1 1938, Journal d’Allemagne. 1. Journal (1935-1936)
1 portant ce slogan ou « Schlagwort » : La [p. 15] lutte contre la faim et le froid est notre guerre. Est-ce une déclaration p
2ion à la faveur de quoi l’armée se reforme et les luttes sociales s’assourdissent ? C’est bien ce qu’on me disait à Paris… 1
3C’est plutôt contre une inertie conservatrice que lutte aujourd’hui le Parti.   Un « opposant ». — Je me promène avec un de
4is lui aussi se sent trop vieux pour continuer la lutte, il a 50 ans. Se bagarrer encore ? Ils ne sont pas comme ça, les ouvr
5t plus grave. Une chose me frappe : ce mot Kampf, lutte, qu’on entend et qu’on lit partout, ici, dans tous les articles de jo
6 mot Kampf, quand ce n’est pas le mot Krieg. « La lutte contre la faim et le froid est notre guerre. » Je sais bien ce que vo
7 Allemands, par exemple, cela peut conduire à une lutte ouverte, mais pas nécessairement à une destruction matérielle. Au con
8 donnés ses instruments actuels. Nous voulons une lutte créatrice, et non pas destructrice. Tout l’effort de la civilisation
9onné, selon vous, une caricature. Il faut que les luttes deviennent des luttes spirituelles, dans le sens où Rimbaud a dit : «
10caricature. Il faut que les luttes deviennent des luttes spirituelles, dans le sens où Rimbaud a dit : « Le combat spirituel e
11étestés. Et c’est moins un dialogue en moi qu’une lutte quotidienne qu’ils poursuivent, avec des succès alternés. Mais ici et
12 des valeurs humaines périmées. C’est pourquoi la lutte que poursuit la chrétienté allemande sous la croix est pour nous d’un
13ayé. Il ne vous restera que la foi. Mais la vraie lutte commence là. » 13-21 mars 1936 Huit jours à Paris. — Extrême diffi
14oir de la part des chefs du régime ; alors que la lutte actuelle n’est que le premier affrontement de l’Église chrétienne et
15 nous méritons ? Savons-nous ce que préparent nos luttes ? Un peu de prudence dans le cynisme, nous dirait Machiavel, le vrai,
2 1938, Journal d’Allemagne. i. Instruction spirituelle donnée aux étudiants hitlériens, (Extrait de lettre d’un étudiant allemand)
16 une troupe d’assaut pour Rosenberg, en vue de la lutte qui s’engagera sans doute l’hiver prochain, lutte pour l’âme allemand
17lutte qui s’engagera sans doute l’hiver prochain, lutte pour l’âme allemande dans l’esprit et selon la [p. 78] volonté du Füh
18nconsciente et endormie… Il faudra en venir à une lutte ouverte avec les diverses confessions ; mais non pas à une lutte par
19vec les diverses confessions ; mais non pas à une lutte par la violence, car les confessions mourront d’elles-mêmes, de toute
3 1938, Journal d’Allemagne. ii. Plébiscite et démocratie. (À propos des « élections » au Reichstag, 29 mars 1936)
20nimité de la nation sur une question vitale. La « lutte [p. 81] électorale » revenait ainsi à la lutte du parti au pouvoir co
21 « lutte [p. 81] électorale » revenait ainsi à la lutte du parti au pouvoir contre l’opposition secrète, informulée, des enne
4 1938, Journal d’Allemagne. iii. Les jacobins en chemise brune
22ler les grandes lignes d’une action d’urgence. 1° Lutte contre le séparatisme. — Il y a le précédent des « corps francs » qui
23i [p. 88] fournissent des bases idéologiques à la lutte pour l’idée nationale. Au fond, le problème n’est pas si différent de
24 du racisme 21 , les « ennemis de la nation ». 2° Lutte contre l’étranger. — Là encore, Hitler va trouver une base de haines
25e, eh bien ! ce sera « l’armée de Coblence ! » 3° Lutte contre les cliques politiciennes. — Ici le parallèle est moins frappa
26plutôt celle des Léninistes en 19 : c’est la même lutte sur le double front de la « Reaktion » et de l’extrémisme. (Certes on