1 1927, Revue de Belles-Lettres, articles (1926–1968). Conte métaphysique : L’individu atteint de strabisme (janvier 1927)
1me (janvier 1927) d Comme le démiurge venait de peser sur le commutateur des étoiles… l’une, se décrochant sans plus d’hési
2 1930, Foi et Vie, articles (1928–1977). « Pour un humanisme nouveau » [Réponse à une enquête] (1930)
2tions matérielles et déjà nous sentons leurs lois peser sur notre vie : s’agit-il d’enrayer la science ? Non, mais que l’espr
3 1932, Présence, articles (1932–1946). Penser avec les mains (fragments) (janvier 1932)
3du mot penser. Celui-ci ayant la même origine que peser, il est loisible de jouer avec le mot de la façon suivante : le Franç
4er avec le mot de la façon suivante : le Français pèse le pour et le contre ; l’Allemand pèse sur les choses. D’où l’on conc
5e Français pèse le pour et le contre ; l’Allemand pèse sur les choses. D’où l’on conclut encore que la pensée figure pour le
4 1932, Esprit, articles (1932–1962). On oubliera les juges (novembre 1932)
6ses lunettes d’écaille. C’est lui qui juge, ayant pesé son acte. Les autres appliquent un tarif. ⁂ Je ne suis pas antimilita
5 1933, Foi et Vie, articles (1928–1977). « Histoires du monde, s’il vous plaît ! » (janvier 1933)
7dienne. Mais l’homme qui toute la journée a senti peser sur son œuvre la menace des forces terribles déchaînées dans le monde
6 1933, Esprit, articles (1932–1962). Comment rompre ? (mars 1933)
8tes. Nous n’attendons rien d’aucun acte délibéré, pesé et calculé, tendant à désolidariser la « chrétienté » du désordre éta
7 1934, Politique de la Personne (1946). III. Idoles — 7. Comment rompre ?
9tes. Nous n’attendons rien d’aucun acte délibéré, pesé et calculé, tendant à désolidariser la « chrétienté » du désordre éta
8 1934, Foi et Vie, articles (1928–1977). Deux essais de philosophes chrétiens (mai 1934)
10 Faut-il une fois de plus évoquer les menaces qui pèsent sur la civilisation ? Ou verra-t-on que le service que la pensée chré
9 1935, Les Nouvelles littéraires, articles (1933–1972). Kierkegaard, Dostoïevski, Barth (23 février 1935)
11sions des historiens de la pensée ne semblent pas peser bien lourd sur ses décisions souveraines. Comment expliquer, par exem
10 1935, L’Ordre nouveau, articles (1933–1938). La situation politique en France (octobre 1935)
12e de réfléchir et de s’expliquer. La fatalité qui pèse sur son mouvement se trouve exprimée tout entière par cette seule phr
13ches qui s’en suivrait. La plus lourde menace qui pèse sur le Front populaire 27 , c’est l’éventualité de son succès prochai
11 1935, Le Semeur, articles (1933–1949). La cité (avril-mai 1935)
14ntes du christianisme. Voilà bien la fatalité qui pèse sur notre histoire : une politique chrétienne qui réussit n’a plus ri
12 1936, Penser avec les mains (1972). I. La commune mesure — I.7. Sur le déclin du Moyen Âge
159] et au langage, et qui servaient à mesurer et à peser les « actiones latinæ », c’est-à-dire l’éthique des Latins 25 . Il im
13 1936, Penser avec les mains (1972). I. La commune mesure — I.11. La mesure nationale-socialiste
16matériel. La preuve de cette affirmation, dont je pèse chaque terme, et qui paraîtra si parfaitement absurde aux yeux du plu
14 1936, Penser avec les mains (1972). II. Penser avec les mains — Préambule
17rchie, et d’insister d’abord sur l’essentiel. (Je pèse chaque mot.) Étant bien clairement entendu que l’essentiel n’est pas
15 1936, Penser avec les mains (1972). II. Penser avec les mains — II.1. La pensée prolétarisée
18tuns. Il nous faut des mains maîtrisées, mais qui pèsent. Non pas ces mains qui manient et manipulent, mains de joueurs et de
19arges et dures ! Des mains faites pour prendre et peser. Des mains qui sachent, qui accomplissent et qui sculptent ; des main
20tente : Le penseur pense : il faut entendre qu’il pèse 61 et que [p. 156] la pensée est un poids que nous jetons dans la b
21s la chose pesée n’est-elle pas d’abord chose qui pèse au sens actif ? Dès lors, penser, est-ce peser quelque chose, ou au c
22qui pèse au sens actif ? Dès lors, penser, est-ce peser quelque chose, ou au contraire, peser sur quelque chose ? Si la pensé
23ser, est-ce peser quelque chose, ou au contraire, peser sur quelque chose ? Si la pensée est « ce qui pèse », faut-il l’assim
24ser sur quelque chose ? Si la pensée est « ce qui pèse », faut-il l’assimiler à la balance, ou bien au poids ? Telle est l’é
25upeser des idées et des faits, ou au contraire de peser sur les faits, et de créer des idées qui aient du poids ? Les conséqu
26ndifférence de la balance à l’égard de ce qu’elle pèse. « Les autres forment l’homme, je le récite. » Ainsi parlait Montaign
27, d’un côté, et de l’autre, ceux qui s’occupent à peser les actions et les pensées d’autrui. (Et c’est encore le meilleur cas
28le meilleur cas : la plupart s’occupant surtout à peser leurs poids et à commenter leur balance.) Entre le clerc et tous les
29 léger pour elle. La raison d’être de tout ce qui pèse, c’est maintenant, dit-elle, d’être pesé. Cette balance se croit impa
30t ce qui pèse, c’est maintenant, dit-elle, d’être pesé. Cette balance se croit impartiale. Elle ne fait qu’indiquer, de son
16 1936, Penser avec les mains (1972). II. Penser avec les mains — II.2. Éléments d’une morale de la pensée
31elle se manifeste réellement, comme une force qui pèse et pose une certitude. Une pensée réelle, c’est une pensée qui agit,
32utres, elle les détruit. Si la pensée se refuse à peser, à violenter, elle s’expose à subir sans fruit toutes les brutalités
17 1937, Journal d’un intellectuel en chômage. I. N’habitez pas les villes !
33la force centrifuge, il ne faut pas freiner, mais peser à fond sur l’accélérateur. Je suis allé à A. acheter des cigarettes.
18 1937, Journal d’un intellectuel en chômage. III. L’été parisien
34u. Je bouge encore, voilà son pied maintenant qui pèse sur le bord de mon soulier. Je ne puis presque plus bouger, comprimé
35carreaux ornée d’un nœud papillon mauve. Son pied pèse toujours et insiste. Je retire vivement le mien. Lui revient. Je suis
36er. Voilà ses genoux qui se rapprochent encore et pèsent. J’étouffe un cri. À ce moment la grosse dame se lève et s’en va. Je
19 1937, La Nouvelle Revue française, articles (1931–1961). N’habitez pas les villes (Extrait d’un Journal) (juillet 1937)
37 la force centrifuge, il ne faut pas freiner mais peser à fond sur l’accélérateur. Je suis allé à A. acheter des cigarettes.
20 1938, Journal d’Allemagne. 2. Conclusion 1938
38 voir, c’est que la volonté des hommes n’a jamais pesé si peu que dans les régimes totalitaires. Ce n’est pas le Chef qui co
21 1938, Esprit, articles (1932–1962). L’amour action, ou de la fidélité (novembre 1938)
39ertain nombre de raisons qu’il serait possible de peser. Cette erreur du bon sens est tout à fait grossière. Vous aurez beau
22 1938, Revue de Belles-Lettres, articles (1926–1968). Le Poète et le Vilain (novembre 1938)
40ur les choses divines et humaines, si nous savons peser d’invisibles rayons d’énergie. Nos codes ne prévoient pas que l’assas
23 1939, L’Amour et l’Occident (1972). V. Amour et guerre
41manente que la passion et l’instinct de mort font peser sur toute société. La réponse du xiie siècle avait été la chevalerie
42ce immédiate, mais l’aggraver alors en la faisant peser sur la vie même des peuples ainsi constitués en blocs. L’État totalit
24 1939, L’Amour et l’Occident (1972). VII. L’amour action, ou de la fidélité
43ertain nombre de raisons qu’il serait possible de peser. Cette erreur du bon sens est tout à fait grossière. Vous aurez beau
25 1939, Les Nouvelles littéraires, articles (1933–1972). Non, Tristan et Iseut ne s’aiment pas, nous dit Denis de Rougemont (12 février 1939)
44 risque de disparaître. Mais c’est encore lui qui pèse sur toute la crise du mariage. — Comment cela ? — C’est très simple.
26 1939, Le Figaro, articles (1939–1953). « Le matin vient, et la nuit aussi » (7 juin 1939)
45 des injustices établies. La menace de guerre qui pèse sur nous pourrait et devrait être le remède à cette paix-là. Tout dép
27 1939, La Vie protestante, articles (1938–1978). Nicolas de Flue et la tradition réformée (1er septembre 1939)
46parvint à cette décision, non sans avoir mûrement pesé son acte et obtenu le consentement des siens. Nous ne sommes pas en p
28 1940, Mission ou démission de la Suisse. 1. Le protestantisme créateur de personnes
47e crois, d’autant plus actuel que les menaces qui pèsent aujourd’hui sur l’Église, et sur la civilisation dite chrétienne, inc
29 1940, Mission ou démission de la Suisse. Appendice, ou « in cauda venenum » Auto-critique de la Suisse
48s ambitions. Or prévoir, c’est aussi se préparer, peser le pour et le contre, discuter… On connaît la devise humoristique du
30 1945, Le Figaro, articles (1939–1953). Le savant et le général (8 novembre 1945)
49l’un en Allemagne et l’autre à Washington. Chacun pèse sur un bouton, et une terrifiante explosion se produit dans le territ
31 1946, Journal des deux Mondes. 2. Journal d’attente
50 des injustices établies. La menace de guerre qui pèse sur nous pourrait et devrait être le remède à cette paix-là. Tout dép
32 1946, Journal des deux Mondes. 4. Puisque je suis un militaire…
51turels entrent en composition dans le mystère qui pèse sur ce massif, qui en émane… Je me disais en redescendant : les Suiss
33 1946, Journal des deux Mondes. 5. Anecdotes et aphorismes
52refuge précaire d’un Christliches Hospiz, il sent peser sur lui d’une manière insupportable le sombre avenir de son pays. « D
34 1946, Journal des deux Mondes. 12. L’Amérique en guerre
53que est à l’échelle du siècle, et des menaces qui pèsent sur le siècle. Il y fallait une démesure, et celle-là vient du fond d
35 1946, Lettres sur la bombe atomique. 4. Utopies
54portée par un B-29 volant à 550 km. à l’heure, ne pesait pas lourd, comparée aux charges des bombardiers qui réduisirent Berli
36 1946, Lettres sur la bombe atomique. 6. Le savant et le général
55l’un en Allemagne et l’autre à Washington. Chacun pèse sur un bouton, et une terrifiante explosion se produit dans le territ
37 1947, Vivre en Amérique. 3. Vie privée
56ouple entraînera la perte. En Amérique, tout cela pèse bien peu au regard des chances de repartir à neuf, de déblayer les pe
38 1948, L’Europe en jeu. Trois discours suivis de Documents de La Haye. III
57tre patrie, nous sentons tous que les menaces qui pèsent aujourd’hui sur l’Europe mettent en cause quelque chose de plus profo
39 1949, La Revue de Paris, articles (1937–1969). Découverte de l’Europe (octobre 1949)
58git maintenant d’alerter, d’informer, et de faire peser de tout son poids sur ses élus ? Montrer ce but et préparer les voies
40 1949, Réforme, articles (1946–1980). « Êtes-vous partisan du rapprochement franco-allemand ? » (29 janvier 1949)
59inconscience, où beaucoup vivent, des menaces qui pèsent sur l’Europe. Un peu de conscience tuerait beaucoup de préjugés, data
41 1950, La Revue de Paris, articles (1937–1969). L’Europe et sa culture (novembre 1950)
60s périodiques à diffusion mondiale… » L’État fait peser sur les recherches de la physique nucléaire un lourd contrôle et « de
42 1952, Preuves, articles (1951–1968). Le sens de nos vies, ou l’Europe (juin 1952)
61i sens : voilà bien dans sa réalité la menace qui pèse aujourd’hui sur l’Europe, disons plus : sur l’espoir humain. Ma thèse
43 1953, La Confédération helvétique. 6. Le peuple suisse et le monde
62uisse qu’un de nos voisins voudrait s’annexer lui pèserait à l’estomac bien plus que de grandes provinces habituées à recevoir l
44 1954, Bulletin du Centre européen de la culture, articles (1951–1977). Situation de l’Europe en mai 1954 : L’Europe bloquée (mai 1954)
63es décisions ne pouvaient écarter les menaces qui pèsent sur l’ensemble du continent, les impératifs de son économie, et cette
45 1956, Bulletin du Centre européen de la culture, articles (1951–1977). Relance européenne ? (février 1956)
64de doctrine ou d’efficacité. Il est impossible de peser ces raisons parce qu’elles ne sont pas de même nature : les meilleure
46 1958, Preuves, articles (1951–1968). Sur le vocabulaire politique des Français (novembre 1958)
65ttitude réfléchie, librement consentie, tout bien pesé… « Je ne crois pas en Dieu, insiste Sartre — mais si dans ce plébisci
47 1961, Vingt-huit siècles d’Europe. III. L’ère des philosophes. De Leibniz à Condorcet — III.2. L’Europe des lumières
66 princes rejetteraient donc cette paix, quand ils pèseraient leurs intérêts eux-mêmes : que sera-ce quand ils le feront peser par
67érêts eux-mêmes : que sera-ce quand ils le feront peser par leurs ministres, dont les intérêts sont toujours opposés à ceux d
48 1961, Vingt-huit siècles d’Europe. IV. L’Ère de la Révolution de Kant à Hegel — IV.3. Synthèses historico-philosophiques (I)
68 et une balance. Ils doivent mesurer, ils doivent peser. Mais s’ils mesurent tout à leur aune particulière uniquement pour s’
49 1961, Vingt-huit siècles d’Europe. V. L’Ère des nations, (de 1848 à 1914)
69ession des bases de la Russie, une contrainte qui pesa sur son développement et en interrompit le cours. Les autres n’ont pa
70r à une communauté culturelle. Mais ces avantages pèsent moins lourd que les inconvénients qui en ont résulté, et qui ont fait
50 1961, Vingt-huit siècles d’Europe. VII. L’Ère des fédérations. De l’Unité de culture à l’union politique — VII.4. L’Unité dans la diversité. Fondement de l’Union fédérale
71ur intensité… Le pessimisme, le découragement qui pèse aujourd’hui sur l’âme continentale ressemble beaucoup à celui de l’oi
51 1961, Vingt-huit siècles d’Europe. Appendice. Manifestes pour l’union européenne, (de 1922 à 1960)
72t les justifier devant les menaces immédiates qui pèsent sur l’Europe désunie ? « Vous êtes trop pressés » répètent les hommes
52 1965, La Suisse ou l’histoire d’un peuple heureux. I. Le paysage historique, ou comment se forme une fédération — I.8. « Il a fallu plus de six siècles pour fédérer les cantons suisses »
73n de décharger chaque fois la marchandise pour la peser. Dans la plupart des cas, les marchandises étrangères avaient intérêt
53 1965, La Suisse ou l’histoire d’un peuple heureux. II. L’union, sauvegarde de la diversité ou comment fonctionne une fédération — II.1. Les institutions et la vie politique
74uisse qu’un de nos voisins voudrait s’annexer lui pèserait à l’estomac bien plus que de grandes provinces habituées à recevoir l
54 1965, La Suisse ou l’histoire d’un peuple heureux. III. La morale quotidienne et le climat de culture ou comment on vit dans une fédération
75 cela suffit, mais eux, bien loin de se troubler, pèsent encore un temps infini, en vertu de quelque inertie, et finalement ne
76 conscience nationale que le jugement de Dieu qui pèse sur le monde nous devient clair. Ceci ne nous dispense nullement de n
55 1969, Journal de Genève, articles (1926–1982). Objection de conscience : Denis de Rougemont répond (4 juillet 1969)
77ace, et un minimum de précautions. Il m’eût fallu peser le pour et le contre, et surtout dans le cas de la Suisse, pays où il
56 1970, Le Cheminement des esprits. I. Historique — I.2. Rapport général présenté à la Conférence européenne de la culture, Lausanne, du 8 au 12 décembre 1949
78s périodiques à diffusion mondiale… » L’État fait peser sur les recherches de la physique nucléaire un lourd contrôle et « de
57 1970, Le Cheminement des esprits. II. Diagnostics de la culture — II.3. Conclusions sur l’avenir et la liberté de la culture
79lexité de leur devenir historique ; il ne sentait peser sur elles aucune menace, bien au contraire. Il avait en lui et devant
58 1970, Le Cheminement des esprits. III. Champs d’activité — III.2. Le civisme commence au respect des forêts
80ituation réelle de notre société, les menaces qui pèsent sur le milieu humain (psychologique et social, autant que physique),
59 1970, Lettre ouverte aux Européens. I. L’unité de culture
81à bien dans sa réalité la menace d’aliénation qui pèse aujourd’hui sur l’Europe, que dis-je : sur l’espoir humain. [p. 48]
60 1977, L’Avenir est notre affaire. Introduction. Crise de l’Avenir
82 de survivre aux menaces que notre industrie fait peser sur toute la Nature : car la Nature y survivra sans doute, si grands
61 1977, L’Avenir est notre affaire. I. Système de la crise — 1. La religion de la croissance
83 lieu de la prendre à tous risques non sans avoir pesé ces risques, consulté des superstitions très personnelles, ou un ami,
62 1977, L’Avenir est notre affaire. I. Système de la crise — 3. La clé du système ou l’État-nation
84porteurs de têtes nucléaires, quand le Grand Chef pèsera sur le bouton rouge. Il est frappant de constater que le caractère qu
63 1977, L’Avenir est notre affaire. III. Repartir de l’Homme — 13. Les variétés de l’expérience régionale
85 un corps et qui parle français dès qu’il compte, pèse et mesure, ou lève des taxes pour la capitale…   Facteurs économique
64 1982, La Part du Diable (1982). Postface après quarante ans
86es conséquences de n’importe quel geste, comme de peser sur le bouton de mon transistor. L’homme a peu de chances contre le D
65 1984, Cadmos, articles (1978–1986). L’État-nation contre l’Europe : Notes pour une histoire des concepts (printemps 1984)
87nce naît en général du sentiment d’une menace qui pèse sur son objet. La Souveraineté nationale va tirer son caractère absol
88 quelque chose agira sur l’index du grand chef et pèsera sur le bouton rouge, réduisant le monde en braises et cendres poussié
66 1985, Cadmos, articles (1978–1986). Trente-cinq ans d’attentes déçues, mais d’espoir invaincu : le Conseil de l’Europe (été 1985)
89 dans cette division qui l’empêche aujourd’hui de peser efficacement sur les décisions et sur les événements, qu’est-ce donc