1 1926, Articles divers (1924–1930). Conférence de René Guisan « Sur le Saint » (2 février 1926)
1nt dans l’Église. M. Guisan va très loin dans ses concessions à de telles critiques. Mais c’est pour affirmer avec d’autant plus de
2 1930, Bibliothèque universelle et Revue de Genève, articles (1925–1930). Léon Pierre-Quint, Le Comte de Lautréamont et Dieu (septembre 1930)
2ître des écluses pour la littérature de demain ». Concession un peu hâtive à une « jeunesse » déjà démodée… Je crois que la jeunes
3 1939, L’Amour et l’Occident (1972). I. Le mythe de Tristan
3 par une dernière ruse féminine, exploitant cette concession, la reine déclare qu’elle rejoindra le chevalier au premier signal de
4 1939, Les Cahiers protestants, articles (1938–1968). Nicolas de Flue et la Réforme (1939)
4ttre une délibération assez sérieuse pour que des concessions mutuelles parussent possibles. Quoi qu’il en soit, la Diète proclama
5 1944, Les Personnes du drame. I. Sagesse et folie de la personne — 3. Kierkegaard
5ui déposent les armes avant la décision mortelle. Concession, la raison de Pascal, et lors même qu’il y renonce ; concession, la p
6 raison de Pascal, et lors même qu’il y renonce ; concession, la pitié parfois presque sadique de Dostoïevski. Oui, même ceux-là.
6 1948, L’Europe en jeu. Trois discours suivis de Documents de La Haye. II
7harmonie est une nécessité vitale, et non pas une concession qu’on leur demande, ou une diminution de leur valeur propre. Elles co
7 1953, La Confédération helvétique. 1. Le peuple et son histoire
8rant ne se contenta pas de faire de considérables concessions aux cantons : il prononça un éloge de leur fédéralisme, fort surprena
8 1961, Comme toi-même. Essais sur les mythes de l’amour. Introduction. L’érotisme et les mythes de l’âme — a. L’amour et la personne dans le monde christianisé
9ouvent, il réduit le mariage à n’être plus qu’une concession à la nature, une discipline contre l’incontinence : « Je pense qu’il
9 1961, Vingt-huit siècles d’Europe. IV. L’Ère de la Révolution de Kant à Hegel — IV.6. Goethe
10ertés, en leur faisant, d’un autre côté, quelques concessions, que de guerroyer avec les Iroquois, pour les refouler, ou de les tro
10 1965, La Suisse ou l’histoire d’un peuple heureux. I. Le paysage historique, ou comment se forme une fédération — I.8. « Il a fallu plus de six siècles pour fédérer les cantons suisses »
11n au contraire. S’il est clair qu’il entraîne des concessions, celles-ci ne sauraient être exigées ni consenties aux dépens de la n
11 1968, Preuves, articles (1951–1968). Vingt ans après, ou la campagne des congrès (1947-1949) (octobre 1968)
12mme si déjà cette décision impliquait plus qu’une concession : une sorte d’admission de la faiblesse relative de cent mille milita
12 1968, Bulletin du Centre européen de la culture, articles (1951–1977). Vers une fédération des régions (hiver 1967-1968)
13uin 1940), autrement dit : ce n’est jamais qu’une concession douloureuse à la nécessité, quand on se sent trop faible soit pour su
13 1970, Lettre ouverte aux Européens. IV. Vers une fédération des régions
14uin 1940), autrement dit : ce n’est jamais qu’une concession douloureuse à la nécessité, quand on se sent trop faible soit pour su