1 1926, Bibliothèque universelle et Revue de Genève, articles (1925–1930). René Crevel, Mon corps et moi (mai 1926)
1de contempler nos corps et nos cœurs sans dégoût implorait Baudelaire. Encore avait-il le courage de prier… p. 662 u. « Ren
2 1937, Bulletin de la Guilde du Livre, articles (1937–1948). Pages inédites du Journal d’un intellectuel en chômage (octobre 1937)
2 — au surplus fortement rayées — nous avons couru implorer l’aide de Simard. « Ce cochon-là » refuse, prétextant une hernie ; sa
3 1939, L’Amour et l’Occident (1972). I. Le mythe de Tristan
3e confessent, mais ne veulent pas guérir, ni même implorer leur pardon… En vérité, comme tous les grands amants, ils se sentent
4 1939, L’Amour et l’Occident (1972). IV. Le mythe dans la littérature
4r — à son Seigneur la demande, et tous les Saints implorent cette faveur. Seule, Pitié prend notre parti, car Dieu dit, et c’est
5me femme ? Est-ce sa présence que tous les saints implorent et qui serait « l’espérance des bienheureux » ? Ou s’agit-il plutôt d
5 1939, L’Amour et l’Occident (1972). Appendices
6son amour, disant qu’il s’en est rendu indigne en implorant et en acceptant pareille licence. Arrêt de la reine Éléonore. Telle