1 1930, Bibliothèque universelle et Revue de Genève, articles (1925–1930). Voyage en Hongrie I (octobre 1930)
1la tête de François-Joseph, dont il fut peut-être valet, nomme à leur passage les Karolyi, les Festetics, les Esterházy, et c
2 1932, Le Paysan du Danube. I. Le Paysan du Danube — I.2. Une « tasse de thé » au Palais C…
2 y a deux Bellini. Et que dire des portraits, des valets immobiles, des portes dissimulées derrière des cardinaux du xviiie ,
3te deux chapeaux melons au vestiaire, et quelques valets gris. Une corde de violon saute dans sa boîte. Je crois que dans ma t
3 1932, Le Paysan du Danube. I. Le Paysan du Danube — I.3. Voyage en Hongrie
4la tête de François-Joseph, dont il fut peut-être valet, nomme à leur passage les Karolyi, les Festetics, les Esterhazy, et c
4 1938, Journal d’Allemagne. 1. Journal (1935-1936)
5l quitte l’armée et travaille quelque temps comme valet de ferme. La pensée de servir son peuple déchu ne cesse de tourmenter
5 1939, La Vie protestante, articles (1938–1978). Nicolas de Flue et la tradition réformée (1er septembre 1939)
6eils du frère Claus, nous serions délivrés de ces valets qui, sous prétexte de foi, trafiquent et jettent la discorde parmi no
6 1942, La Part du Diable (1982). IV. Le Diable dans nos Dieux et dans nos maladies
7l’a-t-il vue ? Ils me regardent d’un air vexé. Un valet s’approche rapidement et me dit à voix basse : — Puisque Monsieur est
7 1947, Doctrine fabuleuse. 6. L’ombre perdue
8e manières. Les jeux des enfants dans la rue, les valets qui le servent, les femmes qu’il rencontre, surtout la lumière du jou
8 1956, Preuves, articles (1951–1968). Les joyeux butors du Kremlin (août 1956)
9les intellectuels communistes d’Occident, simples valets de plume du PC, calomniaient et louaient sur ordre, stakhanovistes de
9 1961, Comme toi-même. Essais sur les mythes de l’amour. I. Première partie — 4. Dialectique des mythes I. Méditation au carrefour fabuleux
10exécutants d’un destin qui les terrifie ; pour le valet, c’est de servir son maître tant qu’il le paye, et de le trahir si le
10 1961, Vingt-huit siècles d’Europe. V. L’Ère des nations, (de 1848 à 1914)
11anatismes et les despotismes. Brisons les glaives valets des superstitions et les dogmes qui ont le sabre au poing. Plus de gu
11 1961, Preuves, articles (1951–1968). Dialectique des mythes : Le carrefour fabuleux (II) (mai 1961)
12exécutants d’un destin qui les terrifie ; pour le valet, c’est de servir son maître tant qu’il le paye, et de le trahir si le
12 1965, La Suisse ou l’histoire d’un peuple heureux. I. Le paysage historique, ou comment se forme une fédération — I.5. Ce « petit peuple pacifique… »
13iés par l’uniforme qui leur est imposé, livrée de valets. Ces anciens « libres » supportent mal la réglementation toujours plu
14s hallebardiers faisaient porter par leur [p. 61] valet, n’est plus qu’un vol. Le sport des armes est devenu routine sans glo
13 1966, Gazette de Lausanne, articles (1940–1984). Jacques Chenevière ou la précision des sentiments (22-23 octobre 1966)
15 « pour le plaisir ». Je pense à des récits comme Valets, Reines, Rois, Daphné, ou la Jeune Fille de Neige, qui n’ont rien de