1 1926, Bibliothèque universelle et Revue de Genève, articles (1925–1930). Henry de Montherlant, Les Bestiaires (septembre 1926)
1resque. « Honneur et longue fidélité aux taureaux braves et simplets d’esprit ! Qu’ils paissent éternellement dans les prairie
2 1927, Articles divers (1924–1930). Dés ou la clef des champs (1927)
2ux qui s’imaginent gagner à mes dépens, témoin ce brave homme qui est en train de me soutirer les quelque billets de mille do
3 1929, Les Méfaits de l’instruction publique (1972). Appendice. Utopie
3 M. Machin que vous attaquez est pourtant un très brave homme, il fait partie du conseil de la paroisse, et… » — Il semble qu
4 1932, Esprit, articles (1932–1962). On oubliera les juges (novembre 1932)
4, « au nom de la cause sacrée de la paix » que ce brave officier réclama pour Martin le maximum de la peine, non sans avoir c
5t la guerre hors-la-loi, aux applaudissements des braves gens, qui par ailleurs mettent en prison Martin parce qu’il refuse de
6re la guerre. (Ça n’est pas tout à fait des mêmes braves gens qu’il s’agit dans les deux cas, mais c’est du même état, qu’ils
5 1932, La Nouvelle Revue française, articles (1931–1961). À prendre ou à tuer (décembre 1932)
7 intérêts dans l’affaire. Entre eux, la masse des braves gens persuadés qu’après tout ça va se remettre, ça va durer, puisque
8auvais caractère. Il y avait de quoi vous fâcher, braves gens, vous n’aviez après tout rien de mieux à faire. Et vous pensiez
6 1933, Hic et Nunc, articles (1932–1936). Dialectique des fins dernières (juillet 1933)
9non la vie de tous les jours, — on conçoit que ce brave homme s’effare, et vitupère une « théologie » pareillement inconforta
7 1934, Politique de la Personne (1946). I. Primauté du spirituel ? — 3. Précédence ou primauté de l’économique dans le marxisme ? (Introduction à un débat dans un cercle privé)
10 croyaient sincèrement constituer la classe des « braves gens », Marx montrait que leur activité réelle était l’exploitation é
8 1934, Politique de la Personne (1946). IV. Problèmes de la révolution personnaliste — 11. D’un Cahier de revendications
11 intérêts dans l’affaire. Entre eux, la masse des braves gens persuadés qu’après tout ça va se remettre, ça va durer, puisque
12auvais caractère. Il y avait de quoi vous fâcher, braves gens, vous n’aviez après tout rien de mieux à faire. Et vous pensiez
9 1934, Foi et Vie, articles (1928–1977). Nécessité de Kierkegaard (août 1934)
13mpossible, puisqu’elles impliquent le martyre des braves chrétiens, comme si la religion, de toute éternité, n’était pas au co
10 1934, Foi et Vie, articles (1928–1977). Kasimir Edschmid, Destin allemand (octobre 1934)
14t aussi ardent que le malheur. Rien ne rend aussi brave et aussi passionné, aussi modeste, aussi patient et aussi endurant qu
11 1935, Esprit, articles (1932–1962). Kasimir Edschmid, Destin allemand (mai 1935)
15t aussi ardent que le malheur. Rien ne rend aussi brave et aussi passionné, aussi modeste et aussi endurant que le malheur. E
12 1935, L’Ordre nouveau, articles (1933–1938). La situation politique en France (octobre 1935)
16nfin son incarnation — quel soulagement — dans le brave colonel de la Rocque. 2. — Une gauche et une droite pour changer Et
17eproche de fascisme dont on veut accabler tant de braves républicains. Ceci fait, nous pourrons sans équivoque ni subtilités,
13 1935, Le Semeur, articles (1933–1949). La cité (avril-mai 1935)
18e que l’on nomme l’idéal socialiste ? Beaucoup de braves gens condamnent cet idéal en bloc, à cause des erreurs qu’il comporte
14 1936, La Nouvelle Revue française, articles (1931–1961). Kierkegaard en France (juin 1936)
19te facilité avec laquelle tant de phraseurs ou de braves gens se réclament de la foi chrétienne — « chose inquiète, inquiétant
15 1937, Journal d’un intellectuel en chômage. I. N’habitez pas les villes !
20re un monsieur en haut-de-forme ? Il a l’air d’un brave type comme nous autres. Rêverie des jeunes cultivateurs.) Et quand j’
16 1937, La Revue de Paris, articles (1937–1969). Paysans de l’Ouest (15 juin 1937)
21re un monsieur en haut de forme ? Il a l’air d’un brave type comme nous autres. Rêverie des jeunes cultivateurs.) Et quand j’
17 1938, Journal d’Allemagne. 1. Journal (1935-1936)
22; et tout délivré : ces ouvriers sont au fond des braves types, on peut leur parler sans relever le menton… J’ai cru pouvoir d
18 1938, Journal d’Allemagne. 2. Conclusion 1938
23uvés du communisme. » C’est ainsi que beaucoup de braves gens [p. 72] croient trouver un terrain d’entente avec les dictatures
19 1939, Bulletin de la Guilde du Livre, articles (1937–1948). Puisque je suis un militaire… (septembre 1939)
24». (Je dis on, je ne sais pas qui c’est. Comme le brave paysan vaudois, après la grêle, qui désignait d’un doigt le ciel coup
20 1940, Les Cahiers protestants, articles (1938–1968). L’Église et la Suisse (août 1940)
25nir une Église de Dieu, et non pas la société des braves gens. Par exemple, on ne doit plus discuter de son administration et
26ans nos temples ne se sentira plus perdu chez les braves gens, mais accueilli dans une maison de Dieu. Ce que je voudrais dire
21 1942, La Part du Diable (1982). III. Le Diable démocrate
27es objets, nous sauverons tout. Si nous sommes de braves démocrates, inquiets ou optimistes, nous croyons qu’en rôtissant quel
28taire. C’est pourquoi nous dirons aujourd’hui aux braves démocrates : — Regardez le Diable qui est parmi nous ! Cessez de croi
22 1943, La Vie protestante, articles (1938–1978). Les tours du Diable VIII : Le Diable démocrate (3 décembre 1943)
29ême. … C’est pourquoi nous dirons aujourd’hui aux braves démocrates : — Regardez le Diable qui est parmi nous ! Cessez de croi
23 1943, La Vie protestante, articles (1938–1978). Les tours du Diable IX : « Nous sommes tous coupables » (10 décembre 1943)
30es objets, nous sauverons tout. Si nous sommes de braves démocrates, inquiets ou optimistes, nous croyons qu’en rôtissant quel
24 1944, Les Personnes du drame. I. Sagesse et folie de la personne — 3. Kierkegaard
31mpossible, puisqu’elles impliquent le martyre des braves chrétiens, comme si la religion, de toute éternité, n’était pas au co
25 1946, Journal des deux Mondes. 4. Puisque je suis un militaire…
32». (Je dis on, je ne sais pas qui c’est. Comme le brave paysan vaudois, après la grêle, qui désignait d’un doigt le ciel coup
26 1946, Journal des deux Mondes. 17. Le mauvais temps qui vient
33re mais le chaos. Voilà qui étonne encore trop de braves gens, nés dans un monde où presque tout allait de soi. Voilà qui écla
27 1946, Lettres sur la bombe atomique. 9. Paralysie des hommes d’État
34raie peau. C’est donc au nom du Petit Père, et du Brave Garçon, et de l’Esprit Bourgeois, que la Bombe doit être administrée.
28 1946, Combat, articles (1946–1950). Paralysie des hommes d’État (21 mai 1946)
35raie peau. C’est donc au nom du Petit Père, et du Brave Garçon, et de l’Esprit bourgeois que la Bombe doit être administrée.
29 1946, Réforme, articles (1946–1980). Spiritualité américaine (19 octobre 1946)
36ance du culte sans défaut. Au surplus, ce sont de braves gens, plus généreux que les Européens, plus indulgents dans leurs jug
30 1947, Vivre en Amérique. 2. Vie culturelle et religieuse
37ance du culte sans défaut. Au surplus, ce sont de braves gens, plus généreux que les Européens, plus indulgents dans leurs jug
31 1959, Preuves, articles (1951–1968). Nouvelles métamorphoses de Tristan (février 1959)
38 dix-sept ans, mariée depuis peu avec un jeune et brave technicien, elle meurt en couches, quelques semaines après Humbert, a
32 1961, Comme toi-même. Essais sur les mythes de l’amour. I. Première partie — 1. Nouvelles métamorphoses de Tristan
39 dix-sept ans, mariée depuis peu avec un jeune et brave technicien, elle meurt en couches, quelques semaines après Humbert, a
33 1961, Vingt-huit siècles d’Europe. I. Les Origines d’Hésiode à Charlemagne, (du ixe siècle av. J.-C. au xie siècle de notre ère) — I.6. Le concept géographique
40 quand même il se trouverait parmi eux des hommes braves et courageux, la nature de leurs lois doit s’ajouter à la répugnance
41s, réunit ces deux sortes de caractères, elle est brave et intelligente. Aussi demeure-t-elle libre : elle conserve le meille
34 1961, Vingt-huit siècles d’Europe. II. Prises de conscience européennes. De Pierre de Bois à l’Abbé de Saint-Pierre, (xive au xixe siècle) — II.5. Les grands desseins du xviie siècle
42ue, ne doivent pas estre aux derniers rangs, tous braves Princes, qui se maintiennent d’eux-mesmes et ne dependent de personne
35 1961, Vingt-huit siècles d’Europe. III. L’ère des philosophes. De Leibniz à Condorcet — III.2. L’Europe des lumières
43nations du fort au faible, les peuples guerriers, braves et actifs, touchent immédiatement des peuples efféminés, paresseux, t
36 1961, Vingt-huit siècles d’Europe. VII. L’Ère des fédérations. De l’Unité de culture à l’union politique — VII.1. Les sources vives
44re a plusieurs dimensions. Il n’est pas seulement brave et magnanime, mais aussi rusé et astucieux. Européen en ceci que sa p
37 1965, La Suisse ou l’histoire d’un peuple heureux. III. La morale quotidienne et le climat de culture ou comment on vit dans une fédération
45aut, les « Suisses » (s’ils existent) seraient de braves gens qui ne s’occuperaient pas d’autrui, à seule fin d’éviter qu’autr