ainsi la perfectibilité n’est pas un don de l’homme en en
22 1965, La Suisse ou l’histoire d’un peuple heureux. II. L’union, sauvegarde de la diversité ou comment fonctionne une fédération — II.2. Les paradoxes de la vie économique
22prêt, à l’humour prompt, à la fois intraitable et adroit, brutal à l’égard des « baillis », ce mauvais coucheur de génie a dre