1 1979, Rapport au peuple européen sur l’état de l’union de l’Europe. Introduction
1éanes ; — ni venir en aide au tiers monde dans sa lutte contre la famine et sa passion de copier et de s’approprier les cause
2 1979, Rapport au peuple européen sur l’état de l’union de l’Europe. II. L’énergie
2xcessives sont partout dénoncées et reconnues, la lutte contre le gaspillage se voit confiée à des départements ministériels
3 1979, Rapport au peuple européen sur l’état de l’union de l’Europe. III. L’environnement
3issociables ». Il n’y a donc pas d’autre moyen de lutte que dans une étroite coopération interrégionale ou intercontinentale
4 d’où destruction de la faune marine, etc.) 2. La lutte contre l’accroissement de la concentration de CO2 dans l’atmosphère,
5upranationaux, permettant seuls d’entreprendre la lutte contre les pollutions « justifiées » par des calculs de profit local
4 1979, Rapport au peuple européen sur l’état de l’union de l’Europe. IV. Les Régions
6 pas toujours bien conscientes — qui animent leur lutte. Trois ordres de revendications correspondent à trois types de région
7s à toutes les autres. Ils sortent de leur longue lutte en retraite, parfois désespérée, pour entrer dans un grand mouvement
8égions frontalières sont désormais le front de la lutte pour l’Europe, le lieu du combat décisif entre fédéralisme et stato n