1 1934, Politique de la Personne (1946). I. Primauté du spirituel ? — 1. Destin du siècle ou vocation personnelle ?
1x, les partis politiques seraient sans force, les luttes sociales perdraient beaucoup de leur violence. Sans eux, nous ne saur
2 1934, Politique de la Personne (1946). II. Principes d’une politique du pessimisme actif — 6. Note sur un certain humour
2es endossés. Voilà son paradoxe et l’humour de sa lutte. L’issue de la bataille, il peut bien la prévoir fatale, mais elle ou
3 1934, Politique de la Personne (1946). III. Idoles — 7. Comment rompre ?
3, le début de la décadence. Il y a des siècles de lutte sourde entre ces deux vouloirs, et tant que dure la lutte le christia
4urde entre ces deux vouloirs, et tant que dure la lutte le christianisme vainc : sa victoire est [p. 100] d’être éveillé. Tel
5mandement. Mais que les chrétiens, fatigués de la lutte, viennent à croire qu’il est une autre façon de vaincre, et que c’est
6nsidèrent cette paix comme un bien supérieur à la lutte, qu’ils l’organisent, la sanctionnent d’une autorité que seule leur c
4 1934, Politique de la Personne (1946). III. Idoles — 8. Humanisme et christianisme
7nde où il n’y aura bientôt plus, — ce dit-on — ni luttes sociales, ni lutte contre la nature définitivement asservie. Cet homm
8ientôt plus, — ce dit-on — ni luttes sociales, ni lutte contre la nature définitivement asservie. Cet homme sera-t-il encore
5 1934, Politique de la Personne (1946). III. Idoles — 9. Antimarxiste parce que chrétien
9core, le [p. 122] choix précède. Mais du moins la lutte est circonscrite, les positions sont nettes, connues de tous. Il y a
6 1934, Politique de la Personne (1946). III. Idoles — 10. Fascisme
10el et jamais fatigué. L’État fasciste met fin aux luttes politiques : il supprime les partis et jugule la presse. L’État fasci
7 1934, Politique de la Personne (1946). IV. Problèmes de la révolution personnaliste — 11. D’un Cahier de revendications
11commun avec eux certains mots d’ordre immédiats : lutte contre le capitalisme, le fascisme, leurs mystiques et leurs création
12irable du peuple russe retrouvant la grandeur des luttes élémentaires, n’aurions-nous à répondre qu’un dogmatique « Tu te trom
8 1934, Politique de la Personne (1946). IV. Problèmes de la révolution personnaliste — 12. Communauté révolutionnaire
13ertés, et détruit la fraternité. Capital, police, lutte de classes, guerre. Primauté du paraître sur l’être. La Personne :
9 1934, Politique de la Personne (1946). IV. Problèmes de la révolution personnaliste — 13. Triomphe de la Personne, (Aphorismes)
14it-il ? — Il est dans l’action politique, dans la lutte… — Dans la lutte électorale ? — Dans la réalité pratique ! — Dans la
15dans l’action politique, dans la lutte… — Dans la lutte électorale ? — Dans la réalité pratique ! — Dans la réalité électoral
10 1934, Politique de la Personne (1946). Appendices — iii. Groupements personnalistes
16uestions fondamentales, et se cantonnent dans des luttes périmées et de polémiques malhonnêtes, Esprit et L’Ordre nouveau [p. 
11 1934, Politique de la Personne (1946). Appendices — iv. Qu’est-ce que la politique ?
17aux caractères. a) Elle consiste d’abord dans la lutte des partis. Pour un très grand nombre de citoyens, le but à atteindre
12 1934, Politique de la Personne (1946). Appendices — v. Trop d’irresponsables s’engagent ! (Responsabilité des intellectuels)
18t qu’elle se met « au service » d’une doctrine de lutte politique. Faire la révolution, cela demande un effort un peu plus gr
19 temps des vrais dangers, c’est-à-dire des vraies luttes et des vrais engagements. (paru dans L’Ordre nouveau, juin 1938.)
13 1946, Politique de la Personne (1946). Préface pour l’édition de 1946
20bon nombre de nos positions, mit au point dans la lutte nos principes de tactique, et leur donna le baptême du feu. Nous somm