1 1928, Articles divers (1924–1930). Un soir à Vienne avec Gérard (24 mars 1928)
1 duchesse de Clam-Clamannsfeld dont le manteau de velours rose laissait découvertes des jambes extrêmement hautes tandis que sa
2 1932, Le Paysan du Danube. I. Le Paysan du Danube — I.1. Un soir à Vienne avec Gérard
2jeune duchesse de Clam-Clammansfeld en manteau de velours rose, dont la tête frisée jetait des insolences sur les chapeaux noir
3 1932, Le Paysan du Danube. I. Le Paysan du Danube — I.2. Une « tasse de thé » au Palais C…
3 [p. 59] (Elle est partie. — Des rires en cape de velours s’enfuient vers les jardins.) Qu’il y ait eu ce regard, et que person
4encore sa nuit, si nu pourtant dans la soie et le velours, dans la lumière froide et la fatigue qui le fléchit un peu. Toucher,
4 1935, La Nouvelle Revue française, articles (1931–1961). Lawrence et Brett par Dorothy Brett ; Matinées mexicaines suivi de Pansies (poèmes), par D. H. Lawrence (octobre 1935)
5 à un pin, avec sa chemise bleue, ses culottes de velours blanc, et son grand chapeau de paille pointu, en train d’écrire sur s
5 1937, Journal d’un intellectuel en chômage. I. N’habitez pas les villes !
6ve dans un somptueux car d’excursion capitonné de velours violet horriblement moderne. Cependant deux associations se survivent
6 1937, Journal d’un intellectuel en chômage. II. Pauvre province
7res. Le tout encombré de fauteuils, de chaises de velours, tables rondes et ovaloïdes, guéridons à photos, meubles à musique, —
8r des tréteaux. Il ne reste qu’un grand canapé de velours ponceau et des chaises de paille trouvées dans un coin de la remise,
7 1937, La Revue de Paris, articles (1937–1969). Paysans de l’Ouest (15 juin 1937)
9ve dans un somptueux car d’excursion capitonné de velours violet, horriblement moderne. Cependant deux associations se surviven
8 1946, Journal des deux Mondes. 2. Journal d’attente
10tchouli et qu’elles disposent sur la banquette de velours grenat à côté du représentant calamistré d’une marque d’auto. Et ces
9 1946, Journal des deux Mondes. 8. Premiers contacts avec le nouveau monde
11s. J’ai pris un coach. Je me suis enfoncé dans le velours bleu sombre, et j’ai regardé mes voisins, car nous roulions dans un t
10 1946, Journal des deux Mondes. 13. Virginie
12ure craquelée tombe par morceaux, les coussins de velours rouge sont moisis. Nous redescendons. Le ciel est devenu noir. Du por
11 1946, La Revue de Paris, articles (1937–1969). Tableaux américains (décembre 1946)
13s. J’ai pris un coach. Je me suis enfoncé dans le velours bleu sombre et j’ai regardé mes voisins, car nous roulions dans un tu
14ure craquelée tombe par morceaux, les coussins de velours rouge sont moisis. Nous redescendons. Le ciel est devenu noir. Du por
12 1946, Bulletin de la Guilde du Livre, articles (1937–1948). Souvenir d’un orage en Virginie (novembre 1946)
15elée tombe par morceaux, les [p. 283] coussins de velours rouge sont moisis. Nous redescendons. Le ciel est devenu noir. Du por
13 1946, Réforme, articles (1946–1980). Spiritualité américaine (19 octobre 1946)
16éthodiste) sont vêtus de robes et de barrettes de velours rouge, et siègent en demi-cercle dans le fond du chœur, séparés de l’
14 1947, Vivre en Amérique. 2. Vie culturelle et religieuse
17éthodiste) sont vêtus de robes et de barrettes de velours rouge, et siègent en demi-cercle dans le fond du chœur, séparés de l’
15 1948, L’Europe en jeu. Trois discours suivis de Documents de La Haye. III
18puie ma tête contre les plis d’un lourd rideau de velours pourpre. Qui sont ces gens autour de moi, dont les visages s’illumine
16 1965, La Suisse ou l’histoire d’un peuple heureux. III. La morale quotidienne et le climat de culture ou comment on vit dans une fédération
19eau de dentelle ornait le haut de leurs sièges de velours rouge, pour quelque usage ignoré du commun. Presque toujours elles ét
20isse paraît de plus en plus enclin à respecter le velours gris et dru des secondes : il a tort, c’est la classe vulgaire. Des j
17 1968, Preuves, articles (1951–1968). Marcel Duchamp mine de rien (février 1968)
21e. Le bruit ou la musique que fait un pantalon de velours à côtes, comme celui-ci, quand on bouge, relève de l’infra-mince. Le
18 1968, Preuves, articles (1951–1968). Vingt ans après, ou la campagne des congrès (1947-1949) (octobre 1968)
22puie ma tête contre les plis d’un lourd rideau de velours pourpre. Qui sont ces gens autour de moi, dont les visages s’illumine