1 1931, Foi et Vie, articles (1928–1977). Sécularisme (mars 1931)
1nome peut-il croire à l’Incarnation ou aller à la Messe ? On n’aura d’autre ressource que de nous opposer un distinguo : en t
2tant qu’il croit à l’Incarnation et qu’il va à la Messe, il se comporte en homme du xiiie siècle — ou en enfant : il y a lie
2 1935, L’Ordre nouveau, articles (1933–1938). L’Édit de Nantes et sa Révocation (mars-avril 1935)
3» sa conscience, l’homme du « Paris vaut bien une messe ! », c’est encore l’homme de l’Édit. À tout prendre, l’Édit n’est qu’
4catholiques et protestants. « Paris vaut bien une messe » est injurieux pour la messe et le prêche, qui se voient préférer la
5Paris vaut bien une messe » est injurieux pour la messe et le prêche, qui se voient préférer la possession de la capitale. De
3 1936, Hic et Nunc, articles (1932–1936). Sur une page de Bossuet (ou Tradition et Révélation) (janvier 1936)
6ur avoir écrit ce qui suit. (C’est au sujet de la Messe, pour expliquer que les catholiques la célèbrent tout autrement que l
4 1939, L’Amour et l’Occident (1972). II. Les origines religieuses du mythe
7ori sa traduction romaine dans le sacrement de la messe : ils le remplacent par une cène fraternelle, symbolisant des événeme
5 1942, La Part du Diable (1982). I. L’Incognito et la révélation
8e diablotins 2 . On lui invente une église et des messes noires. On lui oppose des tribunaux, une Chambre ardente, qui lui env
6 1942, La Part du Diable (1982). II. Hitler ou l’alibi
9er et de les lire à rebours, selon la coutume des messes noires. C’est d’invertir et de ruiner par l’intérieur les critères mê
7 1945, Carrefour, articles (1945–1947). Les enfants américains réclament des bombes atomiques (20 décembre 1945)
10ntimité… Pour moi, j’irai comme chaque année à la messe de minuit des protestants, dans la plus grande église gothique du mon
8 1946, Journal des deux Mondes. 4. Puisque je suis un militaire…
11nvoie le manuscrit d’une satire contre [p. 55] la messe, on vante à Berne la modération de ses discours lors des débats de re
9 1946, Journal des deux Mondes. 15. Le choc de la paix
12ntimité… Pour moi, j’irai comme chaque année à la messe de minuit des protestants, dans la plus grande église gothique du mon
10 1946, Bulletin de la Guilde du Livre, articles (1937–1948). Noël à New York (décembre 1946)
13ntimité… Pour moi, j’irai comme chaque année à la messe de minuit des protestants, dans la plus grande église gothique du mon
11 1946, Réforme, articles (1946–1980). Vues générales des Églises de New York (12 octobre 1946)
14tes. Mais un de mes amis, argentin, sortant de la messe à St-Patrick, se plaignait de l’absence toute « protestante » du déso
12 1947, Vivre en Amérique. 2. Vie culturelle et religieuse
15tes. Mais un de mes amis, argentin, sortant de la messe à Saint-Patrick, se plaignait de l’absence toute « protestante » du d
13 1952, Journal de Genève, articles (1926–1982). Au pays du Patriarche (29-30 novembre 1952)
16 pas de haranguer le bon peuple à la sortie de la messe, en vieux père de famille. C’est ici que la publicité fut inventée. V
14 1957, L’Aventure occidentale de l’homme. I. Première partie. La Voie et l’Aventure — 1. Où les voies se séparent
17assemble dans l’église où l’on chante des chœurs. Messes de Mozart, Passions de Bach : je ne sais rien de plus européen, ni de
15 1957, Preuves, articles (1951–1968). Sur Voltaire (février 1957)
18 pas de haranguer le bon peuple à la sortie de la messe, en vieux père de famille. C’est ici que la publicité fut inventée. V
16 1958, Définition, valeurs, énergie, recherche : quatre essais européens (1958). Définitions, valeurs, énergie, recherches : Quatre essais européens
19 dans l’œuvre de Bach et dans celle de Mozart. La Messe en ut mineur réduit à peu de chose toute tentative verbale pour expri
17 1959, Bulletin du Centre européen de la culture, articles (1951–1977). Éducation et loisirs : les mass media (mai 1959)
20 exemplaires des madrigaux de Monteverdi ou de la Messe de Guillaume de Machault. Le succès du disque vulgaire a donc permis
18 1961, Vingt-huit siècles d’Europe. II. Prises de conscience européennes. De Pierre de Bois à l’Abbé de Saint-Pierre, (xive au xixe siècle) — II.5. Les grands desseins du xviie siècle
21pe plus qu’ailleurs, et qui portent en eux la pro messe de grandes choses. Voici quelques extraits de la Panegersia 95 §
19 1965, La Suisse ou l’histoire d’un peuple heureux. III. La morale quotidienne et le climat de culture ou comment on vit dans une fédération
22l leur envoie le manuscrit d’une satire contre la messe, on vante à Berne la modération de ses discours lors des débats de re
23ses, sont capables d’exécuter passions, cantates, messes ou oratorios, et de les faire enregistrer avec honneur et prix par le
24e la Bible leur est dorénavant recommandée, et la messe est de plus en plus commentée, car dite en langue moderne désormais.
20 1970, Le Cheminement des esprits. III. Champs d’activité — III.9. L’Europe, l’été…
25u romains, les ballets dans des parcs royaux, les messes de Bach ou de Mozart dans des basiliques baroques, les mystères sur d
21 1970, Lettre ouverte aux Européens. I. L’unité de culture
26dans l’œuvre de Bach et dans celle de Mozart. Les Messes et les Passions réduisent à peu de chose toute tentative verbale pour
22 1974, Journal d’un Européen (fragments 1974). Journal d’un Européen (fragments 1974)
27erai de faire le lendemain matin, lorsqu’après la messe solennelle et le sermon « européen » du cardinal König, l’assemblée,
23 1975, Bulletin du Centre européen de la culture, articles (1951–1977). Rôle de la modernité dans les relations Europe-Monde (hiver 1975-1976)
28dans l’œuvre de Bach et dans celle de Mozart. Les Messes et les Passions réduisent à peu de chose toute tentative verbale pour
24 1977, L’Avenir est notre affaire. II. De la prévision — 8. Deuxième histoire de fous : Hitler
29. Ayant ainsi rétabli les liturgies civiques, une messe allemande, réellement nationale, Hitler se voit dans la situation du