1 1927, Articles divers (1924–1930). Conférence d’Edmond Esmonin sur « La révocation de l’Édit de Nantes » (16 février 1927)
1eux, aussi, où il est le plus difficile de rester impartial. M. Lombard, recteur de l’Université, en introduisant le conférencier
2 1929, Les Méfaits de l’instruction publique (1972). 3. Anatomie du monstre
2a Suisse est caractérisée, aux yeux de l’étranger impartial, par sa culture intensive et extensive des veaux et des médiocres.
3 1931, Foi et Vie, articles (1928–1977). Avant l’Aube, par Kagawa (septembre 1931)
3mme d’action s’accommode rarement d’une réflexion impartiale et d’une description, plume en main, des mobiles personnels, affectif
4 1934, Les Nouvelles littéraires, articles (1933–1972). Une histoire de la Réforme en France (15 décembre 1934)
4rler de la Réforme d’une manière si objective, si impartiale, si spectaculaire, pourrait-on dire, qu’on ne voit guère en quoi son
5 1935, Présence, articles (1932–1946). Contre Nietzsche (avril-mai 1935)
5e non plus. Qu’importe le nom qu’un observateur « impartial » voudra donner à ma justice combattante. p. 1 g. « Contre Nie
6 1936, Penser avec les mains (1972). I. La commune mesure — I.1. Le problème de la culture
6ouce simplificateur. Méfions-nous des critiques « impartiales », des « je vous parle en toute sincérité » : l’homme n’est pas un po
7 1936, Penser avec les mains (1972). I. La commune mesure — I.4. Hegel, Comte, Marx, ou la rationalisation
7remiers préféreraient qu’on les nomme des savants impartiaux et modestes ; les seconds, des idéalistes, ou des poètes, ou des sage
8 1936, Penser avec les mains (1972). II. Penser avec les mains — II.1. La pensée prolétarisée
8hoix. Pour les uns, la pensée reste l’office tout impartial de la balance ; pour les autres, elle figure la force même que mesure
9 travail fournis par l’université 68 . Une pensée impartiale, cultivée, objective, sérieuse, c’est ce que nos grandes écoles propo
10nt, dit-elle, d’être pesé. Cette balance se croit impartiale. Elle ne fait qu’indiquer, de son index, un chiffre. Et qui pourrait
1183] cours de leur vaste entreprise de description impartiale de l’homme, et des moyens de décrire l’homme. On est alors en droit d
9 1938, Journal d’Allemagne. 1. Journal (1935-1936)
12lle décisive n’est pas précisément ce qu’on nomme impartial, mais s’il est incapable d’estimer objectivement les forces en présen
10 1940, Mission ou démission de la Suisse. 2. La bataille de la culture
13il n’est plus permis de concevoir une observation impartiale, à combien plus forte raison pourrons-nous dénoncer l’illusion des hi
14écoulaient, disait-on, d’une étude rigoureusement impartiale de faits. Mais qui pourra jamais décrire tous les faits des temps rév
15s de faits. Et l’historien qui croit pouvoir être impartial est simplement un homme qui refuse de s’avouer ses parti-pris. Il oub
11 1940, Mission ou démission de la Suisse. Appendice, ou « in cauda venenum » Auto-critique de la Suisse
16ais encore l’agneau… et le loup, ce qui est moins impartial qu’il ne semble. Ne commettons plus l’imprudence capitale du monsieur
12 1940, Les Cahiers protestants, articles (1938–1968). La bataille de la culture (janvier-février 1940)
17il n’est plus permis de concevoir une observation impartiale, à combien plus forte raison pourrons-nous dénoncer l’illusion des hi
13 1941, Journal de Genève, articles (1926–1982). Veille d’élection présidentielle (14 novembre 1940)
18nt Landon il y a quatre ans — l’information reste impartiale et le ton des critiques objectif. Un grand magazine publiait l’autre