1 1920, Articles divers (1924–1930). La Tour de Hölderlin (15 juillet 1929)
1 ; la Princesse de Homburg lui a fait cadeau d’un piano dont il a coupé les cordes, mais pas toutes, en sorte que plusieurs t
2 Bettina terminant sa lettre sur Hölderlin : « Ce piano dont il a cassé les cordes, c’est vraiment l’image de son âme ; j’ai
2 1928, Articles divers (1924–1930). Un soir à Vienne avec Gérard (24 mars 1928)
3s, noir et blanc, la ravissante héroïne est à son piano, c’est un duo des ténèbres et de la pureté où vibrent par instants le
4 bas sur nos têtes. Lumière orangée, tamisée ; un piano dissimulé joue très doucement. Nous sommes assis autour d’une petite
3 1930, Revue de Belles-Lettres, articles (1926–1968). Les soirées du Brambilla-club (mai 1930)
5». On assure qu’il possède encore une harpe et un piano près des étoiles, et qu’il est « pittoresque », cas déplorable, s’agi
4 1932, Le Paysan du Danube. I. Le Paysan du Danube — I.1. Un soir à Vienne avec Gérard
6s, noir et blanc, la ravissante héroïne est à son piano, c’est un duo des ténèbres et de la pureté où vibrent par instants le
7 bas sur nos têtes. Lumière orangée, tamisée ; un piano dissimulé joue très doucement. Nous sommes assis autour d’une petite
5 1932, Le Paysan du Danube. I. Le Paysan du Danube — I.2. Une « tasse de thé » au Palais C…
8tre de la pièce. Il y a là dans un espace vide un piano à l’aile levée, et devant le piano, assis sur un tabouret bas — le pa
9espace vide un piano à l’aile levée, et devant le piano, assis sur un tabouret bas — le pan de l’habit repose sur le parquet 
10secoue ses mèches, Elizabeth Schumann, adossée au piano, [p. 55] chante un lied du maître, sourit à son plaisir… C’est boulev
6 1932, Le Paysan du Danube. II. La lenteur des choses — II.1. La Tour de Hölderlin
11 ; la princesse de Homburg lui a fait cadeau d’un piano dont il a coupé les cordes, mais pas toutes, en sorte que plusieurs t
12 Bettina terminant sa lettre sur Hölderlin : « Ce piano dont il a cassé les cordes, c’est vraiment l’image de son âme ; j’ai
7 1932, Le Paysan du Danube. II. La lenteur des choses — II.5. Appendice. Les Soirées du Brambilla-Club, (1930)
13». On assure qu’il possède encore une harpe et un piano près des étoiles, et qu’il est « pittoresque », cas déplorable, s’agi
8 1937, Journal d’un intellectuel en chômage. II. Pauvre province
14es, guéridons à photos, meubles à musique, — sans piano — bibliothèques vitrées, [p. 136] canapés, sofas, rideaux à franges,
9 1946, Journal des deux Mondes. 13. Virginie
15it-elle moqueuse. Voulez-vous que je vous joue du piano ? Pour faire croire que je n’ai pas peur… » — Eh bien ? m’ont demandé
10 1946, Lettres sur la bombe atomique. 4. Utopies
16 Boston (Mass). Un savant prévoit qu’en jouant du piano, il pourra faire sauter une ville. » — « Washington, D.C. Plus de cin
11 1946, La Revue de Paris, articles (1937–1969). Tableaux américains (décembre 1946)
17it-elle moqueuse. Voulez-vous que je vous joue du piano ? Pour faire croire que je n’ai pas peur… » — Eh bien ? m’ont demandé
12 1946, Bulletin de la Guilde du Livre, articles (1937–1948). Souvenir d’un orage en Virginie (novembre 1946)
18it-elle moqueuse. Voulez-vous que je vous joue du piano ? Pour faire croire que je n’ai pas peur… »      — Eh bien ? m’ont de
13 1950, Lettres aux députés européens. Deuxième lettre
19fait son nid, prudence est mère de sûreté, chi va piano va sano, wait and see, step by step, und so weiter. Les vieillards on
20t prématuré, pour celui qui ne veut rien. Chi va piano perd la Corée. La prudence est le vice des timides, et la vertu des a
14 1950, Journal de Genève, articles (1926–1982). Deuxième lettre aux députés européens (16 août 1950)
21fait son nid, prudence est mère de sûreté, chi va piano va sano, wait and see, step by step, und so weiter. Les vieillards on
22t prématuré, pour celui qui ne veut rien. Chi va piano perd la Corée. La prudence est le vice des timides et la vertu des au
15 1985, Cadmos, articles (1978–1986). Trente-cinq ans d’attentes déçues, mais d’espoir invaincu : le Conseil de l’Europe (été 1985)
23fait son nid, prudence est mère de sûreté, chi va piano va sano, wait and see, step by step. Les vieillards ont l’humeur prov
24 prématuré, pour celui qui ne veut rien. — Chi va piano perd la Corée. — La prudence est le vice des timides et la vertu des