1 1926, Articles divers (1924–1930). Les Bestiaires, de Henry de Montherlant (10 juillet 1926)
1ses du dieu avaient un reflet bleu clair, soudain inquiètes à l’approche de l’inconnu. Nulle part mieux que dans la description
2 1927, Bibliothèque universelle et Revue de Genève, articles (1925–1930). Guy de Pourtalès, Montclar (février 1927)
2lement comblé, et par dedans… comment bien dire ? inquiet ? aride ? heureux ? » pour lui, comme pour Barnabooth, il s’agit de «
3 1927, Bibliothèque universelle et Revue de Genève, articles (1925–1930). Daniel-Rops, Notre inquiétude (avril 1927)
3 irréductibles, suprême et inconsciente ruse d’un inquiet qui veut le rester ? Ces deux solutions peuvent se résumer en deux mo
4 1931, Foi et Vie, articles (1928–1977). Sécularisme (mars 1931)
4ander de la Raison ou de l’Esprit, nous resterons inquiets, d’autant que, s’il ne s’interdit nullement de rendre compte par des
5 1931, Foi et Vie, articles (1928–1977). Le protestantisme jugé (octobre 1931)
5iècle soient plus profondes et plus voilées, plus inquiètes qu’elles ne le furent jamais. Serait-ce la civilisation toute seule q
6 1932, Le Paysan du Danube. II. La lenteur des choses — II.3. Châteaux en Prusse
6témoigner. Bon pour les gens des villes, toujours inquiets, toujours doutant de leurs raisons d’êtres et de leur actualité, de q
7 1934, Les Nouvelles littéraires, articles (1933–1972). Quelques œuvres et une biographie de Kierkegaard (26 mai 1934)
7 et d’une trempe exceptionnelle ; mais non pas un inquiet au sens moderne, et le contraire d’un esthète. Comme Nietzsche, avec
8 1934, Esprit, articles (1932–1962). Sur une nouvelle de Jean Giono (novembre 1934)
8à peu de frais les bourgeois paresseux, vaguement inquiets de se tenir au courant de ce qu’ils croient être la chose littéraire 
9 1934, L’Ordre nouveau, articles (1933–1938). Destin du siècle ou destin de l’homme ? (mai 1934)
9que je viens de résumer sont de deux sortes : des inquiets ou des cyniques. Les inquiets sont inquiets par tempérament. Ce sont
10e deux sortes : des inquiets ou des cyniques. Les inquiets sont inquiets par tempérament. Ce sont de pauvres êtres démoralisés p
11: des inquiets ou des cyniques. Les inquiets sont inquiets par tempérament. Ce sont de pauvres êtres démoralisés par l’individua
10 1935, Foi et Vie, articles (1928–1977). Notes en marge de Nietzsche (mars 1935)
12 presque toujours plus perplexe sur son compte qu’inquiet sur le mien. Mauvais signe pour un penseur qui a entrepris d’ébranler
11 1935, La Nouvelle Revue française, articles (1931–1961). Lawrence et Brett par Dorothy Brett ; Matinées mexicaines suivi de Pansies (poèmes), par D. H. Lawrence (octobre 1935)
13C’est un long enfant maigre au regard narquois et inquiet, et qui s’est mis une barbe rousse pour avoir l’air d’un faune. p.
12 1936, Hic et Nunc, articles (1932–1936). Sur une page de Bossuet (ou Tradition et Révélation) (janvier 1936)
14le jamais aux catholiques ? Pourtant, je les sens inquiets, et c’est pourquoi j’espère. ⁂ L’inquiétude catholique procède de ce
13 1937, Journal d’un intellectuel en chômage. I. N’habitez pas les villes !
15 écrivain, il a lu un de mes articles. Je le sens inquiet de mon opinion « d’intellectuel » sur son discours. « C’était sûremen
16des dont ils n’ont même pas l’air d’être vraiment inquiets, des indiscrétions gênantes et dont on ne sait trop que faire, ou des
14 1937, La Revue de Paris, articles (1937–1969). Paysans de l’Ouest (15 juin 1937)
17 écrivain. Il a lu un de mes articles. Je le sens inquiet de mon opinion d’« intellectuel » sur son discours. « C’était sûremen
18des dont ils n’ont même pas l’air d’être vraiment inquiets, des indiscrétions gênantes et dont on ne sait trop que faire, ou des
15 1938, Journal d’Allemagne. 1. Journal (1935-1936)
19ynique et vieux bateaux réactionnaires, bourgeois inquiets, opposants complices. Et seuls mes amis juifs me donnaient du régime
16 1938, Bulletin de la Guilde du Livre, articles (1937–1948). Caquets d’une vieille poule noire (août 1938)
20 rien. M. de Rougemont cite Spinoza — mais il est inquiet : dans la nuit du 21 mai, n’y tenant plus, il retourne au poulailler,
17 1939, L’Amour et l’Occident (1972). II. Les origines religieuses du mythe
21st-à-dire par les troubadours et par les croyants inquiets à la morale des Parfaits. Mais enfin, dit le sceptique d’aujourd’hui,
18 1940, La Vie protestante, articles (1938–1978). De Luther à Hitler (15 mars 1940)
22catholique. Un billet, s’il vous plaît, au Suisse inquiet, au protestant scandalisé que je suis, pour expliquer cette affligean
19 1942, La Part du Diable (1982). III. Le Diable démocrate
23verons tout. Si nous sommes de braves démocrates, inquiets ou optimistes, nous croyons qu’en rôtissant quelques dictateurs, prof
20 1943, La Vie protestante, articles (1938–1978). Les tours du Diable IX : « Nous sommes tous coupables » (10 décembre 1943)
24verons tout. Si nous sommes de braves démocrates, inquiets ou optimistes, nous croyons qu’en rôtissant quelques dictateurs, prof
21 1945, Le Figaro, articles (1939–1953). Le dernier des Mohicans (11 octobre 1945)
25ions qu’on m’adresse, apparaissent inquiétants et inquiets, amers et pleins d’idées nouvelles. La vie de ce district est restée
22 1946, Journal des deux Mondes. 15. Le choc de la paix
26ions qu’on m’adresse, apparaissent inquiétants et inquiets, amers et pleins d’idées nouvelles. La vie de ce district est restée
23 1946, Lettres sur la bombe atomique. 1. La nouvelle
27e. Il nous laisse comme privés de réflexes, moins inquiets qu’excités, et hilares par nervosité. Quelle que soit d’ailleurs l’at
24 1947, Doctrine fabuleuse. 8. Contribution à l’étude du coup de foudre
28, et prends congé de mon ami qui se montrait fort inquiet de mon sort. Il y avait de quoi d’ailleurs, j’étais inscrit, à cette
29près : « Donne-moi vite de tes nouvelles, je suis inquiet, je n’oublierai jamais les nuits extraordinaires que nous avons encor
25 1950, Lettres aux députés européens. Deuxième lettre
30verner. Elle vous voit réticents pour la plupart, inquiets de ne pas vous avancer au-delà de ce qu’on vous a permis, qui est moi
26 1950, Journal de Genève, articles (1926–1982). Deuxième lettre aux députés européens (16 août 1950)
31verner. Elle vous voit réticents pour la plupart, inquiets de ne pas vous avancer au-delà de ce qu’on vous a permis, qui est moi
27 1953, La Confédération helvétique. 1. Le peuple et son histoire
32a population le soutenait, et lorsque l’Empereur, inquiet des progrès de la Réforme, voulut attaquer Zurich avec l’aide des can
28 1954, Bulletin du Centre européen de la culture, articles (1951–1977). Le rôle de la recherche en Europe (décembre 1954-janvier 1955)
33 soutenu par sa foi dans la grâce. Il est donc un inquiet perpétuel, mais qui sait les raisons de son inquiétude ; il sait qu’e
29 1957, L’Aventure occidentale de l’homme. Deuxième partie. La Quête occidentale — 3. La spire et l’axe
34lement César. Et voici notre époque de Bas-Empire inquiet, divisé dans son âme et devant ses « Barbares »… Le deuxième tour de
30 1957, L’Aventure occidentale de l’homme. Deuxième partie. La Quête occidentale — 9. Les ambivalences du progrès
35 soutenu par sa foi dans la grâce. Il est donc un inquiet perpétuel, mais qui sait les raisons de son inquiétude ; il sait qu’e
31 1957, Preuves, articles (1951–1968). Sur le pouvoir des intellectuels (juillet 1957)
36 que c’est une affaire d’intellectuels, je serais inquiet. Sur une hypocrisie des pseudo-libéraux Refuser l’usage de la force
32 1957, Preuves, articles (1951–1968). Sur un certain cynisme (septembre 1957)
37ropose mon « Programme de lectures pour étrangers inquiets de la santé de la France ». A. — Un nouveau livre ? R. — Non, c’est u
33 1961, Comme toi-même. Essais sur les mythes de l’amour. Introduction. L’érotisme et les mythes de l’âme — f. Soulèvement des puissances animiques
38e » qui en serait la cause, il se sent indigné et inquiet. S’il est sérieux, s’il voit plus loin, cela peut aller jusqu’à l’ang
39p. 40] aient des motifs inverses d’être indignés, inquiets ou angoissés. Les deux camps se rendent bien leur mépris, et chacun r
34 1965, La Suisse ou l’histoire d’un peuple heureux. III. La morale quotidienne et le climat de culture ou comment on vit dans une fédération
40ndages d’opinion, les Suisses n’en sont pas moins inquiets. Réfléchissant aux motifs spécifiques de ce comportement paradoxal (m
41uvoirs. Ce ne sont pas les Pouvoirs que le Suisse inquiet met en cause, mais plutôt ses concitoyens. Sont-ils à la hauteur de l
35 1965, Fédéralisme culturel (1965). Fédéralisme culturel
42sité exceptionnelle de lecteurs, de chercheurs, d’inquiets, d’originaux, d’individus entreprenants en tous domaines, et souvent
36 1970, Le Cheminement des esprits. III. Champs d’activité — III.5. Le rôle de la recherche en Europe
43 soutenu par sa foi dans la grâce. Il est donc un inquiet perpétuel, mais qui sait les raisons de son inquiétude ; il sait [p. 
37 1972, L’Amour et l’Occident (1972). Post-scriptum
44ères années du xie siècle. En 1028, Guillaume V, inquiet du progrès de l’hérésie dans ses domaines, réunit un concile à Charro
38 1977, L’Avenir est notre affaire. I. Système de la crise — 2. Le grand litige
45ident, que se passerait-il ? insistent d’éternels inquiets. On leur répond que « toutes les précautions ont été prises », et que
39 1977, L’Avenir est notre affaire. II. De la prévision — 5. Naissance de la prospective
46de notre siècle, quelques experts lucides et donc inquiets s’avisent que l’avenir, non seulement de la culture mais de la Nature